Société

Les Réunionnais se préparent à honorer leurs défunts


Les Réunionnais se préparent à honorer leurs défunts
La Toussaint est un jour férié mais surtout une fête catholique solennelle, qui commémore les défunts et célèbre tous les Saints. La fête des morts sera célébrée ce jeudi, comme tous les 1er novembre. Une bonne occasion pour les réunionnais de se rendre dans les cimetières de l'île pour fleurir, nettoyer, sublimer les tombes de leurs proches. Toutefois, des précautions sont à adopter pour éviter la propagation du moustique.

A Saint-Denis, ce matin, au cimetière de l'est, des familles étaient déjà affairées autour des tombes de leurs défunts. Jean-Bernard Sotron, fossoyeur de la commune de Saint-Denis depuis une dizaine d'année, était lui aussi actif. Il nous explique cependant que depuis lundi, le cimetière est plus "vivant",  que la fréquentation est plus dense.

"Toute l'année, le cimetière est calme, mais dans cette période les gens viennent en masse ! Demain, c'est le grand jour, ça sera noir de monde".

Le fossoyeur de métier nous apprend que depuis le 15 octobre, le programme de préparation des cimetières est de mise. Ainsi, à l'initiative de l’Agence de Santé Océan Indien (ARS) en partenariat avec les communes, un programme de prévention contre les moustiques est activé. L’opération vise la prévention des gîtes à moustiques dans les cimetières de La Réunion.

Pour éviter la propagation des moustiques, Jean-Bernard Sotron, a ses petites astuces. Il nous conseille de "mettre de l'eau propre dans une bouteille en plastique et d'y rajouter du sable. Ne pas laisser trainer des eaux stagnantes et de privilégier des fleurs artificielles".

L’Agence de Santé Océan Indien (ARS) recommande la plus grande prudence. Voici le communiqué.

"La Réunion a connu une circulation du virus de la dengue entre février et juin 2012, avec 31 cas autochtones identifiés sur cette période. Si cette circulation virale, à ce jour, a pu être contenue, avec l’arrivée de l’été, le retour à des conditions climatiques plus favorables au développement des moustiques pourrait à nouveau augmenter les risques d’apparition de nouveaux cas de dengue.

Les cimetières sont des lieux propices au développement de moustiques (eau stagnante dans les vases et pots de fleurs). Ce phénomène s’accentue chaque année à la Toussaint du fait d’une plus forte fréquentation des cimetières. Les vases à fleurs remplis d’eau deviennent des gîtes larvaires s’ils ne sont pas correctement entretenus ou vidés par la suite.

Aussi, à l’occasion de la Toussaint, le service de lutte anti-vectorielle de l’ARS OI et les services communaux mènent des actions de prévention et de lutte contre le développement des moustiques dans les cimetières.

Les objectifs étant d'accompagner le public au bon entretien des sépultures en proposant de remplir les vases à fleurs, non pas avec de l’eau, mais avec du sable humide mis à disposition par les communes à l’entrée des cimetières, de rappeler les gestes essentiels de prévention des gîtes larvaires à mener au quotidien.

Des affiches de sensibilisation à la lutte contre les moustiques sont affichées dans les cimetières. A l’approche de l’été austral, il est primordial de rappeler que ce sont des petits gestes simples menés par tous au quotidien, qui permettent de limiter la prolifération des moustiques et de prévenir ainsi l’apparition de cas de dengue ou de chikungunya.

Ensemble, adoptons les bons gestes contre les moustiques !"

Les Réunionnais se préparent à honorer leurs défunts

Les Réunionnais se préparent à honorer leurs défunts

Les Réunionnais se préparent à honorer leurs défunts

Jean-Bernard Sotron, fossoyeur depuis 10 ans.
Jean-Bernard Sotron, fossoyeur depuis 10 ans.

Les Réunionnais se préparent à honorer leurs défunts

Les Réunionnais se préparent à honorer leurs défunts
Mercredi 31 Octobre 2012 - 13:31
Lu 638 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales