Social

Le taux de pauvreté, en recul à la Réunion en 2010, reste largement supérieur à la métropole


Le taux de pauvreté, en recul à la Réunion en 2010, reste largement supérieur à la métropole
L'Observatoire des prix et des revenus et l'Insee ont présenté, cet après-midi à la presse, une étude sur les revenus des Réunionnais en 2010, leur niveau de vie ainsi que le taux de pauvreté à La Réunion. La directrice de l'institut de statistiques, Valérie Roux, a annoncé en préambule des chiffres plutôt "surprenants", la presse a pointé du doigt leur aspect désuet, et la présidente de l'observatoire, Marie-Christine Tizon, a tempéré en mettant en avant la nécessité de telles études permettant d'affiner les moyens d'actions. Une certitude pour tout le monde, on peut effectivement craindre que ces résultats de 2010 ne corresponde pas à notre réalité de 2013 après 2 ans et demi de crise économique en plus…

Dans les grandes lignes, le niveau de vie et le taux de pauvreté à la Réunion en 2010 montrent, en comparaison avec la France métropolitaine, que la crise n'a pas été perçue de la même façon sur les deux territoires. La pauvreté est certes en recul à la Réunion sur cette période mais elle reste trois fois plus forte qu'en métropole. Le Sud est le secteur le plus touché, les familles monoparentales les plus affaiblies, et on estime qu'un enfant sur deux (128.000 au total) est en situation de pauvreté.

Les revenus intermédiaires s'en sortent le mieux

Ce qui a été souligné par l'Observatoire des prix et des revenus ainsi que l'Insee, c'est que l'on ne pouvait pas spontanément imaginer que la pauvreté puisse avoir reculé à la Réunion entre 2007 et 2010,et surtout que les revenus intermédiaires soient les moins impactés par la crise. Les chiffres montrent que "les stabilisateurs économiques ont joué leur rôle sur ces années", souligne Marie-Christine Tizon.

Le niveau de vie médian des Réunionnais en 2010 est de 1070 euros par mois, niveau en augmentation mais encore faible en comparaison à la moyenne pour la France métropolitaine, 1560 euros par mois. Les 10% des Réunionnais qui ont le niveau de vie le plus faible sont à 400 euros en moyenne par mois. Les 10% les plus aisés vivent avec, environ, plus de 4000 euros par mois.

En 2010, 9 milliards d'euros ont été versés aux 818.000 Réunionnais, montant qui se décompose en tous types de revenus. Le plus important, c'est la masse salariale qui a fortement augmenté entre 2007 et 2010 malgré le nombre stabilisé de salariés. Cela sous entend que le salaire moyen, comprenant le bonus Cospar, a augmenté.

Le RSTA est un autre type de revenu qui a renforcé les revenus des salariés les moins bien rémunérés. Par ailleurs, les allocations chômage explosent entre 2007 et 2010 (+70%). On compte 16.000 chômeurs indemnisés de plus en 2010.

La hausse du régime des retraites est également significative du fait de l'accroissement du nombre d'allocataires et de l'amélioration de la qualité des pensions. Et si l'on perçoit une hausse des prestations sociales du fait d'un plus grand nombre d'allocataires, les minimas sociaux, eux, restent stables.
Mercredi 10 Juillet 2013 - 19:14
Lu 824 fois




1.Posté par KAFIR le 10/07/2013 21:04
J'accorde une grande importance à cette étude sur la situation sociale et la pauvreté au pays.
Ce résultat est consécutif à la volonté délibérée de quelques uns mais découle principalement des
structures socio-économiques mises en place par Didier robert et Nassima Dindar.
En effet que l'évènement ne s'ébruite pas.

KAFIR

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 10/07/2013 23:19
l'étude ne donne pas le revenu moyen et médian par catégorie de revenus (retraite, salaires, prestations sociales, ...).

énoncer que le pouvoir d'achat progresse à la Réunion en se basant uniquement sur la progression gloable des revenus de 690 millions d'euros entre 2007 et 2010, est un raccourci qu'il convient de développer.

les études de l'insee devraient être un peu plus précise, afin de permettre une meilleure acceptation de la part de ces vérités "surprenantes" .

3.Posté par SOLEIL le 11/07/2013 10:05
Le taux de pauvreté à la Réunion c'est la faute à nos élus locaux qui ne font rien pour. Cela les arrange tellement pour leur propre besoins et arrangement politique
Combien de travailleurs Communaux occupent encore un emploi précaire au bout de plusieurs années de travail, alors qu'en Métropole pour le même nombre d'année de service et pour le même boulot, là bas les travailleurs Communaux sont déjà Titulaires de leurs poste depuis pas mal d'année

4.Posté par Citoyens de St-Pierre le 11/07/2013 14:58
On connaît le 'sérieux' des études de l'INSEE !! boulot de fonctionnaires sur rémunérés sous les palmiers des tropiques…. Chacun voit midi à sa porte ! Déjà qu'en métropole plus personne ne leur fait confiance, alors vous pensez bien que ce n'est pas l'avis de ces planqués qui va servir à avoir une opinion sur la situation économique. En fait de 'profiteurs' et de 'parasites' de la société, ils sont bien placés ceux-là!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales