Politique

Les 12 mesures du PSR dans le cadre des Etats-généraux

Réunis hier à l'hôtel Le Saint-Denis, les membres du PSR ont émis plusieurs propositions dans le cadre des Etats généraux de l'Outre-mer. Recrutement local, gestion des déchets, lutte contre l'illettrisme ou encore harmonisation des revenus font partie des mesures qui devraient permettre de "peser sur le cours des évènements en pariant sur un nouveau modèle de société" selon le secrétaire général, Eric Delorme.


Les 12 mesures du PSR dans le cadre des Etats-généraux
Le Parti socialiste réunionnais a formulé plusieurs mesures concrètes à propos des Etats généraux hier après-midi à Saint-Denis. Ce parti, fondé il y a 3 ans, s'est donc exprimé sur de nombreux sujets ayant trait à la Réunion et dont l'objectif majeur est de "bâtir un vivre pour soi, un mieux vivre ensemble et donner envie de vivre...".

La première de ces mesures est liée à l'éducation et aux thèmes gravitant autour de la lutte contre l'illettrisme dans le département. A l'heure actuelle, ce sont près de 120.000 Réunionnais qui seraient illettrés selon l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme, d'où plusieurs propositions comme la mise en place d'un plan ambitieux contre cet important phénomène et le développement de la langue et de la culture régionale. Selon le PSR, ces propositions doivent être complétées par un renforcement de l'"acquisition des savoirs de base et de l'action sociale et familiale des zones défavorisées".

De cette première mesure découle la "priorité (à donner) au recrutement local et au métissage des sphères de décisions". Pour Eric Delorme, le constat est alarmant : "Nous avons un taux de chômage très important à la Réunion et nous avons de plus en plus de diplômés et formés donc nous pensons qu'il n'est plus nécessaire de faire venir des comptables ou des managers étant donné que nous avons des capacités spécifiques localement. Il n'est donc plus nécessaire de faire fonctionner les réseaux et la famille. Par ailleurs, nous demandons 30% d'encadrement local dans les entreprises et les administrations dans 5 ans, 50% dans les 10 ans, l'organisation de concours régionaux et la diminution de l'attractivité dans la Fonction publique."

La continuité territoriale, examinée par Yves Jégo, fait partie des mesures annoncées dans le Chef-lieu puisque le PSR propose la création d'une Caisse de compensation de continuité territoriale Outre-mer (CCTOM).

Six jours après le début de l'incendie du centre de stockage de la Rivière Saint-Etienne, la question de l'incinérateur s'est à nouveau invitée dans cette batterie de mesures puisque c'est un traitement des déchets par la réalisation d'incinérateurs qui est proposé : "Nous sommes favorables à l'incinérateur. Pourquoi ? Car il n'y a pas d'autre solutions alternatives. Nous avons le tri sélectif mais ce dernier a ses limites. Il n'y a pas d'autres solutions. (...). Il faut rapidement créer deux incinérateurs pour permettre le traitement des déchets. En France métropolitaine, on dénombre jusqu'à 130 incinérateurs... Nous sommes favorables au tri mais le tri a ses limites..." ajoute le secrétaire général.

L'ensemble de ces mesures, qui devrait être affiné après le débat d'hier, seront transmises au Ministère de l'Intérieur ainsi qu'au Préfet de la Réunion, Pierre-Henry Maccioni.

Les autres mesures formulées par le Parti socialiste réunionnais

- Une Assemblée unique devenue indispensable pour la Réunion;
- L'harmonisation des revenus à travers la mise en place d'une indexation de 20% pour tous les revenus salariés et minima sociaux;
- L'Adaptation des administrations par le biais d'un re-découpage communal et cantonal ainsi qu'une meilleure répartition des administrations et des institutions;
- Productions locales : meilleur accompagnement des filières pour une agriculture raisonnée avec le développement local de la fabrication des certains produits;
- Création de la richesse : conditionner les aides publiques à la création effective d’emploi local;
- Relance des grands travaux et dans le BTP : grands projets structurants, logements (sociaux et intermédiaires) et réalisation des structures d’accueil pour les personnes âgées ou mobilité réduite.
- Construction des stations d’épuration et adaptation des réseaux d’assainissement;
- Développement de la coopération régionale : Autonomie de décision locale permettant l’assouplissement des procédures de délivrance des visas, opérateur unique et faciliter les échanges avec les pays de la zone.
Dimanche 24 Mai 2009 - 16:00
Ludovic Robert
Lu 1014 fois




1.Posté par boyer le 24/05/2009 17:15
Que les élus qui se prononcent pour l'incinérateur s'engagent à acheter leur case et habiter, dessous pour montrer leur credibilité.

2.Posté par William le 24/05/2009 17:35
Démagogie !!!

3.Posté par FRANCO le 24/05/2009 17:40
Ces beaux discours d'un beau parleur, le secrétaire du PSR, tentent de faire oublier que depuis 2004, il apporte par le biais de sa soeur, vice présidente de la région, son inconditionnel soutien à la politique de Paul Vergès qui depuis 1998 a largement contribué aux 110 000 illettrés, aux 120 000 chômeurs, aux 52% de familles vivant sous le seuil de pauvreté, à la grande absence de cadres réunionnais dans les collectivités, à l'accroissement sans limites du tout automobile, aux tarifs abusifs des billets d'avion avec leur compagnie Air Austral qui engrange les millions € de profits après impôts, à l'absence de continuité territoriale, aux pharaoniques chantiers comme la route des Tamarins qui de 650 000 000 € passe à 1 300 000 000 €, c'est nous qui paierons, avec le mirobolant tram-train qui de 1 600 000 000 € va passer à 2 600 000 000 €, c'est encore nous qui paierons, avec l'arlésienne route du littoral à péage qui de 930 000 000 € va passer à 1 400 000 000 € , c'est encore nous qui paierons !

Tiens que pense le PSR de la MCUR et des 14 000 € mensuels depuis 2003 de Mlle Françoise Vergès, des millions déjà engagés pour un projet qui n'a ni maîtrise foncière, ni permsi de construire et qui est en totale illégalité vis à vis du SAR ??? Je crains que cela ne soit un sujet qui fâche et donc tabou !!!

Tout cela n'empêche pas le PSR d'annoncer que grâce à lui les Réunionnais vont connaître des "lendemains qui chantent" !!! Ils sont formidables ces politiciens alimentaires qui ne savent que promettre.... pour demain. Le PSR devrait embaucher Alain Armand comme conseiller politique car en voilà un qui sait fort bien su faire bouillir sa marmite grâce à la crédulité des Réunionnais de la Réunion Autrement.

4.Posté par thierry le 24/05/2009 17:56
c'est quoi local ? né ici ? vivant ici, si oui depuis combien de temps? né en métropole de parents pei ????
vraiment trop hypocrites les socialos, en métropole ils n'ont pas de mots assez durs contre la préférence à l'emploi de le pen, ici ils souhaitent l'appliquer !

en l'absence de solution économique à proposer, ils vendent leur ame pour masquer leur incompétence et se lepénisent...caressant un électorat malsain dans le sens du poil....la honte !

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/05/2009 19:24
et 80 centimes pour le thierry thon (préférence à l'emploi de le pen qu'il assimile à la préférence régionale souhaitable à la Réunion).

pour les solutions économiques, "on" attend toujours de te lire thierry..

la proposition du psr est critiquable pour les raisons que franco a parfaitement rappelé.
et je rajouterai que venant de fonctionnaires, les propositions du psr mériteraient sans doute d'être confrontée à une meilleure "connaissance" du secteur privé local.

6.Posté par franck974 le 24/05/2009 23:35
ahh le psr
ils nous manquaient

préférence locale = démagogie et vagues relents de positions communautaristes=personnes frustrées. tout cela est assez triste finalement.

position assez juste effectivement de franco

7.Posté par thierry le 25/05/2009 06:22
nicolas, je vois que tu t'accroches à ton thierry thon, normal pour une fois que tu as une idée...

Si vraiment tu y tiens, ne me donne pas l'argent directement.
Craignant l'autonomie, je me suis habitué à vivre humblement, mangent de la viande une fois par semaine, avec une paire de savates par an. Verses donc à transparency international, tant que des cocos et des fachos raqueront ça me va très bien !

on a déjà eu ce dialogue, tu ne te souviens déjà plus que tu avais fini par reconnaître qu'il n'y a pas de différence entre ces 2 préférences, nationale et régionale ?
De mémoire, tu disais....il n'y a aucune différence entre préference nationale et régionale !
Si ça c'est pas de l'assimilation...

propositions, je ne suis ni un leader, ni un gourou....ni un encarté ! je te l'ai déjà dit, pas la peine d'attendre mes propositions...

j'attends des solutions, j'en vois pas beaucoup...c'est pas pour ça que je me réfugie vers des solutions extrémistes dont on est sait par expérience historique qu'elles nous conduiront à l'échec !!!

8.Posté par bounani le 25/05/2009 11:48
au faite Mr delorme vous n'etiez pas present a aucun atelier des etats generaux tant a votre présence au sein du cospar c'etait juste devant les cameras a la prefecture idem pour le ps pa vrai axel zetor parce que pou ramasse la gloire devant camera zot les fort mé pou aide la population arevoir pierre jette la clé i fo croir la peinturre lé en solde

9.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/05/2009 23:07
Faut pas présumer de notre capacité à être aussi médiocre que les autres, thierry..
L'échec ailleurs ne signifie pas l'échec ici..
et tiens, vu que je suis pas avare en idée, je vais étendre le thierry thon à franck974..vous faites tous les deux une belle paire, un peu du genre à celle des deux gus du "muppet show", qui termine toujours leur intervention par "la men ta ble"...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales