Politique

Les "15.000 euros" des commissaires au développement endogène critiqués

Claude Bartolone, rapporteur spécial de la commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire est intervenu au perchoir de l'Assemblée nationale pour y commenter sa vision du budget Outre-mer du gouvernement. S'adressant directement à Marie-Luce Penchard, l'ancien ministre à la ville sous Jospin a fait allusion à une économie substantielle qu'aurait pu réaliser le gouvernement dans sa chasse aux gaspilles.


Les trois commissaires lors de leur nomination
Les trois commissaires lors de leur nomination
La chasse aux économies a débordé en règlement de comptes lors de la séance publique sur le budget de l'Outre-mer. Le premier à sortir de se réserve n'est autre que le rapporteur spécial de la commission des finances, Claude Bartolone.

Avant d'introduire son discours sur "une situation de l’outre-mer préoccupante", Claude Bartolone a enchaîné sur une dépense un peu spéciale qui fera sans doute grincer des dents. L'ancien ministre socialiste a mis sur la table le traitement supposé des fameux commissaires au développement endogène nommés pour les départements d'outre-mer.

"Dans ce contexte de tension sociale et de crise économique, il est important de maintenir le soutien de l’État à l’outre-mer. Or, comme toutes les missions du budget de l’État, la mission outre-mer sera frappée par le nouveau plan de rigueur. (…) L'action "Aménagement du territoire" finance pour l'essentiel les dispositifs contractuels entre l'État et les collectivités ultramarines. Depuis 2011, elle finance également les travaux de trois commissaires au développement endogènes. Je rappelle mon scepticisme sur le rôle de ces commissaires, sachant que la LODEOM avait précisément pour objet de renforcer le développement endogène de l'outre-mer. Par ailleurs, pourquoi ne pas avoir confié les missions dévolues à ces commissaires aux services de l'État et des régions, compétentes en matière de développement économique ?

Claude Bartolone a ouvert une brèche sur le traitement des commissaires
Claude Bartolone a ouvert une brèche sur le traitement des commissaires
Je vous signale au passage que selon les informations que j'ai pu recueillir, la rémunération de chacun des commissaires serait de 180.000 euros nets par an, soit 15.000 euros nets par mois. Voilà un moyen supplémentaire de réaliser une économie, et un symbole qui pourrait avoir du sens".

"Un demi-million pour trois personnes !"

L'intervention surprise sur ce sujet d'une figure de premier plan du Parti socialiste a tout de suite été reprise par un député de la Réunion, Jean-Claude Fruteau. "Permettez moi d’ailleurs de regretter au passage que, dans votre recherche d’économies, votre œil ne se soit pas arrêté sur le cas – M. le rapporteur spécial y faisait allusion tout à l’heure – des commissaires au développement endogène, dont la rémunération s’élève à 15.000 euros nets par mois, pour une action dont vous seriez bien en peine d’évaluer les résultats ! Plus d’un demi-million d’euros pour une fonction symbolique, voilà une mesure de rigueur, madame la ministre, qui n’aurait touché que trois personnes !", a complété le député-maire de Saint-Benoît.

Pour rappel, Bertrand Couteaux, Christian Claudon et Jean-Rémy Cauquil avaient été nommés fin novembre 2010 commissaires au développement endogène respectivement à la Réunion, en Guyane et aux Antilles. Les trois hommes sont placés sous l'autorité directe de la ministre de l'outre-mer. Il s’agit de personnalités issues du monde de l’entreprise privée ayant effectué l’essentiel de leur carrière à l’international.

La mission première dévolue à ses trois personnages est de favoriser le développement des productions locales en structurant les filières et à favoriser l’insertion économique des territoires d’outre-mer dans leur environnement régional.
Mercredi 9 Novembre 2011 - 19:40
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2415 fois




1.Posté par noe le 09/11/2011 19:03
Mais ce n'est pas possible !
Il y a un grand gaspillage des deniers publics dans les DOM-TOM ....
3 personnes toucheraient 15 000 € par mois ? pour un boulot à la gomme ? un boulot inutile de gratte-papier ?

Pas possible !
Une bonne toilette serait plus que nécessaire ...Un bon décapage !!!!

2.Posté par ndldlp le 09/11/2011 19:09
commissaires bidons ne servant à rien.
les structures locales de développement existent déjà et coûtent aussi..tolaram, écopipe...

3.Posté par Thierry le 09/11/2011 19:47
Il y a quelqu'un de cette envergure à la Réunion ? Ch'avais pas ... Rien entendu.... et depuis 2010.... Purée avec 15 000 euros nettttts par mois, il aurait pu faire sonner la Réunion qu'en ... développement de la Réunion, nous lé en l'air ???? ek sa !!!!!!! des €€€€€€€€€€.

Il aurait pu acheter un tam tam pour faire plus de bruit parce que la résonnance économique .... chui dubitatif-tif .... Jamais entendu parler d'eux sur le terrain .... zavaient-ils le droit de sortir de leurs bureau climatiser ???? C'était peut-être ça aussi le problème !!!!

De grands dirigeants à l'INTERNATONAL, puréééée .... je pense que là où ils sont passés ça a dû couler et .... j'espère que pour Noël, ils nous feront des cadeaux (solutions pour l'économique du ccon...tribuable) dans une pochette surprise ... Faudra qu'ils se bougents......

Pas de leur faute .... qui cracherait sur 15 000 € nets /mois ??? même si tous les voisins sont mécontents ... sachant que si l'un ne prend pas, ce sera un autre qui prendra !!!!!! Et ce n'est pas se vendre ou être malhonnête ... c'est le buznessss €€€€€€€€€€€

4.Posté par NEMO le 09/11/2011 20:34
Réponse à Messieurs les Députés-Maires de Saint-Benoit et de Saint-Joseph, à la suite de la déclaration de ce dernier à la presse disant que la gauche, revenue au pouvoir devra rétablir cette confiance pour s'attaquer enfin au fléau de la vie chère qui empêche tout développement économique et toute émancipation sociale ...

Oserez-vous, ENFIN vous attaquez au premier phénomène d'injustice sociale à la Réunion provoqué par la sur-rémunération de ses fonctionnaires et la prime de vie chère que perçoivent certains privilégiés, ce qui tire tous les prix vers le haut avec les conséquences, néfastes, surtout pour l'emploi du "petit peuple" ainsi appelé par le secrétaire régional de votre partenaire E.E.L.V , lors de son interview parue dans le " Quotidien de ce jour " dans laquelle il prône la décroissance ???

Alors que la crise mondiale implique une gestion beaucoup plus rigoureuse des Pays endettés notamment de la zone Europe ainsi que le préconisait encore récemment, l'ancien président du F.M.I (?.!), et que la France devra en 2012, quel que soit le Chef de l'Etat élu, s'engager davantage dans des mesures de réductions de sa dette publique,.

Ne croyez-vous pas que la classe politique Réunionnaise, à l'unanimité,devrait proposer prochainement,de pas augmenter son nombre d' élus l'an prochain ainsi que prévu, pour ne pas accroître les dépenses publiques, ce qui aurait le mérite de servir d'exemple à la France entière.

LA MORALE Y GAGNERAIT... LES ELECTEURS AUSSI !!!

5.Posté par ndldlp le 09/11/2011 21:24
on peut avoir le cv du gus en question..?

6.Posté par Thierry le 09/11/2011 22:28
A post 5...

Attention, gabiés comme ils sont en International, ils risquent de t'envoyer un cheveu .... en se disant qu'en créole on le prononce cévé -le cheveu- ....et pour peu qu'ils voudraient être proches du peuple .... comme dans le contexte MOSER il n'y a pas si longtemps .....

7.Posté par Dudule le 09/11/2011 22:29
Hooooo ...mon pauvre Noë s'il n'y avait que les dom-tom !
L'état français "engraisse" 680 commissions et divers comités consultatifs ; ce sont les trop fameux comités Théodule où l'on recase les copains des copains , les loosers de la politique , la famille ...
La liste "officielle" ici : http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/fileadmin/medias/documents/ressources/PLF2012/Jaune2012/Jaune2012_Liste_des_commissions.pdf

8.Posté par benouze le 10/11/2011 12:16
L'exemple vient d'en haut.Sa mère en faisait autant.Les élus locaux en font autant.les élus de gouvernement idem.les partis politiques,dés qu'ils ont un pouvoir en font autant.Que les élus soient de gauche ou de droite, c'est la même chose,les mêmes dépenses, les mêmes conneries etc....Y en a marre!

9.Posté par ndldlp le 10/11/2011 15:42
avec 15 Keuros par mois, il va pas à lui tout seul initier sur sa pmc, ce développement endogène..sacré Etat ..

10.Posté par moral citoyen le 10/11/2011 22:06
Et les sous préfets de la jeunesse et de la cohésion social: A combien émargent ils par mois ?
Quel le bilan de celui de la Réunion? Y-a t-il eu une évolution du malaise sociale à La Ré&union depuis la nomination de M BOISSON ?
J'en doute aussi Monsieur FRUTEAU...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales