Culture

Les "Mahotella Queens" à la Réunion pour la fèt Kaf


En 1964, les studios Gallo engagent des jeunes talents, Hilda Tloubatla, Mildred Mangxola et Nobesuthu Mbadu, trois jeunes filles qui chantent chacune dans la chorale de leur église. Elles deviennent choristes-danseuses de Simon Mahlathini.

Le groupe signe son premier succès avec "Thoro ujola nobani", une chanson d'amour. Un groupe qui créé un nouveau style musical, le Mbaquanga ("pot au feu" ou "fait maison" selon les traductions). Le groupe est l'un des fers de lance culturels de la résistance anti-Apartheid.

L'engagement de Malhathini et des Mahotella prendra une dimension planétaire avec le tube "Kazet" (repris en français par Lizy Mercier Descloux sous le titre "Où sont passées les gazelles ?") qui raconte la destruction dun township par les bulldozers à la solde du gouvernement sud-africain et le déplacement de ses habitants dans de grands camions bennes.

En 1975, elles quittent le groupe en pleine gloire pour se consacrer à leurs enfants et reviennent sur scène quinze ans plus tard. Le trio vocal continue à faire vivre ce style musical qu'est le Mbaquanga. Sur scène, cette musique prend une autre dimension avec les chorégraphies, costumes et coiffes traditionnels qui l’accompagnent.
Samedi 18 Décembre 2010 - 08:11
Melanie Roddier
Lu 1393 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales