Société

Le sous-préfet de St-Paul regrette "l'initiative unilatérale" de marquages privés de requins

Les mots sont toujours bien choisis. Toujours est-il que le sous-préfet de Saint-Paul dit regretter "l'initiative unilatérale" de la fédération de plongée qui avait annoncé son désir de procéder à des marquages sur les squales par ses propres moyens. Si la fédération campe sur ses positions, les deux projets de marquage risquent de se marcher sur les pieds.


Il y a une semaine : un groupe de plongeurs (voir notre article : Le balisage des requins est prêt à débuter : "Une première") annonçait à Zinfos son intention de mener à terme "et sans attendre les autorités" un marquage sur les requins du Cap La Houssaye jusqu'à la Pointe Trois-Bassins. Quelques jours plus tard, l'Etat réagissait en annonçant qu'il était prêt, lui-aussi, à mener ce marquage. Une nouvelle dévoilée dans les détails hier à la sous-préfecture de Saint-Paul. Du coup, le risque que les deux projets se marchent sur les pieds est grand. Le représentant de l'Etat dans l'Ouest, Thomas Campeaux édicte les prérogatives de la puissance publique.
 
Si jamais l'initiative venant de la fédération de plongée venait à s'effectuer en même temps que celle menée par l'Institut de recherche pour le développement, "priorité sera donnée à la recherche publique". L'arrêté préfectoral publié en ce sens est clair : "Afin de préserver la sécurité des usagers de la mer dans la zone de marquage prévue, le mouillage, le stationnement, la circulation de tout navire ainsi que les activités de pêche et de plongée sous-marine sont interdits dans un rayon de 0,5 mille autour des navires désignés (par l'autorité publique, ndlr)".
 
Brandissant cet arrêté qui donne les pleins pouvoirs à l'IRD notamment, Thomas Campeaux a dit regretter "l'initiative unilatérale de la fédération de plongée". Au-delà de la paternité du projet qui avait pourtant était émise au cours des ateliers requins par les plongeurs, l'équipe de recherche de l'IRD est venue rappeler les risques accrus d'interférence entre les deux systèmes utilisés. La balise censée être utilisée par l'initiative des plongeurs soutenus par les ligues sportives et les commerçants saint-gillois est externe, "notre balise à nous est interne, fixée sous la peau de l'animal" ajoute Marc Soria de l'IRD. "Les risques de collision des système est là car ce sont les mêmes fréquences" ajoute-t-il.
 
Sans plus tarder, il invite les initiateurs du marquage privé à rejoindre l'initiative publique. "Nous verrons dans quelles conditions ils pourraient intégrer nos équipes". Au cours de la conférence de presse, une autre menace est évoquée sans détour : "aller marquer des requins en apnée est aussi une prise de risques évidente". Le sous-préfet ajoute qu'il lui est pourtant impossible, en l'état des textes, d'interdire cette campagne de marquages privés.
Mardi 18 Octobre 2011 - 10:15
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1665 fois




1.Posté par Cambronne le 18/10/2011 11:05
v'là encore un énarque qui estime que l'état nounou est le seul capable et compétent pour répondre à ce merdier

2.Posté par jean Jouhis le 18/10/2011 13:02
"initiative unilaterale" ???
ben !!!
ils st 2 non ?
puisq les "pouvoirs publics" le font aussi !
il navait qua se reveiller avant le sous prefet !
et moi je participe a la cagnotte pour aider cx ki captureront qqs bouls dogues qui sevissent de st paul a roche noire
apres ca ira mieux
m'en fout de Frigide Bargeot

3.Posté par Cambronne le 18/10/2011 15:32
Tiens, prends un beignet là. Tu vas voir c’est bon, c’est du poissecaille que tu trouves pas en France.Plus l’État est corrompu, plus il y a de lois.

Tacite (Publius Cornelius Tacitus) (55-120), historien romain.

4.Posté par Papangue le 18/10/2011 16:09
Cambronne, le problème n'est pas de savoir qui est le plus compétent, mais d'atteindre une efficience maximale. Or, il se trouve que ces deux projets risquent de se nuire mutuellement ... au final, personne n'y gagnera, mieux vaut intégrer toutes les bonnes volontés dans un même effort, pour le bien de la communauté.

Mais bon, tu t'en fous hein, le but est d'être polémique quel que soit le sujet abordé, pas d'être constructif ... c'est le lot de tous les pseudo-révolutionnaires à la petite semaine dans ton genre, qui nous abreuvent de conneries à longueurs de posts !

5.Posté par Caton2 le 18/10/2011 16:28
C'est dingue. Le représentant de l'État réagit d'abord en va-t-en-guerre-contre-les-requins: "on va prélever". Puis il recule et annule devant... devant quoi, devant qui? Devant SS? Devant de potentielles réactions de écolos? Devant le ridicule? Moi je propose: devant sa peur d'avoir encore agi dans la précipitation, comme pour l'affaire des gendarmes "racistes".
Bon. Et puis? Et puis rien, à part,qu'on sent que pour notre Préfet, il est urgent d'attendre pour ne fâcher personne, quitte à mécontenter tout le monde...
Voilà que des gens de bon sens, des plongeurs, prennent une initiative de bon sens. Voilà que la Mairie de Saint Paul prend enfin conscience que cette affaire n'est pas "zoreillozoreyàzoreilland".
Alors soudain, le représentant de l'État nous sort un projet labellisé "France", qui ressemble étrangement au projet privé, et qu'il charge un sous-préfet de nous dire, en des termes choisis, qu'il est regrettable, etc.
Ce qui est regrettable, Monsieur le Préfet, avec tout le respect que l'on vous doit en tant que représentant de l'État, c'est que vos décisions semblent la conséquence d' un caractère d'abord réactif, voire sanguin, puis excessivement prudent, ce qui rend illisible le rôle de l'État dans cette situation de crise.
Le bateau chargé du marquage est revenu bredouille, ce qui était prévisible. Ce genre de marquage ne se fait pas dans la précipitation. Plusieurs questions se posent:
1/ le choix de l'IRD; est-ce le bon choix?
2/ pourquoi ce communiqué maladroit, qui fait état d'un arrêté qui empêcherait la fédération de plongée de mettre en œuvre son marquage, alors qu'en même temps il est dit que la préfecture est disposée à l'inclure dans les opérations?
3/ pourquoi de pas faire d'une pierre deux coup: protéger les plages et marquer les requins grâce à l'emploi de drum-lines qui protègeraient aussi les plages?
Il est tordu et vexatoire de contrer la bonne volonté de citoyens responsables, au prétexte que
"aller marquer des requins en apnée est aussi une prise de risques évidente", tout en reconnaissant "qu'il est pourtant impossible, en l'état des textes, d'interdire cette campagne de marquages privés."
En ce qui concerne ma question n°3, je rappelle que les drum-lines sont utilisées par les australiens, sud africains, néozélandais etc., depuis des années, en remplacement des filets, trop meurtriers et pas sélectifs, pour protéger les plages.
Ce système s'est révélé sélectif et efficace.
Une "barrière" de drum-lines protègerait les plages sensibles et permettrait de faire des prélèvements à l'endroit même où les requins ont sévi ces derniers temps.
Ça ne serait pas une bonne idée, Monsieur le Préfet?

6.Posté par Cambronne le 18/10/2011 17:17
4.Posté par Papangue le 18/10/2011 16:09 "les pseudo-révolutionnaires à la petite semaine dans ton genre," mdr moi je rigole car vous devriez regarder la campagne US j'adore les révolutionnaires de mon genre car c'est marrant ce que vous asseyez de me dire là mais, si d'ici 3 mois la France aura perdu son triple AAA il faudra bien que les politiques envisagent de prendre exemple sur , Ron Paul, le candidat à l’élection présidentielle américaine de tendance libertarienne, a publié un projet de réforme fiscale qui prévoit de couper considérablement dans les dépenses publiques.

– Ron Paul supprimerait immédiatement cinq ministères fédéraux : Commerce, Éducation, Énergie, Logement et développement urbain, et Intérieur.

– Ron Paul indique que son plan réduirait les dépenses de 1.000 milliards de dollars dès la première année, et ramènerait le budget à l’équilibre en trois ans, sans augmentation d’impôts.

– On ferait l’économie des dépenses militaires liées aux guerres actuelles. Il ne s’agit pas d’isolationnisme : c’est une position de bon sens, que partage d’ailleurs l’opinion publique. De plus, les dépenses d’aides à l’étranger seraient supprimées.

– Concernant les « droits sociaux », les jeunes auraient la liberté de ne pas rentrer dans le système étatique de Sécurité Social et dans Medicare. Les dépenses pour Medicaid et les autres programmes sociaux seraient gelées à leur niveau actuel et ils seraient transformés en dotation aux autorités locales.

7.Posté par Cambronne le 18/10/2011 17:22

8.Posté par jean Jouhis le 18/10/2011 21:16
www.cpasbien.com

9.Posté par noe le 19/10/2011 08:31
Qu'on mette une puce électronique dans le cou des surfeurs (comme pour nos toutous) ! ...On pourra les suivre à la trace en cas d'accident , dans quel requin est celui qui a été dévoré ...on pourra mieux pister le mangeur ...
Ce n'est qu'une simple puce et c'est indolore ...mais assez efficace ....à suivre par GPS ....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales