Culture

Les Electropicales dévoile la programmation 2013, Jeff Mills en guest-star


Les Electropicales dévoile la programmation 2013, Jeff Mills en guest-star
La 5ème édition des Electropicales, prévue du 16 au 19 mai à Saint-Denis, principalement à Champ Fleuri, dévoile ses artistes… Encore cette année, l'organisation annonce du lourd lors de la présentation faite ce jeudi matin, au cours d'une conférence de presse. Le directeur du Festival, Thomas Bordese, a souhaité conclure son préambule en espérant qu'à la découverte de la programmation, l'audience ferait des "ah", "oh" "hizzz", lance-t-il à l'assemblée.

Il n'a sans doute pas été déçu avec l'annonce de la tête d'affiche de cette année 2013, l'Américain Jeff Mills. Les autres promotionnés présents ce jour dans la salle culturelle du restaurant-bar dionysien, Les Potirons, ont laissé éclater leur joie. C'est dire l'engouement que suscite l'artiste international autant chez les amateurs d'électro que les professionnels. Comme le rappelle Sébastien Broquet, à l'origine de la programmation des Electropicales, "Jeff Mills, c'est juste l'un de ceux qui a inventé la musique électro. C'est une pointure et une première pour le milieu à la Réunion", insiste-t-il.

Le milieu électro de la Réunion? Et bien oui, il existe. Non seulement il y a un public en demande mais la scène locale est  "vivace et de plus en plus diversifiée", confie Sébastien Broquet. Drum and bass, house, electro, lounge, techno, bass music, dub, hard tek,… il y en a pour tous les goûts. Comment expliquer cet attrait pour une musique, reconnaissons-le, bien loin des sonorités péi? "C'est d'abord une musique qui se métisse beaucoup donc l'idée plait aux locaux qui expérimentent le mélange des genres, du moderne et du traditionnel notamment", explique-t-il. La 2ème raison évoquée par les spécialistes serait que l'électro, comme le maloya, est une musique qui appelle à la transe et à la revendication. Il y a une utilisation, pour cela, d'un rythme répétitif dans les deux cas.

Pas d'Electropicales sans arts visuels

Parce que les Electropicales adorent faire dans le "zembrocal", encore cette année, le mélange des genres, des arts, des générations, des nationalités prend toute sa place. Le public pourra venir apprécier ou découvrir les pépites du pays, Jessy, Matt Waro, Al-1, Django, Sal Paradise, Zioub, Titus, Dani Llonga ou encore Vague et Alex Rolland.

A leur côté, les Français, Koudlam, Niveau Zero, Missill, Reworks, les Sud-Africains, Culoe De Song et DJ SFR, le Chilien Alejandro Paz et le duo Allemand Ame. Sans oublier Alexander Barck qui s'associe avec Christian Prommer pour réinventer la performance live et électronique.

L'art du graff sera honoré par le Comorien, Hakim Moindjie, qui manipule avec doigté la calligraphie arabe. Le public cotoiera aussi l'incontournable Jace ou encore le jeune réunionnais, Gorg One. Un autre artiste péi, Guillaume Lebourg, va performer dans la sculpture, le dessin et l'installation alors que le Japonais, Hiroaki Umeda développera un univers visuel et sonore où le corps d'un danseur se mêlera à la vidéo, aux explosions lumineuses et à la musique électronique.

Enfin, il sera aussi possible d'aller découvrir, à Champ Fleuri, l'artiste VJ Zero qui, depuis une dizaine d'années, explore toutes les formes de créations numériques en lien avec l'image live. Au travers d'installations singulières et polymorphes, ses performances plongent le spectateur dans un univers visuel unique.

Pour retrouver toutes les informations concernant les Electropicales 2013, mais aussi les Electropôles prévus à la même période, rendez-vous sur http://www.electropicales.com/
Jeudi 7 Mars 2013 - 15:17
Lu 2111 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales