Société

Le spectacle désolant laissé par les braconniers de tangues


Des bouteilles de gaz en pleine forêt. Les agents du Parc ont trouvé de tout (photos : Parc national de La Réunion)
Des bouteilles de gaz en pleine forêt. Les agents du Parc ont trouvé de tout (photos : Parc national de La Réunion)
Le Parc national de La Réunion, en partenariat avec l'ONF, le Conseil Départemental, la Srepen et la Cirest, vient d'achever une grande opération d'enlèvement de déchets dans la forêt de Bébour, à la Plaine-des-Palmistes. Huit camps de braconniers abandonnés ont été nettoyés et évacués. 9 bigs bags, soit 9 m³ de déchets ont été triés.
 
Bouteilles de gaz, piles, marmites, bâches en plastique, tas de poils de tangues… Ces déchets dangereux et volumineux croupissaient en forêt de Bébour sur les camps de braconniers abandonnés depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. L'opération " Gran Mèt Prop 2016 ", menée les mercredi 9 et jeudi 10 novembre pour le tri des déchets et achevée ce lundi 28 novembre a permis d'évacuer 8 camps sur Bras-Patience, Ravine Misère ou encore Bras-Chansons. 

Au total, 24 agents (8 du Parc national, 8 de l'ONF et 8 de la Srepen) se sont mobilisés pour trier sur place les déchets et accompagner leur évacuation par hélicoptère. L’hélitreuillage a été difficile et les équipes sur place ont dû faire preuve de persévérance et de technicité. Avec une météo défavorable en forêt de Bébour, les agents ont dû pallier la difficulté à repérer les camps depuis l'hélicoptère et les problèmes de réseau qui empêchaient toute communication entre les équipes. Trois rotations d'hélicoptère ont été nécessaires pour évacuer la totalité des big bags et les déposer dans les déchetteries de la Cirest.

Ces camps abandonnés sur Bébour étaient utilisés par les braconniers qui s'attaquent au tangue, à différentes espèces aquatiques mais aussi à des espèces végétales. Le braconnage est une activité illégale qui représente un véritable danger pour la forêt de Bois de couleur. Parmi les espèces prélevées, plusieurs n'existent qu'à La Réunion et sont aujourd'hui gravement menacées. C'est notamment le cas du palmiste blanc et du palmiste rouge. En outre, pour se frayer un chemin dans la végétation et construire leurs abris, les braconniers coupent directement les arbres indigènes et endémiques. Le foyer de lumière qui se créé favorise alors la prolifération des espèces exotiques, comme la jouvence ou le raisin marron.

Les déchets jonchent le camp utilisé par les braconniers
Les déchets jonchent le camp utilisé par les braconniers
Lutter en n’achetant pas les produits du braconnage

Les camps de braconniers sont également une source de pollution chimique et bactériologique. Les tangues sont généralement éviscérés sur place et nettoyés dans les cours d'eau avoisinants. Les déchets dangereux (bouteilles de gaz, piles) sont laissés à proximité de ces cours d'eau, qui alimentent les réseaux d'eau potable des villages en aval.

Les déchets accumulés favorisent aussi la prolifération des rats. Vecteurs de leptospirose, ils menacent autant les randonneurs que les oiseaux indigènes.

Le Parc national de La Réunion coordonne chaque année de grandes opérations de nettoyage. Il mobilise à ses côtés les partenaires engagés dans la préservation des milieux naturels et de la biodiversité réunionnaise : Office National des Forêt, communes, communautés de commune, associations…

Pour autant, le travail n'est pas terminé : plusieurs dizaines de camps abandonnés subsistent encore en forêt et de nouveaux camps apparaissent encore régulièrement. Le Parc national de La Réunion invite chacun à lutter contre ces pratiques destructrices et dangereuses en refusant les produits du braconnage.




Les poils de tangues dépecés sur place
Les poils de tangues dépecés sur place


Jeudi 1 Décembre 2016 - 13:43
Lu 14013 fois




1.Posté par titi974 le 01/12/2016 14:55
C'est écœurant de voir comment ce comporte ces porcs car il n 'y a pas d 'autre mots pour qualifier ces êtres qui n 'ont aucun respect pour la nature , les animaux cela est consternant je pense quel ' ONF devrait engagé des grandes battues pour les arrêter et les traduire devant la justice......

2.Posté par PITOYABLE le 01/12/2016 15:20
Quel spectacle désolant!Honte à vous
Braconnage, pollution: des images qui donnent raison aux touristes effarés de voir des déchets en nombre pollués notre "belle"île, l'île intense.Cherchez l'erreur...

3.Posté par bleu outre mer le 01/12/2016 15:34
Post 1
Assez d'accord avec vous, mais cela m'est arrivé de croiser des personnes censés s'occuper des chemins descendre avec des orchidées.

4.Posté par A mon avis le 01/12/2016 16:09
@ 1 : titi974 : n'insultez pas les porcs qui sont certainement plus intelligents que ces tristes braconniers !

5.Posté par SITARANE le 01/12/2016 16:12
Pour les chochottes allez donc voir les camps de migrants, de roms dans les villes en métropole............!!!!!!!!!!!!

6.Posté par Couillonisse le 01/12/2016 16:21
Déjà que les chasseurs sont des couards ... que dire des braconniers .... des couards puissance 10 ... pauvre humanité avec des déchets humains comme ça ... et à La Réunion et sur ce forum plein de gens les défendent ...

7.Posté par facile le 01/12/2016 16:35
A.D.N

8.Posté par noe le 01/12/2016 17:06
Les imbéciles !
Où sont les tangues ? j'en raffole après un ti rhum ciron galet !

9.Posté par marie le 01/12/2016 17:34
Bd cochons rstent cochon le savoir vivre les ou. Si les come sa ve pa voir l etat zot maison kel honte. Sa reunionais pou fe honte la reunion. Si sa larrive en france atnt moucatage sa ganef zot merite. Kel honte .

10.Posté par Océane le 01/12/2016 17:47
Il y a une case, dans ma rue, où les habitants (kreols) jettent leurs déchets par dessus le mûr, pour atterrir dans la rue. D'autres lavent leur cour à grande eau, en projettant sur nos pieds les crottes de leurs chiens...
Des gens biens élevés de ma résidence (métros) sont incapables d'aller à la dechetterie toute proche.
C'est avant tout une question de bon sens, d'éducation et de respect, avec 2 sous d'intelligence.
Je suis 100% d'accord avec la qualité du "vivre ensemble" réunionnais, à condition de comprendre qu'il faut commencer par ne pas embêter les autres.
"Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse"...

11.Posté par Jose le 01/12/2016 17:48
Je suis sûr et certain que si l'ONF voulait réellement attraper ces braconniers, ça serait chose aisée.

C'est sans aucun doute des gars connus, et des environs.

Le réunionnais de base est un prédateur, sale et sans éducation, il n'est sans doute même pas allé sur les bancs d'école, et ses parents vivaient comme eux d'argent braguette, et braconnaient aussi.

Les palmistes sauvages, les espèces endémiques, ils font feu de tout bois.

J'ai même aperçu un de ces abrutis pêcher des "boucherons" dans une ravine, ceux là même qui produisent nos fameux bichiques...

Et quand il n'y aura vraiment plus rien, il diront: Wè lé mol na pi rien y bek, nu lé misèr !

12.Posté par môvélang le 01/12/2016 22:58
"""""Les tangues sont généralement éviscérés sur place et nettoyés dans les cours d'eau avoisinants. Les déchets dangereux (bouteilles de gaz, piles) sont laissés à proximité de ces cours d'eau, qui alimentent les réseaux d'eau potable des villages en aval. """""""
je plains ceux qui ne consomment que du bio!!!!!!!!!!!!!!!!et qui boit l'eau du robinet,

13.Posté par Plumette le 01/12/2016 23:37 (depuis mobile)
MAKOTE! Je dirais même plus : GROS MAKOTE

14.Posté par lePoulpe le 02/12/2016 03:59
Nou la fé !

15.Posté par Daoud le 02/12/2016 06:36
Je bosse dans l'environnement, mais là j'en ai plein le dos !
Je ne ramasserai plus les déchets des autres, je suis fatigué de nettoyer pour que des abrutis viennent salir derrière, tout en se donnant bonne conscience avec des phrases du genre "c'est pas grave, sa donne du travail à ceux qui ramassent" .
Ne ramassons plus les déchets sauvages, bientôt l'île poubelle et ces maladies refera parler d'elle.

16.Posté par Isis le 02/12/2016 07:00
@ 12 Les cours d'eau se rejoignent à quels endroits ? Pas sur les lieux des recyclages de l'eau...

17.Posté par Antipode le 02/12/2016 07:13
Qui prend plaisir à tuer ou faire tuer pour se nourrir des cadavres des victimes, ne peut pas être de bonne compagnie, l'humanité les ayant quitté à la naissance, du fait d'une éducation carniste ; en vieillissant, la sagesse en atteint quelques rares, il est maintenant urgent d'être nombreux, et j'en suis :)

Courage (cœur à l'ouvrage) : changer - en ayant des pratiques écologique - est une preuve d'intelligence et d'humanité ; prouvez que vous valez le "sapiens" qui qualifie notre genre "homo"

D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, puis ils vous combattent et enfin, vous gagnez. Gandhi

18.Posté par Hugues Neau le 02/12/2016 10:04
...Haut et court!!!!!

19.Posté par L'Ardéchoise le 02/12/2016 10:55
L'envers du décor !
Elles en disent quoi les petites mains ?

20.Posté par titi974 le 02/12/2016 11:10
@ post 4 porc au sens figuré bien sur et d ' accord avec vous pour dire que l 'animal est certainement plus intelligent que ces tristes braconniers....

21.Posté par Zarin le 02/12/2016 11:33
La Réunion tangue mais ne sombre pas (encore...)

22.Posté par MDR le 02/12/2016 15:37
Gard sa kréol coman zot respek zot ile

23.Posté par Beurk le 02/12/2016 23:45
Tangue i mange la taille, bande la peau !
Comme zot i fait pou mange ça ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales