Société

Les Réunionnais moins énergivores en 2010

Le mois de juillet est l'occasion pour nombre d'administrations de faire le bilan de l'année écoulée. C'est ce que propose l'Observatoire de l’Énergie de la Réunion (OER) animé par l'Agence Régionale de l’Énergie Réunion (ARER) en matière de consommation énergétique des Réunionnais en 2010. Là encore, comme dans de nombreux secteurs d'activité, les effets de la crise se sont faits sentir. Mais la dépendance énergétique de la Réunion reste malgré tout conséquente.


L'ARER présente le bilan "énergivore" de la Réunion en 2010
L'ARER présente le bilan "énergivore" de la Réunion en 2010
 
Le ralentissement de la croissance de la consommation d'électricité se poursuit en 2010. Avec un timide +3,2%, l'année 2010 correspond en effet à une moyenne basse par rapport à l'augmentation moyenne constatée entre 2005 et 2010 et même encore plus entre 2003 et 2005 (+4,5%).

La première raison de cette baisse de la facture énergétique réunionnaise invoquée par l'observatoire tient aux actions de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie. L'observatoire Régionale de l'Energie Réunion rappelle son plan d'action en faveur d'une maîtrise de l'énergie. Il est ainsi question des lampes basse consommation, des coupe-veilles, des aides à l'installation de chauffe-eau solaire.

La part des énergies renouvelables dans la production régionale quant à elle est de 34%, soit 911 Gwh produits. Ces 34% se décomposent de la façon suivante. L'hydraulique reste la première source d'énergie renouvelable réunionnaise avec 59,4%. Suivent l'énergie produite à partir de la bagasse (29,5%) et les systèmes photovoltaïques (8,4%). Plus anecdotique, la part de l'éolien atteint 1,9% et le biogaz complète le tableau avec un mince mais novateur 0,8%.

Une année 2010 portée par le photovoltaïque

Ainsi, en 2010, les énergies renouvelables ont couvert 74% de la croissance annuelle de la consommation d'électricité, en nette progression par rapport à 2009 (1%).

Entre 2009 et 2010, la production électrique à partir des systèmes photovoltaïques a augmenté de 92%. Ainsi, en 2010, il y a eu la mise en service de 47 MW de panneaux photovoltaïques supplémentaires sur notre territoire. Pas sûr que le coup de rabot fiscal tant décrié en fin d'année 2010 par les professionnels du secteur permette d'atteindre une telle progression en 2011.

Mais comme le précise Alin Guezello, conseiller régional en charge des énergies nouvelles, "les efforts consentis par les institutionnels ont leur effet". Ainsi, on peut dénombrer pas moins de 110.000 chauffe-eaux solaires installés à la Réunion à ce jour. Les particuliers ont d'ailleurs été incités à aller vers l'achat du matériel plutôt que la location car ils bénéficient de crédits d'impôts. Mais "monsieur et madame tout le monde" ne sont pas les seuls concernés. La Région tente de donner l'exemple, poursuit le conseiller régional. "L'année dernière, la Région a réduit sa facture électrique de 85.000 euros rien qu'en s'équipant d'ampoules basse consommation. 85.000 euros, c'est de l'argent réinvesti ailleurs".

Les Réunionnais préfèrent les véhicules au gazol

Plus étonnant, les responsables de l'Observatoire indiquent que "l'agriculture jouera un rôle de plus en plus central dans la maîtrise de l'énergie". Par quel moyen ? Tout simplement par une amélioration de la production agricole. "Qui dit canne, dit bagasse", ajoute un membre de l'ARER.

Enfin, dans le transport routier, autre volet ô combien discuté à la Réunion, la croissance de la consommation de carburants reste relativement faible sur les trois dernières années (1,1% en moyenne par an). Le rajeunissement et la faible augmentation du parc automobile réduisent la croissance de la consommation de gazole et d'essence. Au 1er janvier 2010, 328.725 voitures particulières de moins de 15 ans étaient en circulation. Sur l'année, plus de 20.900 voitures particulières neuves ont été immatriculées contre 16.700 en 2009. La voiture gazole est privilégiée par les Réunionnais. La percée des hybrides est lente : 560 voitures roulent sur nos routes.
Mardi 19 Juillet 2011 - 18:25
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1317 fois




1.Posté par eva, melanchon, venez le 20/07/2011 07:56
Des cars à petits prix viennent concurrencer le train
19/07/2011

...avec des tarifs inférieurs en moyenne de 50% à ceux du train.

2.Posté par SAMY le 20/07/2011 11:09
Comment peut-on déclarer que cette "petite" augmentation est due à des efforts de sensibilisation quand aucune comparaison à l'activité économique n'est proposée ? Je n'ai pas les chiffres mais il me semble que 2010 a été une année difficile pour les entreprises et les particuliers. Au vu des chiffres du chômage je suis même étonné que la consommation continue de croître...

A lire l'article j'ai l'impression que l'étude met en avant les actions de la Région. Son but est pourtant bien de fournir une image précise et objective de la situation énergétique.

D'ailleurs, dans les deux tiers d’électricité produite à partir de ressources fossiles, quelle est la part du charbon ? Dans les 110000 chauffe-eau solaire : combien remplacent un chauffe-eau électrique ? Combien remplacent un chauffe-eau gaz ? et d'ailleurs : combien consomme un chauffe eau électrique à la Réunion ? Voilà les chiffres utiles pour estimer l'efficacité de cette action, par exemple.

Si tu ne peux pas le mesurer, tu ne peux pas l'améliorer (Kelvin, il me semble)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales