Economie

Le très haut débit pour faire du Port une smart city

La ville du Port vient de signer une convention avec Zeop pour raccorder l’ensemble de la commune au très haut débit. Un objectif qui permettra de « supprimer la fracture numérique », selon le maire Olivier Hoarau.


Xavier Hermesse, le directeur adjoint de Zeop, et Olivier Hoarau, le maire du Port
Xavier Hermesse, le directeur adjoint de Zeop, et Olivier Hoarau, le maire du Port
Le Port est la première commune de l’île à avoir été raccordée au très haut débit, c'était en 2007. Pour aller plus loin, la municipalité vient tout juste de signer une convention avec Zeop. « Le déploiement débutera en 2016 et l’objectif est d’atteindre 100% de couverture d’ici 2017 », dévoile ce mercredi Olivier Hoarau. 

Pour le maire, il y a là non seulement un aspect économique, cette couverture améliorant de fait l’attractivité de la ville et la compétitivité des entreprises, mais aussi un aspect social. « Le très haut débit est un remède à la fracture numérique », juge-t-il en effet. Ce déploiement s’inscrit d’ailleurs dans la démarche « internet social » de la municipalité qui vise à connecter les logements sociaux.

La possibilité d'une smart island

En permettant aux internautes portois de surfer à une vitesse de 1 gb/s, la fibre optique « révolutionnera leur quotidien », selon le maire. Il souligne : « Cela facilite les démarches administratives, la recherche d'emploi, le télétravail, la scolarité, les études, et les loisirs en ligne ». Un raccordement qui accompagne d'une manière générale la commune du Port dans sa volonté de devenir une véritable « smart city », c’est-à-dire une ville basée sur l’intelligence numérique.

« L’ambition pour nous est même d’arriver à une smart island », ajoute Xavier Hermesse, le directeur adjoint de Zeop. Si le raccordement au très haut débit a déjà commencé dans plusieurs communes de l’île, l'objectif est donc à terme d'obtenir une couverture totale de la Réunion. Avec un coût estimé aux alentours de 800 euros par foyer, la mise en place de la fibre optique sur toute l'île s'établirait autour de 350 millions d'euros. 
Mercredi 16 Décembre 2015 - 12:44
marine.abat@zinfos974.com
Lu 2082 fois




1.Posté par bouboul974 le 16/12/2015 12:23
Au Tampon le maire ne toujours RIEN

2.Posté par A mon avis le 16/12/2015 15:25
Ce n'est pas parce que une ville est connectée au très haut débit, qu'elle peut s'attribuer le titre de smart city. Si la connectivité est nécessaire, c'est loin d'être suffisant ! Le concept de smart city implique un développement coordonné des différents secteurs économiques, sociaux et surtout environnementaux, et donc une réelle volonté politique de coopérations locale et régionale !

3.Posté par Ancien étudiant le 16/12/2015 16:11
Poste 1 : Mais oui, quand est-ce qu'on aura notre développement ZEOP à nous ?
Orange, SFR et compagnie sont encore à la traîne...

4.Posté par Caffreman le 16/12/2015 18:02
AYO !!!
Vous dites "Smart City" comme chez nous à l`ile Maurice hihihi

5.Posté par A mon avis le 16/12/2015 20:26
@ 4 Caffreman : avez vous remarqué qu'il est question aussi dans l'article de "smart island" ! comme certains l'ont évoqué à Maurice dans des conférences du Parlement Populaire !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales