Société

Les Réunionnais interrogés sur leurs volcans

L’OVPF (Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise) lance une vaste enquête pour mieux connaître le rapport des Réunionnais à leurs volcans.


Les Réunionnais interrogés sur leurs volcans
Du 30 novembre au 15 décembre 2011, l’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) propose à toute la population de La Réunion une enquête pour comprendre sa perception des risques volcaniques.

Ce sondage va permettre de mieux connaître les relations tissées entre les Réunionnais et leurs volcans. Ainsi l’OVPF et ses partenaires souhaitent élaborer des stratégies de prévention des risques volcaniques mieux adaptées au contexte réunionnais.

Sur toute l’île, 2.000 questionnaires vont être distribués via les collèges et les lycées, en partenariat avec les établissements scolaires. Jusqu’au 15 décembre 2011, un site internet (http://fournaise.ipgp.fr) va permettre à un large public de répondre à cette enquête dont les réponses seront totalement anonymes.

Adapté aux particularités de la Réunion, le questionnaire est inspiré de celui qui a déjà été développé et testé récemment en Italie (Vésuve & Champs Phlégréens). Les chercheurs souhaitent obtenir un panel de réponses aussi large que possible pour représenter au mieux la diversité de la population réunionnaise. L’objectif est de s’appuyer sur ces réponses et sur l’expérience des communautés locales pour réduire l’impact des risques volcaniques à La Réunion.

Les premiers résultats seront connus au premier trimestre 2012. Ce travail est mené par l’équipe de l’OVPF en partenariat avec l’Institut de physique du globe de Paris et l’INGV, l’institut en charge de la surveillance des volcans Italiens.

A travers ce volet "perception des risques", l’OVPF contribue à un vaste projet d’évaluation des aléas volcaniques à La Réunion. Ce projet est financé par le Ministère de l’environnement, de l’aménagement du territoire et du logement, piloté à La Réunion par la préfecture et la DEAL, il est mis en oeuvre par le BRGM et ses partenaires dont l’OVPF.

En plus d’être conforme aux recommandations du Cadre d’action de Hyogo proposé par les Nations Unies, ce projet est mené en étroite collaboration avec les partenaires et organisations locales qui s’intéressent à la prévention des risques naturels à La Réunion.

Les Réunionnais interrogés sur leurs volcans
Dès le 30 novembre, accédez à l'enquête via votre mobile en flashant ce QR-Code.
Mardi 29 Novembre 2011 - 16:46
.
Lu 1325 fois




1.Posté par beati pauperes spiritu... le 29/11/2011 16:53
Le(s)quel(s) ?

"Leurs volcans"? Faut il y inclure, outre le Piton de la Fournaise, le Piton des Neiges, et toute une litanie de pitons gentiment assoupis depuis des dizaines de millénaires ?

2.Posté par usager du volcan, anticonfiscation, antiprivatisation, anti marchands le 29/11/2011 17:29
"Pensez-vous qu'une éruption puisse menacer le quartier où vous vivez ?"

voila une question debile:
A l'echelle geologique on doit repondre oui
A mon echelle humaine je peux repondre aisement non

bien entendu les guignols qui ont besoin de se faire octroyer des subventions ou pereniser des passe droits peuvent instrumentaliser en infantilisant les ignares que nous sommes:

"ma qué yé vou dit qué la derniere eruption du commersone a coulé jusqu'a st joseph (plusieurs miliers d'habitants) il y a 2000 ans. mama mia"

-------------

autre question debile a sens multiple:
Si vous pensez à une éruption volcanique, comment êtes-vous préoccupés ?

oui je suis préoccupé: comment sauter la barriere et eviter les denonciations des pistonnés du volcan

3.Posté par Thierry le 29/11/2011 20:08
Purée de laves, j'ai déjà la chair de poule avant même d'avoir lu les questions.

Moi qui pensais que le volcan c'était juste Sainte-Rose et donc que j'étais à l'abri. Voilà pas qu'ils disent des volcans et un volcan près de chez moi ???

Et pourquoi pas un questionnaire sur le SOLEIL QUI VIENDRAIT A BRULER TROP FORT ???

Le marché de l'anxio....tique a de beau jours devant lui ???? encore de l'argent public gaspillé....

La seule réponse possible c'est : "si un volcan i pète, i fo bouche zot nez" et si lé trop fort, c'est de courrir vite et très vite...

4.Posté par jyves974 le 30/11/2011 00:25
Et.. L'OVPF abesoin de connaitre l'avis de la population pour surveiller et observer des volcans ? Tant qu'a faire.. autant demander aux eleves d'ecrire leur rapport annuel.. pour qu'ils puissent continuer a siroter leur rhum-sirop.

5.Posté par Babouk le 30/11/2011 07:29
Je viens de répondre, ce questionnaire est très mal conçu, on ne sait jamais s'il traite du piton des neiges, de la fournaise ou des deux, comment répondre aux questions sans cette précision ?
Nul !

6.Posté par observatoire des accapareurs et parasites le 30/11/2011 10:22
voici les resultats de l’étude:

- le creole est couillon
- le creole a la memoire courte
- le creole est naif de croire que son volcan est innofensif
- le zoreil, lui il debarque, donc par definition il doit fermer sa bouche et il sera toujours content de rester parqué.

il faut donc decider à leur place comme pour les enfants immatures. Pour apprendre la docilité il faut d'abord marteler l'apocalypse puis mettre en place des exercices d’évacuation pour recenser les esprits récalcitrants qu'il faudra mater.

On a réussit a interdire définitivement la plage de boucan canot dans la plus grande soumission, on avance a présent sur un boulevard.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales