Economie

Le tribunal de commerce donne une nouvelle chance au groupe Chane-Hive

Le tribunal de commerce de Saint-Pierre a validé mardi en fin d'après-midi le plan de continuation de la société de production de boissons rafraîchissantes Chane-Hive SA. Ce répit n'est que de courte durée : une audience tout aussi cruciale a été fixée au 28 août.


Le tribunal de commerce donne une nouvelle chance au groupe Chane-Hive
Le groupe Chane-Hive, qui embouteille et commercialise les marques Pepsi-Cola, Limonice, 7UP et King, se trouve dans le rouge financièrement depuis 2010, quand il a perdu la carte Orangina. Depuis juillet 2011, le groupe est placé en redressement judiciaire.

Tout l'enjeu de cette audience du 5 juin était l'évaluation des garanties de solvabilité du groupe et de ses capacités à respecter un échéancier. Un plan de continuation qui a visiblement convaincu le tribunal de commerce de Saint-Pierre qui a offert un nouveau sursis à la société. Celle-ci entamait, avant son passage devant les juges de commerce hier, sa seconde période d'observation.

Ce sursis offre au groupe Chane-Hive la possibilité de s'en sortir seul, l'option visiblement envisagée dès le départ par son Pdg Jean-François Chane-Sy. Alors que dans le même temps, les pistes de l’ouverture du capital ou tout bonnement de la cession du fonds de commerce avaient été évoqués au mois de janvier, lors d'une précédente audience.

La Cilam (jus de fruits Diego et Réa), Chatel, les Établissements Chan-Ou-Teung (Cot) ou encore le groupe Marbour (Edena et Bagatelle) restent parmi les sociétés qui se tiennent en embuscade pour une reprise d'activité. Le 28 août, la société Chane-Hive devra à nouveau séduire le tribunal.
Mercredi 6 Juin 2012 - 07:18
Lu 1503 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales