Economie

Légère hausse du chômage en octobre

La Direction du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle (DTEFP) publie le bulletin mensuel sur le marché du travail d’octobre 2010.


Légère hausse du chômage en octobre
Demandeurs d’emploi de catégorie A (demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi et sans emploi)

Fin octobre 2010, 113.480 réunionnais sont inscrits à Pôle emploi en catégorie A (en recherche
active d’emploi, disponibles et sans aucune activité), soit une hausse de 1,2 % sur un mois et de
13 % sur un an.

En France, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A a diminué de 0,8 % sur un
mois et a augmenté de 2,2 % sur un an.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A augmente de 1,3 % pour les hommes (11,4 %
sur un an) et de 1,1 % pour les femmes (14,6 % sur un an).

Le nombre de jeunes demandeurs d’emploi de moins de 25 ans continue à augmenter au même
rythme qu’en septembre, soit + 1,5 %. Alors que le rythme d’augmentation du nombre de jeunes
femmes demandeurs d’emploi a sensiblement ralenti (+ 1,3 % en octobre contre + 2,4 % en
septembre), celui du nombre de jeunes hommes s’est accéléré (+ 1,6 % en octobre contre + 0,7 %
en septembre).

Les demandeurs d’emploi de 50 ans et plus augmentent le plus, avec une hausse de 2,3 % en un
mois. Parmi eux, avec une augmentation de + 2,5 %, ce sont les hommes qui subissent la plus forte augmentation.

Demandeurs d’emploi des catégories A, B, C (demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ou exerçant une activité réduite)

Fin octobre 2010, les demandeurs d’emploi réunionnais de catégories A, B, C (en recherche active,
avec ou sans activité) inscrits à Pôle emploi sont 128.160. Ce nombre augmente de 1 % par rapport
au mois précédent. Sur un an, il augmente de 13,3 %.

En France, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C a baissé de 0,3 % sur
un mois et a augmenté de 5,2 % sur un an.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, B ou C augmente de 1 %, aussi bien pour les
hommes que pour les femmes. Sur les douze derniers mois, l’augmentation du nombre de
demandeurs d’emploi des catégories A, B et C a été plus défavorable pour les femmes que pour les
hommes (+ 14,4 % contre + 12,3 %).

Les jeunes demandeurs d’emploi de moins de 25 ans continuent à augmenter avec + 0,8 % sur un
mois. Cependant, le nombre de jeunes femmes demandeurs d’emploi augmente moins vite que celui
des jeunes hommes (+ 0,3 % contre + 1,4 %).

Les demandeurs d’emploi de 50 ans et plus augmentent le plus, avec une hausse de 2,3 % en un
mois.

Fin octobre 2010, 60 380 réunionnais sont inscrits à Pôle emploi en catégorie A, B, C depuis plus
d’un an. Ils sont 14 690 de plus par rapport au même mois de l’année précédente, soit une
augmentation de 32,2 %.

En France, les demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an, en catégorie A, B, C augmentent
de 0,9 % sur un mois et de 22,6 % sur un an.

Les entrées et sorties de Pôle emploi

Depuis janvier 2010, Pôle emploi a inscrit 121.555 demandes d’emploi, à La Réunion, en catégorie
A, B ou C. Par rapport à la même période en 2009, ce nombre augmente de 5,4 %. Les inscriptions
suite à un licenciement économique sont en baisse de 26,2 %. Les reprises d’activité sont en hausse
de 26,9 %.

Parallèlement, en cumulé depuis le début de l’année, les sorties du fichier de Pôle emploi sont en
hausse de 14 %. Les plus fortes baisses concernent les radiations administratives (- 15,9 %) et les
arrêts de recherche (- 7,9 %). Dans le même temps, les sorties pour reprises d’emploi déclarées
augmentent de 12,4 % et les entrées en stage de 28,7 %.

Les offres collectées par Pôle emploi

Depuis janvier 2010, Pôle emploi a collecté 36.175 offres d’emploi à La Réunion. Ce nombre est en
hausse de 1 % par rapport à la même période de l’année 2009. Les emplois durables (plus de 6
mois) collectés sont en hausse de 2,4 %. Les emplois temporaires augmentent de 0,4 % et les
emplois occasionnels diminuent de 1,2 %.

Les offres d’emploi sorties du fichier du Pôle emploi (et satisfaites) depuis le début de l’année sont
en baisse de 0,1 % par rapport à la même période de l’année 2009.
Lundi 29 Novembre 2010 - 10:52
Lu 822 fois




1.Posté par pere Plexe le 29/11/2010 12:32
heu
c'est ou ??

car en metropole ca baisse

et l article ICI
EST PEU CLAIR !!

ici c'est pas le centre du monde !!

2.Posté par Maintien CAE le 29/11/2010 13:17
FIN DES CONTRATS EN CAE-CUI : NOUS DEVONS RÉAGIR !



Acteurs des entreprises culturelles, de la vie associative…,

Depuis quelques semaines, l’état a gelé les signatures et renouvellement des CAE (contrat d’aide à l’emploi) et des CUI (contrat unique d’insertion). La cause ? Une prétendue enveloppe budgétaire vide. Des milliers de salariés se retrouvent aujourd’hui au chômage et les chômeurs – souvent en fin de droit - qui espéraient une signature de contrat, sont dans une situation plus que précaire. Nous ignorons ce qui se passera en 2011. Il est pourtant très probable que ce début d’année signifie la fin de ces contrats donc une augmentation conséquente du chômage et la faillite de beaucoup d’association et de petites entreprises.



POUR LES ASSOCIATIONS ET LES ENTREPRISES :

La fin des CAE-CUI signifie la fin des subventions gouvernementales à l’embauche. Des entreprises et associations françaises survivent grâce au travail des salariés sous contrats aidés car elles n’ont pas les moyens de mettre ne place des CDD et CDI. Un grand nombre d’entre elles ne pourront pas maintenir leurs activités et seront parfois même obligés de fermer par manque de moyen. Pour certaines entreprises ou association, ces contrats sont le seul moyen de perdurer.



POUR LES CHOMEURS ET LES SALARIÉS :

La fin des CAE-CUI signifie la perte d’un revenu mais aussi la perte d’un lien social, d’un système de réinsertion dans le milieu du travail déjà précaire. Les CDI et CDD long terme sont de moins en moins nombreux sur le marché du travail et ces contrats sont une solution au chômage persistant qui gengraine la société.

L’Etat n’a pas le droit de paralyser l’activité des entreprises et des associations (et souvent même des collectivités) en décidant de supprimer des contrats qui permettaient jusqu’alors à environ 200 700 personnes d’avoir un travail. Nous devons agir, pour notre avenir et celui de notre société.



AGISSONS POUR LE MAINTIEN DES CAE-CUI !



Merci de signer cette pétition sur le site : http://www.petitions24.net/cae

Si vous n'êtes pas concernés par cette mesure, n'oubliez pas que dans votre entourage, certains le sont peut être. N'hésitez donc pas à envoyer ce message à tous vos contacts !

Pour plus d’impact, imprimez ce message et envoyez-le au Ministère du travail :

Ministère du Travail, de la solidarité et de la Fonction publique 


Cabinet de monsieur le Ministre

127, rue de Grenelle 
75007 PARIS 07 SP



PLUS D’INFO SUR LES CAE-CUI :

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/contrats-de-travail,109/le-contrat-d-accompagnement-dans-l,995.html

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales