Politique

Législatives: Les quatre candidates d'En Marche se présentent

Mardi 23 Mai 2017 - 18:11

De gauche à droite: Anaïs Patel, Carine Garcia, Monique Orphé et Léopoldine Settama
De gauche à droite: Anaïs Patel, Carine Garcia, Monique Orphé et Léopoldine Settama
Les quatre candidates aux législatives investies par En Marche se sont présentées officiellement ce mardi. Anaïs Patel (4e circonscription), Carine Garcia (3e circonscription), Monique Orphé (6e circonscription) et Léopoldine Settama (5e circonscription) ont raconté leur parcours et rappelé quelques axes du programme d’Emmanuel Macron.
 
Carine Garcia, référente régionale d’En Marche depuis octobre, a tout d’abord précisé : "Les véritables et uniques représentantes d’En Marche, c’est nous", faisant allusion à d’autres qui soutiennent le Président de la République mais dont les candidatures ne sont pas officiellement investies par son mouvement.
 
Une clarification importante selon elle : "On est là pour donner la majorité absolue à l’Assemblée nationale pour qu’Emmanuel Macron puisse réaliser son programme". Un programme qui donnerait "la possibilité de réformer notre pays". Si la candidate réside à la Plaine Saint-Paul, soit la 2e circonscription, elle se présente sur la 3e, ce qui a pu surprendre. Mais "c’est une circonscription en détresse" selon elle, où les "citoyens sont oubliés".  "Nous voulons travailler pour avoir une union pour réunir tous les députés et sénateurs pour faire des propositions pour La Réunion", ajoute-t-elle.
 
Certains l’oublient peut-être mais Carine Garcia n’est pas à l’origine du mouvement. C’est Anaïs Patel qui l’a créé en mai 2016. "C’est la fin du clivage droite/gauche qui m’a attirée, raconte-t-elle, c’est cette nouvelle façon de voir les choses qui m’a intéressée". Elle explique qu’elle se voit de gauche car d’un milieu modeste ayant eu des opportunités grâce aux aides de l’État. Mais elle est également chef d’entreprise et affirme qu’il y a "de bonnes choses à prendre à droite pour les TPE et PME".
 
Léopoldine Settama a quant à elle rejoint En Marche l’année dernière. La Saint-Andréenne est suppléante du député socialiste Jean-Claude Fruteau et était sur la liste du LPA en 2015 aux côtés de Thierry Robert. Elle rappelle également l’importance d’une majorité présidentielle à l’Assemblée nationale afin de combattre les extrêmes. "On leur a dit non mais la porte ne leur est pas fermée".
 
La députée sortante Monique Orphé a quant à elle expliqué son choix d’Emmanuel Macron, malgré son investiture du PS à la base : "J’ai participé à la primaire mais je n’ai pas fait de choix car aucun programme n’était satisfaisant. J’ai attendu le programme d’Emmanuel Macron avant de le soutenir et le parrainer". Ce serait "sa méthode de travail" et son intérêt pour l’avis des députés de l’Outre-mer, qui lui aurait plus lorsqu’il était ministre de l’Economie. Mais elle assure : "Je suis socialiste, de gauche et je resterai de gauche, mais je suis également progressiste et il faut savoir réformer en fonction de l’évolution de la société".
 
Les réformes comprennent notamment, elles le rappellent, la suppression du RSI et la taxe d’habitation.
 
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 6818 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

52.Posté par Mi Fa le 01/06/2017 17:45

Non, Jean Le Monstre, Macron et le libéralisme, c’est pas « les banques privées et les entreprises d'abord, et les travailleurs après. » C’est les banques privées et les entreprises d’abord, et les travailleurs JAMAIS.

51.Posté par la cagole le 26/05/2017 10:16

Mme Orphé vous fascine tellement ! LOL la frontière est si mince entre l'amour et la haine

50.Posté par KLB le 26/05/2017 09:57

Suite au commentaire sur l'IRFM (en 45) il conviendrait de demander ce que nos députés sortants ont fait de cette manne financière d’un montant de 5372 euros nets pour les députés et de 6109 euros nets pour les sénateurs qui s’ajoute à leur indemnité parlementaire de base de 7209 euros bruts.

Macron veut fiscaliser l’IRFM ce qui reviendrait à doubler le salaire des députés.

Avec de tels montants faut pas s’étonner qu’il y ait tant de candidats et que les sortants s’accrochent avec bec et ongles. Toutes les belles promesses ne sont souvent là que pour tenter de cacher leur cupidité.
Un député devient de plus en plus riche et son électeur … bien des élus s’en moquent.

49.Posté par L'Ardéchoise le 25/05/2017 00:56

A court d'inspiration, P. Balcon ?
Ou vous radotez ?
Du déjà lu chez les arroseurs, sur M. Orphé, du copié-collé, quoi !
Votre mauvaise foi est incroyable, vous qui vous targuez d'avoir des goûts éclectiques en matière de médias.

Au fait, si vous lisez tout correctement, mieux que les électeurs (autres que ceux du parti que vous défendez...) vous aurez remarqué que je ne suis pas l'auteur du post 40, L'Ardexhoise : il s'agit d'un troll qui s'amuse à utiliser mon pseudo en variant à loisir une lettre.
Je n'ai pour vous aucune forme d'admiration, je suis juste curieuse de savoir jusqu'où vous pouvez aller...

48.Posté par L'Ardéchoise le 25/05/2017 00:17

Aux modérateurs : le post 40 , L'Ardexhoise" est encore et toujours celui qui utilise mon pseudo en changeant une lettre, ce qui m'a déjà valu assez de soucis avec des commentateurs qui pensent que c'est moi.
Cela fait déjà 2 fois en peu de temps qu'il essaie de faire passer que je suis pro-Balcon, ce qui n'est pas du tout le cas...

47.Posté par Titi or not Titi le 24/05/2017 21:56 (depuis mobile)

Intéressant Tout Ça ! 😜👍

46.Posté par Pierre Balcon le 24/05/2017 21:34

Vous voyez que je suis très éclectique :
Sous le feu des critiques pour l'affaire immobilière dont il a fait bénéficier sa femme alors qu'il était directeur général des Mutuelles de Bretagne, Richard Ferrand, doit également faire face à des soupçons concernant l'emploi de son fils en tant que collaborateur parlementaire en 2014. Pendant 5 mois, Emile Ferrand avait tenu la page Facebook de son père à jour, alimenté son blog et écrit quelques lignes dans sa lettre d'information. Un travail pour lequel il avait obtenu 6.800 euros de salaire.

Que cet emploi ait été fictif ou non, on aurait pu imaginer que Richard Ferrand trouve quelqu'un d'autre que son propre fils pour le faire. Contacté par France Info, son cabinet a donc tenté de déminer le dossier mercredi. Mais n'a pas trouvé d'autre moyen de l'expliquer que d'insulter toute la jeunesse de Bretagne : “Je vous invite à aller faire un tour en Centre-Bretagne. Ce n’est pas simple de trouver un jeune, volontaire, pour travailler cinq mois, qui sait lire et écrire correctement, aller sur internet.”

Ce n'est pas la première fois que la majorité présidentielle humilie la Bretagne. En 2014, déjà, Emmanuel Macron avait fait une remarque pour le moins maladroite sur les salariés de l'abattoir de Gad, dans le Morbihan, expliquant qu'“il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées”.

45.Posté par Pierre Balcon le 24/05/2017 20:42

Dure semaine pour la Macronie. Après que Le Canard enchaîné a pointé les soupçons de favoritisme qui planent autour d'un montage immobilier réalisé en 2011 par le nouveau ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand, c'est désormais le député ex-PRG du Calvados, Alain Tourret, investi par La République en Marche, qui est épinglé par Mediapart pour l'utilisation de son indemnité de frais de mandat (IRFM). Cette enveloppe de 5770 euros par mois permet aux élus de régler leurs frais professionnels, sans qu'aucun contrôle ne soit exercé sur la manière dont ils dépensent cet argent.
Grâce aux dizaines de milliers de documents révélés par les «MacronLeaks» en fin de campagne présidentielle - fuites contre lesquelles Alain Tourret a déposé plainte -, le site d'information a pu avoir accès à plusieurs relevés bancaires relatifs au compte IRFM du parlementaire. L'enquête de la rédaction porte sur 11 mois bien précis, répartis sur les années 2013, 2014 et 2016. Selon Mediapart, le sexagénaire aurait notamment utilisé cet argent pour effectuer des dépenses dans un Club Med au Sénégal, acheter une télévision et des billets de cinéma, ou encore payer des parties de golf. Toujours selon le site d'information, l'élu normand aurait employé ces deniers publics «à des fins beaucoup plus personnelles» que ce qu'ils sont censés financer.

Macron et ses sbires nous avaient promis une république propre mais ça commence mal, tout la belle façade se fissure déjà, on va finir par s'apercevoir que la macronie n'est qu'un ramassis de transfuges opportunistes, d'arrivistes en tous genres, de brigands politiciens de toutes sortes.

44.Posté par Pierre Balcon le 24/05/2017 20:22

Le ministre de la Cohésion des territoires a fait travailler son fils pendant cinq mois comme collaborateur parlementaire. Pourquoi ? parce qu'il était impossible de trouver quelqu'un de compétent en Bretagne, explique son entourage.
Sous le feu des critiques pour l'affaire immobilière dont il a fait bénéficier sa femme alors qu'il était directeur général des Mutuelles de Bretagne, Richard Ferrand, doit également faire face à des soupçons concernant l'emploi de son fils en tant que collaborateur parlementaire en 2014. Pendant 5 mois, Emile Ferrand avait tenu la page Facebook de son père à jour, alimenté son blog et écrit quelques lignes dans sa lettre d'information. Un travail pour lequel il avait obtenu 6.800 euros de salaire.

Ce n'est pas simple de trouver un jeune (…) qui sait lire et écrire correctement
Contacté par France Info, son cabinet a donc tenté de déminer le dossier mercredi. Mais n'a pas trouvé d'autre moyen de l'expliquer que d'insulter toute la jeunesse de Bretagne : “Je vous invite à aller faire un tour en Centre-Bretagne. Ce n’est pas simple de trouver un jeune, volontaire, pour travailler cinq mois, qui sait lire et écrire correctement, aller sur internet.”

Ce n'est pas la première fois que la majorité présidentielle humilie la Bretagne. En 2014, déjà, Emmanuel Macron avait fait une remarque pour le moins maladroite sur les salariés de l'abattoir de Gad, dans le Morbihan, expliquant qu'“il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées”

Il est temps de faire Marche arrière

43.Posté par Pierre Balcon le 24/05/2017 19:16

à post 42
Je partage votre analyse .

Même scénario dans la 1ère circonscription .
C'est une technique éprouvée !
Concrètement on trouve un ou une parlementaire "godillot " et on lui "colle " un technocrate ( énarque ) pour en contrôler l'action , au prétexte que la politique doit s'effacer au profit d'une administration efficace des affaires .

C'est ce qui s'est passé en 2012 pour la loi Lurel , texte très technique , hors de portée d'un député débutant , et qui n'était que la transposition de la jurisprudence antérieure de l'Autorité de la Concurrence .
Mme Bareigts a été nommée rapporteur en raison de sa "plasticité politique " , mais le texte en réalité était celui de Thierry Dahan , haut fonctionnaire , qui tenait en fait la plume tout au long de la procédure .

Moralité la loi Lurel était d'inspiration libérale ( primauté de la concurrence ) et technocratique .
Sa rédaction est à peu près incompréhensible pour le commun des citoyens !

4 ans après , la loi égalité réelle a marqué un renversement de perspective .
Son élaboration a été un modèle de procédure législative incontrôlée , scénario que redoutent le plus les gouvernements . Un foutoir se murmurait il dans les couloirs . Un gros bordel !
Le gouvernement , finissant et aux abois avait perdu la main à la perspective du désastre électoral.
Et le texte "égalité réelle" est devenu ce que l'on appelle dans le milieu un "véhicule législatif" " où chacun apportait ses idées . Au final on a abouti à un machin incontrôlable et largement inapplicable , avec une vision économique protectionniste à rebours de l'orientation de 2012 . 18 articles à l'entrée 116 à la sortie , avec des majorations d'allocations même pas analysées en amont , comme le prévoit la procédure législative , par le Conseil d'Etat

Macron ne veut plus de cela , d'autant que depuis la réforme constitutionnelle de 2008 ce sont les députés qui maîtrisent désormais la rédaction des textes sur lesquels ils votent , y compris pour les projets de loi d'initiative gouvernementale .

La "co- construction" de la loi c'est l'horreur des gouvernements.

Donc vive les "députés godillots". Macron fera tout pour ça ...

42.Posté par Annie Bal le 24/05/2017 17:37

Rappelons que c’est M. Orphé plutôt que Karine Nabenesa (la pouliche – féminin de poulain – de T. R.) qui a été retenue par le clan macronique.
Selon moi pourr la raison suivante :
La première citée a plutôt le profil du député « godillot » qui votera sans barguigner. K. Nabenesa a au contraire un profil proche de celui de son mentor. Elle est sans doute jugée moins fiable pour qui cherche des députés dociles. Son profil est plus « en marge » tout comme T.R..
C’est en tout cas le signe que, contrairement à ce qu’il affiche, le clan macronique choisit la sécurité « pas de vague » plutôt que le renouvellement de la classe politique.

41.Posté par KLB le 24/05/2017 17:21

39 : elles pourront se reconvertir comme voyantes extra lucides après leur échec alors ?

40.Posté par L'Ardexhoise le 24/05/2017 15:53 (depuis mobile)

Quel scandale. Les gens ne lisent pas et n''écoutent pas Pierre balcon. Il nous avait prévenu pourtant.

39.Posté par Paul(pjhac@Yahoo.fr) le 24/05/2017 15:46 (depuis mobile)

votre photographe a fait fort : à part Mme Patel,les trois autres candidates ont des "têtes d'enterrement " !

38.Posté par GIRONDIN le 24/05/2017 15:16 (depuis mobile)

37. Pierre Balcon
Mais non Mr Balcon, le PNF vient d'annoncer qu'il ne va pas bouger le ptit doigt !... 😆

C'est sympa d'appartenir à la bonne caste, le moins sympa c'est que c'est chacun son tour......

Allez 5 ans.

37.Posté par Pierre Balcon le 24/05/2017 14:15

C’est une affaire qui tombe très mal pour Emmanuel Macron. Une semaine après la nomination de son premier gouvernement, le ministre de la Cohésion des territoires et compagnon de route de la première heure d’En Marche, Richard Ferrand est épinglé par le Canard enchaîné ce mercredi pour «arrangement familial» à but lucratif.
A la clé, un montage immobilier.
Les faits remontent à janvier 2011. Richard Ferrand est alors directeur général des Mutuelles de Bretagne.
Les Mutuelles cherchent des locaux pour se développer à Brest.
Réuni en sa présence, le conseil d’administration des Mutuelles de Bretagne étudie alors trois offres de location. Il s’arrête sur celle d’une société civile immobilière du nom de Saca, qui, curiosité, n’a pourtant à cet instant ni existence légale, ni le titre de propriété du bien qu’elle propose.
Et pour cause. !
Comme le souligne le Canard enchaîné, ce n’est qu’une fois le choix acté par les Mutuelles, que la femme de Richard Ferrand, Sandrine Doucen, a déposé à son nom les statuts de cette société en préfecture, puis acheté le bien immobilier 100% à crédit grâce à un emprunt au Crédit agricole du Finistère… Un crédit dont le remboursement est par la suite couvert par le loyer annuel de 42 000 euros qu’acceptent de verser les Mutuelles.
Sans avancer un centime ni prendre le moindre risque, la femme du conseiller régional de Bretagne s’est ainsi constitué un patrimoine de 402 000 euros, intégralement financé grâce aux loyers de la mutuelle de son mari. «Les lieux seront intégralement rénovés – et sans contrepartie – aux frais des Mutuelles, pour un montant de 184 000 euros», ajoute le Canard enchaîné.

Après cette nouvelle affaire , celle des emplois fictifs de Bruno Le Maire et de Bayrou et la déclaration de patrimoine lacunaire d'Edouard vous en savez désormais assez pour enclencher la marche arrière.

36.Posté par reponse aux anti GARCIA le 24/05/2017 13:29 (depuis mobile)

Mme Garcia est formidable intelligente ET SÀNS AUCUNE CASSEROLE c''est à dire CLEAN qualités utiles en politique ! elle a été â l''APEL simplement parce que sachant défendre les vraies valeurs elle a donné de son temps OÛ EST LE PROBLÈME ?

35.Posté par Grangaga le 24/05/2017 12:39

50 ou.......100 euro CSG an pliss, kontt'.....500 ou....1000 euro taxx' d'abitacyion........
Y fo pa sortt' dan.......la kwiss' de Jupitèrr'........konm' sa mèm' y di, mi koné pi !!!!!!!
Wi !!!!!!! Po fé lo....koman y di sa.....l'arit'métik'....lo pliss', non lo mwin, non lo kal'kil........non non.....la di-fé-ranss'........
Wi.....zot' y di pa sa !!!!!!!!!! Zot' y zoué .....volèrr', y vèy' la ....kok'.
Zot' lé volèrr' batay'.........va !!!!!!!!

34.Posté par Homère d Alors le 24/05/2017 11:14

Tous ces candidats qui s’accrochent à leur poste pour des raisons évidentes sont archi pitoyables. Faut voir et entendre E. Bareigts, M. Orphé, J.J. Vlody pour le croire.

Et j’en ai autant pour T. Robert (lui c’est un cas « spécial ») et H. Bello, même si je reconnais quelle a été la meilleure représentante de la Réunion parmi tous les sortants. Elue en 1997, réélue en 2002 et 2007 elle n’a aucune honte à demander un nouveau mandat tout en soutenant la future loi pour le non cumul des mandats qui prévoira de limiter à 3 leur nombre. Je ne trouve pas cette position intellectuellement honnête, et même si on pourra la regretter, j’estime qu’elle a fait son temps et aurait du laisser sa place dès maintenant à d’autres.

En conclusion je souhaite déjà un vrai changement de têtes dans toutes les circonscriptions.
Je souhaite aussi des élus avec des idées nouvelles et qui ont réellement envie d'aider la Réunion, mais là je rêve un peu ...

33.Posté par KLB le 24/05/2017 10:59

Pour la taxe d’habitation Macron a précisé que seules 80% des familles en seront exonérées (il s’agit en fait non d’une exonération mais d’un dégrèvement) donc 20% vont continuer à la payer. Alors quand M. Orphé parle de la suppression de la taxe d’habitation sans préciser ce qui précède soit elle est ignorante, nouvelle preuve d’incompétence, soit elle ment, nouvelle preuve que ces candidats veulent entuber les électeurs.

A part ça M. Balcon pose de bonnes questions. Je lui suggère d'aller en poser au prochain débat organisé par Réunion 1ère.

32.Posté par Pierre Balcon le 24/05/2017 10:52

à post 16 complément

Les Echos de ce matin rendent compte de la rencontre entre les syndicats et G Darmanin , nouveau ministre des comptes publics .
A été évoqué , nous dit on , le problème de l'augmentation de la CSG .
Dans le privé cette augmentation sera compensée par une baisse des cotisations sociales salariales et notamment celles se rapportant au risque " maladies" . Donc opération neutre sur le bulletin de paie.

Mais dans le public il n'y a pas de cotisations salariales " maladie" qui ne sont qu'à la charge de l'employeur .

Les fonctionnaires aussi pourraient donc figurer en première intention parmi les "dindons " .
Mais je suis sûr que pour eux on trouvera une solution compensatoire , car c'est un électorat qu'il faut soigner .

à post 25

L'extension du risque chômage aux entrepreneurs individuels et la consolidation du régime RSI ( retraite et maladie ) avec le régime général se fera effectivement au détriment des cotisant du régime général qui verront immanquablement leurs contributions augmenter par "solidarité' nous dira-t-on .

Il est en effet inenvisageable que les actuels ressortissants du RSI acceptent une augmentation de plus de 30 % de leur cotisation pour se mettre au même niveau que le régime général , alors que le déficit RSI est déjà pour une large part imputable au fait que peu chefs d'entreprise sont à jour de leurs cotisations.

31.Posté par Jean Le Monstre le 24/05/2017 10:40

Mes petites chéries, vous savez ce que c'est le libéralisme? Non, alors renseignez-vous, c'est urgent! En un mot c'est les banques privées et les entreprises d'abord (les grosses, bien sûr! les multinationales, celles qui ont des actionnaires aux poches pleines), et les travailleurs après. Avec le libéralisme, vive la spéculation, les délocalisations, la disparition du code du travail, de la sécu, de la retraite, etc... de tout ce qui peut gêner le PROFIT de ceux qui n'en ont pas encore assez profité. Mes petites chéries vous représentez l'avenir du chômage et de la pauvreté, la jeunesse et le sourire béat de Macron en vaut-il la peine?

30.Posté par kfrin le 24/05/2017 10:00

http://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/emmanuel-macron-une-cote-de-confiance-au-plus-bas-pour-un-president-elu-5000500

Voilà à peine 1 mois

29.Posté par Anaelle le 24/05/2017 09:46

La Députée Orphé est une femme de convictions. Elle ne renie pas d'où elle vient. Mais elle avance... Elle est en marche !Ne vous déplaise qu'une femme puisse s'illustrer.

Juger 5 années d'engagement, et dire qu'elle n'a rien fait..... c'est être diffamant, lâche ou alors ignorant !

- Droits des femmes:
Merci à la députée Orphé d'avoir équilibrer le congé parental.
Merci d'avoir fait prendre conscience à la société qu'un père qui s'occupe des enfants n'est pas un aidant, mais bien un père.
Merci Encore à la Députée de s'être engagée contre les violences faîtes aux femmes !
De s'être bagarrée pour apporter l'enquête virage chez nous, d'avoir fait en sorte de conforter l'ordonnance de protection, d'avoir emmené le dispositif téléphone Grave Danger pour ces victimes ! ET j'en passe...

- Emploi:
Merci à la Députée d'avoir pousser son cri d'Orphé... Comme on a aimé le dire ! Sans ce cri, plus de 10 000 contrats aidés serait repartis en Hexagone.
Merci d'avoir bataillé pour que l'expérimentation de la prime d'activité se fasse chez nous !
Merci d'avoir fait en sorte que la garantie jeune s'expérimente également sur notre territoire... Et j'en passe !!

- Santé: Merci à la Députée Orphé de s'être impliqué dans le plan de santé Outre-Mer !
D'avoir évoqué les problèmes d'alcool, d'obésité, de diabète dont souffre beaucoup trop les Réunionnais !

Et le tableau est encore plus grand et plus large... Et la liste de ses actions encore plus longue... Mais lorsque l'on ne se donne même pas la peine de lire, d'écouter, d'entendre... On se tait !

28.Posté par Lectrice indignée le 24/05/2017 09:38

DOMMAGE que ces femmes émancipées qui prétendent ne pas vouloir faire de la politique un métier, soit prises en flagrant délit de mensonge et en totale contradiction avec le président de La République qui veut moraliser la vie politique,...

Alors qu'elle soutiennent la carrièriste-démago-Bello qui se présente pour un 5ème mandat !!!!

27.Posté par attention le 24/05/2017 09:35

attention vlody la 3ème circonscription ... en détresse, on souhaite pour vous que les infos sur vous et votre travail etc;;; ne passe pas de l'une à l'autre, de A.P à C.G, mais bon c la politique , Macron ou Turlututu ça sera pareil au fond de l'Homme, la face cachée des êtres prêts à tout pour se tirer d'affaire, eux et leur famille

26.Posté par capone974 le 24/05/2017 09:27

Des opportunistes qui vont nous envoyer dans le mur!!
Pour rappel du Programme de Macron:
Augmentation de la TVA et de la CSG après il peut faire cadeau de la taxe d'habitation pas de soucis.
Suppression de l'ISF, il faut garder les riches même si il ne contribue pas à la caisse de l'état les sans dents paieront la différence.
Gel du SMIC
Pour les retraites on leur filera 100€ çà sera récupérer sur l'augmentation de la CSG.
Baisse des droits chômages
Suppression sournoise des 35H (accord d'entreprise)
Continuité du CICE qui n'a strictement rien apporté en terme d'emploi mais par contre a permis de gonfler les profits des actionnaires pour rappel un cadeau de 30 milliards aux entreprises avec cette argent on aurait pu embaucher 2 millions de personnes à 1800€ mensuel mais bon!
Perte de notre souveraineté au profit de l'Europe et de l'OTAN.
Enfin tous ceci par ordonnance, super la démocratie déjà qu'il n'en y avait plus trop!
DICTATURE!!! ( Régime politique dans lequel tous les pouvoirs sont entre les mains d'une seule personne)

25.Posté par ZembroKaf le 24/05/2017 08:58

@16 "oscar dudule"
ta question vaut "une palme d'or" !!!
On supprime la taxe d'habitation...on te pique "chaud" sur la CSG !!!
On te supprime le RSI...on te pique "brûlant"...sur les cotisations du Régime général !!!

24.Posté par mi dit sake mi pense le 24/05/2017 08:27

Chacune va monter sur le mât de cocagne du Président pour essayer de décrocher le saucisson qui est en haut!

23.Posté par Manuela le 24/05/2017 08:25

ORPHEE i conné plu ou ça i faut aller . Socialiste macronisme violoniste un vrai bal des girouettes officielles

22.Posté par Pierre Balcon le 24/05/2017 08:03

à post 16
J'ai fait un courrier des lecteurs avant le premier tour des présidentielles sur cette question mais les électeurs sont des couillons qui ne lisent rien .
Ils vont se réveiller trop tard .
Sur le fond Macron prévoit en effet de relever la CSG de 1, 7 % brut c'est à dire de près de 2% net !
J'avais indiqué que les dindons de la farce seront les bénéficiaires de revenus fixes dits "non négociables" , c'est à dire en premier lieu les retraités.
Les autres pourront le cas échéant négocier des augmentations de salaire ( d'autant plus aisément qu'il y aura corollairement des baisses de charges pour les patrons ) , ou optimiser leurs placements financiers ou immobiliers .
Les 2 argument vicieux de Macron c'est de soutenir que
- la CSG frappe tous les revenus , ce qui est faux ( cf supra )
- les petits revenus seront épargnés par la hausse , ce qui est illusoire parce le plafond de la CSG minoré est très bas 1 100 € /mois .

On peut s'attendre aussi par ailleurs à une augmentation des impôts locaux pour financer le cadeau démagogique d'exonérer une bonne partie des contribuables ( 80% d'entre eux ) de taxe d'habitation.

21.Posté par Les dépitées le 24/05/2017 07:10 (depuis mobile)

Mon dieu les têtes ! A coz sot lé dépité comme ça? Mdrrr, sorte là dont !

20.Posté par Pierre Balcon le 24/05/2017 07:02

à post 17

Vous voulez rire !

- Mme Orphé est bien la députée sortante et elle siège au CM de St Denis . Elle fait de la politique
depuis au moins 30 ans .Depuis combien de temps n'a t elle pas mis les pieds dans une classe ?
- Mme Patel est bien l'attachée parlementaire de JJ Vlody et magouille dans le milieu depuis aussi pas mal de temps .
- Mme Settama Vidon est bien la remplaçante de JC Fruteau et est élue au CR , elle non plus n'est pas nouvelle

Et que veut dire exactement "être investie" .
Qu'est ce qui leur vaut cette investiture ?
Leurs compétences ?
Mais je connais plein de gens beaucoup plus compétents qu'elles , dans tous les domaines
Leur représentativité de la classe ouvrière ou agricole ?
Mais ce ne sont que des rentières et privilégiées du système.
Leur ancienneté dans le travail et leur mérite dans leur profession ?
Mais j'en connais qui se sont beaucoup plus investies et fatiguées au boulot
Leurs idées ?
Mais elles n'en ont aucune .

Et d'où sortent t elles les 70 000 € qu'il faut pour faire campagne . Un smicard , un chômeur , un planteur peut il en disposer

Qu'est ce que c'est que ce système où ce sont des instances parisiennes qui nous indiquent le bon choix .!
De qui se moquent t on ?.
C'est le peuple qui doit choisir ses représentant(e) s sans considération de genre et non pas un pseudo parti d'intrigant(e) s sorti de nulle part ou le président de la république lui même qui piétine notre constitution qui prévoit que c'est le gouvernement ( dont il n'est pas le chef ) qui détermine et conduit la politique de la Nation

19.Posté par cloclo le 24/05/2017 06:24

Madame SETTAMA , je suis électeur de la 5ème, je sillonne toutes les communes de la circonscription, je suis dans le monde associatif...Mais je ne vous connais pas. Est ce raisonnable de représenter un parti quand on est pas connu...Certainement une opportunité pour vos affaires personnelles???

18.Posté par steven le 23/05/2017 21:31

Donc madame orphee es pour la modification du code du travail. Et la elle se dit socialiste et de gauche. Bizar bizar lambiguiter

17.Posté par Nouilhan Lucien le 23/05/2017 23:05 (depuis mobile)

Cela dérange que vous voyez des FEMMES investi je remarque . La plate forme de la droite Reunionnaise aucune femme investi et encore moins pour les législatives . Au moins à En Marche nos candidats ne font pas de la politique leurs MÉTIERS !

16.Posté par Oscar DUDULE le 23/05/2017 22:36

Pourquoi personnes de parlent de l'augmentation de la CSG ?

15.Posté par GIRONDIN le 23/05/2017 22:32 (depuis mobile)

12. Titi
Alors titi, tu sais quand elle sera virée du PS pour trahison ?

Si au PS ils n'ont pas de courrier on peut s'en occuper, non ?

14.Posté par Pierre Balcon le 23/05/2017 21:52

Un "quarteron" de conjurées opportunistes qui se sont rendu compte que le système auquel elles ont participé ne leur offrait plus de "perspectives professionnelles" intéressantes.
Sans autre projet que celui de se faire élire .

Tenez parmi les sujets qui fâchent :
Qu'elles nous disent comment elles entendent participer au redressement des comptes publics.

- préfèrent elles le maintien de la réfaction d'impôt dans les DOM de 30 % ( Is et IRPP) qui ne profite évidemment qu'aux contribuables les plus aisés ou l'augmentation de CSG pour tout le monde ?
- plaident elles pour le maintien de la sur rémunération des fonctionnaires ou plutôt pour la réduction de l'indemnité chômage ?
- sont elles pour le maintien de 2 collectivités sur le même territoire ?
- doit on booster la continuité territoriale que les socialistes ont contribué à réduire ou privilégier l'enfermement dans la préférence régionale ?
- comment envisagent elles d'amplifier la mobilité impérative des jeunes et pourquoi ni M Orphé ni JJ Vlody n'ont rien fait pendant 5 ans ?
- doit on continuer à recourir aux emplois aidés ou aux fonctionnaires pour contenir la courbe du chômage et ont elles des idées pour lutter contre le chômage , en dehors des aides publiques ?
- les régimes d'aide que mettent en oeuvre la région et l'Europe ne leur conviennent ils pas et si non que proposent elles pour les améliorer ?
- le solde de nos transferts budgétaires et sociaux ( plus de 7 milliards sur un PIB de 17 milliards ) est déjà dans le rouge, faut il encore amplifier le désastre et Macron et Le Maire sont ils d'accord ?
- la concurrence des importations de l'Europe et des pays tiers nous est déjà fatale, faut il encore baisser un peu plus la garde douanière ?
- La Réunion doit elle faire une révolution comme en 1991 ou en en Guyane en 2017 pour obtenir 3 milliards ?
- sont elles favorables à ce que l'on réduise le nombre de député(e) s à 4 et les sénateurs à 2
- à quoi servent les deux conseils consultatifs et les 4 chambres consulaires , en comptant le comité des pêches , et ne pourrait on pas les fusionner au moins 2 par 2 ?
- Faut il fragiliser en core un peu plus les contrats de travail et plafonner les indemnités de licenciement , sachant que 90 % des travailleurs du privé gagnent mois de 1,4 du SMIC ?
- doit on conserver en l'état l'octroi de mer qui renchérit scandaleusement le coût de la vie ?

J'ai au moins 100 autres questions du même genre , dont 75 tirées du rapport Lurel , sur lesquelles on ne les entend pas .

Triste fin de règne !

13.Posté par babar run le 23/05/2017 21:16

pas prêt d'avoir une majorité a l'assemblée le père Macron.....avec une brochette comme ça.......
Quelque unes sont inconnues....mais je les soupçonne d'avoir un mari macro...voleur.....inéligible..(les 3 ???) ou quelque chose du même genre....

12.Posté par Titi or not Titi le 23/05/2017 21:03 (depuis mobile)

@Girondin😜👍
Elle A Oublié Sa Pancarte ! 😄😄
(n''est pas Michelle Obama Qui Veux ! 👍😜)

ANouLa©®

11.Posté par Jean H. le 23/05/2017 21:01 (depuis mobile)

Les 4 filles du président "En"March!! Mme Patel voit sa mission terminée!! Ni de droite Ni de gauche!! Comme elle est plus attachée, elle se verrait bien attachée à droite?!

10.Posté par Nénène le 23/05/2017 20:40

1 :Une illustre inconnue qui se fera battre à plates, trés plates coutures à St Pierre.
2 :Une prétendue " domienne " qui est restée aux Antilles jusqu'à l'age de 10 ans avant de rejoindre sa douce France à Grenoble puis s'en aller faire des choux gras à la Plaine St Paul . Moi , messieurs, dames, j'ai fait la colo..(.nie )
.Se présente dans la 3eme circonscription car les habitants y sont oubliés. Sorte là don. Oubliés mais pas oublieux. Leur histoire, ils connaissent et ceux qui partagent leur destin créole aussi.
3 :M..Orphé se réveille aprés une mandature d'endormissement profond entrecoupé de quelques phases de réveil ou elle a soutenu sans faillir le Président ordinaire déchu dont le slogan était " le changement c'est maintenant ". Ah oui, on l'a vu le changement sur nos feuilles d'impots . Il est vrai que pour elle ,l'indemnité représentative de frais de mandat ( plus de 5000 euros mensuels ) n'est pas fiscalisée
4: Une derniere pour la route : Maitre Settama : casier judiciaire vierge ou pas ? 5600 euros d'amende pourquoi donc ?
JE SUIS EN MARCHE .... Contre ces Opportunistes.

9.Posté par GIRONDIN le 23/05/2017 20:13

Cherchez l'intruse !


8.Posté par Blacko le 23/05/2017 19:30

Monique, sous l'effet constant :-)

7.Posté par geronimo le 23/05/2017 19:17

Une opportuniste et 3 illustres inconnues : une pour sauver sa pinte de riz , les 3 autres risquent de se perdre sur le terrain . C ' est facile de croire que le fait de se déclarer Majorité Présidentielle suffit pour avoir la confiance des électeurs . On est de moins en moins couillon .

6.Posté par Reunionaise pei le 23/05/2017 19:11 (depuis mobile)

Ah oui Monique parles nous de tes exploits. On t'a jamais vus et aujourd'hui tu apparaît et vantés tes louanges.
On a une devise
sortez les sortants qui utilisent les gens. A même utiliser M. Jaures

5.Posté par KUNTA KINTé le 23/05/2017 18:40

Oh ... Les drôles de dames où est passé Bosley ?

4.Posté par Kréol974 le 23/05/2017 18:22

on va payer plus de csg .... dites la vérité aux réunionnais mesdames les avocates etcc.... faites une simulation et vous verrez combien on va vous ponctionner en plus tous les mois et faites le calcul sur un an ....ensuite faites la déduction sur votre taxe d'habitation... et vous verrez si vous êtes gagnants...Pourquoi croyez vous qu'ils restent évasifs comme Macron l'a été pdt toute sa campagne.... et les retraites , c'est une honte pour ts ces seniors qui vont perdent du pouvoir d'achat , si tant est qu'ils en est ..... On l'a voulu.....alors si en plus on lui donne la majorité aux législatives...kréol y sa fé pitié !!!!

3.Posté par Frederic le 23/05/2017 18:20 (depuis mobile)

À part couper les herbes sous les pieds sous les pieds de Brigitte, je ne vois pas ce que manzrl Patel a bien pu faire d'intéressant. Parachute péï, retournes dans les jupes de Vlody

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 11:13 Nassimah Dindar évoque une "théorie du complot"