Social

“Les TPE ne pourront pas payer les 50 € des 200 € de hausse de salaire net”

Les trois présidents des chambres consulaires ont tenu une conférence de presse commune à la Chambre des métiers. Les trois responsables ont souhaité attirer l’attention des pouvoirs publics sur la situation catastrophique des très petites entreprises.


Bernard Picardo, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat, Jean-Yves Minatchy, président de la Chambre d’agriculture, et Eric Magamootoo, président de la Chambre de commerce et d’industrie ont cosigné une lettre adressée au Premier ministre, François Fillon.
Dans ce courrier, l’inter-consulaire attire l’attention du gouvernement sur la fragilité des TPE. Et en marge des négociations entre le Cospar et le patronat, les 40.000 petites entreprises (moins de 10 salariés) ne pourront pas non plus supporter la charge sociale d’une hausse de salaire de 50 euros.
L’inter-consulaire ajoute par ailleurs dans le troisième point de sa motion “que la masse globale des aides de l’Etat et des collectivités locales prévues pour la revalorisation des bas salaires soit affectée en priorité aux salariés des petites entreprises qui ne peuvent supporter cette charge supplémentaire”.
Les trois présidents demandent aussi des aides pour les chefs des petites entreprises du secteur de l’agriculture, du commerce, des services et de l’artisanat, “ayant un revenu inférieur au SMIC, qu’ils puissent bénéficier du RSA”.
Nous souhaitons également une revalorisation des pensions de retraite, a minima dans un premier temps, au niveau du seuil de pauvreté, et le versement d’une prime annuelle exceptionnelle de 300 € et ce dans l’attente d’une hausse du SMIC”.
Sur la vidéo, Bernard Picardo explique la demande d’apurement des charges sociales des entreprises. Eric Magamootoo revient sur la possibilité de l’Etat d’aider les salariés des petites entreprises. De son côté, Jean-Yves Minatchy n’a pas du tout apprécié le “diktat de Leclerc sur les prix de la production agricole locale

Mardi 10 Mars 2009 - 07:26
Jismy Ramoudou
Lu 316 fois




1.Posté par Jacot le 10/03/2009 08:31
Foutaises!!! Déjà s'ils baissaient leur train de vie en n'achetant pas, par exemple des 4x4 ou berlines ostentatoires à près de 100000 euros, ils pourraient plus facilement faire des efforts.

La société est devenue complement absurde: tout le monde veut profiter un max, et cela doit se faire sur le dos de quelqu'un.

2.Posté par QUEENI le 10/03/2009 08:53
La grève c'est bien beau, mais ne mettons pas tout le monde dans le même sac.
J'ai repris une petite entreprise et j'ai embauché un salarié et jamais je ne pourrais augmenter son salaire car moi même ça fait un an que je n'ai pas de salaire, je ne fait que survivre et je galère.

3.Posté par darkalliance le 10/03/2009 09:06
Mais où sont passés vos Bons de Caisse Anonymes ? Les villas que vous loués ? L'argent i manquent à zot ???

4.Posté par jpp974 le 10/03/2009 11:38
gag en série dans les commentaires, vive les augmentations de salaires euh patron vous fermez la boite? ben oui pas rentable à la réunion mais t'inquiéte pas je t'augmente juste avant le licenciement economique...

5.Posté par Ca sent le fonctionnaire qui écrit un commentaire. le 10/03/2009 11:53
pardon ça m'échappe parfois, je m'en excuse. Fantasme sur les bons de caisse anonymes, cela n'existe plus depuis + de 20 ans, oo bien darkalliance est vraiment bêta ou il est fume et broit du noir sans alliance. Un célibataire endurci .. hou là là

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 10/03/2009 14:12
les circuits d'importations doivent être "régionalisés" au sens "nationalisés"..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales