Politique

Législatives : La CFTC interpelle les candidats sur leur responsabilité politique


Législatives : La CFTC interpelle les candidats sur leur responsabilité politique
Arnold Louis et Paul Junot de la CFTC ont tenu ensemble une conférence de presse ce matin pour présenter la lettre envoyée à chaque candidat de l'élection législative, portant sur la problématique de l'emploi à la Réunion, accompagnée d'une charte de la responsabilité politique. "Une charte pour établir un contrat de confiance entre les candidats et la population", explique Paul Junot, secrétaire général de la CFTC Réunion.

La CFTC souhaite avant tout interpeller les candidats à la députation sur le "contexte socio-économique catastrophique à la Réunion" et connaitre la feuille de route de chaque candidat pour "inverser la courbe du chômage". "Les députés doivent se prononcer sur le levier de l'emploi", précise Arnold Louis, président de l'Union Régionale CFTC Réunion.

Ce n'est pas la première fois que la CFTC demande aux candidats de se prononcer dans une voie de "morale" et "d'engagement" à l'approche d'élection. "Déjà pour les régionales et les cantonales nous avions interpellé les candidats", précise Paul Junot. Seulement quelques candidats avaient répondu à cette lettre, notamment Didier Robert, sans pour autant signer la charte de la responsabilité politique, ou encore Eric Magamooto, signataire de cette charte, alors candidat pour les Régionales en 2010.

"On ne demande pas au candidat un catalogue de promesse qu'il ne pourra pas tenir. On lui demande de s'engager à travers cette charte sur des éléments concrets et de mettre en place un calendrier à ne pas dépasser dans le cadre de sa mandature", ajoute-t-il. Une charte d'engagement qui comporte différents points tel que : "L'élu s'engage à la réalisation scrupuleuse des promesses qu'il a formulées pendant sa campagne (…). L'élu auteur de fausse promesses électorales engage sa responsabilité pénale et mérite d'être condamné sur ses biens propres à hauteur du préjudice causé à la société et déclaré inéligible à vie", des points peut-être difficiles à respecter pour certains...

Le principal problème dans cette charte d'engagement, est qu'elle émane d'un syndicat. "Il faut que des associations ou citoyens prennent le relais", souligne Paul Junot. Pour le moment, 35 lettres, avec charte, ont été envoyées par courrier recommandé à 55 candidats déclarés sur les législatives à la Réunion. "Nous attendons les réponses et vous tiendront au courant dans les prochains jours", promet Arnold Louis.

Avec la volonté de François Hollande, nouveau président socialiste de la République, ou encore du candidat à la présidentielle François Bayrou de moraliser la vie politique et dont les représentants locaux du MoDem ou du PS se présentent dans toutes les circonscriptions aux législatives, on pourra peut-être avoir quelques réponses favorables à cette lettre et charte d'engagement. Réponse dans les prochains jours.
Mercredi 16 Mai 2012 - 11:27
Lu 735 fois




1.Posté par Créole futée le 16/05/2012 12:06

Moraliser la vie politique... vaste fumisterie,comme d'habitude... sitôt élu,Hollande désigne un Premier ministre condamné pour favoritisme,... EEELV parachute Cécile Duflot tête de liste dans une circonscription de Paris où la sortante qui a fait de l'excellent travail se retrouve en deuxième position...au mépris de la parité homme-femme slogan pourtant cher à notre nouveau Président .... si ça ne sent pas le tripatouillage...ça y ressemble fort !!!
On verra la composition du premier gouvernement Ayrault pour être fixé sur le respect des engagements pris durant la campagne électorale notamment 1 élu=1mandat et 1homme=1femme !!!

2.Posté par noe2012 le 16/05/2012 12:41

"La politique est l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde." (Paul Valéry.)

3.Posté par zorro!!!!!!!!! le 16/05/2012 14:19

Pas encore de commentaire,
C'est normal,
Comment peuvent-ils envoyer des lettres alors que tous les prétendants n'ont pas encore déposé leur candidature ????
Vous êtes pathétiques tous les deux......

4.Posté par Analys le 16/05/2012 19:13 (depuis mobile)

Ce syndicat à l'art de tenir la plume mais sa présence se limite à ça. souvent absent des rassemblements et des négociations, qui représente-t-il ?
Au lieu de donner leur conduite aux politiques, il gagnerait à défendre les travailleurs.

5.Posté par citoyenne le 16/05/2012 23:19

ils respectent leur électeur eux? Ces syndicalistes CFTC chétiens aux moeurs pas trop catholiques??

BENARD, lex de l 'arast, au coté de Didier R. elle est ou?
CFTC.

faites donc une charte pour vous avant et arréter de faire semblant de faire de la politique

6.Posté par Chrétien? le 16/05/2012 23:29

Donneur de lecons et .... condamnés...

La CFTC condamnée à payer 25000 € de dommages et intérêts à son ancienne union des syndicats de cheminots de la Région de Strasbourg.

Dans son jugement, le TGI de Strasbourg précise également que « la CFTC n'est propriétaire ni de ses adhérents, ni de leur patrimoine ». Il déclare illégale la décision de son bureau Confédéral de placer sous tutelle tous les secteurs et tous les syndicats CFTC car elle prive ainsi « tous ces syndicats de l'exercice de leur liberté syndicale » et « permet à la CFTC de les transformer en simple filiales dépourvues de toute capacité de décision... » aboutissant ainsi « à la négation de la liberté syndicale ».

le jugement ici:
http://syndicatfirst.blogs.nouvelobs.com/tag/cftc

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter