ZinfosBlog

Le "walk-out" syndrome


Le nouveau jeu nationale se déroule à l'Assemblée. Ça consiste dans une scènette spectaculaire de se lever en un seul homme, de montrer sa solidarité et quitter bruyamment l'hémicycle. Ce qui donne lieu à des paris chez les bookmakers.

La semaine dernière lors du summing up des débats budgétaires où les amants d'hier, devenus les pires ennemis s'étaient entre déchirés. Le petit Pravind avait rappelé à son ex, les évènements post-électoraux. On avait assisté à un règlement de compte entre le chef du gouvernement et le MMM et des vielles rancœurs et trahisons qui ont laissé des traces.

Il faut dire que l'ancien leader de l'opposition Paul Bérenger n'y était pas allé au dos de la cuillère mais à la louche. Il n'avait pas mâché ses mots à l'encontre du Budget 2017-2018 et de la "petite vermine". Autre p'tit nom gâté qu'il prend l'habitude d'affubler le petit Pravind.

Piqué comme une mouche jaune lorsque le MMM lui avait parlé de Medpoint.

«Medpoint to pa pou koze ? !»  

Pravind : «Medpoint ? Claque tu as eue… vous avez eu claque avec la Cour suprême ! La Cour suprême t’a claqué !» 

Bérenger : «Al devant Privy Council ! Pou la première fwa, nou pou gagné enn Premier ministre ki pou condamné !» 

Pravind : «Ale do ! Bouffon ! Bouffon !».... 

La suite on la connait. Deux jours plus tard les chefs juges autorisent le Directeur des poursuites publiques (DPP) de contester devant le comité judiciaire du Conseil privé de la Reine de l'acquittement du petit Pravind dans l'affaire Medpoint pour une affaire de prise illégale d'intérêt. 

C'est ce que lui a bien entendu rappeler de façon provoquante le député mauve du MMM Rajesh Bhagwan lors de la séance parlementaire du jour au petit Pravind.

« Ayo, to pa ti bizin fer motion toi. To ti fer alegasion lor moi lot foi la. Al koud to iniform pou prizon »

Maya la Speaker de l'Assemblée à force de rappeler à l'ordre l'impudent ordonne son expulsion. 
Paul Bérenger met aussi de la voix et entre dans une crise de délirium . « De klak ankor to pou gagne »
Et s'adressant à la matante du petit Pravind. «Ankor out. Tou kout out ! out ! out ! Mem ! Aret fane ! » « Out ? Out ? Abe order moi si out ! Met moi deor ! »

Il ne croit pas si bien dire. V'lan. Maya Hanoomanjee accède immédiatement à sa requête. Malgré deux expulsions, comme l’opposition est toujours à sa place. Maya se lève " on her feet"  et part. Ce qui suspend de facto la séance. 

« Bann soutirer ladrog *. Al manz inpe biskwi » balance Bérenger.

Lors de la reprise parlementaire, sans surprise l’opposition a déserté une énième fois l'hémicycle avec leur fameux "walk-out". 


*Décidément ! Après avoir été mis judiciairement en cause dans une affaire de prise illégale d'intérêt qui sera entendue par le Conseil Privé à Londres. Le petit Pravind se retrouve entouré de gens qui ont des problèmes avec la commission d'enquête contre la drogue. 
Après un proche de son parti, Geanchand Dewdanee, ancien Senior Adviser de Mahen Gowressoo incarcéré et impliqué dans un traffic de drogue. Manthir Ballah, copropriétaire de plusieurs chevaux au Champ-de-Mars, sur qui pèse une accusation provisoire d’importation de drogue dangereuse (psychotropes). Neveu du Secretary to the Cabinet et chef de la fonction publique, et un proche par alliance aux Jugnauth par Lady Sarojini, sa mère. Enter Gulbul. Il est l'avocat du petit Pravind dans l'affaire MedPoint. Me Raouf Gulbul se retrouve au beau milieu d’une tempête. Son nom a été balancé devant la commission d’enquête sur la drogue par deux personnes qui déclarent que l'avocat leur a demandé de faire de faux témoignages. Et pour ne pas arranger les choses Gulbul est Président de la Gambling Regulatory Authority.

 

Suivez le ZinfosBlog de la Mauricienne.
Samedi 1 Juillet 2017 - 12:01
La Mauricienne
Lu 418 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter