Faits-divers

"Leïla" venge son honneur à coups de bagnole et Vincent se prend 2 mois ferme


Toute l’île la connaissait sous le nom de Leïla. Aujourd’hui, le sulfureux personnage au verbe haut et au caractère pointu a retrouvé son état-civil d’origine, Vincent Aure et se destine au métier d’agent d’entretien hospitalier. Plus rien donc à voir avec le monde sulfureux de la nuit. Pour le reste, ledit caractère n’a pas changé d’un pouce, ce que le tribunal de Saint-Pierre a pu vérifier ce matin au cours d’une audience haute en couleurs.

"Lu ravage lo guêpe ; lo guêpe la pique à lu !"

C’est tout Leïla, ça, même si c’est un monsieur d’apparence très ordinaire qui s’exprime. On n’a pas été un des personnages les plus médiatisés de l’île pour changer comme ça d’un coup. Vincent Aure se tenait peinard, effacé, dans les rangs du public en attendant son tour.

Mais lorsqu’on lui demande le pourquoi du comment, c’est "Leïla" qui se réveille aussi sec. Et ça s’entend.

Course-poursuite sur la 4-voies

"Leïla" était accusée d’avoir, le 19 mai 2014, par nuit noire, poursuivi un homme en voiture, dans les environs de Saint-Pierre, course-poursuite qui a duré plus d’une heure. Du rond-point de la CCIR, en passant par Ravine-des-Cabris, les auto-tamponneuses sont allées sur la quatre-voies qu’elles ont empruntée en sens inverse avec le danger que cela représente.

Dans une rage noire, "Leïla" a plusieurs fois embouti le véhicule de sa cible avec l’intention manifeste de lui faire rendre gorge. La voiture portait de nombreuses traces de chocs violents, uniquement côté conducteur. Ce dernier s’en sort mieux que prévu, lui qui voyait sa dernière heure arrivée. Des hématomes et contusions divers et une trouille carabinée pour l’essentiel.

La harpie déchaînée serait-elle moins dangereuse qu’on ne le pense ? A moins qu’il y ait un dieu pour les imbéciles ? Car si "Leïla" a manifestement une drôle de conception de la justice, sa "victime" se révèle être un fameux crétin, qui ne supporte que lui-même et pourrait largement être poursuivi pour "racisme sexuel". Il l’a prouvé à la barre !

"Les travelos racolaient"

Les faits sont simples.

Cette nuit-là, "Leïla" et ses copines du même sexe se trouvent en vadrouille pédestre du côté de la CCIR Sud. Passe Samuel Wagowski qui veut alors se débarrasser d’un pack de jus de raisin soi-disant vide. Voulant le lancer par la portière, il a un geste tel que "Leïla" le prend pour elle.

D’ailleurs, la "victime" ne le nie pas tout en prétendant le contraire : "Les travelos racolaient, faisaient leur show, causaient un embouteillage. Je ne pouvais pas passer. Cette personne (index accusateur pointé vers "Leïla") se livrait à du proxénétisme aggravé". Une accusation qu’il est bien le seul à proférer dans cette affaire.

Des mots, des insultes ont fusé dans la mêlée, sans que quiconque puisse en préciser la nature. Se sentant insultée dans son honneur et sa probité, "Leïla" saute au volant de sa voiture et engage une course-poursuite qui aurait pu s’avérer bien plus catastrophique.

C’est Vincent Aure qui explique, avec la voix de "Leïla" et la hargne de celle-là même qui squattait les ondes de Freedom : "On n’est pas des chiens mais je n’ai pas voulu le tuer. J’attendais juste qu’il s’excuse ".

Ce qui paraît difficile au volant de deux véhicules à bride abattue.

"Lu traite à moin de maquerelle ?"

Vincent-Leïla a alors une réflexion aussi sotte que grenue à l’intention de la présidente qui lui explique que sa voiture était une arme :
"Je n’étais pas armée. Vous connaissez le code Pénal, madame ?" (La présidente Peinaud rigole sous cape) Ils étaient trois… - Non ! deux.. –Non !... etc. Lu n’aurait pu excuse à lu !"

"Au lieu d’appeler, vous avez choisi de faire justice vous-même. Vous m’inquiétez, monsieur, argumente la présidente. Vous avez eu un an pour comprendre ce que votre attitude avait de dangereux, au lieu de quoi vous restez dans le même système de défense".

Ces paroles frappées au coin du bon sens ont laissé notre accusé coi. Pas pour longtemps. "Si i faut paye la casse, ma payer, mais lu va partage èk moin, 50-50 chacun’ ! "

Madame la présidente devra faire appel à tout son sens de la diplomatie pour expliquer à notre acrimonieuse vedette que l’accusé du jour, c’est lui, pas sa victime.

Ce que Vincent réfute mais c’est "Leïla" qui explique à voix tonitruante : "Mais c’est lu la commencé ! Si lu l’avait pas insulte à nous, toute ça n’aurait jamais arrivé. Lu ravage lo guêpe et après i crie l’assassin ? Mi dis pas lu rien et lu traite à moin de maquerelle ? D’ailleurs ou la entende quo ça lu la dit talèr-là ?"

"Ou vois ? Mi arsorte libre !"

"Les faits sont inadmissibles, a expliqué le substitut Fabienne Coupry. Ce qui est grave, c’est que le prévenu n’a l’air de rien comprendre". Avant de reprendre le détail des contusions et autres défonçages de carrosserie. Puis d’insister sur l’impressionnant CV de notre ami : une belle collection de condamnations pour coups et blessures, violences diverses, outrages ; plus une série d’amendes jamais honorées par Leïla qui a fait semblant de regarder ailleurs quand ces amendes furent évoquées.

"Vous avez compris ce qu’a dit madame le procureur ? – Oui !"

Vincent-Leïla a accepté froidement sa douloureuse : 16 mois dont 2 ferme, obligation de réparer les dégâts, et 4300 euros de dommages et intérêts et amendes connexes variés.

Mais ç’aurait été mal connaître "Leila" que de se fier à la mine piteuse de Vincent à la barre.

Passant devant son adversaire d’un soir, avec un grand sourire, c’est bel et bien Leïla qui lui lance, goguenarde : "Ou vois ? Mi arsorte libre !" L’a tout compris.
Mardi 16 Juin 2015 - 16:38
Jules Bénard
Lu 14485 fois




1.Posté par noe le 16/06/2015 17:49
Leïla avec un coup de rein sec et vengeur , beaucoup l'ont connu !

2.Posté par pipo le 16/06/2015 18:41
Oui a l'époque rue de Nice je vois que Noé est un vieux de la vieille :)

3.Posté par Ray_au_Port le 16/06/2015 18:46
Je croyais qu'il avait trouvé Dieu dans une mission salutaire ? ? ?

4.Posté par Dipadutout! le 16/06/2015 18:50
Je pense que la date n'est pas la bonne : ["Leïla" était accusée d’avoir, le 19 mai 2015], c'est plutôt en 2014 non ? Vu que la Présidente lui dit qu'il avait un an pour réfléchir à la gravité de son geste.

Sinon Vincent Aure est retourné soi-disant à la nouvelle vie, ça sert à quelque chose de se faire prendre en photo le jour de son baptême dans les ADD, comme ci c'était un show public et que l'on passe pour une star ce jour là, si au final le coeur n'a pas changé et ne désire pas changer !
Il est clair qu'après lecture de ce texte, que le monde de la nuit l'attire toujours autant, que son ancienne vie trouve le moyen d'être défendu !
Si réellement le coeur avait commencé à changé, il aurait pu au moins se montrer plus conciliant à la barre et comprendre que quand on se réclame désormais chrétien (pentecôtiste surtout !), eh bien on n'agit plus de la sorte !

Mauvaise image pour votre Assemblée monsieur ! Toute choses cachées est mise en lumière tôt ou tard !!

5.Posté par Choupette le 16/06/2015 19:04
Course-poursuite ... "le 19 mai 2015, par nuit noire ...".

"... la présidente. Vous avez eu un an pour comprendre..."

Il doit y avoir comme une erreur dans l'année, non ?

6.Posté par KLD le 16/06/2015 19:21
c'est beau la justice quand c'est bien raconté , bravo !

7.Posté par Zarbi le 16/06/2015 19:32
Noe serait il un adepte de la turbine à nutella ? Un explorateur ignoré de la terre jaune ?
Satisfaire son goût , Mr Noe , va devenir difficile : Ségolène veut interdire le nutella !

8.Posté par KLD le 16/06/2015 19:40
on s'en fout des dates , à ce niveau , c'est le fond qui compte ,lol !

9.Posté par Maskagaz le 16/06/2015 20:27
2 mois ferme: à Domenjôd, il (elle) sera dans quel quartier? hommes ou femmes? Le doute m'habite, encore un verdict sans fondement...

10.Posté par dede le 16/06/2015 20:35
A kld: biensur quand on se fou de tout c est plus facile!! Ca evite de reflechir...

11.Posté par nul conar le 16/06/2015 21:54
j'arrive pas à me souvenir avec quoi ça rime, déjà, ,jules bénard?

12.Posté par KLD le 16/06/2015 22:48
ben d&d&, t'as raison , on s'en fout d'ailleurs , au moins ça permet à dédé de réfléchir lui , lol ! il en faut , il en faut ! sinon le monde ne serait pas ce qu'il est , mais tellement mieux ; hein ? donc , je disais à mon pote dédé , qui a doit avoir vachement d'humour , que les dates , on en trouve qu'importer à la réunion , c'est ça ? y a pas de dates natives, pardon ,endémiques , non ? bref , réfléchissons !

13.Posté par Laurent le 17/06/2015 07:12
Post 9 ! Lé vrai ce que ou di ! Une chose est sûre , lé gars y frotte déjà zot main !

14.Posté par Elle/il na pas changé le 17/06/2015 07:31
"On n’est pas des chiens mais je n’ai pas voulu le tuer. J’attendais juste qu’il s’excuse ".

Ce qui paraît difficile au volant de deux véhicules à bride abattue.


Tout est dit avec humour.

L'ex ou actuelle Leila qui continue sa vie "professionnelle nocturne (et sa vie diurne, agent d'entretien hospitalier?) reste inchangé(e). C'est à dire incontrôlable et dangereu (avec x ou se)....

Quant à la victime lanceur de packs de jus de raisin (ou de bières vides?), je lui souhaite bien du plaisir pour obtenir le paiement des 4 300 euros....

15.Posté par zan le 17/06/2015 07:54
16 mois dont 2 ferme, "mi asorte libre" ??!!

16.Posté par Nono le 17/06/2015 08:04
La bêtise n'a ni frontière, ni sexe !!!

17.Posté par canirdland le 17/06/2015 08:37
recit très representatif du vol très bas de l'esprit et culture de notre chere ile,que dire bravo et bonne continuation

18.Posté par Jules Bénard le 17/06/2015 09:31
A posté 11 "nul conar" :
- je ne sais pas avec quoi ça rime mais vous semblez avoir votre petite idée;
- ce que je sais, c'est que si vous vous appelez Alain,ça rime avec crétin ; Henri, avec abruti ; René avec taré, etc., etc.
- "Se faire traiter d'idiot par un imbécile est un régal de fin gourmet". (Alphonse Allais) Vous en administrez la preuve par l'absurde. Par l'absurde LUI-MEME, je veux dire. (Greg).

19.Posté par nicopatrice97440 le 17/06/2015 09:35
Au post 4: Ce n'est pas les ADD dans cette affaire qui doit être montré du doigt, ce qui s'est passé c'est bien avant que le Christ lui a montré qu'il était dans l'erreur et qu'il serait condamné aux flammes de l'enfer s'il ne voulait pas changer de vie, car le Seigneur est Amour, Bonté, il pardonne et Vincent a été pardonné de ses fautes, je ne fais ici de prosélytisme, mais je rétablis l'ordre des choses dans son contexte car depuis que Vincent fait parti des ADD, sa vie est en ordre.
On ne joue pas avec la parole de Dieu et le baptème est un engagement. Il a fait une connerie, c'est normal qu'il soit jugé mais dénigré les ADD, la faiblesse d'une personne n'engage pas un mouvement ou une religion, la preuve je vous conseille de lire cet article sur zinfos "Scandale de la paroisse de la Source: Retour à l'état laïc pour le père Jean-Marie Vincent " est-ce que cela engage l'église catholique je ne penses pas monsieur. Je ne veux pas créer de polémique, ni défendre qui que se soit, je ne suis pas là pour défendre un homme ou une femme, mais je prends juste position pour Jésus-Christ.
En espérant que les modérateurs publieront mon post.

20.Posté par Dipadutout! le 17/06/2015 10:32
Comment peut-on insulter Jules Bénard ??? Moi je trouve ses récits sulfureux et de plus il dit la vérité. Il ose dire tout haut ce que l'on pense.

21.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 17/06/2015 13:10
Perdre du temps avec de telles aneries ou couillonis c' est de la provoc , il,t a des choses plus importantes !!!!

22.Posté par noe le 17/06/2015 14:29
Enfin on connaît le verdict : 2 mois ferme en geôle ...
Il/elle fera le bonheur de certains , en prison ... LOL !

Le glou-glou va bien fonctionner ...

23.Posté par moret le 17/06/2015 15:37
bravo monsieur jules benard on insulte la victime et on raconte l'histoire a la sauce leila!!!
c'est beau de prendre parti pour un journaliste,

24.Posté par Lol Leïla ! le 17/06/2015 16:22 (depuis mobile)
@nicopatrice97440 : Les ADD ne sont pas montrés du doigt dans cet article et je pense que @Dipadutout n''a pas voulu les incriminer non plus. Néanmoins, son commentaire n''est pas con.Vincent-Leïla n''a pas changé. Il l''a plus que prouvé à l''audience.

25.Posté par Michayle le 17/06/2015 17:43
A mr J.Bénard.
Continuez à narrer de la sorte, c'est assez rigolo et cela fait passer le côté pathétique de ces affaires judiciaires, assez guignolesques par ailleurs.Laissez les ânes braire, leur lexique s'arrête à " connard qui rime avec..." ; on comprendra leur grandeur d'âme à leurs écrits.

26.Posté par Choupette le 17/06/2015 18:45
Ce gars-là, faut qu'il devienne président de la Région ET du département.

Y'a que lui pour nous sauver.

Au moins, il est pour la justice et on rigole bien avec lui.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales