Blog de Pierrot

Le volcan confisqué

Samedi 7 Novembre 2009 - 14:38

A chaque éruption revient le même débat : Pourquoi, depuis quelques années, empêche t-on les Réunionnais d'aller admirer de près le volcan quand il est en éruption?

Chaque Réunionnais d'un certain âge a encore en souvenir, marquées au fer rouge au fond de sa mémoire, les images de lui et de sa famille allant au plus près des coulées, jouant dans la lave avec un bâton pour fabriquer un cendrier...

Il n'y avait jamais eu d'accident, la chaleur extrême ne permettant de rester que quelques secondes à proximité de la lave en fusion.

Le 28 août 2003, un jeune passionné du volcan d'une vingtaine d'années est mort, à proximité du cratère en éruption, quand le graton a cédé sous ses pieds et qu'il est tombé dans une fissure remplie de lave. Depuis, c'est du côté des autorités "ouvrons le parapluie à tous les étages" et interdiction faite aux Réunionnais de venir admirer leur volcan.

Chaque année, des passionnés meurent également en escaladant le Mont-Blanc ou en pratiquant le kayak ou le canyoning. Pour autant, on ne décide pas d'interdire l'accès au Mont-Blanc...

Pierrot Dupuy et Jismy Ramoudou débattent de ce sujet dans cette vidéo, sous la houlette de Mélanie Roddier...
OF .
Lu 1368 fois



1.Posté par mwa la pa di le 08/11/2009 10:52

Pierrot, je suis d'accord sur un point, il n'y avait pas d'accident, ou si peu. Cependant quand nous y allions, nous étions moins nombreux et les choses ont commencé à se dégrader quand les gens sont allés en masse et en savates deux doigts. On ne peut pas comparer car le nombre de véhicules, donc de déplacement était moindre et pas de déplacement de masses. Je pense qu'il y a un équilibre à trouver pour nous rendre le volcan, soit mettre des agents qui surveillent les conditions nécessaires à ce genre de ballade (chaussure, eau, ) ou on installe un système guidé comme les musées par tranche de 10 personnes par guide, ou je ne sais, mais on ne peut plus laisser les personnes se promener en masse et dans n'importe quel condition. Rappelle toi le jeune qui a été cuit en tombant dans une crevasse !, les Fontaine qui sont morts de froid et ....

2.Posté par bertel le 08/11/2009 11:53

Le volcan est un atout touristique incontournable et appartient aux réunionnais et aux touristes.

Il appartient aux responsables de prendre les justes mesures afin de ne pas spolier les touristes sans mettre leur vie en danger, ni de priver les réunionnais de ce spectacle grandiose.

Visiblement, ce n'est pas ce qui est fait par ceux qui sont payés pour assumer cette responsabilité.

Les téméraires et autres imprudents par contre, à l'instar des spéléologues en doulce france, doivent assumer financièrement leurs délires d'... indiana jones...

Bertel de Vacoa

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 08/11/2009 12:28

et l'administration porte plainte contre les imprudents en question pour remboursement des frais de recherche...

la Préfecture a raison d'interdire l'accès pour des raisons évidentes de sécurité.. à moins de songer à installer une église dans l'enclos, permettant de mieux voir le spectacle de Dame Nature, de sorte que les admirateurs en manque d'émotion de la lave en fusion, puissent s'y réfugier en toute quiétude.. ;-)

4.Posté par Cambronne le 08/11/2009 12:30

2.Posté par bertel le 08/11/2009 11:53
Le volcan est un atout touristique incontournable et appartient aux réunionnais et aux touristes.

Il appartient aux responsables de prendre les justes mesures afin de ne pas spolier les touristes sans mettre leur vie en danger, ni de priver les réunionnais de ce spectacle grandiose.

Visiblement, ce n'est pas ce qui est fait par ceux qui sont payés pour assumer cette responsabilité.

Les téméraires et autres imprudents par contre, à l'instar des spéléologues en doulce france, doivent assumer financièrement leurs délires d'... indiana jones...

Bertel de Vacoa
Non ? Tiens donc, comme c’est bizarre …
Baron Bertel allons monter un club hippocampes chevaliers de mer à la con , car ils veulent semble t'il classer les lieux par une ténébreuse inscription sur la liste du patrimoine mondial UNESCO c'est un peu comme la coupe du monde de foot en 1998 elle aura couté combien pour les champions ? nous sombrons dans la mascarade la plus sordide

Tiens, je tombe sur une nouvelle … des plus consternante parce qu’elle montre à quel point les hommes politiques sont d’éternels foutriquets suite au états généreux d'avoir attribué un césar pour une ministre disposant d'une batterie de cuisine finalement ils ne comprendront les choses qu’une fois qu’il sera trop tard, et cela devient triste hilarant parce qu’encore une fois, elle prête tant à rire qu’il serait dommage de ne pas en parler ici sur Zinfo974 …

Quoi dire de plus quand une libéral comme Frédéric Bastiat, un vrai précurseur en la matière …, avait déjà pour l'époque laissé souligner que la lutte pour le magot électoraliste ou purement monétaire entrainait un gonflement de l’appareil étatique Jacobin .
Allez bientôt ils risquent fort à parier que les opportunistes Nicolas Hulot, Yann Arthus-Bertrand,Maud Fontenoy à contre courrant des Al Gore nous feront croire qu’ils se sont tous fait entubé par le Giec et son armée de pseudo-scientifiques foireux.

J’ai pour ma part malheureusement peur, bien au contraire que la bulle verte des Talibans protecteurs de notre environnement soit le prochain objectif de nos politiciens ploutocrates technocrates adorés.
A grands coups de subventions bien entendu, ils vont nous la faire rentrer de force cette « révolution écologique » et cela avec ou sans vaseline.

5.Posté par chabouc le 08/11/2009 13:34

Le volcan est confisqué, certe, mais pas pour tout le monde. Des photographes en font leur choux gras et surtout des monts d'or sur le dos des Réunionnais.

6.Posté par dodovolant le 08/11/2009 13:58

la "responsabilité individuelle" devrait (re)devenir le principe de base d'une société moderne et "libre", avec les sanctions appropriées en cas de préjudice causé à autrui. La seule responsabilité des autorités c'est de nous donner des informations crédibles sur les risques encourus.... je n'accepte NI qu'on m'impose des limitations arbitraires à ma liberté individuelle, NI de vouloir (moi) les imposer aux autres. TOUTES les activités de "pleine nature" (spéléologie, sports nautiques, randonnées extrêmes, sports aériens....) SONT dangereux par essence. Il faut imposer l'assurance individuelle qui couvrira les frais si vous avez fait une connerie (et vous subirez le malus!). Mais je ne reconnais AUCUN droit de limiter mes choix à des gouvernants qui se sont rendus coupables de DESinformation totale et criminelle sur le sang contaminé, le nuage de Tchernobyl, l'amiante, et autres chikungunyas. Le collectivisme, voilà l'ennemi !!
Drapeau rouge : simple CONSEIL de ne pas aller à l'eau (les champions de surf en sont capables)
Alerte rouge cyclone : CONSEIL de ne pas se déplacer.... (vous appelez les secours par bêtise personnelle? facture des moyens et amende en plus pour vous dissuader)
Randos en montagne et appel à l'hélico? idem!!
etc, etc...
La grandeur de l'homme libre c'est d'être RESPONSABLE de ce qu'il décide, entreprend, et réalise.... Celui qui n'a aucune responsabilité est un esclave !!

7.Posté par chikun le 08/11/2009 14:41

C'est tellement facile d'interdire le volcan : une porte à fermer !
Alors les autorités se la jouent : sécurité.
Facile à fermer , facile à faire respecter . Le must pour confisquer la liberté publique d'aller et venir .

Bref : la solution de facilité et un diktat administratif intolérable et liberticide .

Les gens sont donc si cons pour leur confisquer leur droit d'aller où bon leur semble ?
Pauvre réunion , on prend les gens pour des demeurés.

8.Posté par boyer le 08/11/2009 15:01

Entièrement d'accord avec les arguments de Pierrot Dupuy:

- Avant la confiscation il y a eut de nombreuses éruptions ou les Réunionnais se sont rendu par milliers de jour ou de nuit. C'est faut de dire qu'autrefois c'était la préoccupation de qq esthetes.

- un seul mort: en 2003
- le PGHM fait 2 à 300 interventions par pour des randonneurs à mafate et ailleurs sans que personne n'y trouve à redire sur le cout.
- Les plaintes formulées a l'occasion de l'accident mortel en 2003 au piton kapor et en 2002 a bras rouge a cilaos ont ete deboutées => c'est faux de dire "ouvrir le parapluie- blablabla"

- Pas d'accord avec l'argument de Jismy Ramoudou qui dit que "la prefecture est responsable de ce site". C'est plus nuancé que cela: d'une maniere générale la responsabilité de l'autorité administrative est engagée seulement lors qu'elle a fait des emménagements pour le public . C'est le cas pour un balisage de sentier, une zone de baignade au bord de la mer, ou meme une piscine artificielle comme à Manapany. IDEM pour la plate forme du cratere COMMERSON qui "curieusement" (ceci expliquerait cela?) ne dechaine pas les passions alors que c'est tres facile de calbuter au fond.

Cela signifie qu'hors balisage au volcan comme sur un glacier ou en free ride dans la poudreuse ou dans les rouleaux à st leu, chacun y va a ses risques et périls.

Dans la pratique cela signfie que le prefet doit decider avec les partenaire concernés (onf, observatoire, BRGM) - le parc c'est encore autre chose - l'ouverture d'un sentier balisé avec information du public .

Lorsqu'on regarde comment le public se comporte et s'autocensure devant les vagues du souffleur ou de cap mechant on comprend que l'infantilisation du public est un pretexte stupide.


--------------------------------------


Cette hysterie collective doit être desarmorcée car le JIR de Jeudi dernier nous a eclairé sur les intentions malhonnetes d'une bande de spoliateurs: Le parc (olivier Robinet et Daniel Gonthier) et le syndicats des accompagnateurs de montagne qui veulent monayer les éruptions à leur profit. C'est un non sens aussi abjecte que la privatisation du VVF de St Gilles.

Qu'on ne s'y trompe pas: la manif des accompagnateur de montagne du mois dernier, les propositions faites dans le JIR de Jeudi (visite des eruptions+ nouveaux produits genre piton crac) ne sortent pas du cheminement spontané: ca a ete discuté avec les projets hoteliers du pas de bellecombe il y a plus d'un an deja. Et ce sont toujours les memes accapareurs qu'on retrouve en train de tirer les ficelles pour manipuler la situation.




9.Posté par gimi974 le 08/11/2009 15:17

Simple comme bonjour :
Car les interdictions hélas de s'arrêtent pas là.
- Chemin "Ilet à guillaume"; INTERDIT !,
- Sentier "Cascade du Chaudron"; INTERDIT !,
- et le liste est longue…
Pourtant, ces itinéraires, censés véhiculer l'image d'une Réunion Intense sont toujours en vente à travers les programmes des guides touristiques. La réalité est simple (même si elle n'engage que moi): le fric n'est pas au rendez-vous. Donc ; pas d'embauche, pas de surveillance, pas d'entretien des itinéraires, pas de responsabilité en cas d'accident : Juste une solution : INTERDIRE !!. (cqfd).
Nota : Le 22 octobre 2009, j'ai été le témoin "passif" de la déception exprimée par deux touristes qui se sont adressés à moi en me demandant, après avoir consultés leur guide bien connu des 52 ballades, de les orienter sur l'itinéraire à suivre pour se rendre à la cascade du Chaudron : INTERDIT !!.

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 08/11/2009 16:29

que dire des ayant droits moraux qui iront fustiger les pouvoirs publics et les personnes aux responsabilités, quand un accident se sera produit ?? !!

j'ai souvenir avoir arpenté le chemin menant au cratère, avec un gendarme nous indiquant le chemin à suivre..

mais comme je l'ai déjà écrit, que ceux qui veulent braver l'interdit fassent ce que bon leur semble, que ceux là ne viennent pas ensuite pleurer devant l'inaction des service publics... en clair, en cas de problème, "demardadis eotum"

Pour la cascade du chaudron, cela fait au moins une bonne dizaine d'années (et même plus), que ce sentier est interdit en raison de la portion metallique non entretenue.. Faudrait plutôt s'interroger sur l'état d'entretien des sentiers réunionnais par l'autorité compétente...

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 08/11/2009 16:30

chikun, je ne suis pas d'accord avec tes propos...les gens sont pris pour des cons à tant d'autres occasions que la simple interdiction responsable et nécessaire au spectacle de l'éruption volcanique.. mais pour ces cas là, point ou si peu de contestations !

12.Posté par mwa la pa di le 08/11/2009 19:01

Dodovolant, ce que tu dis est bien mais alors il faudrait changer bien des lois et dégager les autorités de leur responsabilité car chaque fois qu'il y a eu un problème le citoyen se retourne contre l'État avec pour argument "il n'avait qu' à interdire " et tout ce quiva avec.

13.Posté par boyer le 08/11/2009 19:59

12.Posté par mwa la pa di

car chaque fois qu'il y a eu un problème le citoyen se retourne contre l'État avec pour argument "il n'avait qu' à interdire " et tout ce quiva avec.


n'importe quoi...

14.Posté par mwa la pa di le 08/11/2009 20:36

Boyer c'est toi qui dit n'importe quoi. Tu sembles ignorer les textes qui concernent les responsabilités des élus (maires) ou des représentants de l'Etat.

15.Posté par boyer le 08/11/2009 22:16

mwa la pa di avant de dire n'importe quoi, donne un exemple de la condamnation d'un elu ou un administratif pour un accident en pleine nature. (la route du littoral, je parle meme pas.....)

Au risque de me repeter: les plaintes deposées pour les accidents de randonneurs a cilaos et au volcan ont ete deboutée. ca veut dire kaput, niet, zob , zero callebasse- (en creole : allé dormi)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter