Société

Léger doute sur l'identification des quatre requins "cuivres"

L'équipe de l'Institut de Recherche pour le Développement engagée sur le programme de marquage CHARC a remonté de ses palangres 4 requins identifiés comme de type "cuivre". Bernard Séret, chercheur à l’IRD au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris et spécialiste français des requins attend d'en recevoir les photographies pour s'en faire une idée précise.


Bernard Séret : le spécialiste français des requins (photo du documentaire "Approche écosystémique des pêches : les requins"
Bernard Séret : le spécialiste français des requins (photo du documentaire "Approche écosystémique des pêches : les requins"
S'il reconnaît avoir consulté les infos réunionnaises ces dernières 48h, le biologiste marin reste prudent sur l'annonce faite ce dimanche de la capture -le temps de l'identification- de 4 requins cuivres. Une nouvelle annoncée comme une première à La Réunion.

"Je n'ai pas encore reçu les photos, je ne peux donc pas, pour le moment, confirmer leur identification. Les vidéos qui sont en ligne ne permettent pas une identification rigoureuse" conçoit l'intéressé et pour cause.

Le requin cuivre, ou Carcharhinus brachyurus, peut en effet "facilement être confondu avec le requin sombre (ou Carcharhinus obscurus) ou même le Carcharhinus amboinensis (dit le requin balestrine)" pondère-t-il.

"Le Carcharhinus brachyurus a une large répartition, avec trois grandes populations dans l'hémisphère sud : l'Australie-Nouvelle Zélande, l'Afrique du Sud-Namibie et l'Amérique du sud". Des données qui placent l'espèce en effet bien loin des côtes réunionnaises...

"Une étude génétique récente de 2011 confirme cette structure et met en évidence une discontinuité au niveau de l'Océan Indien. L'hypothèse émise pour expliquer cette structure est la suivante : l'origine de l'espèce est située en Atlantique. Elle s'est étendue vers l'ouest, mais la formation de l'isthme de Panama a isolé la population atlantique, tandis que la population pacifique  continuait sa progression vers l'ouest et colonisé l'Australasie" explique le chercheur. Un seul regret admet-il : "des prélèvements de tissus sur les individus réunionnais auraient sans doute permis d'identifier leur origine", avec une précision maximum.

Un seul cas fatal connu

Si leur identification venait à être confirmée, la présence dans les eaux réunionnaises (les 4 spécimens ont été remontés depuis la Pointe du Diable), amènerait d'autres interrogations. "Le requin cuivre est principalement une espèce d'eaux tempérées à tempérées froides, mais elle est généralement remplacée par le requin sombre dans les eaux subtropicales et tropicales" poursuit-il.  

Très peu croisé sous nos tropiques, le requin cuivre "est le requin que l'on voit se gaver de sardines dans les fameux "sardine runs"  sud-africains. C'est en effet un mangeur de petits poissons pélagiques et de calmars" poursuit Bernard Séret.

Enfin, le Carcharhinus brachyurus est impliqué "dans une dizaine d'attaques, toutes  survenues en Nouvelle-Zélande, avec certaines provoquées par des actions de pêche ou encore des cas douteux avec une identification incertaine". Un seul cas fatal impliquant un requin cuivre date de 1976, mais elle s'est produite sur un chasseur sous-marin.
Mardi 5 Mars 2013 - 07:35
L.Grondin
Lu 2207 fois




1.Posté par noe le 05/03/2013 07:02
Beaucoup d'espèces de requins restent à découvrir ....et avec le réchauffement , ils sont partout ! même sur terre , à sec , pour guetter les proies faciles qui cherchent à emprunter malgré les gros intérêts à payer !

2.Posté par Lionel Tilmont ♝ le 05/03/2013 07:41
"Un seul cas fatal impliquant un requin cuivre date de 1976, mais elle s'est produite sur un chasseur sous-marin."
C'est inexact:
4 Septembre 2011
Lieu Bunker Bay (Australie)
http://www.dailymail.co.uk/news/article-2033842/Australia-shark-attack-victim-Kyle-James-Burden-torn-apart-Bunker-Bay-Beach.html

27 Février 2013
Lieu: Muriwai Beach
http://sharkyear.com/2013/new-zealand-bronze-whaler-and-white-shark-involved-in-fatal-attack.html


3.Posté par Thierry le 05/03/2013 07:59
Non Non, finalement c'était des bichiques ...

4.Posté par Makro le 05/03/2013 09:04
Seret fidèle à lui meme (les cuivres ne sont pas dangereux....). Quel taré !!! ecolo extrémiste qui vit à Paris et qui ne se fera jamais bouffé par un bouboule à la Run !!

5.Posté par Feelgood le 05/03/2013 10:21
Pourquoi aucun journaliste n'engage de réelles investigations comme cela a été entamé ici?

Cf la page 3 ici :

http://www.fichier-pdf.fr/2012/09/09/article-jir/

Pourquoi ne demande-t-on pas à Bernard SERET des éclaircissements sur ces propos qu'on lui prête?

Extraits :

"ON NE PEUT PAS AVOIR UN PARC D’ATTRACTIONS AQUATIQUES ET UNE RESERVE AU MEME ENDROIT. IL FAUDRA FAIRE UN CHOIX."

http://www.plongee-mag.net/journal-des-pros/tourisme/requins-un-scientifique-donne-son-avis-sur-la-situation-reunionnaise/

Extraits :
"Le requin bouledogue est l’une des espèces les plus dangereuses de l’hémisphère sud. Mais SA PRESENCE N’EST DUE QU’A L’ATTRAIT QUE REPRESENTE LA RESERVE MARINE ET AUX PROIES POTENTIELLES QU’ELLE RENFERME.
En voulant masquer la menace naturelle que présente des prédateurs à l’égard de plaisanciers qui veulent rentabiliser le prix de leur séjour, les édiles de l’Ile auraient mieux fait de prendre les mesures nécessaires pour éviter que les bobos des planches ne terminent leur carrière entre quatre d’entre-elles. "

http://data0.blogy.fr/internatcorporation/perso/coup_de_gueule_de_pascal_deynat-7aout2012.pdf

"Lorsque M. SERET MIT EN EVIDENCE QUE
C’ETAIT LA RESERVE MARINE QUI ATTIRAIT LES REQUINS, LE DIRECTEUR DE CETTE DERNIERE FIT PRESSION AUPRES DE
L’IRD POUR QUE CETTE RESPONSABILITE NE SOIT PAS EVOQUEE. ENFIN, LORSQUE LA DERNIERE VICTIME EUT LA
JAMBE ARRACHEE ET MOURUT D’EXSANGUINATION, UN MOT D’ORDRE FUT LANCE AUX SPECIALISTES DES REQUINS
AFIN QUE CEUX-CI NE DEVOILENT RIEN A LA PRESSE SUR LES CAUSES PRECISES DE L’ATTAQUE AFIN DE NE PAS « ALIMENTER » LA PSYCHOSE."

6.Posté par Lionel Tilmont ♝ le 05/03/2013 11:02
Il aurait été bien de présenter Bernard Seret qui est annoncé comme "LE" spécialiste français des requins, mais qui m'a tout l'air d'être un parfait idéologue:
http://www.liberation.fr/sciences/0101264102-bernard-seret-49-ans-biologiste-marin-tente-de-sauver-les-squales-et-de-les-debarrasser-de-cette-reputation-de-dents-de-la-mer-qui-leur-colle-a-la-peau-marteau-des-requins
Une simple recherche Google en n'incluant que les résultats en anglais montre qu'il n'a aucun rayonnement à l'international.
https://www.google.com/#q=bernard+seret&hl=en&newwindow=1&lr=lang_en&sa=X&ei=GXo1Ud22NcSLswaiu4CQBg&sqi=2&ved=0CC4QuAE&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.r_cp.r_qf.&bvm=bv.43148975,d.Yms&fp=da001449dc65d96&biw=1280&bih=918

Les spécialistes des requins habitent là où en trouve le plus: Californie, Afrique du Sud, Australie, Hawaï et pas à Paris. Cette personne s'exprime avant d'avoir tous les éléments en main ce qui prouve son absence de sérieux. Y a t'il la présence d'un lobby Sea Shepherd à Zinfos?

7.Posté par surfict974 le 05/03/2013 13:27
hey mais les gens pourquoi vivez vous à la run si vous etes meme pas foutu d accepter l environnement dans lequel vous vivez! barrez vous si vous etes pas content!! aller vivre a New york ou Paris vous n'aurez ni requin ni moustique et vous arreterez de vous plaindre!! j hallucine!!

8.Posté par Jojo le 05/03/2013 16:40
Un requin-cul ivre ?
Nana pas de doute, lé bien un rekin péi !

9.Posté par surfonc974 le 05/03/2013 16:48
Parce que l'environnement marin de la côte ouest de La Réunion a été modifié ces 7 dernières années.

10.Posté par Braincelless le 06/03/2013 22:05
Feelgoog DETEND TOI ET PETE UN COUP ? un petit petard t'y aidera

11.Posté par Feelgood le 07/03/2013 08:00
@10.

Ca c'est de la réponse argumentée. A se demander si toi, tu n'as pas déjà appliqué ce que tu préconises...

Ces liens amènent à de véritables interrogations et investigations. Voilà ce que Bernard SERET et Martine SUEUR indiquent ici en page 3 http://www.fichier-pdf.fr/2012/09/09/article-jir/

"ON N'A JAMAIS FAIT DE PROCES A CES GENS-LA ET POURTANT ILS ONT PERTURBE L'ENVIRONNEMENT, ILS ONT IGNORE LES ALERTES!"

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales