ZinfosBlog

Le show à la mauricienne au Tampon


Une annonce qui fait beaucoup ricaner à Maurice. Le ministre du Tourisme, Anil Gayan, s'est vu octroyer le titre de citoyen d'honneur du Tampon, à la Réunion, par le maire Thien Ah Koon.

TAK, après avoir animé le congrès des jeunes du PMSD de Xavier Duval le 25 septembre dernier à Maurice, réserve des surprises à sa ville. Il n'en fallait pas plus pour un moucatage de la part des cousins mauriciens. Ils sont tentés d'offrir le ministre Gayan en cadeau à la ville du Tampon sans conditions. C'est dire si le type est encombrant. Ils ont bien essayé dans de multiples tentatives de l'expédier loin, très loin, mais il s'accroche au fauteuil ministériel comme un forcené. Tant et si bien que sa démission est maintes fois réclamée. Il faut dire que ce petit phénomène a le chic pour vous crisper les nerfs. Au menu : de la rigolade en pagaille, une syncope ou un arrêt cardiaque. 

Anil et ses affaires de coeur

La démission de Vijaya Sumputh en tant qu’Executive Director du Trust Fund for Specialised Medical Care (Cardiac Centre), proche très proche de notre Anil le Galant, fait suite aux révélations du ministre de la Santé, Anwar Husnoo, lors de la reprise parlementaire et qui a répondu à une question de l'opposition. 
Les salaires de Madame ont été révisés à la hausse de plus de 2 500€ pour atteindre 8 075€. 

Notre Anil n’a pas tardé à réagir. Selon lui, son collègue Anwar Husnoo a manqué d’honnêteté dans sa réponse fournie au Parlement le mardi 28 mars. Il affirme l’avoir très mal vécu, d’autant plus que l’augmentation de 2 500€ perçue par Vijaya Sumputh est "temporaire". Et la demoiselle de surenchérir :" ce n'est pas une hausse salariale mais des allocations ". 

Anwar Husnoo persiste et signe. « Pa vinn rakont zistwar ! »
« C’est faux de dire qu’elle n’était pas informée de ma décision par rapport à son salaire. J’ai informé tout le monde, le Premier ministre, le Deputy Prime Minister, Anil Gayan, Vijaya Sumputh et le Board à travers le Senior Chief Executive, dès le départ, que cette augmentation n’était pas raisonnable. J’en ai parlé avec Vijaya Sumputh et Anil Gayan quelques jours après le remaniement ministériel ». Ce n’est pas juste une question d’allocation, mais du salaire dans sa totalité. 

Comme une bêtise entraîne une autre, madame fait déjà l'objet d'une enquête en cours sur sa nomination auprès de l’Equal Opportunities Commission depuis 2015. Pour justifier sa nomination et sa décision, Anil le Galant , qui occupait alors le portefeuille de la Santé, avait déclaré publiquement qu’il s’agissait d’une "récompense". Là encore, dans un plaidoyer qui a enflammé l'hémicycle, le Anil a balancé face aux critiques et commentaires acerbes sur sa protégée, un vibrant : "We are Government and Government decides". Je vous la fait courte, il nous fait un beau doigt d'honneur. 

Belle idée de la méritocratie ! L'épouse est planquée comme directrice  dans un machin culturel et la copine directrice du centre cardiaque. Un sacré Roméo !

Pour vous donner une idée du délire, le ministre multi récidiviste, muté au Tourisme en 2003, a trouvé un boulevard qui s'offre à lui pour caser ses proches. Et c'est ainsi que Vijaya machin fait parler d'elle pour la première fois. Elle est nommée directrice de la Tourism Authority, une nomination qui va susciter pas mal de controverses. La Vijaya fait de la résistance et refuse de partir. Lorsqu'elle est éjectée, elle a l'outrecuidance de réclamer 125 000€ à l'État pour "renvoi injustifié".

Parmi les grosses surprises, on apprend, lors d'une question parlementaire, que notre Vijaya a effectué, en compagnie du ministre Anil son Galant, quatre missions à l'étranger, le tout pour à peu près 11 025€. Et lorsque l'auteure de la question demande en quelle qualité Vijaya effectuait ces voyages, Xavier Duval, ministre du Tourisme à l'époque, de répondre non sans malice : "I think we will have to ask Mr Gayan in what capacity she travelled". Traduction : il faut demander à monsieur Gayan à quel titre elle a voyagé". On se croirait en plein Dallas. 

Simple constat, y'a des "terrains vierges" inexploités dans la connerie humaine, le Anil il vous colonise toute une région. Aucune compétition possible. 

Dr David Mété, addictologue, qui exerce au CHU de Bellepierre, à La Réunion, vient s’ajouter à celle des ONG mauriciennes qui ne comprennent pas pourquoi le ministère de la Santé veut remplacer la méthadone dans le programme de substitution. Le Anil, ministre de la Santé à l'époque, multiplie les déclarations en avançant que « la méthadone est pire que l’héroïne et que le programme de substitution est un échec ». Ou encore que la maladie d’Alzheimer serait liée à ce médicament…

Bon courage aux Tamponnais

Le Dr Mété dénonce les « contre-vérités hasardeuses » du ministre de la Santé. Arguant qu’Anil Gayan, en « diabolisant » le traitement à la méthadone, balaie d’un revers de main « 50 années d’études et une expérience au niveau mondial » qui prouvent que la méthadone est un « traitement sûr et efficace ». 

Le Anil, suite à l'article du Dr. Mété, affirme qu’il ne fait pas grand cas de cet article et omet volontairement de dire qu'il a cessé le traitement de façon radicale pour près de 300 patients en danger de vie et de mort ! Ce monstre en bêtises généralisées avait surpris plus d’un au Parlement, en déclarant qu’il s’était basé sur le moteur de recherche Google afin de décider de l’arrêt de la distribution de la méthadone. Oui. Google. C'est comme si demain, nous devenions docteur grâce à Google ou parce qu'on a lu "devenir médecin pour les nuls". Et de ce fait on se donne le droit de prescrire des antibiotiques à des malades ou pas.

Le type est en pleine folie. Je vous rappelle que ce n'est pas pour rien que sa belle était au service cardiologie. Ça peut vite te faire entrer en arrêt cardiaque ! 

La Mauricienne souhaite bon courage aux Tamponnais (es) de se coltiner un ministre devenue citoyen d'honneur de cette ville alors que les mauriciens n'en veulent plus. On ne sait pas ce qui s'est passé dans la tête du maire. AyOoo TAK !

Suivez le ZinfosBlog de la Mauricienne
Mardi 4 Avril 2017 - 10:31
La Mauricienne
Lu 2578 fois




1.Posté par Cyril du Tampon le 04/04/2017 12:51 (depuis mobile)

Cette histoire concerne les mauriciens et je ne vois pas en quoi TAK est concerné. Sil etait gênant pour le Gouvernement Mauricien, le Premier ministre aurait du l''empêcher de quitter le pays en voyage officiel. Enfin. Tout est bon pour denigrer Maur

2.Posté par rito le 04/04/2017 16:23

Ben voila une bonne nouvelle. Après la visite du Front national reçu comme une princesse. voila un cousin en exile . tak atak ti tak de choc. repose toi mon bon maire il est temps. laisse la place au jeune.

3.Posté par la mauricienne le 04/04/2017 16:29

En tout les cas un grand merci a la Cité du Volcan Région pour l' accueil chaleureux
a la délégation mauricienne et de la ville du Tampon lors de notre visite chez eux

4.Posté par Historien du futur le 04/04/2017 23:33 (depuis mobile)

Ouais, encore un politique avec ces troubles bipolaires. Quand le pouvoir rend couyon!

5.Posté par Samwinsa le 05/04/2017 07:19 (depuis mobile)

Ousa i lé lintéré de lartik là? Mi voi pa.

6.Posté par Ange le 05/04/2017 09:49

La commune du Tampon a de l'argent pour gaspiller

7.Posté par kersauson de (P.) le 05/04/2017 12:54

MDR
j ai eté censuré hier !!!!!!!!
merci dupuy

je disais que ce morisien est impliqué ds une affaire de passe droit a l un de ses collaborateurs !!!

citoyen d HONNEUR ca se merite

8.Posté par A mon avis le 07/04/2017 16:07

"y'a des "terrains vierges" inexploités dans la connerie humaine, le Anil il vous colonise toute une région. Aucune compétition possible. " 👍👍👍 😊 😊 😊

Mais, ce n'est pas certain ! Pour ce genre de colonisation, ce ne sont pas les compétiteurs hautement qualifiés qui manquent !

Et dans le genre de placer ses proches avec de confortables rémunérations, on ne manque pas d'exemples en France actuellement !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter