Faits-divers

Le tremblement de terre en sept questions

L'Observatoire Volcanologique du Piton de La Fournaise est opérationnel depuis fin 1979. Il est situé à la Plaine des Cafres, à 15 km à vol d’oiseau du sommet du volcan. Ce matin, à 4h20 précise, les relevés de la station d'observation se sont affolés, ce qui n'est pas le cas d'Andrea Di Muro, le directeur de l'observatoire qui répond sans trembler.


Le responsable de l'observatoire reste mesuré
Le responsable de l'observatoire reste mesuré
A quel niveau peut-on situer le tremblement de terre qui a réveillé une partie de la Réunion cette nuit ?
A un niveau normal. C'est un type d'événement qui fait partie de la vie du sous-sol réunionnais. On a une dizaine d'événements de la sorte chaque année. Nous avons eu un épisode quasi similaire en juin dernier, juste en-dessous de 3 sur l'échelle de Richter et à peu près à la même profondeur (soit environ à 20km de profondeur, ndlr) que celui de ce matin. A un niveau "3", c'était également le cas en 2007 avec un tremblement avec la même puissance.

En juin dernier, le phénomène est donc passé sous silence ?
La différence dans le ressenti par les gens se joue en fonction de la propagation. Parfois, le tremblement se fait plus ressentir dans des zones inhabitées ou se propage dans des zones plus restreintes, ce qui fait que personne n'en parle. Cette nuit, les secousses se sont faites ressentir du Nord à l'Ouest, des zones très habitées, ce qui explique que beaucoup de personnes les aient ressenties. Mais dans 90% des cas, personne ne ressent ce type de secousses.

20km de profondeur, c'est finalement éloigné ou pas ?
Il s'agit de tectonique profonde. Pour avoir une idée, la base du Piton de la Fournaise va jusqu'à 4km en-dessous du niveau de la mer. 20km c'est donc très profond.

Pas de relation a priori avec l'activité volcanique ?
Aucune relation en effet.

Si ça ne vient pas du volcan, qu'elle en est l'explication la plus probable ?
Il s'agit sans doute d'un mouvement de l'île qui évolue sous son propre poids.

On a l'impression de redécouvrir le risque sismique car les murs ont fortement bougé cette nuit. La Réunion est-elle à l'abri ?
Le risque sismique en France se découpe en zones graduées sur une échelle de 1 à 5. "5" c'est par exemple le cas des Antilles, c'est la qu'est recensé le risque le plus élevé. "1" correspond au niveau "très faible". La Réunion est située à "2", c'est-à-dire "risque faible". Aussi élevé donc qu'en Bretagne ou en Normandie par exemple.

D'autres régions du monde se sont réveillées dans des tremblements de terre cette nuit (en Asie, ndlr), faut-il y voir une relation ?
Il faut savoir qu'il y a de la sismicité partout dans le monde chaque jour. Il n'y a aucun lien direct, même si l'activité des plaques interagissent effectivement.
Vendredi 12 Août 2011 - 11:38
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2136 fois




1.Posté par mireille doulux le 12/08/2011 12:22
oui, mais enfin ya bien un truc ou2 à interdire pour marquer le coup. mais que fait le prefet? les maires? et lui , il sert a quoi à l'ovpf si ya pas une tite interdiction de rappel pour nous monter qu'on s'interesse à nous?

2.Posté par noe974 le 12/08/2011 12:45
Bien expliqué !

ça sert d'avoir un Observatoire chez nous !

3.Posté par MademoiselleMagma le 12/08/2011 16:00
Si ça ne vient pas du volcan, qu'elle en est l'explication la plus probable ?
Il s'agit sans doute d'un mouvement de l'île qui évolue sous son propre poids.

'fin bon voilà la belle affaire , j'aimerai un peu plus de détails concernant cela . Est ce que la progression du poids de l'île , expose les habitants à un danger . Serai t-il la cause de l'augmentation de la sismicité ?

Merci pour les explications de l'observatoire , mais les autorités devrai publier un rapport officiel pour expliquer tout cela à la population .

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 08:15 Saint-Paul: Un scootériste décède

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales