Politique

Législatives : Paul Junot interpelle les candidats

Jeudi 17 Mai 2012 - 16:28

Paul Junot a adressé un courrier aux candidats aux élections législatives. Le secrétaire général de la CFTC souhaite connaître le projet que chacun des candidats souhaite mettre en œuvre "afin d’apporter un éclairage permettant aux citoyens de s’exprimer en leur âme et conscience"

Nous publions ci-dessous l’intégralité du courrier que Paul Junot a adressé aux candidats :


Législatives : Paul Junot interpelle les candidats
"Mesdames, Messieurs,

Afin d’apporter un éclairage permettant aux citoyens de s’exprimer en leur âme et conscience lors des prochaines élections législatives, nous souhaiterions connaître et faire connaître le projet que vous comptez mettre en œuvre et qui permettra de répondre concrètement aux attentes de la population de la Réunion en matière de création d’emploi.
 
Les indicateurs socio-économiques sont préoccupants et l’avenir de notre département s’annonce de plus en plus difficile notamment pour les générations futures.
 
Dans un contexte socio-économique catastrophique, nous souhaiterions connaître quelle sera votre feuille de route pour inverser de façon radicale la courbe du chômage dans notre département.

Pour les 5 années qui viennent, soit le temps de votre mandature, comment comptez vous apporter une solution aux problèmes de l’emploi que rencontrent aussi bien les juniors que les seniors ?

Quand nous parlons emploi, il ne s’agit pas de ces emplois aidés et précaires sans avenir pour les jeunes.Quand nous parlons emploi, il s’agit de véritables emplois pérennes du secteur marchand, permettant à la personne et à sa famille de construire un vrai projet de vie.

Jusqu’ici l’ensemble des partis présents à chaque élection, non seulement n’a pas réussi à inverser radicalement la courbe du chômage, mais malgré leur volonté et leurs bonnes intentions assistent à une dégradation de la situation.
Face à un tel constat, pour faire demain ce qui n’était pas possible de faire hier, sur quels leviers comptez vous agir et de quelle façon pour sortir de cette spirale qui s’apparente à une fatalité ?
 
Comme nous ferons connaître vos propositions aux électeurs par le biais d’une conférence de presse, ce que nous attendons ici ne doit pas être une simple déclaration d’intention ni un catalogue de promesses et encore moins des considérations doctrinaires.

Nous souhaiterions disposer d’un engagement ferme de votre part sur votre feuille de route précise conduisant à la faisabilité de votre démarche et à un résultat probant au plus tard en 2017.
 
Enfin pour des raisons éthiques, êtes vous prêt à affirmer et garantir que votre démarche est suffisamment élaborée et suffisamment crédible pour qu’elle soit considérée comme un contrat d’objectif passé entre vous et la population et en tant que tel vous vous fixez non seulement une obligation de moyens mais aussi une obligation de résultats.

Comme vous le savez et les taux d’abstentions nous le démontrent, les citoyens s’interrogent de plus en plus sur la crédibilité des élus. Ainsi dans la continuité de notre démarche depuis 2009, nous travaillons à la moralisation de la vie politique. Seriez vous prêt dès lors que vous seriez élus, à soutenir une démarche visant à légiférer sur la nécessité d’assainir le monde politique, et proposer une loi engageant la responsabilité pénale de tout politique n’ayant pas tenu ses promesses, le condamnant sur ses biens propres pour fausses promesses électorales suivie d’une inéligibilité à vie ?

Afin de rendre crédible votre démarche, nous vous proposons la signature de la charte en pièce jointe.
 
Dans l’attente de votre réponse avant la date du scrutin, notre organisation syndicale se tient à votre disposition pour tout complément d’information concernant notre présente démarche.
 
Notre démarche participe d’une volonté d’éclairage des citoyens et vise à établir un climat de confiance avec les élus dans le cadre d’un contrat social formalisé. Aussi l’Union Régionale CFTC s’engage à rendre publique votre réponse ou votre absence de réponse.
 
Vous remerciant par avance de votre participation active à une société plus fraternelle, où l’élu ne serait pas qu’un technicien de l’économie et de la politique, mais incarnant les valeurs humanistes et capable d’éclairer les consciences.
 
Nous vous prions d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de nos respectueuses salutations".

.
Lu 872 fois



1.Posté par Choupette le 17/05/2012 18:55

Vu la considération de François le Second pour les électeurs Réunionnais, il s'est fatigué pour rien, le pauvre.

Autant souffler dans un violon !

2.Posté par kada le 17/05/2012 20:01

Voilà le sens de la responsabilité. Il est temps que les élus sachent qu'avant de s'engager dans la politique qu'ils seront tenus pour responsables de leurs engagements et leur rappeler leurs devoirs face aux citoyens. Qu'ils réfléchissent tous, ça leur fera un peu de bien! Leur programme est en fait une charte qu'ils devront respecter! Ca c'est bien parlé Mr JUNOT.

Les élus de Saint-Denis n'ont pas fait leur travail dans notre affaire, par exemple, et nous espérons que cela ne se reproduira plus pour les citoyens car aujourd'hui encore nous sommes obligés d'essayer de sortir de la situation qu'ils ont créée et dont ils se sont lavés les mains.

3.Posté par Ndldlp le 17/05/2012 20:26

Cher monsieur junot,
Tous vont sans nuls doute vous renvoyer une page vierge.
Il n' appartient pas aux deputes de creer des emplois, mais de creer les conditions reglementant le marche due travail.
Les eventuels emplois publics, promis ici ou la, ne sont pas les emplois attendus par la masses des chomeurs.

4.Posté par Un pt margouilla le 17/05/2012 20:28

Bravo Paul.

5.Posté par Analys le 17/05/2012 21:00

Encore ?!!! mais de quoi il se mêle ? ce syndicat serait-il parti politique ? en tout cas, il s'en mêle un peu trop.

6.Posté par Lolo le 17/05/2012 22:35 (depuis mobile)

A analys: la CFTC est un syndicat indépendant de tout parti politique; cela ne veut pas dire qu'elle ne doit pas se mêler de la politique, c est à dire de la vie de la citée, et faire son devoir d information.

7.Posté par Lolo le 17/05/2012 22:39 (depuis mobile)

(suite) si demander à des politiques leurs intentions, leur programme, vous gêne, on peut se poser des questions quand à votre compréhension. Pour info, le S G de la CFTC n à pas été porte parole de melenchon. À bon entendeur...

8.Posté par soixante trois le 17/05/2012 22:41

M junot pemettez moi de vous dire que vous "rêvez" . Dans le schéma actuel ,et je ne parle pas de la situation économique actuelle ,aucun membre politique ou élu ne se permetrait de se mettre à "nu" pour vous faire vous, plaisir ...
Si vous passez par cette forme de démagogie pour soit disant informer le peuple , pour vous transformer en courroie de transmission pour servir le peuple , pour vous transformer en "notateur" ,je crois qu"à ce stade , vous n'aurez plus la place qui vous est dû(: certainement pas évident à comprendre !!!)
Juger pour sauver des préjugés , se réhausser par la politique pour s'émouvoir , ne sont plus les ingrédients pour retrouver un équilibre de l'esprit ...
Pour ma part , la politique doit retrouver son sens premier : la combinatoire de tous les systèmes régissant l'humain ... le politique charismatique n'est pas pour demain ...
Pour en finir , l'élu (le politique ) n'est pas seulement responsable de ce qui nous arrive , moi , vous , lui l'autre , nous tous sommes responsables de tous les disfonctionnements qui nous entourent ... """"Le respect de toutes choses passent par moi avant tout , le pardon doit ensuite s'inscruter dans la conjonction avec l'autre , le nivellement de l'ensemble s'installant , moi et l'autre commençons alors à communiquer de manière équilibrée pour construire l'objet de notre entretien ...!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter