Economie

Les aéroports métropolitains et francophones atterrissent à la Réunion

Pas de meeting aérien dans le ciel réunionnais mais c'est tout comme. Depuis mercredi, s'est ouvert à Saint-Paul le 21ème congrès de l'Alfa, l'association des aéroports de langue française. Terre d'accueil sur trois jours, les deux aéroports réunionnais doivent s'activer sur la thématique du développement durable, axe central de ce congrès.


 
L'aéroport de Liège, des Seychelles, de Bâle-Mulhouse ou encore de Nouméa. Tous ont en commun d'appartenir à l'association des aéroports de langue française plus simplement appelée l'"Alfa" dans le milieu.
 
Pour la première fois, le sol réunionnais voit débarquer sur ses terres des VRP d'une quarantaine d'aéroports de métropole, des Dom-Com mais aussi des pays francophones. Afin de prendre la mesure de l'événement, notons que ce n'est que la deuxième fois que le congrès se tient dans un département d'Outre-mer depuis 1991. L'année dernière, c'est à Marrakech qu'il avait eu lieu. Une si longue délocalisation est donc peu fréquente.
 
Le Congrès Alfa ACI (pour Airports Council International) est le rendez-vous annuel des décideurs des aéroports francophones, 70 en tout en sont membres et viennent de 12 pays francophones.

Les aéroports métropolitains et francophones atterrissent à la Réunion
Pas peu fiers de collaborer à l'accueil de la manifestation, la CCIR et les deux aéroports Roland-Garros et Pierrefonds se voient pousser des ailes. "Les accords de Matignon feront que les deux aéroports seront des aéroports aux normes. Tout sera fait pour permettre à l'A380 de se poser à Roland-Garros", affirme Ibrahim Patel, président de la chambre consulaire.
 
Mais comme une évidence, et alors que l'activité aéronautique est aussi montrée du doigt dans sa participation aux émissions de gaz à effet de serre, Jean-Michel Vernhes, le président de l'association Alfa, reconnaît qu'"il faudra montrer que l'on prend en compte cet aspect développement durable".
 
Des VRP de la destination Réunion
 
Le président, qui est aussi président du directoire de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, sait de quoi il parle. La question environnementale ne se limite pas qu'au carburant des avions mais peut aussi se prolonger au sol, dans le bâti des aéroports ou des véhicules utilisés sur site entre autres.
{C}{C} 
Avec 1,9 million de passagers en 2010 et donc l'arrivée de très gros porteurs en 2014, la problématique environnementale se prête bien à l'axe de travail de ce congrès. En rigolant, quoique, Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul, a dit regretter l'absence du ministre des transports à cet événement d'importance sur le sol réunionnais. Au change, ce sont pas moins de 327 prestataires aéroportuaires, qu'ils soient métropolitains ou internationaux, qui ont répondu présents au congrès. Des VRP pour la Réunion imagine déjà la conseillère régionale Yolaine Costes.
 
Les échanges se poursuivent au Ciné Cambaie de Saint-Paul jusqu'à cet après-midi 17h.

Les aéroports métropolitains et francophones atterrissent à la Réunion
Vendredi 7 Octobre 2011 - 09:40
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1862 fois




1.Posté par papangue le 07/10/2011 13:38
Voilà-t-y pas que les aéroports se mettent à attérir,aster !
ça plane,pour moi ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales