Faits-divers

Les Avirons : Cyberprédateur sexuel ? Juste un immature inconscient


La nature vous joue parfois de ces tours pendables ! Ainsi ce "gamin" d’à peine 16 ans, un mètre soixante à tout casser, qui se dandine nonchalamment en direction de la barre. On apprend vite que Patrick Laval, âgé de 32 ans, souffre d’un important retard de développement. Malheureusement pour lui, ce retard n’est pas que physique. Son mental n’a pas eu plus de chance et il vit d’une AAH (allocation adulte handicapé) de 50 %.

Entre les mois de juillet et août 2013, des jeunes filles du collège des Avirons se mettent à recevoir des mails très peu équivoques : propositions d’attouchements, de copulations diverses et variées, voire des menaces d’agressions sexuelles et de viols. C’est un employé de la cyberbase des Avirons qui découvre le pot-aux-roses en remarquant les agissements de Patrick.

Ce dernier, effectivement "léger" des neurones, a oublié de clôturer son écran en partant, ce qui met l’employé devant les messages du "prédateur sexuel". Ni une ni deux, il avertit la gendarmerie et l’homme est entendu.

Devant les enquêteurs comme à la barre, il nie ou tente maladroitement de se défausser.

"Les gendarmes ont tenté de faire pression sur moi… Je suis à peine lettré… Je suis handicapé mental… Je n’ai rien fait de mal, j’ai joué et je suis parti… Je n’ai jamais parlé de sexe moi !!"

Il a eu une enfance normale et les psychologues le jugent "moyennement" déficient mental.

La substitut Tanguy a admis la difficulté de juger un tel cas malgré la culpabilité indubitable de l’homme (de l’enfant ?) et préconisé une peine d’avertissement en souhaitant qu’il la comprenne.

Si cette affaire pouvait prêter à sourire, Me Raffi a lui pris la chose très au sérieux.

"Il faut se méfier des messieurs fréquentant les cybercafés ! Mon client souffre d’oligophrénie, à savoir que c’est évidemment un déficient mental. Il est, comme beaucoup, complètement désorienté devant ce qui se présente comme un esclavage communicatif. Sa dangerosité n’est pas évidente, lui qui n’a jamais eu de relation sexuelle, qui n’a même jamais eu de petite amie. Il faut le soigner, c’est tout".

Avant de nous délivrer un de ces cours de sémantique dont il a le secret, notamment entre les subtiles différences à opérer entre pédophilie, pédérastie et homosexualité ; plus, pour la route, une tentative d’incursion en alchimie pour expliquer comment l’or pouvait devenir du bronze ! Bref, du Raffi.

La cour a entendu l’avocat des causes surprenantes (farfelues ?) : un mois avec sursis.
Vendredi 6 Mars 2015 - 15:30
Jules Bénard
Lu 1702 fois




1.Posté par LF le 07/03/2015 07:11
Cotisons nous et payons lui une bonne nuit "d'amour" avec une dame de charmante compagnie, histoire de lui faire pleurer Paupol un bonne fois... Ca lui fera baisser la pression sur les deux neurones qui lui reste...

2.Posté par Jules Bénard le 07/03/2015 09:24
Erreur, cher LF, il lui reste plus de deux neurones. Ainsi, il a été capable de pirater la page FB d'un copain, remplacer la photo par une autre et se faire passer pour ce malheureux qui s'est retrouvé à l'encan des filles qu'il avait soi-disant importunées. Ah !
Il faut un certain savoir-faire pour arriver à un tel résultat. Personnellement, ce serait hors de portée de mes modestes compétences.
Il est donc relativement astucieux sous ses dehors d'ado attardé.
Il est vrai qu'en ce qui concerne une partie des choses de l'informatique, quelqu'un a pu dire "qu'un singe bien dressé, etc.", vous connaissez la suite. Cordialement.

3.Posté par L'Ardéchoise le 07/03/2015 14:40
Jules, j'ai d'autres chats à fouetter (au secours, rien que cette expression va m'attirer les foudres des défenseurs des animaux, dont pourtant je suis...) mais juste histoire de vous dire je vous lis, je ne commente pas forcément, mais je me régale toujours autant !
Comment ou di kréol ? Tien bo, largue pa !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales