Social

Les 62 revendications du Collectif

Le COSPAR a présenté hier les 62 revendications de sa plate-forme. Nous vous les livrons ci-dessous, de façon à ce que vous ayez une vision complète des exigences du collectif.


Les 62 revendications du Collectif
PRÉAMBULE

L’exaspération de la population réunionnaise se justifie par un faisceau d’éléments objectifs qui concourent à une dégradation du pouvoir d’achat et des conditions de vie de nos concitoyens.
En matière de prix on constate que sur la période 1997 à 2007 les prix à la Réunion ont augmenté de 37% alors que dans le même temps ils n’augmentaient que de 30% dans l’Hexagone.
Les politiques d’exonération fiscale se sont traduites par un tassement des salaires  
L’Etat a sa part de responsabilités, notamment par la fixation du SMIC et les politiques d’aides  
52% de la population est en dessous du seuil de pauvreté, contre 18% en métropole  
50% de la population avait en 2006 un revenu inférieur à 690 €  
10 % des revenus les plus bas étaient inférieurs, en 2006 à 390 €
On constate par ailleurs une inégalité salariale inacceptable entre les hommes et les femmes : une travailleuse réunionnaise gagne en moyenne 90% du salaire de son homologue masculin
 
EMPLOI – SALAIRES - SANTÉ
 
REVENDICATIONS
✔ rendre effectif le « droit au travail » inscrit dans le préambule de la Constitution
✔ conditionnalité des aides aux entreprises  
✔ interdiction de licencier pour les entreprises faisant des profits  
✔ gel des suppressions de postes dans les services publics et mise en place d’un plan de rattrapage,  
✔ résorption de la précarité, et pérennisation des emplois  
✔ renforcement et extension des droits syndicaux en prévention des licenciements
✔ favoriser l’emploi local  
✔ rétablissement du congé solidarité  
✔ suppression de la Loi TEPA, (défiscalisation des HS. Suppression du bouclier fiscal )
✔ sécurisation des parcours professionnels
✔ 200 € mensuels net sur les bas salaires, les basses retraites, les minima sociaux, les bourses des étudiants  
✔ suppression de l’article 16 de la Loi Perben et application des CCN  
✔ égalité professionnelle entre les hommes et les femmes  
✔ structuration des branches professionnelles  
✔ mise en place d’IRP (institutions représentatives du personnel) pour toutes les entreprises
✔ revalorisations du salaire de base incluant a minima l’inflation réunionnaise et les  gains de productivité.
✔ participation des employeurs aux accessoires de salaire.
✔ application de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) au niveau de chaque branche d’activité
✔ pour les étudiants : mise en place d’un « statut » de l’étudiant ainsi qu’une véritable continuité territoriale ; généralisation du demi-tarif pour les transports, l’accès aux lieux de culture et d’étude … ; exonération de la taxe d’habitation
✔ en matière de santé, un accès aux soins pour tous
 
PRIX ET POUVOIR D’ACHAT
 
Le projet porté par la Plateforme répond à l’immédiat tout en préparant durablement l’avenir. Le développement durable de La Réunion se fera que si et seulement si toute la population devient acteur de ce concept. Pour cela il faut impérativement s’attaquer aux faiblesses conjoncturelles et surtout structurelles de notre société.
Rien ne pourra se faire tant que l’on ne réglera pas le problème de la pauvreté dans notre société Réunionnaise, en effet 52% de notre population est reconnue vivant en dessous du seuil de pauvreté. C’est-à-dire moins de 690 € par mois. Parmi elle, 80 000 vivent avec moins de 390 € par mois, soit 12,58 €, par jour.
Concrètement cela signifie des difficultés pour se nourrir, se loger, se déplacer, se soigner et pour donner la meilleure éducation à ses enfants. Ce contexte crée les conditions de souffrances grandissantes chez l’individu et dans les familles. Cette situation de crise doit amener un changement de posture radical de la part du gouvernement qui consiste à prendre en considération nos problématiques sociétales ainsi que nos propositions.
 
Nous proposons des solutions pour pallier les faiblesses :
 
I) Agir sur les prix :
 
De manière urgente :
 
1 / Une baisse de 20% sur les produits de consommation courante à savoir :
 500 articles de consommation courante (5 référents pour les 100 produits choisis)
 Factures d’eau, d’assainissement et une étude pour un tarif unique sur le Département
 Loyers et les charges locatives  
 Factures d’électricité
 Loisirs, culture, presse métropolitaine, étrangère…
   
2/ Pour les autres services nous demandons :
 
 Une baisse de 5 euros sur la bouteille de gaz
 La gratuité des tickets de transport en commun pour les demandeurs d’emploi, les stagiaires, les retraités, et les personnes disposant de minima sociaux.
 L’alignement des T.I.C. sur les prix pratiqués en métropole (téléphone, internet…)
 La baisse immédiate de 10 centimes du prix des carburants
 La gratuité des billets d’avion dans le cadre de la recherche d’emploi, de la formation, de drames familiaux pour les personnes vivant en dessous de seuil de pauvreté.
 La baisse et l’alignement des tarifs des services bancaires sur ceux de la métropole
              
De manière durable :
 
1 / Lutter efficacement contre les monopoles, les ententes illicites, l’oligopole ainsi que la pratique des marges exorbitantes.  
 
Au préalable nous demandons :
 
 Une radiographie du commerce Réunionnais  
 La réalisation d’un état des lieux de la concurrence à La Réunion (monopole/oligopole), contrôle des abus de position dominante.
 La transparence sur les mécanismes de formation des prix, des marges commerciales dans les domaines des biens et des services (explication sur les prix pratiqués)
 Une comparaison permanente et inopinée avec les prix pratiqués en métropole.
 Une évaluation des sources d’approvisionnement et leur impact sur les prix
 La transparence sur les liens familiaux et financiers entre les entreprises de La Réunion
 
 
Et nous réclamons des solutions durables à savoir :
 
 Le gel et le contrôle permanent des prix des 500 articles de consommation courante
 Une réorientation des sources d’approvisionnement afin de faire baisser tous les prix
 Une dotation des administrations compétentes des moyens techniques, juridiques et d’investigations (contrôle et sanction)
 
Le COSPAR affirme qu’il est du devoir de l’Etat de protéger notre population des conséquences de la double crise structurelle et conjoncturelle que nous vivons. Pour cela, il relève de sa responsabilité de procéder à un véritable contrôle des prix et de fixer les marges des entreprises commerciales.
 
LOGEMENT  
 
A la Réunion le constat est le suivant :
 
▶ Ménages : 257 000 ménages réunionnais
▶ parc locatif  dans le Privé :  56 000
▶ parc locatif Social : 49 673
▶ Bénéficiaires de l’Allocation logement : 86 900  (Montant : 242  millions d’Euros)
▶ Demandes de logements en souffrance : 26 000
 
Les besoins en logements :
 
▶ Nouveaux logements à prévoir :  7 500 par an
▶ Logements insalubres à résorber : 20 000
▶ Logements sociaux à réhabiliter :  NC
 
La production de logement social doit relever d’une politique plus forte et ambitieuse. Le logement doit être géré comme un service public.
 
A la Réunion on constate l’inadaptation de la production de l’offre à la demande sans oublier le déséquilibre territorial.
 
La politique du logement ne s’arrête pas à l’aide à la pierre, elle concerne aussi les aides aux personnes.
 
80 % des réunionnais sont éligibles au logement social.
 
Les taux d’effort pour les réunionnais demandeurs de logement deviennent de plus en plus insupportables ; ils augmentent anormalement et atteignent des niveaux dépassant les 30% par ménage.
Ce sont des demandeurs exclus des logements sociaux et qui sont dans des situations de non retour.
L’intervention publique doit alors prendre toute sa part de responsabilité.
Cela s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’exclusion.
Il est temps de prendre en compte les réalités  et les drames qui touchent des milliers de réunionnais, de toutes catégories sociales, jeunes ou personnes âgées.
Quelle dignité pour l’être humain sans logement, obligé de vivre dans des logements insalubres, de vivre en surnombre dans des logements totalement inadaptés, des vies brisées, des enfants sans repères.
 
Nous ne voulons pas de cette Réunion-là pour nos enfants. Il est temps que cela change !
Pour ce faire le gouvernement doit s’engager de manière rapide et durable sur des moyens financiers supplémentaires dans des dispositifs adaptés à notre Département.

REVENDICATIONS
 
FRAFU (Fonds régional d’aménagement foncier et urbain)
 
▶ Pouvoir combiner FRAFU et LBU,  modification type législatif  pour les surcoûts constatés dans le cadre de l’acquisition foncière  
 
ANAH (Agence nationale de l’habitat)
 
▶ Etendre l’ensemble des compétences de l’ANAH  à la Réunion.
 
VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement)
 
▶  Repérer les logements privés abandonnées en l’état de construction
▶ Maintenir les crédits LBU, FRAFU, CAF, CG…. Pour la finition des travaux avec une mise en vente pour les salaires les plus bas.  1.2 ;1.4 du SMIC
 
OPERATION D’INTERET NATIONAL
 
▶ La Réunion doit être reconnue comme site stratégique et territoire prioritaire.
▶  Recenser les sites sous utilisés appartenant à l’Etat
 
ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine)
 
▶  Etendre à l’ensemble des communes de la Réunion le dispositif ANRU en prévoyant les augmentations des crédits correspondants  
▶ Profiter de la mise en place du plan de relance « logement ANRU » pour revoir les zones de la Réunion éligibles. Deux milliards d’euros de travaux  devraient pouvoir être débloqués en France.
 
 
PLAFONDS DE RESSOURCES  CAF/ALLOCATIONS LOGEMENT- PTZ  (prêt à
taux zéro)
 
▶  Instaurer  à la Réunion les mêmes plafonds de ressources qu’en Métropole en raison du coût de la vie nettement plus élevé (zone Paris et Régions limitrophes)
▶ Mise en place d’une aide spécifique pour le public qui ont un taux d’effort trop important (+ de 23 %) et ne pouvant bénéficier d’un logement social pour qu’il puisse avoir accès à un logement (un logement adapté…)
▶ Augmenter le montant de l’allocation logement à la Réunion à l’équivalence de la Métropole zone A ou 1
▶  Rendre  La Réunion éligible au dispositif PTZ dans la zone A .  
▶   Etendre à la Réunion le Prêt Jeune Avenir , dispositif géré par la CAF, mais non opérationnel à la Réunion
 
GEL  DU  PRIX  DES  LOYERS – CHARGES  LOCATIVES
 
▶  Gel du prix de loyers aussi bien dans le parc social que privé
▶  Plafonnement du montant des loyers dans le privé pour les promoteurs qui ont bénéficié de la défiscalisation   
▶  Gel des charges locatives au même niveau que 2008 ou baisse des charges
   
ACCES AUX LOGEMENTS POUR LES PERSONNES AYANT UN HANDICAP OU  
PERSONNES AGEES ET AMELIORATION DE LEUR LOGEMENT
 
▶ Recensement du public  
▶ Mise en place sans délai d’un plan d’intervention pour effectuer les travaux nécessaires et obligatoires à la charge du bailleur
▶ Obligation du bailleur ou du gestionnaire du logement ( Etat, C Général, Caf, CILR , Communes )de respecter les critères d’attribution de logements pour les publics prioritaires ( personnes en situation de handicap,  personnes habitant un logement insalubre…)
 
VENTE DES LOGEMENTS SOCIAUX
 
▶ Obtenir des bailleurs sociaux un plan pluriannuel sur la vente des logements qui se concrétisera dès 2009
▶  Négocier auprès des banques des prêts  à taux préférentiels et mobiliser l’ensemble des mesures qui existent dans le cadre de l’acquisition
▶  Prendre en compte lors de la vente des années durant lesquelles le loyer a été payé  par le locataire.
 
 
Mardi 3 Mars 2009 - 11:37
Pierrot Dupuy
Lu 2397 fois




1.Posté par Contre les commerçants de st denis qui sont pas solidaires ! le 03/03/2009 12:01
hier en faisant mes courses en ville de st denis, j'ai vu un papier signé de Haroun Gany président commerçants st denis et ibrahim patel président fedaction appelant les commerçants du centre ville a fermé leurs magasins uniquement le temps que les manifestants passent. Où est la solidarité des commerçants la dedans? c'est vraiment se foutre de la population fermer le temps que le cortège passe, si vraiment les commerçants étaient solidaire ils auraient fermé toute la journée. Nous on perd notre salaire de cette journée, mais eux sont tellement près de leurs sous que ça leur dérange de fermer une journée. Cher commerçants c vous qui récolterez ensuite les fruits de cette manifestation si demain notre pouvoir d'achat augmente et si les prix des grandes surfaces diminuent. Arréte pense a zot pour une fois ! ! !

2.Posté par anonyme le 03/03/2009 13:03
"La transparence sur les liens familiaux et financiers entre les entreprises de La Réunion " : dévoiler au public les liens entre les conseils d'administration des banques, et les monopoles qui nous étranglent. J'adhére. Et vite, avant qu'ils ne se remplacent par des guignols en paille. On va bien rigoler !

3.Posté par FLOC'H PATRICK le 03/03/2009 13:56
Repérer les logements privés abandonnées en l’état de construction

Doit pas y en avoir beaucoup lol lol lol
ce qui confirme que nous avons des gens qui ne connaissent rien aux problèmes économiques mondial ils veulent tout et rien ne pourra être accordé , je dirais cette citation d'un président Américain John F Kennedy disait : "Ne te demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, mais demande toi ce que tu peux faire pour ton pays". ...

et celle la de revendication mdr
Nouveaux logements à prévoir : 7 500 par an

Quand les politiques sont pas foutu depuis 20ans de sortir 1500 logements par an comme en 2008

Rien que dans la rubrique
EMPLOI – SALAIRES - SANTÉ

Ils demandent des choses qui existent déjà ...
Encore un peu plus de social mette encore n'a pas assé

Pour les prix il y a une solution qui serait simple et rapide pour avoir les mêmes prix que sur hexagone appliquer le même taux de TVA soit 19,6 ou 5,5 sur toutes les marchandises , et supprimer l'octroi de Mer ...comme cela il n'y a plus que le transport qui est de l'ordre de 2.5 % voilà l'écart que nous devrions avoir ...

Simple comme bonjour , mais hier lorsque j'ai vu la présidente du conseil général jouer dans le populisme avec plus de social ...et venir prétendre parler de la Réunion de 2030 ben mon colon elle sera belle ile en 2030 avec l'assistanat version Dindar ...

Il est ou le projet économique entreprises et créations d'emplois ?

4.Posté par Gros Louis le 03/03/2009 14:23
Pourquoi 62 revendications?? 69 revendications auraient été mieux appropriées. (...)

5.Posté par SOUTON le 03/03/2009 14:33
Je comprends bien les revendications toutes sont légitimes, mais je ne vois pas la continuité territoriale et la baisse des marges sur des produits de consommation (informatique, voiture, biens d'équipements courants

BRAVO pour l'informatique et les communications internet

Bon courage à tous

6.Posté par yac du sud le 03/03/2009 15:01
ça rappelle etrangement le programme électorale d'un parti politique,il reste juste à rajouter tram-train,mcur et c'est bon........pour popol 1er qui a decouvert qu'on parle créole dans des "villages" en Inde.

7.Posté par MoA le 03/03/2009 15:00
Nos élus ont pu pondre la SEMATRA pour investir dans le transport aérien. Pourquoi ne pas pondre une autre SEM qui ferai de l'import à prix coûtant. Légalement cela doit être possible non ?

8.Posté par Pierre Dupuy Junior le 03/03/2009 16:03
7. J'en doute, ca va a l'encontre du principe europeen de concurrence libre non faussee. Apres faut voir les modalites pratiques.

5. la baisse des marges me parait contenue dans les revendications sur les baisses des prix de 20%

Au fait, j'y pense, augmentation des salaires de 20% + baisse des prix de 20%, ca doit faire dans les 30% de hausse du pouvoir d'achat non? (si on part du principe que l'etat va bouffer la moitie de la hausse de salaire) Pourquoi l'un ET l'autre? Les regrouper en une seule revendication aurait rendu le programme trop clair? On voulait densifier un peu le contenu en delayant?

9.Posté par mastercard le 03/03/2009 16:10
Posté par FLOC'H PATRICK
Pour les prix il y a une solution qui serait simple et rapide pour avoir les mêmes prix que sur hexagone appliquer le même taux de TVA soit 19,6 ou 5,5 sur toutes les marchandises , et supprimer l'octroi de Mer ...comme cela il n'y a plus que le transport qui est de l'ordre de 2.5 % voilà l'écart que nous devrions avoir ...

Le problème
1) taux réduit de TVA outre-mer + octroi de mer= approximativement la TVA
2) La TVA s'applique uniformément donc y compris sur les produits locaux. Comment les protéger?
3) Les recettes de TAV vont au budget de l'Etat. Ici les recettes de l'octroi de mer vont aux collectivités. Par quoi remplace-t-on cet apport qui donne une prétexte à l'Etat pour verser des dotations (de fonctionnement et d'équipement) qui ne sont pas à la hauteur des besoins?

10.Posté par William le 03/03/2009 16:22
Les revendications sont caricaturales !
Pas de remise à plat de l'octroi de mer ? Pas de suppression de la surémunération (geste de solidarité de ceux qui ont l'assurance de l'emploi envers tous ceux qui le perdre) ?
A-t-on seulement évoqué ces 2 points depuis 3 semaines que le collectifs se réunit ?

11.Posté par l'observateur le 03/03/2009 16:23
62 revendications ! pas une de moins!!! je pense qu'il y'a une revendication que ne fait pas parti de ces 62 revendications mais qui contriburait a baisser grandement les prix a la reunion.
mais la c'est une descision politique que le MEDEF n'est pas prete a accepter.quoi? quoi? quoi?
tout simplement fixer une marge de benefice maximum. cela s'appele le controle des prix. pourquoi tolerer encore en ces temps difficiles pour la population que certains multiplient leursmarges par 3 voir meme 4? conaissant bien le mileu je vous assure qu'il y'en a! et beaucoup plus qu'on ne le pense. cette disposition a deja existé par le passé vers 1960 il semblerai.pourquoi ne pas remettre ca au gout du jour? ca aurai pour effet un moindre "gavage"

12.Posté par Chrislo le 03/03/2009 17:08
"Lutter efficacement contre les monopoles, les ententes illicites, l’oligopole ainsi que la pratique des marges exorbitantes."
Dans la quincaillerie/bricolage, l'automobile, la grande distribution et les banques. c'est de là que viens vraiment tous nos maux. par exemple:
Qui a fait couler Air Bourbon?banques>presse locale>...??? qui possèdent Air Austral, Région>Banques>...???
Qui prélève l'Octroi de Mer qui est dans sa création une taxe qui protège la production locale???
l'OdM sur le carburant?sur tous les matières et produits importés n'ayant pas de tranformations /productions locale???
un investisseur profite de la défisc sur l'immobilier loué à prix fort à un revenu modeste???
...
production agricole : payé 0,30€ sorti du champ retrouvé à 1,30€ sur l'étalage de la grande distri???
voila quelle piste à méditer et qu'on peut rapidement obtenir avant de pleurer tous nos maux à l'état, notre Etat.

13.Posté par Yann le 03/03/2009 17:16
Bonjour,

Analyser et commenter les 62 points serait long. La proposition qui me choque le plus est la demande de baisse de 20% sur la facture d'eau ? La population réunionnaise croît, la ressource eau ne croît pas. Nous avons un des plus bas tarifs en France, alors que nous sommes parmi les premiers consommateurs d'eau par habitant. Et les pertes sur le réseau atteignent les 50% ! Même dans l'Est, les agriculteurs commencent à faire face à des pénuries d'eau, alors une baisse des tarifs serait catastrophique pour fournir correctement aux réunionnais de l'eau potable à leurs robinets.

14.Posté par JPC le 03/03/2009 17:20
On comprend très bien d'où vient l'inspiration des revendications du COSPAR à deux omissions majeures de la plateforme:
- Pas question de continuité territoriale qui conduirait à un questionnement sur les tarifs aériens.
- Pas un mot sur la lutte contre le gaspillage des fonds publics qui entrainerait la remise en cause de la dispendieuse maison des civilisations.

15.Posté par PAUL le 03/03/2009 17:50
chacun aura l'occasion de commenter ces 62 revendications .....
moi mon premier commentaire porte ds la rubrique "prix et pouvoir d'achat" sur TRANSPARENCE sur les liens familiaux et financiers entre les entreprises de la Réunion .
et de quel droit ? ds la mesure ou ces entreprises respectent la législation sociale,fiscale,etc, que viennent faire les liens familiaux/financiers !!!! et si l'information à ce sujet était donnée ,quelles conséquences/actions pr le collectif ?
et ,le collectif peut-il exiger la trasparence sur les liens familiaux/financiers entre les élus,responsables syndicaux,patronaux,etc quelque soit leur chapelle ?

16.Posté par MARFEE le 03/03/2009 19:01
FONCTIONS PUBLIQUES

Le Collectif a, à l'évidence, fait un travail intéressant qui mérite une sérieuse réflexion.

Mais, le silence assourdissant fait sur le mode de rénumération des Fonctions Publiques est révélateur d'une "censure" intérieure et insupportable.
Merci à William de l'avoir clairement dit.
Le Président de la Région donne congé aux employés de l'Institution.
Ces derniers sauront, dans quelques mois, pourquoi ils ont manifesté.
Car les Etats Généraux qui auront lieu dans chacun des D.O.M. ne pourront occulter la situation privilégiée qui prévaut dans certains secteurs publics et institutionnels de l'ensemble des D.O.M. et peut-être plus encore à la Réunion.
Et le Gouvernement le sait parfaitement.
Ne pas poser la question est suicidaire. Il ne s'agit pas de remettre en cause les situations individuelles existantes, mais de définir un objectif à atteindre, pour une mise en oeuvre progressive, qui soit raisonnable et pertinente.
Ce qui a été fait pour l'I.R.T. est bon ( J.O. du 31 janvier 2009 ), en termes de méthode.

Le mode de rémunération ne doit plus avoir pour objectif de susciter des vocations exotiques, mais de permettre aux jeunes qui l'acceptent, d'içi ou d'ailleurs, de faire une carrière où l'être prendra le dessus sur l'avoir.


17.Posté par FLOC'H PATRICK le 03/03/2009 19:51

9. Posté par mastercard le 03/03/2009 16:10
Posté par FLOC'H PATRICK
Pour les prix il y a une solution qui serait simple et rapide pour avoir les mêmes prix que sur hexagone appliquer le même taux de TVA soit 19,6 ou 5,5 sur toutes les marchandises , et supprimer l'octroi de Mer ...comme cela il n'y a plus que le transport qui est de l'ordre de 2.5 % voilà l'écart que nous devrions avoir ...

Le problème
1) taux réduit de TVA outre-mer + octroi de mer= approximativement la TVA

Faux je viens de faire venir un article de métropole en exemple et j'en ai d'autres du même genre
j'attends toujours des explications des Douanes pourquoi il y a un écart de prix malgré la TVA 8,5% outre-mer + octroi de mer OPACITÉ LA PLUS COMPLÈTE basé sur des calculs savant de notre technocratie Jacobine coloniale sans parler du transport 2.5% bref en faisant le calcul le produit en question coute en Métropole hors taxe 2250 euros TVA 19,6% 441 euros soit 2691 euros pourquoi j' ai du débourser 3134 euros ? Soit 443 euros de plus donc plus de 20% plus cher ?


2) La TVA s'applique uniformément donc y compris sur les produits locaux. Comment les protéger?

Foutaise pourquoi les produits locaux sont ils plus cher comme exemple les yaourts ? OU ENCORE Les légumes pèi bref il y a tellement à dire sur la filière mafieuse agricole entre deux gouttes de pluie et un pseudo cyclone pour des aides de catastrophe naturel l'agriculture à la Réunion se sont les fonctionnaires d'un nouveau genre...

3) Les recettes de TAV vont au budget de l'Etat. Ici les recettes de l'octroi de mer vont aux collectivités. Par quoi remplace-t-on cet apport qui donne une prétexte à l'Etat pour verser des dotations (de fonctionnement et d'équipement) qui ne sont pas à la hauteur des besoins?

Il faut que cela cesse avec les emplois fictifs quand on constate les frais de personnel des commune tiens sur saint pierre budget communal personnel 54% elle est pas belle la vie

18.Posté par papapio le 03/03/2009 20:49
"égalité professionnelle ET EDUCATIVE DES ENFANTS entre les hommes et les femmes": Comment peut on encore oublier l'ESSENTIEL... Toutes ces revendication, pour la plupart légitimes ne sont rien Sans la LIBERATION DES OTAGES de prestations Familiales...
Ca n'arrivera pas sans NOUS, 90% de Sacrifiés, NON...
Faire Avancer la Machine OUI, Sans nos Enfants : NON, ...NON... et NON...

19.Posté par albert Ebasque le 03/03/2009 21:30
N'importe quoi!!! de grands penseurs ont rédigé ce texte...ça se voit tout de suite.....
faut vraiment être imbécile pour rédiger des élucubrations pareils......
Rêver, c'est bien.....mais halluciner, c'est du domaine de l'hôpital psychiatrique.....
comment voulez vous être crédible avec un truc pareil....
il n'y aura pas deux sur soixante deux.....

20.Posté par franck974 le 03/03/2009 21:42
certaines revendications sont absurdes et impossibles à mettre en œuvre car trop abstraites ou ne dépendant pas de sphères de décision locale....
donc a part les 200 € je vois pas bien ce qu'il vont négocier
et en plus on est en période de crise mondiale !

21.Posté par Fabienne couapel sauret le 03/03/2009 21:52
14. à JPC. Très bien vu !
Le COSPAR ne va pas critiquer les copains du PCR qui trompent les Réunionnais et dépensent l'argent public, sans compter, pour leur profit personnel......

22.Posté par G.Maillot le 03/03/2009 22:10
✔ suppression de l’article 16 de la Loi Perben et application des CCN

Tout serait à revoir par ici...En France, on se faisait , très souvent, traiter de "mangeurs de canne"...En outre, jamais un patron ne m'avait "baisé" mes droits...Jamais un patron ne m'avait demandé de renoncer à mes droits pour qu'il puisse se balader en X5 de chez BMW!
CCN, droit du travail...Je me suis mis à oublier mes droits!
Il ne faut rien dire, il ne faut rien faire...On est à La Réunion!
Vivement demain...Et quel demain!

23.Posté par anonyme le 03/03/2009 23:20
15. Avant de s'en prendre à l'Etat, balayons devant notre porte, et mettons des noms sur les profiteurs de notre ile : ceux qui s'engraissent à la tête de monopoles, et qui étouffent la concurrence en siégeant dans les conseils d'administration des banques (les + chéres de France, doit on le rappeler, mais peut on lutter contre des mauvaises habitudes?). D'accord avec vous pour les liens familiaux entre les syndicats et les élus : qu'on nous dise qu'elles sont les dizaines de familles qui depuis la départementalisation, nuisent à l'exercice de nos liens sociaux, et nous manipulent en toute quiétude.

24.Posté par Grachus le 03/03/2009 23:39
Les attaques contre la surémunération sont grotesques. Dois je vous rappeler qu'aujourd'hui le gouvernement met la pression sur le Medef antillais pour qu'il applique une "prime de vie chère" ? En terme d'aveu de la légitimité du traitement des fonctionnaire en même temps que de l'exploitation des salariés du privé, on peut difficilement faire mieux !!!

Pareillement, personne ne pointe que les prix sont aussi chers aux Antilles qu'à la Réunion. Pourtant l'indexation y est moindre. Alors qui peut encore dire que c'est l'indexation qui fait gonfler les prix ???

Pour les réticences de Pierre Dupuy, je dois préciser que les atteintes à la libre concurrence sont possible en France (et en Europe), lorsqu'elle présentent des justifications d'intérêt général et sont proportionnels au but recherché. La situation de région ultrapériphérique justifie d'ailleurs pas mal de choses...

25.Posté par FLOC'H PATRICK le 04/03/2009 09:04
24. Posté par Grachus le 03/03/2009 23:39

De mieux en mieux et le monstre cet Armageddon qui n'a pas de visage qui est complètement dénué de sentiment c'est pourtant bien cette dictature Jacobine quoique qu'il se passe quoique vous puissiez faire il vous trouvera et vous égorgera jusqu'à plus soif de votre sang ...

Suffit de comprendre matériellement comment expliquer que le SMIC a vu une augmentation depuis 2000 passage à l'euro de 30% et qu'en même temps les charges taxes impôts divers et autres entretient de nos apparatchiks Jacobins l'augmentation frise la démence de 78% chercher l'erreur économique mais excusez du peu il est logique et fondamentalement normal que les entreprises privés renforcent leurs mécanismes de défense immunitaire à faire produire des anticorps en plus grande quantité, ...l'activité du système de défense logique une guerre contre les agressions microbiennes de ces parasites Jacobin que l'on doit entretenir . ...
Dans un état d'esprit typiquement Jacobin des irresponsables qui peu expliquer comment nos finances publiques ont elles pu arriver à bout de souffle avec le temps comment expliquer que les déficits publics restent toujours d'une importance démesuré malgré des impôts taxes et prélèvements divers les plus élevés d'Europe , la dette représente près des deux tiers de la production nationale, les retraites de demain ne seront que très partiellement financées et en priorité pour les fonctionnaires et donc sécurisées, comment comprendre le mécanisme sur les dérapages dans une constance affolante des dépenses de santé ou il n'y a aucune maitrise aucun contrôle suffit de voir comment les médecins fonctionnaire de la sécurité sociale ne sont pratiquement jamais contrôlé des exemples ici un médecin peu consulter plus de 100 patients par jour X honoraires moyens de 24 euros par acte. imaginez qu'il travail 24 jours dans le mois avec une secrétaire payé au lance pierre surprenant mais réaliste, et comment comprendre les rouages et l'efficacité de la dépense publique, malgré des avancées significatives, a encore une Longue Marche sur les chimères devront ils parcourir.
Surtout que même l'Europe vient de mettre en garde et au pilori la France écrasée par les dépenses publiques et les déficits Mieux encore la France est championne du monde : la France est le seul pays, de toute l'OCDE, dans lequel le poids des dépenses publiques n'a pas diminué ! Pendant ce temps, le Canada est passé de 52% à 40%, la Nouvelle-Zélande de 46% à 38% et les Pays-Bas de 56% à 49%.

26.Posté par GROS LARD le 04/03/2009 09:39
Je rejoins le commentaire de Gros Louis, oui tout à fait Gros Louis !

Et moi je veux une réduction des taxes sur l'alcool, comme ça mon bouteille de vin l'est deux fois moins cher pour moi fait mon bon civet lapin. Même le petite boutique chinoise y suive pu, comment allons nous faires ?

Comme disait Victor Hugo «Je suis un misérable !»

27.Posté par micka97425 le 04/03/2009 11:23
salut , c'est bien tous ca mais la classe moyenne coment qu on va faire , on a pas d'aide et on est pas assez riche , aussi , il faut arreter de se voiler la face , y a til un manque de pouvoir d'achet chez nos politique ? j'en doute !!!!!!!
on gréve contre le gouvernement qui est a 10000 kms , hors que tous se joue ici :
l'octroi de mer
taxe de region et conseil général pour qu'il y ai confort
la prime des fonctionnaires, car le kg de tomate ou le autres produits est le meme pour moi comme pour eux
etc;;;;
ben réflechisson bien a qui profite cette gréve ,,,,,,,

28.Posté par Pierre Dupuy Junior le 04/03/2009 13:44
24.
Les attaques contre la surémunération sont grotesques. Dois je vous rappeler qu'aujourd'hui le gouvernement met la pression sur le Medef antillais pour qu'il applique une "prime de vie chère" ? En terme d'aveu de la légitimité du traitement des fonctionnaire en même temps que de l'exploitation des salariés du privé, on peut difficilement faire mieux !!!


Ben, comment dire, je vois surtout un gouvernement en train d'essqyer comme il peut de se sortir de la merde où il est, quitte à mettre un pansement sur une jambe de boie.

Pareillement, personne ne pointe que les prix sont aussi chers aux Antilles qu'à la Réunion. Pourtant l'indexation y est moindre. Alors qui peut encore dire que c'est l'indexation qui fait gonfler les prix ???

Chiffre? De toute façon, même si ça ne provoque pas d'inflation, je suis contre le principe d'une surrémunération dans le public et pas dans le privé, c'est une atteinte à l'égalité.

Pour les réticences de Pierre Dupuy, je dois préciser que les atteintes à la libre concurrence sont possible en France (et en Europe), lorsqu'elle présentent des justifications d'intérêt général et sont proportionnels au but recherché. La situation de région ultrapériphérique justifie d'ailleurs pas mal de choses...


Et on sait à quel point la CJCE a une notion extensive de l'intérêt général... Plus sérieusement, ils n'accepteront que si c'est la seule solution, or vous encore la possibilité d'introduire une vraie concurrence (voir toutes les privatisations d'intérêts généraux) . Désolé, du point de vue du droit, je doute qu'ils laissent faire.

29.Posté par boyer le 04/03/2009 15:13
28. Posté par Pierre Dupuy Junior le 04/03/2009 13:44
De toute façon, même si ça ne provoque pas d'inflation, je suis contre le principe d'une surrémunération dans le public et pas dans le privé, c'est une atteinte à l'égalité.


C'est la raison pour laquelle la démarche pour majorer de 200 euros les bas salaires est justifiée puisqu' 'elle va dans ce sens.

30.Posté par Cambronne le 04/03/2009 15:18
Faillite de l'Etat et ses mauvaises manières Jacobine au vertus de providence !

La déliquescence morale étique de tout le corps d'état politique qui frappe aujourd'hui la France a clairement dépassé le point de non-retour . Voyage au bout de l'enfer ....
Avec l'éruption guadeloupéenne Martiniquaise Guyanaise et demain Réunionnaise démontre et il est bon de se poser donc les question de cette politique d'assistanat Jacobine sous les principes paternalistes coloniaux d'un autre temps , avec une acuité redoublée, la question de la faillite de l'Etat providence.

En voici d'ailleurs la démonstration:

-1. "Certains ont l'impression de découvrir les département d'outre-mer j'ai bien dit département d'outre mer sur la carte du monde avec un point marqué de (fr) est la caricature du mal français rien que sur l'aspect du traitement de faveur être appelé département mais de ne pas avoir les mêmes avantages que sur le continent . Son économie administrée sous une forme de dictature d'empire , aggravée par l'héritage aliénant de l'esclavage et le colonialisme paternaliste, l'a rendu improductif. Avec près de 45% de fonctionnaires sur rémunérés , près de 37% de chômeurs et un taux de RMistes cinq fois supérieur qu'ailleurs, la déresponsabilisation a engendré la vacuité.
Mais ce n'est pas en demandant toujours plus à l'Etat providence que la Réunion ou les autres DOM se délieront de la "tutelle coloniale" dont elle et elles s'estime (ent ) légitimement prisonnière".

-2. "la Réunion ile des Bourbons France de l'Océan Indien comme en métropole, c'est tout un système économique, social, fiscal qui devrait être modernisé, afin de sortir d'un interventionnisme Jacobin d'Etat qui infantilise la population et creuse les déficits publics avec toujours plus assistanat si l'état donnait autant à la création d'entreprises peut être nous en serions pas là .

-3. "Pour s'être mis en rempart, de frileux et haineux vis à vis des DOM Nicolas Sarkozy subit les assauts conjugués de tous ses opposants et singulièrement d'une gauche hystérique et névrosé qui a aussi sa part de responsabilité , qui n'a comme programme que de revenir à l'interventionnisme étatique et d'annuler les Mini réformes entreprises, notamment pour l'université. Le statut des DOM TOM, etc...

Voilà donc où nous en sommes réellement d'une rupture qui se fait attendre!
Alors que le role principal de l'Etat devrait en priorité exercer avec rigueur ses fonctions régaliennes (ce qu'il ne fait pas) ni en France ni dans les îles, pourquoi l'état se mêle t'il de tout comme sur le choix de l'implantation des hôtels ici à la Réunion sur les projets pondus à la va vite pendant les assises du tourisme
Et redonner aux citoyens la liberté d'entreprendre (ce qui est difficile j'en conviens il n'est pas donné à tout le monde de devenir patron ) avec nos contraintes fiscales exubérantes , aggravées par un secteur public excessif et des charges sociales très lourdes. Dont la Réunion en bonne, danseuses de la République, ne sont que l'expression dramatique et caricaturale de notre déclin faisant que rien ne changera surtout avec la corruption qui accompagne les récipiendaires .

Depuis 1946 , la Réunion a eu un statut complètement figé dans son statut post colonial !
Faisant que l'état a maintenu une Économie bâtarde de comptoir et d'assistance, par des prestations multiples, Allocations familiales, chômage, RMI , etc. Santé "gratuite" école, etc.
Ces revenus sans contrepartie sont très supérieurs aux pays de la zone Océan Indien . Ils n'incitent pas à l'effort, à l'investissement individuel contrairement à sa cousine voisine Maurice .

De plus avec une fonction publique pléthorique d' impotents grincheux , surpayée de plus 45 % voir plus dans certains cas spéciaux, cela suscite envie et jalousie.
Le nombre de fonctionnaires et de leur famille c'est une force considérable d'immobilisme de blocage des réformes déjà suffit de constater les incompatibilités sur les élus combien sont enseignants combien sont fonctionnaires voir attachés territoriaux , pour le maintien voire l'accroissement des droit acquis regarder sur les voyages de nos élus qui eux ne payent jamais ! Attitude très humaine et naturelle sous la douce langueur des cocotiers.

Pour finir; les sommes versées en pure perte se chiffrent en milliards d'euros. et ce n'est pas Sénior El Jégo Bimbo Alpha Jet qui viendra dire le contraire , mieux il estime avoir fait son travail , surprenant ou sur réaliste ?
Ressources qui vont à une consommation exacerbée par l'exemple de soit disant rares égarés "riches" touristes parfois très mal accueillis surtout lorsqu'ils arrivent pointe des Galets et assistent à une bagarre de taximens
Au final, les tenants du pouvoir économique captent à leur profit l'argent des contribuables de la métropole. Ils bloquent donc eux aussi toutes les réformes pour le maintien des monopoles des rentes de situation monopoles dont certains ne s'offusquent pas.

Les politiques en France, par manque de courage, se désintéressent du problème., il ya longtemps que l'état aurait du s'inspirer du modèle du Commonwealth faisant que les anglais sont moins emmerdé
Les élus des îles qui vivent très bien de ce système se gardent bien d'agir pourquoi changeraient ils la donne et pourquoi en serait il autrement pour eux .

31.Posté par mél450 le 04/03/2009 17:12
pourquoi certains d'entre vous veulent-ils que ce collectif aborde le problème de la surrémunération? A la Réunion nous notre collectif contre la précarité et pour le pouvoir d'achat a en son sein la majorité des syndicats enseignants et de la fonction publique, c'est-à-dire ceux d'entre nous qui vivent le mieux à la Réunion, ceux qui touchent une confortable surrémunération. Eux le pouvoir d'achat ils l'ont toujours et sont sûrs de le conserver! Que savent-ils des logements insalubres dans lesquels vivent bcp de créoles, malgaches, comoriens, mahorais, que savent-ils de la difficulté à boucler les fins de mois, que savent-ils du fait d'être obligé de quémander auprès des maires un petit contrat pour vivre? Eux ont l'emploi, le foncier, le pouvoir et ensuite se proclament représentants des plus pauvres!
A côté de ces syndicats de la fonction publique, on a trouvé dès les premières heures de vie de ce collectif: Maurice GIRONCEL, Elie HOARAU, des personnes représentant un parti qui pour moi n'a que le voeu de maintenir le créole sous perfusion, sous contrôle. D'accord pour se battre pour l'augmentation des minimas sociaux, la baissedes prix, la fin des monopoles mais à quel un vrai débat sur la place du créole réunionnais sur le marché de l'emploi: est-il normal qu'au sein des entreprises nationales installées à la Réunion on ne trouve les réunionnais qu'aux postes les moins qualifiés, est-il normal qu'on fasse venir des métros pour travailler à la Réunion quand il y a des créoles qui ont ces compétences. Combien de DRH, DGS sont créoles dans les entreprises, dans les mairies. Il suffit pour s'en convaincre de regarder les différents carnets VIP des magazines télés et le créole verra tout de suite quelle est sa vraie place dans la société réunionnaise, place à laquelle ces personnes font tout pour le maintenir. Quant à la Fonction Publique il suffit de regarder les personnes qui sont à la tête des syndicats enseignants et le réunionnais comprendra qu'il ne faut pas compter sur eux pour défendre la préférence régionale.

Alors moi cette manif ce sera sans moi! L'explosion sociale elle est encore à venir et vue l'esprit revendicatif du créole, elle n'est pas prêt d'arriver!

32.Posté par Pierre Dupuy Junior le 04/03/2009 17:32
29. Sauf que les entreprises n'ont pas les moyens de l'Etat pour payer leurs salaries plus chers (d'ailleurs, l'Etat n'en a plus non plus necessairement les moyens) . Donc la logique voudrait plutot une suppression de la prime de vie chere et autres indemnites temporaires de retraites. Mais c'est plus simple de demander une nouvelle aide que de remettre en cause une aide existante.

33.Posté par mipense le 04/03/2009 19:41

63 ème proposition
Une fusion région/département pour une mutualisation d'une partie des services.

64 ème proposition
la publication intégrale et détaillée des tous les comptes publics, pas de secret pour
notre argent.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales