Social

Les Réunionnais vivent moins en couple qu’ailleurs

Selon une étude réalisée par l'Insee sur la vie en couple à la Réunion, la proportion de jeunes en couple se stabilise, à l'instar de la France métropolitaine.


Les Réunionnais vivent moins en couple qu’ailleurs
"Plus de la moitié des réunionnais de 15 ans ou plus vivent en couple, marié ou non, selon les résultats du recensement de la population de 2006. Cette proportion est restée stable depuis 1990, mais il existe d’importantes disparités d’évolution selon les tranches d’âge : entre 1990 et 2006, la proportion de personnes âgées de plus de 60 ans vivant en couple a sensiblement augmenté (+ 4,7 points), du fait notamment de l’augmentation de l’espérance de vie. La tendance s’inverse avant 60 ans où la diminution est d’autant plus importante que la population est jeune.
 
On est moins souvent en couple à La Réunion qu’en France. En effet, 52 % des Réunionnais de 15 ans ou plus vivent en couple, contre 58 % en France. Au palmarès des régions françaises, pour les personnes âgées de 25 à 65 ans, La Réunion se place en 21ème position, devant l’Ile de France, la Corse et les trois autres départements d’outre-mer.  
 
Moins de couples chez les jeunes de 20 à 29 ans…
 
En 15 ans, la proportion de jeunes réunionnais de 20 à 29 ans vivant en couple a particulièrement diminué du fait notamment de l’allongement de la durée des études et des difficultés d’accès des
jeunes à la vie active. En 1990, 45 % des jeunes de 20 à 29 ans vivaient en couple, ils ne sont plus que 35 % en 2006.  

Dans cette tranche d’âge les femmes, souvent unies à des hommes plus âgés, sont plus fréquemment en couple que les hommes du même âge : en 2006, 42 % d’entre elles vivent en couple, contre seulement  27 % des hommes. A partir de 35 ans, le phénomène s’inverse, et les hommes deviennent proportionnellement plus nombreux à vivre en couple.
 
L’inverse chez les séniors
 
A 60 ans en 2006, l’espérance de vie d’une femme réunionnaise est de 23,9 ans, celle d’un homme de 19 ans. La hausse de l’espérance de vie, qui induit le recul de l’âge moyen au veuvage, explique en partie l’augmentation de la proportion de personnes âgées vivant en couple. Entre 75 et 84 ans, près de 41 % des personnes vivent en couple en 2006, en progression de 9 points comparativement à 1990.

Du fait de l’écart d’âge dans les couples (les hommes sont souvent plus âgés) et de la différence d’espérance de vie selon le sexe, les femmes de 75 à 84 ans vivent beaucoup moins souvent en couple que les hommes du même âge (respectivement 24,2 % et 66,8 %).
 
Les plus diplômés vivent plus souvent en couple
 
A tout âge jusqu’à 80 ans, les hommes et les femmes diplômés du supérieur vivent plus souvent en couple que l’ensemble de la population. En 2006, plus de 62 % des personnes diplômées du supérieur vivent en couple à La Réunion, soit 10 points de plus que l’ensemble de la population.  
 
Chez les femmes âgées de 30 à 39 ans, par exemple, l’effet s’est accentué depuis 1990. Pour l’ensemble des femmes de cette tranche d’âge, la propension à vivre en couple a diminué de 6 points en 15 ans, mais seulement de 3 points pour les diplômées du supérieur contre 8 à 10 points pour les autres. En 2006, 72 % des diplômées du supérieur de 30 à 39 ans vivent en couple, contre 62 % des femmes sans aucun diplôme.  
 
Chez les hommes, l’effet diplôme est également très marqué. Entre 30 et 39 ans en 2006, 73 % des hommes diplômés du supérieur vivent en couple, contre 61 % des hommes sans aucun diplôme. L’écart de vie en couple selon le niveau de diplôme ne s’est toutefois pas accentué depuis 1990."
Vendredi 12 Février 2010 - 14:35
Lu 1399 fois




1.Posté par Lolo le 12/02/2010 16:45
A mon avis c'est faux: c'est tout simplement qu'à la Réunion, beaucoup déclarent vivre seuls pour toucher plus d'aides (API, ...).
Les plus diplômés n'ont d'ailleurs pas besoin de le faire, d'où je pense la différence entre diplômés ou non.

2.Posté par zipé le 12/02/2010 17:44
on fait de plus en plus d'enfants (la natalité repard a la hausse, voir article passé sur zinfo il y a quelques temps) et il y a de moins en moins de couples....ben voyons.
lolo a raison, et si les aides de la caf n'existaient pas, les résultats seraient tout autres!

3.Posté par Phoenixia le 12/02/2010 19:02
Zipé et Lolo sont à mon avis partiellement dans le vrai.
Il faut tout de même prendre en compte le fait que la valeur d'une union a nettement changé au cours des 10dernières années : le mariage étant devenu un produit de consommation (on fête son divorce, si ça c'est pas une preuve que la mariage a perdu toute son importance aux yeux de notre société occidentale actuelle...!), le couple prend le même chemin actuellement sur les plus jeunes générations.

A l'heure qu'il est, on fait du couple un élément de stabilité financière et non morale, on y attribue une valeur moindre et les hyménées se font et se défont au gré des envies, l'engagement prend une place moindre dans une société nouvelle poussant à l'individualisme par le biais de l'incitation forte à la consommation.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/02/2010 14:01
l'attribution des logements sociaux se faisant souvent sur le nombre de personnes dans la famille et les revenus de la famille, il n'est pas faux de dire que certains savent parfaitement utilisés les règles établies...ce qui posent le problème de la qualité de l'éducation donnée..et du modèle qui est présenté à ces enfants chaque jour... certains n'ayant d'envie une fois les 18 ans atteints, que de reproduire ce que leurs parents ont fait..

5.Posté par NoC le 15/02/2010 09:43
Les 4 premiers "posts" sont tombés dans le panneau. Aahh cervelles fragiles qui argumentent sur des "on dit" ou des "je pense que".

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales