Social

Le sous-préfet de St-Paul rappelle à la loi la FNTR


Depuis 10 heures et l'arrivée sur site de Jean-Bernard Caroupaye, le dialogue de sourds s'est installé entre le représentant de l'Etat dans l'Ouest, Thomas Campeaux, et la FNTR.

Côté préfecture, les injonctions faites à la FNTR de dégager les voies d'accès au site de la SRPP ont été maintes fois réitérées. "Soit vous entrez dans le dispositif (des discussions proposées par le préfet, ndlr), soit vous restez à l'écart, c'est votre choix. En tous cas, vous n'avez pas le droit d'appeler à l'attroupement et d'entraver une voie publique", a déclaré le sous-préfet de Saint-Paul.

Une fin de non recevoir a été la seule réponse de Jean-Bernard Caroupaye, leader de la FNTR, applaudi par une masse de 200 personnes et de curieux de la ville du Port.

La police nationale en est même venue à une première sommation, via un haut-parleur, avant que Jean-Bernard Caroupaye ne se donne en spectacle en demandant au préfet de donner l'ordre de tirer. Allongé au sol comme d'autres camarades transporteurs, Jean-Bernard Caroupaye a subi un cinglant : "arrêtez votre cinéma !", de la part de Thomas Campeaux.

A midi, et malgré le positionnement d'une vingtaine de gendarmes mobiles munis de protection (boucliers... mais pas de casques anti-émeute), les événements se sont quelque peu appaisés.

Ni Jean-Yves Langenier, ni son 1er adjoint à la mairie du Port, Danio Ricquebourg, iront dans le sens de la FNTR. Les élus de l'Ouest ont préféré appeler à la raison les routiers indignés.  
Mardi 21 Février 2012 - 14:09
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 4544 fois




1.Posté par patrick le 21/02/2012 13:16
na pu la loi la lé facile pou zot fabrik le loi dan zot sens apré i met chien bleu pou atak demoun nou toute i gin fé ca ossi avek zot loi zot la foute de moun dan la merde

2.Posté par eli le 21/02/2012 13:18
FINI LO TEM LA COLONI!!!

3.Posté par noe2012 le 21/02/2012 13:21
Quand on est boucher , borné , m'en foutiste ....acteur ...il faut passer à la vitesse supérieure avec une charge de la cavalerie légère ....

On se fait victime , on fait du cinéma ...on se roule par terre comme un vrai ti marmaille ...

Le Préfet dans son extrème sagesse avait bien dit que "la récréation est terminée" !!! on se comporte comme des banbinos devant lui ...
Personnellement , je ne veux pas de réprésentant de la sorte qui se met en croix comme un zorbac ! et qui semble dire : "après moi le déluge" !

4.Posté par http://www.facebook.com/DissolutionSRPP le 21/02/2012 13:29
Faire dégager les camionneurs? Essayez... pourquoi pas....! Mais la population? Tout ça pour protéger un monopole LÉGAL...

5.Posté par Ya un blème ! le 21/02/2012 13:30
Le préfet a tardé une semaine avant de demander des bombardiers d'eau pour l'incendie du Maïdo... Et là, en quelques heures, il envoie toutes les forces de l'Océan Indien contre l'incendie de la révolte réunionnaise !

6.Posté par Fly le 21/02/2012 14:00
poste 5... le préfet tarde surtout à faire dégager une bonne fois pour toute ces guignols. Après la révolte réunionnaise, excuse moi mais elle est encore loin. On est pas les plus malheureux à la Réunion, il serait temps de s'en rendre compte.

C'est juste une bande de braillard, exaltés par l'importance qu'on leurs donne. Qu'on saisissent leurs véhicules pour rembourser les petits entrepreneurs qui ne peuvent pas travailler par leur faute.

7.Posté par Maman avant tout le 21/02/2012 14:03
Merci aux élus portois! Merci de nous défendre, nous employés, parents qui n'avons pas d'autre choix que de subir les fantasmes de certains dirigeants locaux! Une fois de plus, la réputation du Port risque d'être comprise par les agissements de personnes extérieures! Une fois de plus, certains utilisent la population pour mener à bien leurs petits actes perfides! Que faut-il dire? Comme l'a rappelé ce midi aux informations un certain journaliste: "le préfet vous a quand même proposé une réunion!" "oui, mais non... la base ne veut pas". Permettez moi , mais la base C'EST MOI! C'EST NOUS, ceux qui faisons l'économie de l'île!!!!!! Et jusqu'à preuve du contraire, je n'ai JAMAIS signé un quelconque document vous donnant droit de parler en mon nom!!!!!!!

8.Posté par domtom le 21/02/2012 14:39
Le préfet se trouverait au Port ..Eh ! bien voilà il est "viendu" ...Il a reçu des ordres de Nico ???

9.Posté par Mwinmidike le 21/02/2012 15:01
Le combat contre la vie chère est juste, mais il ne faut pas se focaliser sur le prix du carburant qui, s'il baisse même de 28 cts aujourd'hui, augmentera demain de plus belle. CAROUPAYE prêche déjà mal pour sa paroisse de transporteur, ce n'est pas lui qui va contribuer à faire baisser les prix de manière globale ! Je vois plus un bonhomme comme Thierry ROBERT prendre le bateau Réunion en main, au moins lui il agit avec intelligence ! Allez Thierry ROBERT, il faut aller jusqu'au bout !

10.Posté par COCO le 21/02/2012 15:08
Les transporteurs doivent quitter les lieux. Ils n'ont pas le droit d'empecher les personnes de travailler.
Vs etes des égoïstes. je ne comprends pas pourquoi les Maires de St Leu et du Port sont venus soutenir les routiers. De quoi ils se mêlent!

11.Posté par AVATAR le 21/02/2012 15:12
bernard ne fait pas trop si le port s embrasse tu risque de porté lontemp ce poids au niveau mondial l essence vien encore de monté surtout que l iran ne vend plus a la france le carburant, les heros gagne une medaille et creve dans la solitude

12.Posté par La préfecture aux Réunionnais :toujours lé même na le pouvoir le 21/02/2012 18:55
Faudrait tenter un sous préfet,un préfet et un recteur pays un jour...
Juste pou voir si y change la donne: bann gros salaire comme zot et zot famille y connai pas la misére ni la vie chère

13.Posté par boug la i gout a nou le 21/02/2012 19:00
goutanoooooooo !!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales