Social

Les CUI de Saint-Louis remportent une victoire

Après plusieurs mois de procédures et de reports, les 73 contrats uniques d'insertion de la commune de Saint-Louis ont obtenu gain de cause dans le conflit qui les opposait à la municipalité. Chaque ex-employé recevra 15.000 euros au titre des dommages et intérêts et une re-qualification de leur contrat en CDI, sans réintégration. La partie adverse, représentée par Maître Rémi Boniface, devrait faire appel de cette décision.


"Cette décision est extrêmement importante et historique". Jean-Pierre Lallemand ne cachait pas sa joie après de longs mois de procédure. Aux côtés de Wilson Adras et de Louis-Bertrand Grondin, le président du Syndicat autonome de la fonction publique territoriale s'était attaché à défendre le dossier des emplois aidés de Saint-Louis devant la nouvelle équipe des Prudhommes.

Équipe qui a mis à jour les problèmes récurrents rencontrés à la Réunion par des employés communaux lors d'un changement de majorité politique et qui risque encore de voir ce type d'affaires se répéter vu le nombre de dossiers relatifs à des affaires similaires dans le département.

Chez les 73 ex-employés, la satisfaction est on ne peut plus perceptible après les différents reports des 9 juillet, 24 septembre et 12 novembre derniers. Et pour cause, ils ont obtenu gain de cause et une indemnisation de 15.000 euros par plaignant, ce qui représente tout de même près de 1,1 millions d'euros à payer pour la commune de Saint-Louis. Les contrats aidés ont également obtenu une re-qualification  de leur contrat en CDI.

"Les maires pratiquent le clientélisme (...). Cela ne peut plus durer"

Quant aux juges des prudhommes de Saint-Pierre, ils ont prononcé une exécution provisoire du délibéré. Ceci étant, l'avocat de la défense de la commune, Maître Rémi Boniface, ne devrait pas manquer de faire appel de cette décision.

Jean-Pierre Lallemand, qui travaille sur ce dossier depuis bientôt un an, indiquait le 12 novembre dernier lors de la fixation du délibéré, qu'il demeurait important de poser le problème politiquement : "Au-delà de chaque plaignant, il faut poser le problème politiquement. Il y a à la Réunion un usage abusif de la loi législative. Les maires pratiquent le clientélisme et se servent de cette loi de manière scandaleuse et à des fins de propagande personnelle. Cela ne peut plus durer. J'ai en charge plus de 200 dossiers pour tout le département. C'est un débat de fond qu'il faut poser."

C'est donc une grande victoire pour les CUI de Saint-Louis, défendus depuis peu par maître Anne-Sophie Adam de Villiers, et pour la SAFPTR qui ne devrait pas manquer de porter nombre de dossiers de ce type devant les Prudhommes du Sud vu le délibéré de ce matin.

Les juges des Prudhommes de Saint-Pierre ont visiblement pris la dimension des pratiques clientélaires locales. Des pratiques qui avaient mené à l'embauche de ces contrats par l'ancien maire en place, Cyrille Hamilcaro avant le retour au pouvoir de Claude Hoarau en 2008.
Jeudi 3 Décembre 2009 - 14:30
Ludovic Robert
Lu 2510 fois




1.Posté par louise le 03/12/2009 14:48
au fait les contrats 80% que mr claude hoarau à mis stagiaire quand on les cassent c'est une grande partie du déficite à Saint-Louis?

2.Posté par syndic le 03/12/2009 14:49
Voila un syndicat qui defend les interêts des "corvéables et taillables". Bien jouez Lallemand, continue le combat alors que des syndicats comme la cg.. la jamais attaque un commune communiste. A Kos Y. Hoarau y défend pas les employés communaux st-paulois.?
Y vien écoute VERGES fé diskour la possession, çà y gain fé.

3.Posté par pimanzoizo le 03/12/2009 14:52
Voila comment super Cloclo va pouvoir justifier l'augmentation des impots locaux: la pas moin l'auteur,ça zusice macro,ça !

4.Posté par Payet Aliette le 03/12/2009 15:09
Il faudra que le journaliste m'explique comment des CUI peuvent devenir CDI grâce à la justice...

5.Posté par pimanzoizo le 03/12/2009 15:22
@post4:pas compliqué,il suffit de changer la lettre du milieu .

6.Posté par ANONYME le 03/12/2009 15:55
bon! à son tour maintenant de passer à la caisse! en 2001 mr hamilcaro a déboursé près de 4 millions d'euros pour la même histoire - alors les "cocos" ne dites surtout pas que c'est une injustice!

7.Posté par onyx le 03/12/2009 15:55
Beaucoup attendaient que Grondin Louis Bertrand qui en montant ce collectif de défense dans l'intéret et la défense des gens corveables à merci finisse cui, cui ,cui ;
Aujourd'hui avec cette décision beaucoup d'oiseau de mauvaise augure ont le bec cloué et arrête de faire cui , cui ,cui !!!!!!

8.Posté par anonyme le 03/12/2009 20:44
Na poin rien que çà i vien po ou cloclo. Mi espere que ou dor bien sur out 2 zoreil parce que l'année prochaine ou sera obligé sauve de la mairie tellement baisement ou sa ganié. Out band cheveu blanc ou la tane rouge y sa ni plus blanc qu'avant.
Jusqu'à aujourd'hui mi té croi que la justice té rien que po ou, mais la décision pou les CUI la change mon avis.
Na un proverbe i di bon dieu i dor pa. En 2008 nou la fé pitié, en 2009 pareil mais mi croi qu'en 2010 sera out tour. Garde si ou gane tenir le bateau.

9.Posté par Christophe C le 03/12/2009 23:11
Bravo ONYX tu à tous dis, Cloclo lé CUI il n’ira pas jusqu’en 2014.
Merci Monsieur Grondin de nous faire passer de très bonnessssssssss fêtesssssss de fin d’année.
Oté bandes cocos qui ca lé CUI ?

10.Posté par cui,cui le 04/12/2009 06:15
le cloclo lé pa la avec ça toute façon l'argent y sa paye band cui avec y sort pa dan sa poche, lu en ce momen lé en afrique du sud avec une adjointe la pri l'avion hier matin po zot bat carré néna l'arzent paye ban cui la aster. paye à lu, paye à lu mounoir!!!!!

11.Posté par LOUIS le 05/12/2009 20:55
MDR la ou entent plus zote crié, mi aime mon claude waro.
claude paye aster, gaspille pas tout en afrique de sud €€€€€€€€€
LOOOOOOOOOOOOOOL

12.Posté par TANGO le 09/12/2009 20:41
Oté lé bien bo cri victoire mé il ne faut pas oublier de dire toute la vérité notamment que la caisse des écoles n'a pu donner aux juges les documents réclamés.

Qu'est ce que cela signifie ? Le tribunal ordonne de produire des documents originaux et comme par anchantement la mairie y trouve pu les papiers. Les documents produits étaient ils des faux ??????

Si c'est le cas, je comprends pourquoi la réunion a une image d'assistée en métropole et cette image ne fait que s'aggraver avec des politiciens créoles qui tuent le créole et les exploite à des fins personnelles.

Créoles lèvent la tête et faisons valoir le vieil adage " mi nouri pa lé vèr pou pik mon kèr". C'est une honte d'en arriver à de tels constats.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales