Economie

Les 12 travaux d'Ibrahim Patel

Exercice de communication appliqué à la Chambre de commerce et d'industrie où son nouveau président, Ibrahim Patel, a dévoilé les grandes orientations de politique générale qui ont tout de grands travaux. Pêle-mêle, le président souhaite s'engager pleinement sur la sécurisation des ports qui auront leur salon tous les deux mais aussi moderniser la communication de la CCI. Plus imagé, le président souhaite relancer la création de deux ports secs dans le Sud et l'Est qui bénéficieraient aux transporteurs mais également la création d'une route de l'Orient à l'image de la compétition de voile "la Route du Rhum". Le projet de réunion des trois chambres de l'île est également sur les rails. Tout un programme. Lucide, Ibrahim Patel a tout de même lâché que sa "mandature sera peut-être trop courte pour tout faire".



Les choses sérieuses commencent pour la nouvelle équipe de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Réunion. Pendant une heure et demi, Ibrahim Patel, son président, a déroulé les grandes orientations de sa mandature naissante.

En premier lieu : le constat. "J'ai entendu des vertes et des pas mûres depuis quelques semaines. Quel est le rôle de la chambre ?", avance-t-il. "J'ai décidé de lancer une étude d'image auprès d'un certain nombre d'entreprises qui seront sondées comme cela se fait dans des CCI de métropole". "Cela permettra de savoir ce que pensent les chefs d'entreprises de la Chambre au moment de notre arrivée. Données que l'on confrontera avec d'autres études à mi-mandat et à la fin de notre mission" précise Ibrahim Patel. "Que pensez-vous de la Chambre de commerce 2004-2010 ? La CCI vous a-t-elle accompagné lors de la crise ? On n'échappera pas à ce genre de questions", dit-il fermement.

La chasse au foncier est ouverte

Dans le volet communication, Ibrahim Patel promet la révolution technologique. "Nous allons arrêter la parution du magazine REUSSIR que les gens ne lisent pas (24 pages). La suppression ne suffit pas, nous allons aussi proposer : pourquoi pas remettre en service 'la lettre de commerce' ou la 'lettre de l'industrie ?'. On va communiquer sur l'économie via l'envoi de SMS, via les radios de proximité (dès le mois de juin), via les télés qui touchent 250.000 personnes. On ne peut pas s'en passer. il faut que les gens arrivent à savoir ce qui se passe à la CCI".

Les 12 travaux d'Ibrahim Patel
Le gros des orientations concerne malgré tout le pôle aménagement. Sur ce volet, Ibrahim Patel multiplie les petites piques : "Nous avons 32 ha à gérer, nous avons le problème de la CINOR à régler, on sous-loue pour quelques centimes nos terrains (on passera à 8 euros l'année). En cas contraire, des procédures contentieuses s'ouvriront, puis l'expulsion arrivera pour les personnes concernées car il y a eu beaucoup de mauvaise volonté politique pour que ce dossier n'avance pas. L'aéroport c'est 700.000 euros d'impayés, il n'y a pas eu de gestion rigoureuse". Allusion à peine voilée à l'ancienne mandature. Selon Ibrahim Patel, la CCI perd 1,5 millions d'euros l'année à cause de sa mauvaise gestion foncière. Après la critique, Ibrahim Patel promet la création d'une SEM d'aménagement pour libérer du foncier aux entreprises. "La Chambre se lancera dans la chasse au foncier", argue-t-il.

Des juristes pour renseigner


Les zones portuaires auront aussi leur lifting. C'est en tout cas le projet de la CCI. Un programme d'investissement sur 15 ans sera créé pour contrecarrer les problèmes de sécurisation, de gardiennage, mais aussi d'animation des ports de Saint-Gilles et de Sainte-Marie. Deux ports qui accueilleront le futur "Salon de la mer" tous les deux ans, en alternance, à partir de 2012.

Les 12 travaux d'Ibrahim Patel
Plus symbolique, Ibrahim Patel se voit déjà lancer la future "Route de l'Orient". Vous avez bien compris. A l'image de la compétition de voile la Route du Rhum, le président de la Chambre espère ainsi obtenir une meilleure perception visuelle de notre destination.

L'interconsulaire devient officielle

La relance des deux ports secs dans le Sud et l'Est sont également sur les tablettes. En jeu : proposer des quais de débarquement pour les transporteurs. "C'est un projet lourd qui avait déjà été évoqué anciennement et nous allons le reprendre".

Plus loin, la CCI souhaite porter le projet de centrale d'achat pour les entreprises réunionnaises. Rapprocher la chambre des réalités avec l'ouverture de maisons de l'entreprise dans l'île deviendra réalité. "Nos juristes seront dispatchés dans ces bureaux décentralisés de la CCI. Ils aiguilleront les chefs d'entreprises dans leurs démarches, avec une obligation de réponse dans les 72 heures".

Enfin, autre mesure symbolique importante, la CCIR quitte à ce jour la "Réunion économique" pour réunir les trois chambres professionnelles au sein d'une "interconsulaire" de façon officielle. "Avec 52.000 entreprises, nous avons cette légitimité", conclut Ibrahim Patel.
Jeudi 17 Février 2011 - 13:05
Ludovic Grondin
Lu 2186 fois




1.Posté par plagiat,?? le 17/02/2011 14:14
ce titre me fait penser à une bande dessinée!!

2.Posté par condor le 17/02/2011 15:35
tres bien, bourré de bonnes intentions , je garde ce papier et je le resors dans deux ans pour voir..
le probleme n'est pas tant PATEL mais la bande de pieds nickles autour de lui qui ne rateront pas une occasion pour se servir, ce qui a déja commencé

3.Posté par b.a-ba le 17/02/2011 17:02
le premier des 12 travaux, c'était s'augmenter de 65% !
Et ben il a pas perdu de temps, Patel puisque c'est fait !!!

4.Posté par Henri le 17/02/2011 17:12
Au fait, il s'est expliqué à propos de cette histoire de plainte contre ses opposants comme il avait promis aux journalistes de le faire le jour de son élection ?
Je crois qu'il devait convoquer la presse pour en parler.

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 17/02/2011 17:30
J'ai décidé de lancer une étude d'image auprès d'un certain nombre d'entreprises qui seront sondées comme cela se fait dans des CCI de métropole

syndrome de la goyave de france !

ensuite, ce n'est pas ce qui se passe à la CCI qui intéresse les gens, mais ce qui se passe dans l'économie réunionnaise, et comment celle ci est articulée.. se voir le nombril et parler de son nombril, ça n'intéresse personne Patel !

" la CCI perd 1,5 millions d'euros l'année à cause de sa mauvaise gestion foncière."

pour en faire quoi ? augmenter encore les indemnités des élus ? remplacer les iphone 2 par des iphone 4 ? ou que sais je encore ? fermer une antenne dans l'ouest pour en ouvrir une à mafate ?

" la CCI souhaite porter le projet de centrale d'achat pour les entreprises réunionnaises"

ainsi donc, encore un outil publique qui va servir les intérêts de certains... sans impact pour le consommateur à coup sûr !

mais bon, que patel et son équipe s'atellent à la tâche, les réunionnais en plus du monde économique, jugera sur les faits et les actes, et non les discours.

6.Posté par sdni gaud le 17/02/2011 17:38
Génial ! On a notre Hercule péi ?

7.Posté par jo jo le 17/02/2011 20:04
la band d'avant la mal ...nou va démontrer par un sondage ... et nou, nou çà va faire mieux ... nous augmenter en premier ...le petit personnel na voir après .... d'ici na dire à zot que nous la pas gagne redressé la barre

8.Posté par Simbad le marin le 18/02/2011 06:33
Notre nouveau président me semble pas bien marin. Je ne sais pas quelle sirène lui a sussuré les projets farfelus, mais elle l'a pris vraiment pour un marin de comptoir.

Une course Route des épices en concurrence à la route du rhum aurait été dèjà plus marketing, mais la route du rhume se passe dans le même hémisphère avec des conditions qui permettent une compétition, et surtout des infrastructures au départ et àl'arrivée qui peuvent accueillir une flotte de bateaux de courses : où c'est la largeur (catamaran = 11m comme SODEBO) où c'est la quille (monocoque =3m de tirant d'eau) qui serait un fort handicap pour l'accueil dans tous les ports de l'île, hormis celui des galets, mais qui serait vite saturé, sauf l'arlèsienne nouvelle darse.

Mais le plus farfelu, c'est l'histoire des ports à secs, là manifestement, il ne sait pas de quoi y parle. Un port à sec c'est pour entreposer des bateaux de taille moyenne et permettre une mise àl'eau rapide, mais ce n'est pas fait pour transiter des containers, des cales pour hydroglisseur ont été fait entre Ostende et Dover, Calais et Dover, saint Malo Jersey, etc., mais ilsont été vite abandonner pour le transport de marchandises car ce sont bateaux qui coûtent très chers en fuel et qui ne prennent pas la mer si les conditions de houle sont trop importantes, obligeant à un arrimage lourd à mettre en place à l'embarquement et au débarquement, ce qui serait le cas de l'Est et du Sud.

Bon je retourne au bar de la marine pour continuer à rigoler, je vais pouvoir continuer à délirer comme ce bon président.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales