Alertes infos :

Faits-divers

Les Réunionnais rendent hommage à Paul Vergès: Les réactions de nos personnalités

Samedi 12 Novembre 2016 - 11:44

Paul Vergès est décédé cette nuit au CHU de Bellepierre à l’âge de 91 ans. La Réunion lui rend hommage aujourd’hui. Voici les réactions de nos personnalités, partis, syndicats et associations:


Ibrahim Patel, président de la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion : "C’est avec beaucoup d'émotion et une profonde tristesse que j’apprends le décès de Paul Vergès. Paul Vergès était un homme de conviction et d’engagement au service des réunionnais. Il s'est battu toute sa vie pour construire La Réunion.
Je tiens à rendre hommage à cet homme politique, fidèle à ses convictions,  engagé pour sa région, passionné par le développement de son territoire, un grand élu visionnaire dont le nom restera à jamais lié  à son île et gravé dans la mémoire de ses habitants. J’adresse à sa famille, en mon nom personnel et au nom de tous les élus de la CCI, mes plus sincères et vives condoléances".

Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu : "Monsieur Paul Vergès nous a quittés, j'en suis profondément attristé. Quoiqu'on en dise ou pense, il a été de ceux qui ont agi, qui ont fait avancer La Réunion et la France. Visionnaire et Homme du peuple, il a contribué à rendre les Réunionnais plus libres, plus égaux et plus dignes.

Il a eu d'illustres prédécesseurs, en premier lieu son père le Docteur Raymond Vergès, Léon de Lepervanche mais aussi Aimé Césaire qui ont contribué à faire reconnaître La Réunion et les Outremers comme des territoires à part entière dans la République.

Paul Vergès a défendu plus que l'égalité des territoires, l'égalité et la dignité des Hommes. Il a été un Homme debout lorsque les autres étaient assis. Et c'est cette citation d'Aimé Césaire qui me vient à l'esprit en pensant à lui : "Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse."

Et finalement, malgré tout, celui qui a été si souvent "chassé" par la République, a fini par en être son deuxième personnage le plus important en présidant, même pour un instant, le Sénat comme si l'Histoire avait voulu qu'il soit réhabilité dans son combat. Je transmets mes plus sincères condoléances à sa famille, aux proches, aux amis, aux militants, à ceux qui ont combattu aux côtés d'un Homme qui n'est pas resté inactif pour son île, contre l'injustice, contre les abus d'Hommes sur d'autres Hommes. Et j'ai une pensée particulière pour ceux qui l'ont accompagné avec loyauté durant toute sa longue vie politique".
 

Jean-Louis Lagourgue, maire de Sainte-Marie : "C’est avec une très vive émotion que j'apprends ce matin la disparition du Sénateur Paul Vergès.
 
Je tiens ici à rendre hommage à la mémoire d’un homme politique de tout premier plan et de très grande valeur, qui aura consacré sa vie au service de La Réunion et des Réunionnais, en faisant preuve d’une très grande générosité dans son action publique.
 
Comme de nombreux autres élus, j'ai eu l'opportunité de travailler aux côtés de Paul Vergès. En ma qualité de Maire, je l'ai bien évidemment accueilli à plusieurs occasions à Sainte-Marie. Nous avons toujours eu des échanges sincères, toujours dans l'intérêt de la population réunionnaise, pour laquelle Paul Vergès portait une grande affection.
 
Malgré nos divergences idéologiques, je garderais évidemment l'image d'un homme d'une grande vision politique, engagé et fidèle à ses convictions. En participant à tous les combats politiques depuis plus de 60 ans, Paul Vergès aura incontestablement contribué au développement et à la reconnaissance de La Réunion sur la scène européenne et internationale.
 
Je salue bien évidemment ses qualités humaines. Homme de consensus et d’ouverture, il a su, au-delà d’un esprit partisan, travailler dans l’intérêt général, au service de son île et de ses compatriotes.
S'il a exercé pratiquement tous les mandats politiques à La Réunion, je n'oublies pas que Paul Vergès a aussi été l’un des pionniers de l’intercommunalité en créant la SIVOMR en 1983. 
 
Par ailleurs, je salue son militantisme chevillé au cœur et son engagement sans faille au Parti communiste Réunionnais, dont il sera resté jusqu'à la fin de sa vie, un dirigeant emblématique, respecté et estimé de tous les sympathisants et militants.
 
Je garderais, pour ma part, d’excellents souvenirs de Paul Vergès. Au fil des années où nous nous sommes régulièrement côtoyés, lui et moi avions construit une solide amitié et un respect mutuel.
 
A ses enfants, à ses proches et à son Parti, je présente mes condoléances les plus attristées, ainsi que l’assurance de toute ma sympathie et de mon amitié".

CREFOM Réunion : "Paul Vergès n'est plus. La scène politique perd un de ses plus grands acteurs. La Réunion pleure un véritable monument de l'histoire de notre île dont l'engagement de tout instant au service de la cité aura eu des retentissements au-delà de nos rivages. Visionnaire incontesté, il laissera notamment son empreinte sur les discussions majeures  que partage actuellement la planète dans le cadre des négociations engagées par  la cop 22.

Il va sans dire par ailleurs que son nom restera attaché aux plus grandes transformations qu'a connues notre département depuis les années 50. Réunionnais de conviction acquis à la cause des plus humbles son souvenir trouvera à jamais place dans la mémoire collective.

Le CREFOM-Reunion partage l'immense douleur  qui recouvre d'un nuage de tristesse une île dont l'évolution doit beaucoup à l'oeuvre politique du disparu.

Nos condoléances les plus attristées vont d'abord à la famille et ensuite à tous ceux qui vivent ce moment comme une douloureuse et éprouvante épreuve".

Jean-Raymond Mondon, président du CESER : "J’apprends avec tristesse la disparition du sénateur Paul Vergès qui fut un acteur majeur de la vie politique réunionnaise.

Directeur du journal Témoignages, infatigable militant, maire, député, parlementaire européen, conseiller général, conseiller régional, sénateur, il aura assumé tous les mandats locaux de la vie publique.

Président de la Région Réunion de 1998 à 2010, il a été à l’origine de décisions importantes en faveur du développement économique, social et culturel de l’Ile. Connu et reconnu dans les plus hautes sphères politiques nationales et régionales (indianocéaniques), il restera une figure marquante de l’histoire de la Réunion. C’est dans le cadre de ses anciennes fonctions qu’il a répondu favorablement à notre demande pour apporter son témoignage destiné à la réalisation d’un document retraçant l’histoire du conseil consultatif du Conseil régional.

Il a souhaité se consacrer, avec opiniâtreté, à sa tâche, jusqu’au bout.

Les membres du CESER de la Réunion se joignent à moi pour adresser à ses enfants, Françoise, Pierre, Claude, à ses petits-enfants, et à ses proches, nos plus sincères condoléances".

Nassimah Dindar, président du Conseil départemental : "J’apprends avec une immense douleur le décès de Paul Vergès, à l’âge de 91 ans.
 
Ancien Conseiller Général, ancien Conseiller Régional, ancien Maire du Port, ancien Président de Région, ancien Député, ancien Député Européen, et Sénateur en exercice, le parcours politique de Paul Vergès est à l’image de son combat politique marqué par les idées et les projets pour La Réunion et les Réunionnais". 

C’est d’ailleurs pour défendre une certaine idée de La Réunion qu’il fonda en 1959 le Parti Communiste Réunionnais, une manière pour lui de revendiquer une Réunion plus juste, une Réunion plus solidaire alors que la première décennie de la départementalisation faisait état d’un rendez-vous manqué et de rêve brisé. 
  
Paul Vergès aura été de tous les combats politiques de la seconde moitié du 20ème siècle. Il aura notamment été un ardent défenseur de l’égalité sociale obtenue de haute lutte à l’issue de l’élection présidentielle 1988. A la tête de la Région Réunion, il fut un puissant bâtisseur de La Réunion, portant et concrétisant des projets majeurs de développement de l’île. Il fut aussi un des ardents défenseurs de la culture et de l’identité réunionnaise ; son combat était un combat pour la dignité et la responsabilité du peuple réunionnais. Il fut surtout un des rares élus réunionnais à inscrire son projet politique dans des perspectives climatiques et environnementales qui constituent un des grands enjeux des prochaines décennies. 

Paul Vergès était un homme brillant, un visionnaire, une vie jalonnée d’épreuves qui ont renforcé sa conviction politique qu’il menait un combat juste pour cette terre qui était la sienne et pour laquelle il a grandement œuvré au développement. 
  
C’est un grand Réunionnais du 20ème siècle qui s’en est allé, tant par la longévité de sa carrière politique, par l’immensité de ce qu’il a accompli pour La Réunion et les Réunionnais, que par le rayonnement qu’il a donné à l’île à travers ses rencontres, de Nelson Mandela à Aimé Césaire en passant par François Mitterrand. 
  
Puisse-t-il reposer en paix auprès de celle qui l’a toujours soutenu, son épouse, Laurence, et de son fils Laurent, fauché trop tôt à l’aube d’un parcours prometteur. A Pierre et à son épouse, Guylène, à Françoise, à Claude, à ses petits-enfants, à l’ensemble de sa famille et à ses proches, j’adresse mes sincères condoléances en mon nom personnel et au nom du Conseil Départemental de La Réunion". 

Huguette Bello, députée et présidente du PLR : "Paul Vergés vient de nous quitter. Chaque Réunionnais est concerné par sa disparition. Par ses inlassables combats, ses nombreuses initiatives et ses multiples mandats politiques, il a marqué profondément l’histoire de notre île. L’heure est au recueillement. Je m’incline devant sa dépouille.

Au nom du PLR et en mon nom propre, je présente à sa famille et à ses proches mes condoléances sincères et
attristées".

Gérald Maillot, président de la CINOR : "C'est un grand nom de La Réunion qui vient de disparaître. Le Président de la CINOR, Gérald Maillot, tient à saluer la mémoire de Paul Vergès. Le Sénateur, ancien Président de la Région Réunion et fondateur du Parti communiste réunionnais, était un homme politique profondément engagé.
 
Au cours de sa longue carrière politique, il a fait preuve d'une détermination rare à défendre les intérêts des Réunionnais et à faire reconnaître notre île, avec ses nombreuses fragilités et ses attraits, comme un territoire d'exception au niveau national et européen. 
 
Son esprit visionnaire a marqué l'histoire de notre île dans de multiples domaines. Grâce à sa capacité à se projeter à vingt ans, des projets d'envergure ont été menés et ont fait avancer La Réunion.
 
Très attristés par cette nouvelle qui nous est parvenue brutalement, la Communauté d'agglomération du Nord présente ses plus sincères condoléances à sa famille".
 

Didier Robert, président de Région et sénateur : "Paul Vergès est décédé la nuit dernière. Il part en laissant derrière lui ses enfants, sa famille, ses proches à qui j'adresse mes plus sincères condoléances.

Fondateur du Parti communiste réunionnais, parlementaire, président du Conseil Régional, il aura été toute sa vie durant un combattant politique engagé.

Nous avons été ces dix dernières années des opposants, ne partageant pas le même projet ni la même vision pour notre île. Mais je veux dire ici ma part de respect pour l'homme politique déterminé et infatigable qu'il aura été."

Patrick Lebreton, député-maire de Saint-Joseph et président du Progrès :  "Paul Vergès est parti...laissant derrière lui un incroyable héritage. La Réunion d’hier, d’aujourd’hui et de demain ont porté, portent et porteront son empreinte. 

Paul Vergès est celui qui a façonné notre histoire et notre pays. Personne ne le contestera. 

Son talent et son engagement l’ont amené à exercer tous les mandats politiques, à mener tous les combats pour l’égalité et pour le développement de la Réunion. Pour l’émancipation, la dignité des Réunionnais et pour la justice sociale. Au pouvoir comme dans l’opposition. À Paris comme dans la clandestinité. Qu’aurait été notre île sans ses luttes et ses victoires ? 

Quelle force, quelle énergie, quelle constance il lui a fallu pour ne pas seulement traverser, mais marquer son siècle...pour dessiner le destin de la Réunion. 

Je pense, bien sûr, en ce jour douloureux, aux militants et adhérents du Parti Communiste Réunionnais. Je pense à tous ceux qui ont partagé ses luttes avec ferveur. 

Mais Paul Vergès restera dans la mémoire des Réunionnais. Son héritage restera vivant. Du moins tant que l’on aura de l’ambition pour notre pays...tant que l’on se battra pour les valeurs de gauche et de justice sociale auxquelles sont attachés les Réunionnais...tant que l’on affirmera notre valeur et notre fierté d’être Réunionnais". 

Monique Orphé (députée de La Réunion) : "Je salue la mémoire de Paul Verges, figure emblématique du PCR qu’il a fondé en 1959. Cet homme, à l’envergure politique incontestée a consacré toute sa vie à l’engagement politique. 

Pour l’avoir côtoyé aux sénatoriales de 2001 puis  dans sa fonction de Président du Conseil Régional de 2004 à 2010, sa personnalité ne laissait personne indifférente. Charismatique, grand tribun et fin stratège, il portait une grande ambition pour la société réunionnaise . Autonomiste à ses débuts, il n’a jamais cessé de lutter contre les inégalités, les injustices et pour une meilleure protection de la planète contre le réchauffement climatique. 

En 61 ans de carrière politique, il a inspiré plusieurs générations de Réunionnais. Jusqu’à son dernier souffle, il a continué à influencer les débats politiques. Ses empreintes sont gravées à jamais dans notre histoire et il laissera un vide certain dans la classe politique. Il laisse également une famille politique en deuil. 

À sa famille et à ses proches, je présente mes condoléances les plus sincères".

 

Serge Hoareau, Maire de Petite-Île, Conseiller Départemental délégué à l'agriculture : "C'est avec beaucoup d'émotion que j'apprends le décès de Paul Vergès. Le sénateur aura marqué la vie politique réunionnaise, par son engagement, son dévouement à la cause des réunionnaises et des réunionnais. Il a été présent dans tous les combats politiques, sociaux, pour la défense  des intérêts des petits planteurs... 

Visionnaire, il a façonné l'aménagement de notre Île et il a largement contribué aux débats sur le changement climatique tant sur la scène nationale qu'internationale. 

J'ai pour ma part eu cette chance de pouvoir travailler à ses côtés, de le côtoyer pendant 7 années alors qu'il était Président de Région. J'ai apprécié sa clairvoyance d'esprit, son intelligence et ses qualités oratoires. Au delà de toute considération politique, La Reunion perd un grand homme."

Pour EELVR, Jean-Pierre Marchau, secrétaire régional : "La disparition de Paul Vergès oblige les Réunionnaises et Réunionnais à se retourner vers leur passé tant l’histoire du leader communiste se confond avec celle de La Réunion. Car c’est le propre des grands hommes de l’Histoire de lier leur destin personnel à celui de leur peuple. Paul Vergès ne transigea jamais dans son combat pour la liberté, la justice, l’égalité et l’émancipation des Réunionnais. On peut même dire  que si La Réunion est devenue ce qu’elle est aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à la lutte opiniâtre qu’il a menée avec les militants du PCR, contre le climat de violence politique  que faisait régner le pouvoir colonial et contre la fraude électorale systématique qui permettait à ce dernier de se maintenir. 

Paul Vergès eut aussi l’insigne mérite d’être l’un des premiers hommes politiques d’envergure à comprendre l’importance de la question écologique et plus particulièrement du réchauffement climatique puisqu’il fut à l’origine de la loi adoptée par le Parlement en février 2001.  Il lança enfin le mot d’ordre d’autonomie énergétique pour La Réunion et en ce sens, nous sommes tous, peu ou prou,  les héritiers de Paul Vergès.

EELV Réunion adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches"

Jean-Jacques Morel, vice-président du Conseil départemental :

Joseph Sinimalé, maire de Saint-Paul : "Avec la mort de Paul Vergès, La Réunion vient de perdre un de ses grands hommes qui auront marqué son histoire, un homme qui a été de tous les combats pour faire avancer notre département au niveau économique et social.

Sur le plan idéologique nous nous sommes souvent opposés, mais je dois reconnaitre que Paul Vergès a su me convaincre dans certaines de ses actions qui allaient dans le sens du développement de La Réunion et du mieux vivre des Réunionnaises et des Réunionnais. Sa disparition laisse un grand vide dans le paysage politique réunionnais.

A sa famille, à son fils Pierre, à ses petits-enfants, à ses proches amis je présente mes sincères condoléances".
 

Le Parti de gauche : "La disparition de Paul Vergès, leader historique du PCR, laisse, au-delà du seul camp progressiste, le peuple de La Réunion orphelin. Résistant de la première heure, pourfendeur du colonialisme et de l’impérialisme partout dans le monde, il a fait de la lutte pour l’autodétermination et la dignité des peuples le combat de toute une vie.

Porte-parole infatigable des pauvres et des exclus il n’aura eu de cesse, tout au long de sa vie, de faire entendre leur voix au cœur du système capitaliste. Son action en faveur de la justice sociale et de l’émancipation culturelle des Réunionnais, de l’autonomie énergétique, alimentaire et politique de notre île, du développement de la Réunion dans son environnement régional, de la préservation de notre biodiversité…a façonné La Réunion d’hier et d’aujourd’hui. Elle continuera à inspirer celle de demain. La figure de Paul Vergès restera comme la plus importante de l’histoire politique réunionnaise du 20ème siècle. Elle aura également profondément marqué la politique nationale et internationale. Qui mieux que lui a incarné cette phrase de Lénine : « Là où il y a la volonté, il y a un chemin » ?

Par son intelligence, sa ténacité, sa ruse et son courage il a ridiculisé et affaibli le système colonial à La Réunion. L'héritage de ses luttes appartient maintenant à tous les progressistes réunionnais. C’est avec honneur et respect que nous saluons la mémoire du camarade Vergès. Le Parti de Gauche, tient à exprimer ses sincères condoléances à sa famille, au Parti Communiste Réunionnais ainsi qu’à tous ceux qui aujourd’hui se sentent orphelins."

Bernard Siriex pour la FRBTP : "C’est avec beaucoup d’émotion et de tristesse que la Fédération réunionnaise du bâtiment et des travaux publics apprend le décès de Monsieur Paul Vergès, un homme remarquable, visionnaire, qui a beaucoup fait pour La Réunion.   

Paul Vergès était très proche du monde du BTP. La route des Tamarins, née de sa volonté, a grandement contribué à l’activité du BTP et au développement économique de l’île.

La FRBTP se souvient notamment que le Sénateur Vergès avait répondu présent à la conférence de presse de janvier 2015 sur le cri d’alarme de la filière à laquelle tous les décideurs réunionnais avaient été invités.

La FRBTP présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches de  M. Vergès et désire joindre sa voix à tous ceux qui l’ont connu et côtoyé pour lui rendre un dernier hommage bien mérité".

Rasine Kaf : "L’association RASINE KAF s’associe à la douleur de la famille et des militants suite au décès de Monsieur  Paul Vergès. C’est un Homme qui a marqué son époque par son engagement politique,  ses capacités d’analyse sociale et politique, son talent d’orateur, et sa vision globale du monde et de la Réunion.  La Réunion perd ainsi un de ses plus fidèles représentants.  

Monsieur Paul Vergès qui a été le fondateur du Parti Communiste Réunionnais,  et à ce titre a occupé plusieurs mandats politiques tout au long de sa vie,  laisse derrière lui tout un pan de réflexion qu’il est de notre devoir de poursuivre sur l’avenir de la planète, la gouvernance réunionnaise et notre capacité à inventer des voies nouvelles  pour  notre propre développement.

A ses enfants, à sa famille politique, à ses amis,  nous présentons nos sincères condoléances".

Cyrille Melchior, vice-président du Conseil Départemental : "C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de Monsieur le Sénateur Paul Vergès. Par son engagement politique il aura marqué l’Histoire de La Réunion. Notre Département perd un grand homme doté d’une réelle vision de l’avenir, il savait faire partager ses idées pour La Réunion. A l’ensemble de sa famille, à ses proches, à ses amis, je présente mes sincères condoléances".

ART- Fnaut : "C’est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès du sénateur Paul Vergès, survenu tôt ce jour. Nous adressons toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches.
 
Sous sa présidence régionale, La Réunion a bâti un projet de tram-train de 43 km, qui reste aujourd’hui une nécessité encore plus impérieuse.
 
Fidèle à ses choix, il a été le seul élu réunionnais à soutenir l’action de notre association, ATR-Fnaut, pour une politique rééquilibrée des transports dans un aménagement plus harmonieux, pour des transports en commun sur voie ferrée et une politique énergétique respectueuse des générations futures.
 
ATR-Fnaut lui en est reconnaissante. Aujourd’hui, il convient plus que jamais de mettre en œuvre, ensemble, notre déplacement durable pour mieux vivre dans notre île".

Témoignages : "Témoignages a appris avec une grande tristesse la disparition de Paul Vergès. Notre journal est en effet un des engagements important de la vie de notre regretté camarade. Paul Vergès a en effet été responsable de Témoignages pendant de nombreuses années.

À ce titre, il a longuement collaboré à la rédaction en tant que journaliste. Il a également assumé la responsabilité de la direction de publication. Durant cette période, il a réussi à faire de Témoignages un journal en phase avec les luttes quotidiennes menées par la population aux côtés des communistes. C'est ainsi que notre journal est passé
d'hebdomadaire à quotidien.

À ce titre, Paul Vergès a été poursuivi puis condamné à de la prison ferme pour délit de presse. Le pouvoir judiciaire reprochait au directeur de Témoignages d'avoir reproduit sans commentaire des articles du Monde et de l'Humanité rendant compte du massacre perpétué par les forces de répression, le 17 octobre 1961 à Paris, lors de la manifestation des Algériens. La violence de cette condamnation rappelait qu'à La Réunion, le pluralisme des opinions était sévèrement combattu par le pouvoir.

En tant que journaliste, Paul Vergès n'a donc pas hésité à aller au bout de ses convictions, quelles qu'en soient les lourdes conséquences.

La disparition de Paul Vergès est une perte immense pour Témoignages. Le plus bel hommage que nous pouvons lui rendre est de continuer son combat pour le respect du pluralisme à La Réunion, une bataille qui reste toujours d'actualité.

À sa famille, à ses proches et aux camarades du Parti communiste réunionnais, Témoignages adresse ses plus sincères condoléances".

Daniel Alamelou, conseiller municipal de Sainte-Suzanne : "C'est avec une grande tristesse aujourd'hui que nous apprenons le décès du Sénateur Paul Vergès, l'homme politique qui a marqué plus de soixante ans d'histoire de La Réunion. Au nom de mon groupe d'élus et de nos militants et en mon nom personnel je présente mes sincères condoléances à toute sa famille, à ses proches et aux militants de son Parti".

Gilbert Annette, maire de Saint-Denis: "J’ai appris comme chacun, ce matin, la disparition de Paul Vergès durant la nuit à l’âge de 91 ans. Je voudrais évoquer la mémoire de cet homme dont la vie se confond avec l’histoire de La Réunion à partir du moment où il rentre dans l’île en 1955. Très tôt, il a fait partie de ces hommes et femmes que l’Histoire, à travers la seconde guerre, a placé face à leur responsabilité.

Il fera un choix en s’engageant à 17 ans dans les Forces Françaises Libres pour aller faire la guerre contre l’occupant nazi. 

Les plus jeunes doivent entendre cela. A l’âge où aujourd’hui le challenge est de passer son Bac, il s’embarquera pour la guerre et l’incertitude de ne jamais revenir.

Ce jeune homme part se battre pour les valeurs qui fondent la République en particulier l’idéal de liberté pour lequel il est prêt à donner sa vie, pour lequel il rejoint la résistance, pour lequel il soutiendra les luttes pour la décolonisation. 

Le combat en faveur de la culture et de l’identité réunionnaise fut aussi un terrain de son engagement, après la création de Parti Communiste Réunionnais, en faveur de La Réunion et de l’Homme réunionnais. Il le mènera  certes avec d’autres, mais il en est à l’origine et il l’incarnera. Ce sera le combat pour la reconnaissance de la langue créole réunionnaise et d’une histoire où nos ancêtres ne sont pas que gaulois.

Le grand combat des années 60 et 70 sera celui de l’autonomie. Très tôt Paul Vergès a compris l’importance de rapprocher la décision du territoire. Des années plus tard, la décentralisation devait lui donner raison en créant des Régions avec de véritables compétences. Un souffle de libertés et de nouvelles responsabilités qui transformera l’île à partir de 1981 avec l’élection de François Mitterrand.

Paul Vergès et moi avons d’ailleurs été vice-présidents auprès du Président de Région Pierre Lagourgue. Ensemble, nous avons œuvré à rendre plus accessible l’éducation pour chaque jeune Réunionnais en construisant de nouveaux lycées partout à travers l’île. Nous avons insufflé une nouvelle ambition pour l'Université de La Réunion. C’était une nécessité. Nous ne pouvions laisser insatisfaites les attentes des bacheliers qui sortiraient des lycées nouvellement construits. Nous nous sommes donc attelés, ensemble, à développer l’offre de formations sur le campus réunionnais. Vice-président en charge de la formation à l'époque, je peux aujourd'hui témoigner de ce travail commun si important pour le développement humain des Réunionnais.

Pour Vergès l’engagement se poursuivra bien au-delà de notre île.  Député Européen il forgera le concept de RUP, Région ultrapériphérique, qui permet encore aujourd’hui à notre île de bénéficier de financements européens plus importants. 

Le dernier grand combat de Paul Vergès aura été celui de la lutte contre le réchauffement climatique. Il aura vu, avant tout le monde son enjeu, partagé par tous les responsables aujourd’hui.

Paul Vergès aura été et restera un modèle d’engagement qui doit inspirer chacun et tout particulièrement la jeunesse de notre île.

La Réunion vient de perdre un très grand Réunionnais. Je dois dire en cet instant ma vive émotion.
J’adresse à l’ensemble de sa famille mes plus sincères condoléances et je souhaite leur dire, ainsi qu’à ses proches, à ses amis, à ses camarades du PCR, toute ma solidarité dans l’épreuve qu’ils traversent. 

En témoignage de deuil et de notre respect, j'ai demandé que les drapeaux soient mis en berne sur l'ensemble des édifices de la Ville à compter de cet après-midi".

André Thien Ah Koon - Maire du Tampon :
 
J’apprends avec tristesse le décès de monsieur Paul Vergès, Sénateur de la Réunion et ancien Président du Conseil Régional.
 
Par son combat pour le peuple réunionnais, Monsieur Vergès a été un bâtisseur de notre île, un défenseur de l’égalité sociale et de l’identité réunionnaise. Nous sommes des citoyens libres et respectueux du suffrage universel. Au-delà des combats politiques et des sensibilités différentes, il a toujours manifesté la volonté de rassembler les Réunionnais.
 
J'ai travaillé 5 ans auprès de Paul Vergès et cela a été un honneur pour moi de le côtoyer malgré nos différences. Nous avons su faire converger  nos opinions sur certains Grands problèmes sur l'avenir de La Réunion.
 
Paul Vergès a toujours été un homme à l'écoute et avec une grande capacité de synthèse. À travers ses fonctions de Parlementaire, de Maire du Port, de Conseiller Général, et de Président du Conseil Régional de 1998 à 2010, il a été un pionnier en matière d’aménagement du territoire, de développement durable, d’écologie, et de transports.
 
Ancien Député Européen, il a toujours défendu les spécificités des outre-mer et est à l’origine du statut de Région Ultrapériphérique. Il a lutté toute sa vie pour plus de justice sociale en faveur des plus démunis.
 
Témoin de l’Histoire, il a été à l’avant - garde sur des sujets sociétaux comme la transition démographique et le réchauffement climatique. Son intervention très remarquée à la présidence du Sénat en 2011 aura été le couronnement d’une longue carrière politique.
 
Je respecte l'homme et lui aussi m'a toujours respecté pour ce  que je suis. Il n'a jamais essayé de m'influencer sur la politique. Je salue la mémoire d'un grand Réunionnais qui s'est battu pour la population. C'est le seul combat qui compte. Je présente mes condoléances à tous ses proches et à toute sa famille. 
 

CGPME Réunion :

"Nous avons appris avec tristesse le décès de Paul Vergès ce matin. Nous tenons à saluer l'homme qui a oeuvré sans relâche pour la Réunion et qui a compris très tôt la richesse et les potentialités de notre territoire. Défenseur des talents réunionnais, il fait partie des figures emblématiques qui ont modelé notre Histoire et développé une véritable vision de notre île.  
Nos sincères condoléances vont à sa famille, ses proches. Nous perdons aujourd'hui un ardent défenseur de la Réunion."

Le président du MEDEF Réunion, Didier Fauchard, et son Conseil d'administration rendent hommage au grand homme, à la fois visionnaire et solidement ancré dans son territoire, Paul Vergès. Il a joué un rôle majeur dans le développement économique et social de notre île, et a su porter de grandes ambitions pour son rayonnement. Le MEDEF Réunion présente ses condoléances à la famille de Paul Vergès, et s'associe à son recueillement et sa douleur.

La CGPER présente toutes ses sincères condoléances à la famille de M. Paul Vergès  
Nous avons eu l'occasion de travailler avec lui sur plusieurs dossiers agricoles, notamment sur l'aide sociale où nous avons obtenu 25 Francs la tonne de canne transformé aujourd'hui en aide à la production (17 € en moyenne par tonne de canne). 
Tout comme l'exonération de l'AMEXA, l'assurance maladie des exploitants agricoles. On peut citer encore la récupération de sous-produits qu'on avait perdu dans les années 70. Il était présent en fin de cortège avec une délégation pour apporter son soutien aux planteurs. 
M. Paul Vergès était aussi un grand visionnaire. Lorsque le prix du sucre a baissé de 40% en 2005, il nous a dit devant la préfecture : " Marmaille, fé atttention, na un risque que i entraine la suppression des quotas". Malheureusement, c'est ce qui va arriver en 2017.

Le SNASUB-FSU: Le SNASUB-FSU a appris la disparition de Monsieur Paul VERGES après une vie de luttes et de combats dès son jeune âge pour la cause des réunionnais. Son œuvre marquera l’histoire de la Réunion et le monde de par son empreinte, ses réalisations et ses responsabilités.

Il a su insuffler au peuple réunionnais à prendre leur juste place sur son devenir. Puissions-nous, nous en inspirer afin de rassembler autour de projets de société au-delà des clivages politiques. La démocratie doit s’enrichir à travers les opinions de chacun afin de faire émerger un consensus dans l’intérêt général pour les générations actuelles et à venir.

Il laisse derrière lui un parcours exceptionnel qui nous permet d’aller de l’avant. Ce départ, c’est la continuité de la vie qu’il a su mettre en œuvre dans cet espace du parc boisé et qui contribue, à sa manière et avec humble modestie à combattre le réchauffement de la planète.

Le bureau du SNASUB-FSU présente ces sincères condoléances à sa famille, à ses proches, à l’ensemble les réunionnais et des personnes qui sont attristés en ce jour.

Le SNASUB-FSU a appris la disparition de Monsieur Paul VERGES après une vie de luttes et de combats dès son jeune âge pour la cause des réunionnais. Son œuvre marquera l’histoire de la Réunion et le monde de par son empreinte, ses réalisations et ses responsabilités.

Il a su insuffler au peuple réunionnais à prendre leur juste place sur son devenir. Puissions-nous, nous en inspirer afin de rassembler autour de projets de société au-delà des clivages politiques. La démocratie doit s’enrichir à travers les opinions de chacun afin de faire émerger un consensus dans l’intérêt général pour les générations actuelles et à venir.

Il laisse derrière lui un parcours exceptionnel qui nous permet d’aller de l’avant. Ce départ, c’est la continuité de la vie qu’il a su mettre en œuvre dans cet espace du parc boisé et qui contribue, à sa manière et avec humble modestie à combattre le réchauffement de la planète.

Le bureau du SNASUB-FSU présente ces sincères condoléances à sa famille, à ses proches, à l’ensemble les réunionnais et des personnes qui sont attristés en ce jour.

Antoine Karam, sénateur de Guyane: "C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès à l’âge de 91 ans de Paul Vergès, figure emblématique de la politique réunionnaise. Je tiens à saluer la mémoire de ce grand militant, leader incontesté du Parti communiste réunionnais qu’il a fondé en 1959. Cet homme a consacré toute sa vie à l’engagement politique depuis sa première élection en 1955 comme conseiller général.

J’ai eu la chance de côtoyer Paul Vergès, d’abord comme Président de Région, puis au Sénat dont il était le doyen. Je garde le souvenir d’un visionnaire extraordinaire qui portait une grande ambition pour la société réunionnaise.

Tous deux autonomistes, nous partagions le goût de la lutte contre les inégalités et les injustices. Parmi ses combats, je me souviens plus particulièrement de son engagement précurseur pour la protection de la planète contre le réchauffement climatique. Il laisse d’ailleurs une empreinte majeure sur les discussions que partage actuellement le globe dans le cadre de la COP22 à Marrakech.

Jusqu’à son dernier souffle, Paul Vergès a continué à nous faire part de sa vision et influencer les débats politiques. La voix de ce tribun résonnera à jamais dans nos esprits.

J’adresse à sa famille et à ses proches mes condoléances les plus sincères".
 

Section PCR de Saint-André: "Notre camarade Paul Vergès n’est plus mais ce n’est pas pour autant qu’il va disparaitre de nos vies, tellement il aura marqué l’histoire politique de notre pays depuis des décennies, et en particulier de notre commune, Saint-André, berceau du PCR.

Lors d’une récente rencontre , il nous disait encore toute sa joie de retrouver dans une commune où il a passé plusieurs années de sa jeunesse et où il a mené des combats parmi les plus emblématiques de sa vie de militant politique, dans la lutte pour la reconnaissance de la dignité et de la personnalité réunionnaise , à travers son engagement sans faille, sans faiblesse ni hésitation contre la violence et la fraude électorales soutenues sinon organisées par le pouvoir néo-colonial et cela, jusqu’à un passé très récent.

Cher camarade Paul, ce ne sont pas des déclarations grandiloquentes à ton égard que , nous le savons, tu aurais souhaitées en guise d’adieu mais, beaucoup mieux, des résolutions individuelles et collectives, même muettes, pour nous montrer dignes de tous les combats, comme de ceux de Laurent, des attitudes de militants communistes résolus, responsables, intègres, désintéressés dans la lutte collective du peuple réunionnais".

Gérard Ethève, ancien dirigeant d'Air Austral: "Dans le domaine du transport aérien réunionnais, M. Paul VERGES aura joué un rôle déterminant, en assurant, depuis le décès du Dr Pierre LAGOURGUE en 1998 et ce, jusqu'en 2012, la présidence du Conseil de Surveillance d'Air Austral.

À ce titre, il s'est engagé personnellement dans toutes les démarches nécessaires pour le développement de la Compagnie, notamment pour le lancement des vols long courrier en 2003 et il a pris constamment la défense des ailes réunionnaises.
 
Nous partagions la même vision de l'avenir face à l'évolution prévisible du paysage aérien et, durant ces 13 années de collaboration, j’ai pu apprécier l'homme autant que le président.
 
La Réunion toute entière doit lui être reconnaissante du combat qu'il a mené pour le désenclavement de notre Île par une compagnie locale autonome, devenue aujourd'hui un acteur incontournable de notre desserte.
 
En cette circonstance, je tenais à apporter mon témoignage et à dire simplement :  Merci monsieur Vergès,
avec mes sincères et très profondes condoléances à sa famille".

 

Berbard Picardo, président de la Chambre de métiers et de l'artisanat: "La Réunion perd en Paul Verges un homme de conviction, un bâtisseur infatigable, et un  visionnaire. Il a grâce à ses qualités traversé de nombreuses situations politiques économiques plus ou moins difficiles et il laisse une trace indélébile pour nos générations et probablement pour les générations futures."

Krishna Damour, président de l'Alternance: "C'est avec une grande tristesse que j'apprends le départ du Président Paul Verges. J'ai eu de la chance de le côtoyer et l'honneur de respirer le même oxygène que lui comme l'avait dit André Malrau à propos du général de Gaulle. Il y a tant à dire sur ce que Paul Verges a réalisé par son combat et parfois par le sacrifice de sa vie. Il s'est importé pour la reconnaissance de l'identité Réunionnaise et son éternel volonté d'éradiquer la pauvreté à la Réunion.
Et surtout son inlassable combat pour la dignité de l'homme Réunionnais.
Et il a su nous mettre en garde face aux bouleversements de ce siècle qui sont :
La mondialisation économique
L'explosion  démographique
Les changements climatiques
L'évolution technologique
On retiendra son acharnement pour le rassemblement de tous les Réunionnais autour de l'intérêt général.
J'ai su pendant mes 10 années passées auprès de lui en tant que cadre du PCR apprendre à ne pas céder à la dictature de l'immédiat.

Une grande page de la jeune histoire de La Réunion se tourne avec le départ de ce grand homme.
Il s'agit pour nous tous d'avoir la responsabilité quelque soit son appartenance politique de rendre fécond l'héritage des idées visionnaires de Paul Verges.

Mes condoléances à toute sa famille et à ses proches ainsi qu'à Pierre Verges".

CESE Réunion: "Une vision, un engagement, une infatigable énergie politique, une intelligence toujours en éveil s'appuyant sur une ample culture, un orateur et un tacticien hors pair, un administrateur remarquable, un acteur et un observateur critique sur la scène du monde, du global au local, c'était Paul Vergès. C'était un Réunionnais. C'est peu de dire qu'il aura marqué notre histoire. Et c'est avec émotion que je salue sa mémoire et adresse mes condoléances à sa famille et à ses proches.
 
Comment oublier, et j'ai noté que ses amis politiques du PCR n'ont pas omis de le mentionner ce jour, que son engagement réunionnais s'était affirmé en 1955 à l'occasion du sauvetage de l'usine de Quartier Français, dans une alliance improbable avec mon grand-père maternel René PAYET. Et que cette alliance passait par les amitiés de Bruny PAYET et de mon père Maxime RIVIERE qui tous deux, comme Paul, étaient de ceux, très peu nombreux, ayant fait le choix de rejoindre la France Libre, à Londres, en 1942.
 
Transcender les différences et les aléas, parfois les divergences fécondes, pour faire REUNION. C'est cette inspiration que je veux retenir d'abord pour l'avenir".

L’Union Interprofessionnelle de La Réunion CFDT salue la mémoire du sénateur Vergès. Il a été un grand militant de la cause sociale dont les combats politiques et la vision anticipatrice ont contribué à la construction de La Réunion d’aujourd’hui. L’Union Interprofessionnelle de La Réunion CFDT présente ses sincères condoléances à la famille VERGES ainsi qu’aux militants du Parti Communiste Réunionnais.

La CGTR REGION SUD se joint à la famille VERGES dans ce moment difficile, et leur transmet toutes ses condoléances. Paul Vergès a été un visionnaire sur le développement de l’île de la Réunion. On le voit tous les jours via le projet de la route des Tamarins et bien d’autres ! Il laisse derrière lui, au delà de tous clivages politique, une volonté de défendre les intérêts du peuple Réunionnais et son île. Il la défendu tout au long de sa vie, nous rendons hommage à son combat. Nous avons face à nous des enjeux colossaux et seule l’union pourra y faire face. Nos sincères condoléances.
  Lôgambal SOUPRAYEN-CAVERY, Présidente de La Fédération Tamoule de La Réunion : Les combats de Paul Vergès en faveur de l'égalité, des libertés individuelles et de la coopération régionale ont grandement contribué à l'épanouissement de la culture d'origine indienne à La Réunion. Nous perdons un artisan convaincu du "Vivre Réunionnais".

 
Eugène Rousse : Comme son père, le Docteur Raymond Vergès, disparu le 2 juillet 1957, Paul Vergès a tenu à militer jusqu'à son dernier souffle. Comme son père, sa vie a été un combat permanent pour le respect des droits de ses compatriotes, pour la justice, le progrès et la liberté. Comme son père, son nom entrera dans l'Histoire de notre île.

Ayant participé - très modestement - aux luttes qu'il a menées au cours des soixante dernières années, j'estime être bien placé pour affirmer que la vie militante de Paul Vergès a été jalonnée de terribles épreuves qu'il a surmontées avec une remarquable sérénité, persuadé qu'il était « qu'après les nuits les plus noires, le soleil se lève toujours ».


 

Paul Béranger, ancien premier ministre de la République de Maurice : 

Les Réunionnais rendent hommage à Paul Vergès: Les réactions de nos personnalités
Vanessa Miranville, Maire de la Possession, ainsi que l’ensemble des élus de la majorité de la ville de la Possession : Paul Vergès est et demeurera une figure historique de toute la Réunion, qu’il a marquée de son empreinte.
Il s’est engagé, il s’est battu, sur de nombreux fronts :  de l’aménagement de la ville du Port à la Route des Tamarins , du droit à l’autodétermination de la Réunion à la lutte contre le réchauffement climatique avec l'ONERC. 
Cet engagement, cette énergie, cette vaillance semblaient sans fin, mais Paul Vergès nous a quittés il y a quelques jours. 

Le plus bel hommage que nous puissions lui rendre, c’est de donner suite à son engagement en faveur de la Réunion et des réunionnais, de construire  une Réunion encore plus autonome, encore plus solidaire, encore plus dynamique, encore plus durable, encore mieux insérée dans l'Océan Indien,  des directions dont il a tracé les grandes lignes.  Avec tout notre respect,. Avec  nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Commission de l'océan Indien : 
C’est avec émotion que la Commission de l’océan Indien et son Secrétaire général, M. Madi Hamada, ont appris la disparition de M. Paul Vergès.
Au-delà de son action publique à La Réunion, M. Paul Vergès a profondément marqué de son empreinte le débat de toute notre région au point de devenir une grande figure et une voix marquante de l’Indianocéanie.
La Commission de l’océan Indien présente aujourd’hui ses plus sincères condoléances à la famille du disparu ainsi qu’aux autorités réunionnaises et au Parlement français.

Frédéric MIRANVILLE, président de l'Université de La Réunion :   C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de Paul Vergès.
En avril dernier, à l’occasion du colloque pour le 70e anniversaire de la départementalisation organisé par l’Université de La Réunion, Paul Vergès y évoquait notre haut niveau de formation et de technologie et son rayonnement dans l’océan Indien.
Homme profondément engagé, pour La Réunion et son développement, il a aussi été un important soutien pour la Recherche et l’Innovation que porte notre Université. L’ensemble de la communauté universitaire s’associe à moi pour lui rendre hommage et présenter nos plus sincères condoléances à ses proches.

- HOMMAGE DES SENATEURS - 
 
C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris ce matin le décès de Paul Vergès. Pilier de la vie politique de La Réunion, doyen du Sénat, il n’aura eu de cesse de se battre pour son île. Résistant, anticolonialiste, il œuvre pour une République plus juste et égalitaire, réclamant en son sein pour La Réunion et les Outre‐mer une réelle place.
Il était un des premiers à avoir compris les limites de la départementalisation. C’est pourquoi, il sera également autonomiste, plus pour affirmer la nécessité d’une politique spécifique et adaptée aux Outre‐mer que pour réclamer un éloignement de la République. Il montre ainsi la voie à nombres d’élus ultramarins.
Visionnaire, ses combats et prises de position permettront bien souvent de soulever les problématiques de nos régions oubliées.
Doté d’un parcours politique exceptionnel, il aura obtenu presque tous les mandats politiques, fondateur du parti communiste réunionnais, c’est une immense personnalité qui s’éteint. Mais Paul Vergès restera à jamais un exemple de persévérance et de dévouement à son île de La Réunion, que je regretterai et dont la mémoire continuera à habiter nos débats au Sénat.
C’est au nom de la communauté parlementaire des Outre‐mer que je souhaite enfin présenter mes sincères condoléances à sa famille et ses proches, les assurant de ma profonde sympathie. 
Georges Patient, Sénateur de Guyane

 

 

 
J'apprends le décès de Paul à Roissy au moment où je pars en Palestine. Toutes mes condoléances à sa famille et aux camarades de la Réunion. Je l'ai très peu connu et rencontre mais je me souviendrai d'un homme particulièrement remarquable. Avec mes salutations attristées
Jean Pierre  BOSINO, Sénateur de l’Oise

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès de Paul notre doyen du sénat mais surtout grande figure du mouvement révolutionnaire réunionnais. C'est une grande perte pour tous ceux qui agissent pour l'émancipation humaine. Je garde un souvenir ému de ses interventions à nos réunions de groupe. Il portait une vraie vision de l'avenir de notre planète. Toutes mes sincères condoléances et celles des élus du Val de Marne à la famille. Amitiés 
Christian Favier, Sénateur du Val de Marne

Nous venons d'apprendre le décès de Paul Vergès. C'est une grande tristesse. Touchée par le deuil qui vous frappe et nous affecte tous, je veux vous dire que je partage votre peine et vous adresse à tous, famille, amis, camarades et collaborateurs, mes très sincères condoléances. C'est un géant qui nous quitte. Il restera dans nos mémoires comme un homme brillant, engagé avec force et conviction , depuis sa jeunesse,  dans le combat pour l'émancipation des peuples et particulièrement pour La Réunion, son île, pour laquelle il voulait le meilleur.  Je retiens particulièrement la fondation de l'ONERC qui a montré combien il restait tourné vers l'avenir et quel visionnaire il fut.  L'avoir rencontré fut pour moi un honneur et un enrichissement.  Avec ma fraternelle amitié. 
Evelyne Didier Sénatrice de Meurthe-et-Moselle

Toutes mes pensées très attristées à sa fille Françoise, à sa fille Claude, à son fils Pierre, à ses proches  et tous nos camarades de La Réunion. Très sincères condoléances 
Brigitte Gonthier-Maurin Sénatrice des Hauts de Seine

J'ai appris avec une très grande peine le décès de mon camarade et ami Paul Vergès. Comme ancienne Présidente du groupe CRC, je m'associe de tout coeur à l'hommage qui est rendu par le groupe CRC du Sénat avec sa présidente Eliane Assassi ,à cet homme qui est entré dans l'histoire ,de celle de la Réunion ,de la France mais aussi du monde. J'ai d'abord connu Paul Vergès à la fédération mondiale de la jeunesse démocratique où son combat contre le colonialisme a servi d'ex à de nombreux jeunes dans les  festivals mondiaux de la jeunesse, notamment en Algérie et au Viet Nam. J'ai eu le privilège de travailler avec lui pendant son mandat de Sénateur de 1996 à 2OO4. Une de ses actions les plus percutantes a été d'être visionnaire sur les conséquences  que le réchauffement climatique aurait sur l'Ile de la Réunion avec la montée des eaux de la mer. En 2OO1 la conférence de presse qu'il a proposée de tenir au nom du groupe communiste a raisonné comme un boumerang. Nous avons rassemblé un grand nombre de journalistes  de tous bords et de toutes spécialités, éberlués par le constat qu'il faisait sur les conséquences prévisibles du réchauffement climatique. Elle a abouti à une proposition de loi qui fera date dans l'histoire pour la création d'un observatoire sur les effets du réchauffement climatique.
Lorsqu'avec une délégation de sénateurs de la commission de l'enseignement nous nous sommes rendu à la Réunion pour étudier l'état des écoles et surtout le manque criant de collèges, les inégalités avec la métropole, la délégation a pu mieux mesurer encore la place visionnaire et efficace tenue par cet homme, qui ne reniant rien de ses idées, rassemblait toutes celles et tous ceux qui travaillaient pour le développement de la Réunion .
Sa voix portait loin au sénat, elle va manquer. Il restera un illustre sénateur qui devrait laisser une trace à la place qu'il occupait comme c'est le cas pour d'autres personnalités marquantes. Son dernier discours prononcé au Sénat comme doyen résonne aujourd'hui comme un testament de l'action qu'il a menée dans tant de domaines.
J'adresse à sa famille, à ses camarades, au parti communiste Réunionnais mes condoléances les plus fraternelles et mon affection.
Merci à la Réunion d'avoir envoyer au Sénat un tel élu qui fait honneur à cette assemblée.
Hélène LUC Sénatrice Honoraire Ancienne présidente du Groupe CRC du Sénat. Chevalière de la Légion d'Honneur

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès de Paul Vergès. Outre au sein du groupe au sénat, j’ai eu la chance de passer quelques moments privilégiés avec lui lors d’une mission sur les politiques de santé en Outre Mer, pour la commission des Affaires sociales, en avril dernier. 
J’ai pu apprécier la justesse et la clairvoyance de son expertise sur la situation politique de la Réunion, si chère à son cœur. 
Visionnaire, il a passé toute sa vie à se battre pour faire reculer les inégalités sociales et territoriales sur son île mais également pour préserver la planète. Son emprunte restera à jamais à la Réunion mais bien au-delà, car il était véritablement à l’avant garde. 
Attentif aux autres, d’une grande gentillesse, il n’avait rien perdu de sa combativité de communiste et il était très respecté.  
Je tiens à présenter à sa famille, à ses proches, à l’ensemble de ses camarades mes condoléances attristées.
Laurence Cohen Sénatrice du Val de Marne

Paul VERGES, notre camarade, vient de nous quitter après une vie politique très intense et un militantisme exceptionnel, au cours de laquelle il aura mis toute son énergie et sa foi au service des libertés.
Après avoir contribué au développement de La Réunion, son île, il n’a cessé de nous éclairer sur les évolutions démographiques, économiques, et sociales du monde actuel.
Son discours de doyen du sénat, en octobre 2011, restera dans la mémoire des Sénateurs. A cette occasion, il est apparu comme un grand visionnaire et un grand humaniste.
Merci, Paul
Sincères condoléances à la famille et aux communistes réunionnais
Michel LE SCOUARNEC Sénateur du Morbihan
 
Le décès de Paul VERGES est une immense perte pour le peuple réunionnais auquel il a consacré sa vie. Mais aussi pour la France qui perd un inlassable défenseur de son peuple, en même temps qu’un authentique internationaliste. A tous ses proches, à ses camarades du PCR, j’adresse l’expression de ma respectueuse sympathie et ma fraternelle solidarité.
Robert HUE Sénateur, ancien président du PCF Président du MDP
 
C’est avec une immense tristesse que toute l’équipe de l’Observatoire National pour les Effets du Réchauffement Climatique (ONERC) a appris ce matin depuis la COP22 le décès du sénateur Paul Vergès.
Nous reconnaissons en lui un vrai pionnier dans la mobilisation politique pour faire de la lutte contre le dérèglement climatique une priorité nationale. Nous n’oublions pas que c’est lui qui créa dès 2001 notre Observatoire dont il a présidé son Conseil d’Orientation jusqu’à ses derniers jours.  Nous avions toujours plaisir à interagir avec lui pour produire l’éditorial de la lettre trimestrielle aux élus « Le climat change, Agissons » et du rapport annuel de l’ONERC sur le changement climatique.  Le sénateur Paul Vergès ne manquait jamais d’y exprimer ses convictions inébranlables dans la nécessité de lutter contre le dérèglement climatique.
Eric Brun, Secrétaire-général de l’ONERC par intérim et ses collègues de l’Observatoire: Sylvain Mondon, Vincent Bourcier et Jérôme Duvernoy.
 
J’adresse à tous les camarades réunionnais, dans ces circonstances mes très sincères condoléances Paul a marqué la construction de la Réunion d'aujourd'hui et les luttes de son peuple.
Amitiés
Claudi Ménard – CGT
 
Paul VERGES, homme politique réunionnais, engagé dans l'action militante et porteur d'une vision de la Réunion, comme laboratoire du monde,
Paul VERGES, conscient des enjeux écologiques avant beaucoup,
Paul VERGES défendait la valorisation des talents réunionnais,
Paul VERGES incarnait l'une des figures emblématiques de notre île,
Nous apprenons avec tristesse son départ.
Nous rendons hommage à ce grand Homme,
Toutes nos pensées vont à sa famille à qui nous présentons nos sincères condoléances.
Dominique VIENNNE – Président ASSOCIATION REUNIONNAISE ACTION TERRE DE FRANCE
----------------
A la famille Vergès
Cher Pierre,
Il est des hommes qui font partie de notre histoire, de l’histoire et dont on oublie qu’ils puissent être mortels. C’est avec beaucoup d’émotion et de tristesse que nous avons appris le décès de notre camarade Paul.
Comment résumer en quelques lignes tout ce qu’il nous a apporté à bien des niveaux. Son parcours est en lui-même, une leçon d’engagement, de courage, de travail et de conviction. Mais il y a aussi l’homme simple, disponible, humain,  modeste toujours à l’écoute, restant .Témoin et acteur de périodes marquantes de notre histoire, il a su, toujours avec beaucoup d’attention et de bienveillance transmettre les bons messages à ceux auxquels il s’adressait.  Il était soucieux de ce désir à passer à la jeunesse le relais de ce qu’il avait vécu avec l’optimiste, la détermination et l’humilité qui font les grands hommes.
Infatigable défenseur de la Paix, profondément épris de justice, Paul était un grand visionnaire, il ne manquait pas une occasion pour rappeler ces valeurs fondamentales.
Nous garderons, au milieu de tous nos souvenirs communs ,le  rendez-vous de la Région Réunion à la fête de l’humanité en 2005, à partir de cette date ,la tenue d’un stand et que d’année en année a pris une place incontournable   dans cet espace appelé  village du monde. 
Et pour moi personnellement ce souci d’aller à la rencontre de la diaspora dans des nombreuses villes d’Ile de France (Tremblay en France, Trappes, Grigny, Drancy, Bobigny etc. …). 
Il est difficile en si peu de mots de rendre hommage à une vie si riche tournée vers les autres et remplie de combats collectifs. Je tiens à vous assurer, à toute votre famille en mon nom personnel, au nom de notre Association, nos sincères condoléances et notre soutien dans ses douloureux moments.
 
Très fraternellement,
Jean-Bernard PARVEDY, Association Réunionnaise Action Terre de France
-------------------
Monsieur VERGES, de part l’ensemble de son œuvre pour le peuple réunionnais était, est et sera à jamais un homme emblématique et représentant parfaitement notre île.
Toutes mes sincères condoléances à ses proches ainsi qu’aux membres de sa famille, tant personnel que politique
Association GPX OUTRE MER Section Réunion Hubert Cyrille

Lu 9344 fois



1.Posté par PEC-PEC le 12/11/2016 12:04

Le bal des faux culs est ouvert...Pas un seul pour rappeler le passé plus que sulfureux de cet homme politique....Son meilleur souvenir la cours d'assise il y a près de 70 ans, mais qui osera en parler ?
Quand on commence sa carrière par un tel fait d'arme, je ne pense pas que le reste puisse se faire dans l'honneur et honnêteté ! !

2.Posté par Mwa la pa di le 12/11/2016 12:18

Tous ont oublié Alexis, et pourtant les faits historiques restent à l'histoire de la Réunion.

3.Posté par Ah les lèche bottes! le 12/11/2016 14:12

Il fallait s'y attendre, les crocodiles de notre marigot politique ont sorti le costume de la naphtaline , et même ceux qui l'ont détesté jusqu'au dernier moment vont vomir leurs mensonges....beurk
A quand la NRL Paul Vergés, le prochain cratère Paul Vergés....un avion d'Air Austral paul Vergés?

4.Posté par Linda le 12/11/2016 14:18

Sur réunion 1ère, en ce moment, il y a un reportage sur Paul Vergès.
Très intéressant le documentaire
Même s'il a fait une grande carrière politique, il y a eu quand même des scandales dans leur famille.

5.Posté par Pascal le 12/11/2016 14:35

Une existence construite sur un mensonge (les faux jumeaux/faux siamois) et autour d'une sale histoire d'assassinat.
On devrait voir tous les complices potentiels de l'Histoire lors du ballet des hypocrites

6.Posté par marie le 12/11/2016 17:51

Tt sa du bla bla bla . Fo arretez ke du positive ds tt vos commentaires. Ah ah la politik cet sa . Tt i mange ds memem plat apres.

7.Posté par GIRONDIN le 12/11/2016 19:58

Lu fait parti de notre histoire quoiqu'il arrive !

8.Posté par Candide le 12/11/2016 20:59

Moi, je ne suis ni attristé, ni content de son décès. Je me dis juste qu'il était temps puisqu'à plus de 90 ans, il a prouvé avec son dernier mandat que les sénateurs sont les plus grands assistés du pays : inutiles et pourtant excessivement couteux pour la collectivité. Cet homme n'a pas su s'arrêter à temps et profiter d'une retraite bien méritée et il laissera à la nouvelle génération le souvenir d'un vieil homme accroché à ses émoluments et très loin du petit peuple qu'il disait défendre.

9.Posté par SEVERIN le 12/11/2016 22:26

Pour un pseudo VISIONNAIRE,c un sacré coup pour les 50% DE CHÔMAGE et la misère humaine caché sur les visages par fiertés de nos compatriotes créoles.
Allez bon vent,va rejoindre nos grands penseurs dans le paradis des morts,si ils veulent bien de toi,tu seras plus heureux en coutant moins chère a notre société des vivants.In yab des Yvelines

10.Posté par Comble de l''''hypocrisie le 12/11/2016 22:37

Ils sont à vomir tous ces politiques. Une belle tripotée d'hypocrites. Ils ont craché sur ce type durant toute sa vie, et ils ont eu bien raison tant ses délits sont nombreux, et aujourd'hui ils nous la jouent dans la compassion.
C'est pittoyable

11.Posté par Yu le 13/11/2016 01:33

Il est facile aujourd'hui de critiquer un homme en ne retenant que ses défauts ou ce que ses détracteurs ont pu dire de lui au cours des dernières années. Nul n'est parfait. Je pense néanmoins que quel que soit notre bord politique, nous devons avoir un certain recul vis à vis de ce que l'on a pu entendre de lui. Il me semble qu'un homme tel que lui, "à l'abri du besoin" (ce que tout le monde semble lui reprocher aujourd'hui), ne faisait sûrement pas (ou plus) de la politique pour s'enrichir, surtout à 91 ans!
Malgré, les nombreux déboires du PCR, il est me paraît ingrat de renier les grandes avancées obtenues suite combat initié par le docteur Raymond Verges et repris par ses fils Paul et Jacques.Un homme qui a contribué à rendre l'île de La Réunion pionnière dans de nombreux domaines tant au niveau national qu'au niveau international. Par sa vision que certains allaient jusqu'à qualifier de pharaonique, il a su insuffler à la jeunesse réunionnaise un véritable élan pour aller se former en France métropolitaine. Il a su donner non seulement à notre île mais aussi aux autres régions ultramarines, une vraie place au sein de la République Française. Malgré les inégalités qui subsistent encore aujourd'hui, ne pas reconnaître le travail accompli ou tenir des propos aussi virulents envers un homme décédé relève selon moi d'un profond manque de respect!

12.Posté par Alexis de villeneuve le 13/11/2016 08:55 (depuis mobile)

Le défilé des hypocrites a commencé, tous"oublient" qu'Il fut un vulgaire assassin par intérêt...

13.Posté par redoutable le 13/11/2016 10:29

Condoléances à toute sa famille et proches pour cette disparition.

Cet homme politique a marqué incontestablement l’histoire de la Réunion, mais comment ? C’est sur ce point , je crois que le moment est venu pour dresser un bilan sur le côté positif et négatif principaux de ses activités politiques dans l’île.

Pour le 1er point :
Reccord de longévité dans la politique en occupant quasi tous les mandats clés , bâtisseur du Port son bastion, la route des Tamarins , défenseur reconnu au niveau nationale voire internationale sur le thème réchauffement climatique…..

Pour le 2ème point :
Passé obscur sur l’assassinat d’A.D.Villeneuve , bête noire de Debré , des ardents défenseurs Virapoullé et autres de la départementalisation contre le spectre de l’autonomie cher à Vergès, le célèbre marché truqué de l’endiguement RDG , surcoût de 75% de la route des Tamarins, déclaration de ses patrimoines controversés….., Exploitation des plus démunies à des fins électoralistes notamment l’égalité social, le chômage ….n'étaient que pures illusions , prônait le rassemblement ou ses discours alarmants sur la situation grave du département dans le seul but d’accéder au pourvoir.

Homme de pouvoir né et fin manipulateur, proche de la population la plus exclue , sa simplicité et sa sympathie fait un politicien reconnu .

14.Posté par HONTE le 13/11/2016 11:36

Si De Villeneuve n'était pas assassiné il ne serait pas l'homme vénéré comme un gourou aujorudh'ui, le destin a été chamboulé, il à payé et il paiera encore pour son arrogance.

15.Posté par Tiens, tiens... le 15/11/2016 05:59

Bizarre, dans tous ces hommages plus ou moins sincères , rien de chez rien de Monseigneur , pas un mot , pas un communiqué...pourtant maintenant il doit se sentir le premier sur la liste des hommes importants ( 45 ans de sacerdoce comme évêque , il n'y en a pas beaucoup)
Alors quoi?
Il boude ?
Il se dit que c'était quand même un communiste
Il est en vacances,malade ...
Ou il fait la gueule parce qu'il n'a pas été nommé cardinal comme son collègue de Maurice ?

Le mystère reste entier , à moins qu'il nous fasse la surprise d'officier aujourd'hui ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 16:46 Carambolage Route du Littoral

Samedi 21 Octobre 2017 - 08:41 Agression sur le front de mer de Saint-Pierre