Social

Les agents pénitentiaires déplorent le retour de la gamelle


Le 30 mai, la CGTR et FO avaient déjà protesté contre le management de la direction
Le 30 mai, la CGTR et FO avaient déjà protesté contre le management de la direction
La pénitentiaire territoriale débraye ce jeudi 28 août. A l'appel de la CGTR et de FO (quelques syndiqués UFAP Unsa), les agents manifestent à l'entrée du centre pénitentiaire du Port depuis 6h. Le mot d'ordre de la journée : "stop à la strangulation de nos conditions de travail".

L'intersyndicale pénitentiaire fait part de son mécontentement de la politique mise en place depuis deux ans au centre de détention du Port.

Le 30 mai dernier déjà, ils étaient une cinquantaine devant les portes de l'enceinte. Une mobilisation moyenne à relativiser si l'on prend en compte le fait que le personnel pénitentiaire n'a pas le droit de se mettre en grève. Les agents qui manifestent sont donc ceux qui prennent sur leur temps de repos.

Il y a trois mois, la CGTR pénitentiaire estimait avoir obtenu "quelques avancées" comme l'inscription à la commission administrative paritaire de janvier prochain la question du "déficit chronique du nombre d’agents et des départs en retraite" ou encore l’expertise sur la présence d'amiante sur tous les bâtiments d’ici la fin d’année.

Cependant, "aucune réponse satisfaisante" n'a été donnée à leur souhait de départ du directeur du CP Le Port, ni même sur la question du respect des droits syndicaux et enfin sur l’arrêt de toute discrimination à l’égard de leurs représentants.

Le discours de Pau-Langevin ne passe pas

Toujours selon le syndicat, d’autres "régressions" sont venues "s’ajouter au déclin de nos conditions de travail". La CGTR cite par exemple le remplacement des serrures électriques par des manuelles, le retour de la gamelle (au détriment de repas avec barquettes) aux étages dès le 1er septembre "sans concertation", la diminution de 60% des ACT (améliorations des conditions de travail) par rapport à 2013, la fermeture de la salle de sports pour les agents et enfin le budget formation sacrifié pour les ELI (Equipe locale d'intervention).

L'intersyndicale ne veut pas se contenter du discours de la ministre des Outre-mer qui a pu dire que les agents de la Réunion étaient "mieux lotis que les autres DOM".

Ce mouvement d'humeur fait suite à un comité technique spécial infructueux calé ce mardi 26 août avec la direction.

Ci-dessous vidéos de Joseph Rubens, secrétaire régional de la CGTR pénitentiaire et Stéphane Difernand, secrétaire local FO pénitentiaire.


Jeudi 28 Août 2014 - 08:44
LG
Lu 1692 fois




1.Posté par Coralie M (L''''obéissance : une priorité !) le 28/08/2014 11:16
Le prisonnier n'a pas à réclamer quoique ce soit, il prend ce qu'on lui donne, point barre ! Et le premier qui dérape, le prendre par le colback et au trou direct pour une journée, à l'eau ferrugineuse uniquement, jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il n'est pas là pour donner des ordres mais bien au contraire pour les exécuter, à coup de pieds au cul si nécessaire !... N'en déplaise à la Taupira.

2.Posté par jean Jouhis le 28/08/2014 11:20
j ai RIEN compris

ils veulent quoi ces matons ? ces gardes chiourmes ?
venez a Moriss vous verrez

3.Posté par willy le 28/08/2014 14:29
pour le poste 1,
Les règles pénitentiaires européennes interdisent cela.
http://www.justice.gouv.fr/art_pix/RPE2.pdf

Règle 22.1. Les détenus doivent bénéficier d’un régime alimentaire tenant
compte de leur âge, de leur état de santé, de leur état physique, de leur religion,
de leur culture et de la nature de leur travail.

Règle 22.3. La nourriture doit être préparée et servie dans des conditions hygié-
niques.
Règle 22.4. Trois repas doivent être servis tous les jours à des intervalles raisonnables.

Vous comprendrez maintenant pouquoi il y en a qui adore la prison

4.Posté par Maton le 28/08/2014 15:22
Le deuxième interview est vraiment nul....

5.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 28/08/2014 20:24
Navrant , il faut étre un voyou pour avoir des des traitements particuliers . Quand aux Matons ,ils passés le concour de la penit , alors qu'ils assument , y a en marre des pleureurs

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales