Faits-divers

Les Droits de l’homme à sens unique: François Abriel durement taxé

Correctionnelle Sud – Mardi 13/10/2015


Nous vous parlions de ce drôle de citoyen voici 15 jours.
Prétextant qu’on lui interdisait de voir son enfant (en réalité, il a refusé les conditions imposées par la Justice), François Abriel était entré de force dans l’école de son fils et avait, grossier et raciste, insulté le directeur de l’école Auguste-Lacaussade à Saint-Louis.

Puis était allé semer un souk infernal devant l’inspection académique et le GUT (groupement d’unités territoriales en charge des enfants). Tags insultants et racistes, menaces de représailles, figurines ensanglantées, il n’avait certes pas lésiné sur les moyens.

Exemplaire des Droits de l’Homme au poing, il tentait à toute force de se faire passer pour une victime du système et des gens qui sont rien que des méchants qui lui veulent du mal. Jouant tant bien que mal (plutôt mal que bien) de son âge, d’une infirmité qui ne lui interdit pas la violence, volontiers aphone quand cela lui convient, il n’a pas longtemps donné le change et son vrai visage est vite apparu au grand jour, celui d’un intransigeant qui ne connaît qu’une volonté : la sienne.

Quelques-unes de ses réparties feront date : « Je ne suis pas divorcé, on m’a divorcé… Aucune loi ne vaut devant l’amour parental… »

Bref, autant pour sa mauvaise foi que les actes bien répréhensibles auxquels il s’est livré sans que son soi-disant handicap le gênât outre mesure, la Correctionnelle Sud a solidement taclé le sinistre bonhomme : 6 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve de  18 mois ; obligation de soins psychiatriques ; interdiction de s’approcher de l’école Auguste-Lacaussade de Saint-Louis ; interdiction de s’approcher de l’inspection académique ; interdiction de s’approcher des locaux du GUT ; révocation d’une ancienne amende avec sursis ; 1000 euros de dommages-intérêts pour le directeur d’école ; 1000 euros de dommages-intérêts pour l’inspection académique ; et encore 937,48 euros de dommages-intérêts pour le conseil général dont dépend le GUT.

Il n’était pas là pour le verdict mais don’t panic ! On le reverra.
 
Mardi 13 Octobre 2015 - 13:02
Jules Bénard
Lu 1075 fois




1.Posté par dadou le 13/10/2015 19:30
6 mois de sursis!!!ahahaha!!il doit bien rigole cet energumene!et le personnel doit flipper de peur de le voir revenir menacant et risquant vde passer a l'acte!

2.Posté par Anne-Gaelle ABRIEL le 21/10/2015 18:43 (depuis mobile)
Cette "énergumène" est mon père. Cela fait 3 ans que moi et ma petite soeur nous battons pour pouvoir le voir. Bravo la justice, merci de privé 2 enfants de leur père.

3.Posté par Anne-Gaelle ABRIEL le 21/10/2015 18:49 (depuis mobile)
D''autant plus que notre mère a contribué à tout ça en accusant notre père de nous avoir violé. Merci la famille, bravo la justice ! ... On t''aime Papa. ( en espérant qu''un jour la vérité éclate et que tout s''arrange ) .
Sa fille.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales