Société

Législatives : Les candidats du Front de gauche se posent en rempart contre l'austérité


Pascal Basse - Candidat du Front de Gauche sur la 3ème circonscription
Pascal Basse - Candidat du Front de Gauche sur la 3ème circonscription
A quelques jours du 1er tour des élections législatives, les candidats du Front de gauche sur la 3ème et 4ème circonscription, Pascal Basse et Jean Le Porchou, ont présenté leur programme sur le front de mer de Saint-Pierre. Les deux candidats espèrent disposer d'un groupe à l'assemblée pour contraindre "les socialistes à résister contre l'austérité voulue par le monde de la finance".

"La mission du Front de gauche à la Réunion et de ses candidats dans les différentes circonscriptions, c'est de protéger l'emploi, de défendre le code du travail qui est actuellement menacé par des directives européennes et la pression des marchés financiers. C'est aussi de défendre la notion de salaire minimum, le SMIC qui au Front de gauche devrait être porté à 1700 euros brut, 1340 euros net" explique Pascal Basse.

La gauche qui ne négocie pas avec la droite

"Nous sommes une gauche qui a voté non au traité constitutionnel de 2005. Nous refusons la compromission entre des élus de droite et de gauche. En aucun cas nous n'opérerons des arrangements avec des élus de droite, d'où qu'ils viennent. Le seul partenaire du Front de gauche, ce sont des partis de gauche qui se dirigent clairement vers une politique de gauche", insiste le candidat sur la 3ème circonscription.

Les hommes font aussi partie du patrimoine de la Réunion

Plus concrètement, pour la Réunion, les candidats entendent faire évoluer la situation du parc national afin de permettre de concilier la protection de l'environnement et la continuité des activités au sein du parc, notamment pour les agriculteurs et éleveurs. "On remet en cause l'emploi et la vie de ces éleveurs. Ils font aussi partie de la Réunion au même titre que le parc national. Ils font partie du patrimoine" lance Jean Le Porchou. Outre la problématique du Parc, les candidats du front de gauche estiment que "l'avenir de la Réunion passe par les hauts".

Jeudi 7 Juin 2012 - 07:33
Lilian Cornu
Lu 972 fois




1.Posté par Mi marche ec Melenchon le 07/06/2012 07:41
Voila qui est bien dit:

- lutter contre l'europe liberale
- lutter contre le neoliberalisme
- lutter contre la confiscation de nos espaces naturels par le parc national

2.Posté par David Asmodee le 07/06/2012 08:08
On peut encore trouver des dinosaures communistes dans des rares pays : Cuba, Corée du Nord, France Métropolitaine et...chez nous.
Mélenchon a trouvé asse d'imbécilité dans le pays pour qu'il obtienne environ 10% à la présidentielle.

Et pourtant, l'idéologie socialiste n'a jamais rien donné de bon. Le dernier exemple est celui de la Grèce. Les communistes light ont ruiné le pays et les communistes concentrés veulent aujourd'hui le sauver. A croire qu'ils rêvent de finir comme les Coréens du Nord qui sont obligés de se bouffer entre eux pour survivre. Mais le cannibalisme n'est-il pas l'essence même du communisme ?

3.Posté par Caton2 le 07/06/2012 11:23
« Les hommes font aussi partie du patrimoine de la Réunion »... Comme les esclaves faisaient partie du patrimoine (biens meubles) des planteurs? La mélanchonite n’en est pas à une énormité près, mais là elle fait fort!

4.Posté par "la réforme oui, la chienlit non" (De Gaulle) le 07/06/2012 16:04
Avec M. Melenchon au pouvoir (on n'en est pas très loin) on aurait à la fois :
- avec sa politique immigrationniste un afflux en France de travailleurs étrangers qui se contenteraient de conditions de travail précaires, une aubaine pour le patronat
- une augmentation du SMIC qui serait nécessairement répercutée sur les prix des produits et entrainerait donc une flambée des prix
Pour combattre efficacement l'austérité avouez qu'on ne fait pas mieux ...

Et remarquons aussi qu'avec ces idées là on est aux antipodes de la préférence régionale souhaitée quasi unanimement chez nous.

Ce que veut réellement M. Mélenchon c'est une insurrection et il ne s'en cache pas.
Ce qu'il propose, loin de combattre l'austérité, nous y ménerait tout droit.

5.Posté par Mi marche ec Melenchon le 07/06/2012 17:16
le commentaire n°4 illustre parfaitement la connerie des fachos qui nous bassinent avec leur histoires d'immigration et leur volonté de ne rien faire contre "la crise" et les plans d'austerité

qui ferme les usines en france ? Les banquiers ou les immigrés?
qui accumulent les plans sociaux? Les actionnaires ou les immigrés?

6.Posté par Raphael le 07/06/2012 21:36
En bon petit soldat couillon, ce pauvre Asmodee sort de nouveau le fumigène "menace communiste". Et sa bêtise n'ayant pas de limite, il oublie de dire que la crise qui ravage l'Europe actuellement vient des Etats-Unis, qui, rappelons-le pour les réels imbéciles, n'est pas un bastion communiste. Il oublie également que les comptes grecques ont été maquillés par les conservateurs, ce n'est donc pas l'application de l'idéologie socialiste qui est en cause ici.
"l'idéologie socialiste n'a jamais rien donné de bon" :
- réduction du temps de travail
- congés payés
- abolition de la peine de mort (qui a parlé de cannibalisme ???)
- retraite (par répartition svp...)
On continue ???

Pour le post 4 : Contrairement à la semi-démente, Mélenchon est bcp plus malin sur l'immigration, en régularisant des travailleurs sans papiers, ils leurs donnent des droits (smic, contrat de travail, etc.). Et les patrons voyous qui encouragent la concurrence déloyale en jouant de la misère l'auront dans le baba. Une fois le baba atteint, les patrons réfléchiront avant d'importer et d'entretenir la misère en France. Concernant le SMIC, il est indexé sur l'inflation, ce qui règle notre problème.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales