Politique

Législatives : Le Parc national fait polémique, Tak pointé du doigt


Photo d'archives
Photo d'archives
La gestion du Parc national s'invite dans le débat électoral des législatives. Il faut dire que les éleveurs du volcan, marchands ambulants du Grand Brulé et autres planteurs de géranium sont là pour nous rappeler que la gestion du domaine n'a rien de simple. Dernièrement, les mécontents du Parc ont manifesté et fondé un collectif (lire ici), le C.Mac, qui défend le maintien des activités dans le cœur du Parc national. Pour tenter de se faire entendre des gestionnaires, les membres de ce collectif ont écrit un courrier aux 70 candidats aux législatives afin de recueillir leur avis sur ces questions.

"L'administration de Parc ne doit pas être une tribune politique"

Chez certains administrateurs du Parc, des voix s'élèvent pour dénoncer des manipulations politiques en cette période de campagne électorale. C'est notamment le cas de Jean-Paul Maugard, le Président de la fédération réunionnaise de pêche, qui pointe du doigt André Thien Ah Koon et lui reproche d'utiliser le Parc national comme une tribune politique : "Je le lui ai dit. J'ai la parole libre et je suis objectif. Tout le monde sait qu'André Thien Ah Koon est derrière tout cela. Il a trouvé une nouvelle opportunité de faire parler de lui. L'administration du Parc ne doit pas être une tribune politique", lance Jean-Paul Maugard qui comprend néanmoins la situation de certaines personnes confrontées à une réglementation trop stricte. Selon lui, il est normal de discuter et de négocier : "On a conscience des problèmes. Le Parc n'est pas fermé aux discussions mais il faut du temps pour faire aboutir des négociations", plaide-t-il.

Le dossier entre le main d'un commissaire à l'aménagement des hauts

Le président de la fédération de pêche trouve aussi curieux la présence d'Antoine Fontaine au sein de ce collectif. L'homme est un ancien salarié du Parc national et il est surtout l'ancien attaché parlementaire d'André Thien Ah Koon. Pour les détracteurs du C.Mac, Antoine Fontaine s'investirait dans ce combat uniquement pour retrouver un poste d'attaché parlementaire. Évidemment, l'intéressé s'en défend. Il estime quant à lui que les administrateurs du Parc veulent dévier du débat central : "C'est de bonne guerre si ce sont leurs seuls arguments". De son point de vue, "c'est un peu facile" d'évoquer ses relations avec André Thien Ah Koon sans prendre en considération la situation de ceux qui souffrent à travers la trop rigide réglementation du Parc. Selon lui, les planteurs de géraniums n'ont plus le droit de cultiver des parcelles exploitées depuis des générations.

Pour l'heure, le dossier est entre le main d'un commissaire à l'aménagement des hauts qui est chargé du processus de concertation, mais nul doute que le Parc national reviendra au cœur du débat d'ici la fin de la campagne électorale. Le C.Mac a d'ailleurs prévu de faire un bilan des réponses des candidats aux législatives.

Vendredi 25 Mai 2012 - 16:39
Lilian Cornu
Lu 1710 fois




1.Posté par Ecolo bobo pasteque le 25/05/2012 16:44

Les propos de bernadette ardon de la srepen et Jean-Paul Maugard de la federation de peche sont absolument comiques: selon eux, à aucun moment le parc n'aurait de compte a rendre aux usagers?

ni pendant les CA, ni aux elections citoyennes? mais quelle est la légitimité de ces guignols autoproclamés pour sortir autant de connerie?

2.Posté par ondine le 25/05/2012 17:54

Tous les problèmes réunionnais sont soumis au questionnement des candidats, pas seulement le Parc, c'est trop facile d'attaquer un homme, toujours le même d'ailleurs... Fait-il autant peur ? Heureusement que des hommes comme lui existent pour défendre La Réunion et non des intérêts personnels

3.Posté par bouboul974 le 25/05/2012 21:48

Les méthodes de TAK reviennent il est toujours entrain de faire croire aux personnes qu'il est à leur coté; la seul vérité c'est qu'il se serve d'eux pour fair sa politique, pendant trois qu'il était hors circuit les Tamponnas respirait depuis c'est 20 ans en arrière

4.Posté par calou pilon le 26/05/2012 08:32

je connais bien TAK, comme disait mon père ou il a quelque chose a prendre ou a gagner TAK est la a attendre comme un vautour (oui il partage toujours moitié moitié mais sa moitié = 99,99% )

calou pilon

5.Posté par martinebonbois le 26/05/2012 21:37

facile de centrer le débat sur TAK, le probléme aujourd'hui c'est plutôt le parc et ses sbires qui ont peur pour leur petite place de travail surémunérés, leurs subvention et leurs petits voyages entre copains à travers le monde. Combien le parc donne t-il à la fédération de pêche ou peut-être le parc laisse -t-il le Maugard infestait nos rivières de sa truite arc en ciel ? voilà des questions qui mériterait d'être posées.

6.Posté par Critique acerbe le 28/05/2012 09:24

Après avoir disparu une dizaine d'années, il est de retour dans le Parc National .... JURRASSIK TAK !

7.Posté par Maronèr le 10/06/2012 21:06

Tout les élus réunionnais qui ont été sanctionné d'une manière ou d'une autre par " la justice" doivent arrêter de faire de la politique. La politique ce n'est pas un métier, c'est une vocation, c'est représenté le peuple et c'est le servir et non l'inverse. On a pas a dire merci quand un élu (peu importe son camp) ordonne de bitumé une route, ou pend une décision plus importante. Ils sont payé avec nos impôts et ils font leurs jobs. Soyez courageux un peu, dites non au cumul des mandats, c'est quand même pas compliqué de choisir un candidat.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter