Société

Les Portois ne mâchent pas leurs mots sur les casseurs


Après deux jours de fuerie dans les rues du Port, la population fait part de son exaspération. Malgré tout, une certaine forme d'habitude s'installe. La vision des poubelles brûlées et des bris de verre sur la chaussée n'étonne plus. La réputation du Port est entamée "depuis longtemps", témoigne une passante.

"Je trouve que leur action de casser est inutile. La plupart des jeunes présents sont là surout pour mettre du désordre. Ils ne cherchent pas d'emploi", poursuit-elle. Ce témoignage est identique à celui de Catherine (prénom d'emprunt), qui dit avoir plutôt vu des jeunes de moins de 18 ans. "Ceux que j'ai vu courir dans le chemin avaient entre 12 et 15 ans, pas plus", affirme-t-elle. "Là zot lé en train de casser, foutre le bordel comme d'habitude", poursuit-elle, dépitée par ce spectacle qui ne fait que se répéter d'une année à l'autre.

Thomas (emprunt), la vingtaine, condamne ces dégradations gratuites "qui vont coûter encore à ceux qui se lèvent tous les matins pour travailler. Les Portois même vont payer", dit-il, lui qui a "fait l'effort d'aller se former en métropole par la mobilité. Je suis en CDD, je peux être viré du jour au lendemain mais au moins je me suis bougé".

Rosalie, une mamie née "en 38", rigole-t-elle, ne "comprend plus cette jeunesse". "Moin lé née au Port, moin la grandi au Port, mariée au Port et mes sept enfants sont nés au Port. La mort seulement mi conné pas", affirme-t-elle dans un large sourire.

Fabienne regrette le peu d'implication des parents. "Les parents n'ont rien dit, rien fait, Je ne pense pas qu'ils vont intervenir" pour raisonner leurs enfants et les autres casseurs.

L'avis de Thierry (emprunt) est tranché. "J'ai quitté le Port quand j'avais une dizaine d'années. Je suis revenu à l'âge de 48 ans. Aujourd'hui, je peux dire que c'est une ville qui est pourrie. La mentalité de cette jeunesse...", souffle-t-il, "c'est de la racaille".

Un témoignage qui n'est pas partagé par Cédric qui dit "comprendre les manifestants" voire "même les casseurs, "le seul moyen pour que la mairie regarde notre sort".

Les Portois ne mâchent pas leurs mots sur les casseurs
Mercredi 20 Février 2013 - 13:09
L.Grondin
Lu 4504 fois




1.Posté par samemem le 20/02/2013 10:48
encore un article pour orienter l'opinion? 3 ou 4 témoignages qui accusent les degradations et 1 seul qui rappel qu'il y a une cause et des responsables aux agissements de cette jeunesse!

2.Posté par Thierry le 20/02/2013 12:55
comme quoi, l'arbre ne cache pas forcément la forêt mais peut ne lui faire que de l'ombre ... bonne ou mauvaise et que les honnêtes gens ont d'autres comportements pour s'en sortir... que de tout casser...

C'est ça la Réunion. Pas ce phénomène de "casseurs"... Si on parvenait à enlever les tomates gâtées ... mais la loi les protègent ... aux dépens de la société ...normale.

3.Posté par Bidule le 20/02/2013 13:18
en tant que patron je n'embaucherai jamais une personne qui manifeste de la sorte. de toute façon je les convoques pour embauche le lundi matin a 7h30 et la je sais de suite celui qui veux travailler.

4.Posté par almuba le 20/02/2013 13:20
S'attaquer à une mairie annexe, c'est du n'importe quoi.
Ces abrutis ne se rendent pas compte que ce sont leurs propres parents qui sont toujours en train de faire appel à ces services et qui seront pénalisés quand ils en auront besoin.
Pauvres gens!

5.Posté par Michel le 20/02/2013 13:58 (depuis mobile)
Faire trop de social , voilà , on paie l''''addition maintenant ce sont ceux qui gagne rien et qui foutent rien et de plus de veulent rien faire pour s''''en sortir qui auront gain de cause.la preuve , il y a une ministre qui débarque pour les rassurer

6.Posté par DON PAKE le 20/02/2013 14:18
Bien fait ! Et encore ce n'est pas à la mesure de la souffrance des gens au chômage. Des clous sur la route jusqu'à une solution ! Pas de boulot, pas de fric, pas d'enfants, pas de vie ! Pas content ? C'est pareil ! Gout a nou !

7.Posté par marie le 20/02/2013 14:35
elle est belle maintenant cette poubelle de porc si doux auparavant. avant mi l'était pour la grève mais quand mi voit qu'en fait le but est de voler et casser mi dit prend le nom toute le bande moune et après coupe zot allocation familial, combien ti jeune de 18 20 ans na déjà un famille avec enfants. là y faut tire dessus même là, na pu de respect

8.Posté par moi même le 20/02/2013 15:52
post 1 > suffit de voir les avis sur les commentaires . Pour 4 (5 avec moi et avant que les autres commentaires sont publiés ) qui dénoncent les dégradations , il n'y a que toi pour défendre les casseurs .
Donc je pense que le journaliste a pris des avis assez représentatif ( sauf si tu crois que les commentateurs sont bidon ... mais bon je t'assure que suis bien réel et sans aucun rapport avec le journaliste )

Sinon faut demander au journaliste mais je ne pense pas qu'il va revenir ici pour nous confirmer ça ...

9.Posté par jeunnesse Réunionnaise un peu couillon quand mm le 20/02/2013 16:18
Ce sont les jeunes de moins de 18 ans!!! si c'est le cas les parents où sont-ils????

10.Posté par lalalalalalalalala le 20/02/2013 17:10
En tant que jeune je suis dégoutée de l'attitude de la plupart des gens de mon âge. Je crois qu'en France on nous à trop habitué à être assisté.
Je suis réunionnaise et pour mener à bien le projet professionnel que je me suis fixée, j'ai pris sur moi de partir en métropole. Mes parents n'ont pas beaucoup les moyens et j'ai du travailler en plus de mes études afin de subvenir à mes besoins. Mais maintenant que je vois le bout du tunnel, je suis fière de bientôt pouvoir rentrer à la Réunion avec la capacité de monter ma micro-entreprise suite aux études que j'ai faites. Alors oui c'est difficile, oui en métropole il fait froid et c'est loin mais c'est un moindre sacrifice sur toute une vie, pour faire ce qu'on aime sur l'ile de son enfance.
Je pense qu'il faut d'abord compter sur soi-même avant de compter sur les autres. Mais je comprends que certains jeunes manifestent ainsi contre la mairie, les générations précédentes ont été habitué à frapper chez le Maire pour trouver du travail. Mais les temps ont changé et il faut bien s'adapter.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales