Social

Les agriculteurs attendent François Hollande de pied ferme


Les agriculteurs attendent François Hollande de pied ferme
La CGPER (Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion) n'a pas changé son fusil d'épaule depuis la venue avortée de François Hollande à La Réunion. Demain, les planteurs comptent bien exprimer leurs revendications au président de la République et à son cortège.

Loin de se contenter de "mesurettes", dixit le président de la CGPER, les planteurs veulent des réponses sur l'avenir de la filière canne. Ils souhaitent un positionnement "clair" concernant l'après 2017. Jean-Yves Minatchy regrette le "manque de réponse" de la part du gouvernement sur l'avenir de la filière canne à la Réunion. "Nous n'avons eu aucune réponse à nos courriers. Les planteurs sont inquiets de savoir à quelle sauce nous allons être mangés", s'indigne le président de la CGPER.

Les planteurs regrettent l'absence d'annonces avant la venue du président de la République ce jeudi. "D'habitude nous avons des échos sur d'éventuelles annonces, mais là c'est silence radio", souligne-t-il. Rappelant que cette filière emploie à ce jour près de 23.000 personnes, de façon directe et indirecte, Jean-Yves Minatchy prévoit une "explosion de tous les côtés" si cette filière venait à disparaître.

Pour la CGPER, le chef d’État doit apporter un "soutien sans faille" à la filière canne, pivot de l'agriculture réunionnaise. "François Hollande et ses ministres ne peuvent négliger un secteur économique comme celui-ci", rappelle le président de la CGPER.

Autre points de revendications qui ne manqueront pas d'occuper les quelques échanges prévus demain, ceux des retraites agricoles. "A la Réunion, 3.800 agriculteurs touchent 100 euros par mois et 98% d'entre eux touchent moins que le seuil de pauvreté (952 euros par mois ndlr). Hollande annonce que la France doit rester la 5ème puissance économique, mais comment peut-on trouver des retraités dans cette situation. C'est une honte", lâche Jean-Yves Minatchy.

Enfin, la CGPER compte bien aborder le problème de la représentativité du syndicat au sein des différents organismes de décision.

La CGPER ne prévoit aucun blocage du côté de l'usine de Bois Rouge à Saint-André, mais espère être entendue. "On veut des annonces claires", conclut Jean-Yves Minatchy.

Mercredi 20 Août 2014 - 11:55
Julien Delarue sur place
Lu 968 fois




1.Posté par noe le 20/08/2014 12:29
Métier dur !
Métier qui nous nourrit en légumes , fruits et viandes !

Il faut aider les agriculteurs !

"Les hommes aiment les gros seins et les gros compliments." - (Françoise Chandernagor)

2.Posté par constat... le 20/08/2014 12:47
ils veulent quoi encore ces racketteurs...ils ne sont jamais dans leur champ.???

3.Posté par Monikollande le 20/08/2014 13:46
pas les agriculteurs, nous les agriculteurs on s'en fout des planteurs de cannes....

4.Posté par Borlo le 20/08/2014 17:10
Les critiqueurs semblent avoir la memoire courte: ce ne sont pas agriculteurs mais les Etats europeens qui ont decider de mettre l'agriculture en "coupe-réglée": a l'origine de la PAC se trouvait:
1- la volonte des europeens de maintenir une independance alimentaire/ reste du monde,
2- lisser dans le temps le revenu agricole poir eviter les faillites les importantes fluctuations annuelles des prix selon la qualité des recoltes...
Aujourd'hui les consommateurs voudraient manger "français", avoir la securite alimentaire "francaise" mais les tarifs des pays en voies de developpement...
Personne n'est obligé d'adhérer mais personellement je souhaite pouvoir trouver du sucre de canne made in france dans mon supermarché, de la viande nourie au mais sans OGM plutot qu'au soja arrgentin et laisser au chinois leur lait frelaté... d'ailleur se sont des chinois qui construisent actuellement la plus grosse usine de lait en poudre de Bretagne, pour approvisinner leur marche interieur avec du lait "made inFrance", mais cela, beaucoup semble tout faire pour l'oublier...

5.Posté par tanguy47 le 20/08/2014 20:18
comme d'habitude paroles, paroles et puis les planteurs gavés de bonnes promesses repartiront leur canne entre les jambes dans leurs champs jusqu'à leur prochaine revendications.

6.Posté par Alexandre Lorion le 20/08/2014 21:58
Hollande doit demander aux agriculteurs en zone irriguée l'ouest donc , de verser une compensation a la filiere canne surtout les enfants de la SAFER .... car si je dois compenser avec un terrain hors safer... les nouvelles plantations bananes, papayes d antenne 4 , et j'en passe doivent mettre aussi la main à la poche.

Tereos doit demander des comptes également aux syndicats et a CBO.
Car d'ici 1 an, personne ne replantera de la canne, car personne ne finance plus.
Qui va planter sans la certitude d'amortir la plantation sur minimun 5 ans ?

Donc le rendement sera au plus bas dès 2015.
Pourtant, rappelons nous l'objectif de la zone. Je laisse les plus studieux faire des recherches.
Car c'est un échec.

Faire croire aux plus courageux dès 1998 que l'or vert se profile.
LES Colons en 1950 ont abandonné ces terres et nous ont doit esperer en vivre ? Quelle blague.

Les baux vont se terminer, ces hommes ont des familles et ils ont compris qu'ils leur restent 8 ans pour préparer l 'avenir, finir payer la maison, et pourquoi pas provisionner un peu sous pour un éventuel apport dans un prêt foncier ou une reconvertion.
Ils ont raisons de se diversifier avant la fin des baux, car croire à la politique serait une erreur.
Ils l'ont compris.

De plus, combien sont en train de vendre leur bails combien ? Un peu avec un paquet ...
Que fait le syndicat du sucre ? Tereos ? Minatchy ?

Mais si je paie car je supprime la canne en zone irriguée, et bien tout le monde doit payer.
SI j'arrache c est uniquement car je ne peux pas payer la prestation de coupe mécanique d une coupeuse financer par l'usine au même prix qu un mec qui sollicite sa banque et paye des intérêts.
Et puis allez achete un "zaffaire" avec une previsionnelle canne @ sucre. BONNE CHANCE.

Bref les zones canniéres : Savanna et antene 4 doivent également payer une compensation à la filière canne.

7.Posté par le taz le 20/08/2014 22:20
@5
et deux-trois petites aides, 1 milliard ou deux, histoire d'acheter la paix sociale.
les caisses sont vides, les français ont du mal à payer leur impôts pour financer le gaspillage de ces clowns, mais tout va bien...
pour les réformes, on peut attendre longtemps.... 2017 au moins....
la ruine arrivera avant.

8.Posté par almuba le 20/08/2014 22:23
Hollande va soutenir les planteurs de cannes mordicus et ils sortiront de là contents d'avoir été entendus et compris.
Ce à quoi ils ne pensent pas c'est qu'à l'échéance des subventions européennes ce même président ne sera peut-être plus aux affaires.
Il peut donc promettre tout ce qu'ils demandent mais la canne c'est FINI- N-I NI

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales