Economie

Le sans-plomb passe à 1,39 €, le gazole à 1,10 € et le gaz à 20 €

Dans un communiqué transmis, il y a quelques minutes à notre rédaction, le préfet de La Réunion a décidé une baisse de cinq centimes du prix du gazole et du sans-plomb, à partir du 3 décembre 2008. La bouteille de gaz baisse de 94 centimes.


Les prix du carburant baissent pour la seconde fois consécutive en moins d’un mois. Ainsi, le sans-plomb passe de 1,44 € à 1,39 €, le gazole de 1,15 € à 1,10 € et la bouteille de gaz de 20,94 € à 20 €. Les autres baisses concernent le fioul domestique et le pétrole lampant de 0,88 € à 0,81 €.
Cette décision est intervenue après quatre heures d’échanges et de discussion. C’est une délégation des gérants de stations-service conduite par son président, Gérard Lebon qui s’est d’abord exprimée. Ils ont quitté la préfecture vers 18h50.
“Nous avons eu des gens qui nous ont écouté. J’ai dit ce que j’avais à dire. J’ai pris des positions pour l’ensemble des gérants. Les négociations continuent, j’espère qu’elles aboutiront”, a dit Gérard Lebon.
Selon le communiqué de la préfecture, les gérants de stations-service ont accepté de baisser leur marge de 2 centimes et les pétroliers de trois centimes.
Les pétroliers qui ont fait une pause pour se concerter, sont partis de la préfecture, presqu’une heure plus tard. “Nous sommes à la limite” a dit Bertrand d’Abadie, vice-président du Comité des importateurs d’hydrocarbures.
Le patron de Tamoil a par ailleurs, rappelé que les pétroliers font un effort de 16 millions d’euros “depuis le mois d’août”.
De son côté, Bertrand d’Abadie reconnaît toutefois que la pression est également forte sur le préfet.
Il est vrai que le contexte local d’une part, et l’atmosphère qui règne en Guyane d’autre part, ont ajouté à cette pression. Le communiqué du secrétariat d’Etat chargé de l’Outre-mer, envoyé en début d’après-midi, y a aussi contribué.
En effet dans ce document, Yves Jégo annonçait une baisse du prix du carburant à La Réunion, et proposait 10 millions d’€ aux collectivités locales de Guyane pour qu’elles acceptent de diminuer la Taxe spéciale sur la consommation de carburant (TSCC) de 20 cts d’€ (de 70 cts à 50 cts). Yves Jégo a essuyé un refus.
Ce soir, les négociations se poursuivent en Guyane…

Lundi 1 Décembre 2008 - 21:25
Jismy Ramoudou
Lu 1498 fois




1.Posté par jud le 01/12/2008 22:54
ouahhhh super, 5 centimes de moins, je suis trop content ! mon pouvoir d'achat va augmenter ! merci M. le Prefet !
Moi ce qui me fait gerber, c'est les pétroliers qui disent "nous sommes à la limite", à la limite de quoi ? on a perdu "16millions depuis août" mais combien ils en ont gagné depuis le début de ses augmentations ? on peut avoir des chiffres ?
on se fait encore avoir ! à quand la même chose ici comme ce qui se passe en Guyanne !
Mobilisons nous et arrêtons de se faire enfiler tout les jours !

2.Posté par franck974 le 02/12/2008 00:20
non pas d'accord !!!
ne nous mobilisons pas !!!
on ne va pas encore bloquer les routes pour un coût global plus cher pour la société reunionnaise que sur les propres questions de carburant. de toute façon, il y en a marre du pétrole, moi je vais finir par acheter un vélo...
que croit le post n°1 : de toute façon il ne contrôlera pas la vie économique locale seul.
en outre, a ma connaissance, nous ne produisons pas de pétrole à la Réunion, où alors vraiment peu ;) donc on doit l'acheter...

3.Posté par Elie LEBRETON le 02/12/2008 06:05
Pour répondre à ta question ils ont eu une flambée de leurs bénfices volatiles, aujourd'hui ils crient au scandale mais lorsque c'est les réunionnais qui le crient au scandale ils n'en n'ont rien à f...tre. Nous petits nous devons nous taire pour qu'eux puissent tranquillement continuer à s'engraisser.

4.Posté par GRENADE 974 le 02/12/2008 06:37
Ne pas confondre PERTES et MANQUE à GAGNER : les chiffres ne veulent rien dire tant qu'on ne les remet pas dans leur contexte !
Quand les pétroliers parlent d'un effort de 16 millions d'€, j'aimerais qu'ils nous annoncent aussi leurs bénéfices nets...on verrait sans doute que leur effort est une goutte d'eau (ou de pétrole)...
vu le salaire de certains responsables, Ils n'ont plus la notion des chiffres ou ne connaissent plus la valeur de l'argent.

5.Posté par cris974 le 02/12/2008 07:48
Je pense que la réduction de 5 CTS ne devraient concerner que les particuliers, car les transporteurs ne l'ont pas demandée !!! et qu'en ce moment il mange le gâteau de "Mongin", que nous particuliers avons payé en grande majorité.

6.Posté par jud le 02/12/2008 09:06
excuse moi franck mais aujourd'hui il n'y a pas d'énergie alternative ! donc tu fais comment pour aller travailler dans une île où les transports sont compliqués ? si en plus on te la fait à l'envers au niveau des prix du carburant... Moi je comprends pas, à croire que c'est ferme ta gueule et marche, je pense qu'on a encore notre mot à dire !

7.Posté par CADET Jean Alain le 02/12/2008 12:13
Ce matin je ne suis pas content. D'abord parce que les 15 cts (10 cts depuis le blocage des routes et 5 cts hier !) nous aurions pu les avoir depuis le deuxième jour de blocage. J'imaginais bien une réunion (dans tous les sens du terme) intelligente qui aboutisse à un consensus rapide. Je pense que l'ensemble de la population et les routiers y compris auraient été satisfaits de cette proposition de tous les acteurs (je veux parler de ceux qui perçoivent les bénéfices et les taxes !)
Mais non, il a fallu presque une semaine de blocage, des pertes importantes pour des milliers de petits entrepreneurs, des salariés, de simples citoyens qui, pendant ce temps ont dû prendre leur mal en patience et qui malgré tout ont supporté en silence le blocage.

Et puis devant le cafouillage des prix du carburant à la Réunion rien ne s'est réglé avec la baisse des 10 cts pour certains et des 20 cts pour d'autres et qui reste encore pour moi un casse tête chinois à comprendre la logique.

Voilà que le 1er décembre nous avons l'annonce d'efforts considérables que les pétroliers dans leur grande générosité ont fait pour satisfaire la population Réunionnaise. "Comment ? ils ne sont pas encore satisfaits ? mais ils sont fous ces Réunionnais de vouloir trop du gâteau " j'imagine bien les commentaires.

Eh bien messieurs je ne sais pas pour les autres consommateurs, mais je doute de leurs sentiments, nous ne sommes pas satisfaits. Ce que nous voulons c'est une juste répartition des richesses. Moins 20 % sur le carburant et le gaz.
Prenons cette demande avant le conflit des routiers. Gasoil à 1.25 - 20% = 1 euros; le SP à 1.54 - 20% = 1.23 ; le gaz à 20.94- 20% = 16.75.

Voilà une juste demande et donnez une réponse proche de ces chiffres et alors la population comprendra que vous avez entendu son appel.

Pour l'heure, allez signer la pétition en ligne sur www.consomacteurs.re et ne lâchons pas prise chers amis.
C.J.A



8.Posté par Pierre-Olivier le 02/12/2008 15:40
La vraie question est :

Aujourd'hui, le prix du baril de pétrole est à 48,30 $. Il faut remonter loin en arrière pour retrouver un prix aussi "faible". A quel prix était le carburant à tel époque, et POURQUOI n'est -il pas au prix équivalent aujourd'hui.

Il faudrait aussi que les compagnies aériennes (toutes !) se décident à supprimer la surcharge carburant, car elle n'a plus lieu d'être aujourd'hui. C'est un peu comme le(s) gouvernement(s) : très facile de créer une taxe, mais (quasi) impossible de la supprimer.

9.Posté par OLIVIER le 02/12/2008 16:38
Les socialistes ont fait école : Des taxes encore plus de taxes mais jamais d'évaluation de l'utilisation de l'argent. Sarko ou Royal on se demande bien quelle est la différence, la France qui bosse devant toujours payer pour celle qui glande...

10.Posté par Trouillomètre au maximum le 02/12/2008 16:49

Au lieu d'augmenter les taxes (pour diminuer les gaspillages et la consommation), on préfère diminuer le prix du carburant.
Allez ... continuez dans la même logique : diminuez aussi le prix du zamal et de l'opium ... Le peuple sera content.

11.Posté par Pierre-Olivier le 02/12/2008 17:20
En ce qui concerne gaspillage et surconsommation, tu n'as pas tord, ]bTrouillomètre au maximum b[
Seulement, le problème n'est pas là en ce qui concerne le prix du carburant à la Réunion. La TIPP, fixée par le gouvernement est une taxe FIXE, et non pas un pourcentage (ce qui permet un effet d'amortissement de la variation du prix à la pompe en cas d'augmentation importante du prix du pétrole). IL n'est pas normal que dans des conditions identiques (Euro fort, et prix du brut à une valeur donnée), les prix payés par le consommateur ne soient pas au même niveau. Il n'est pas tolérable qu'une société en position de monopole puisse prendre toute un population en otage. L'idéal serait que la Réunion soit ouverte à différents importateurs de pétrole.

12.Posté par boyer le 02/12/2008 19:09
11. Posté par Pierre-Olivier le 02/12/2008 17:20
L'idéal serait que la Réunion soit ouverte à différents importateurs de pétrole.

c'est completement gnan-gnan de dire que la concurrence fera baisser les prix: dans le transport aérien on a déjà plusieurs compagnies, dans les telecoms c'est pareil, idem en metropole pour la téléphonie et ca n'a pas empeche Orange, SFR et Bouygues d'etre condamné pour entente illicite sans que ca ne fasse pour autant baisser les prix.

d'autre part,

- les economies d'echelle, demande que l'approvisionnement soit monopolistique.
- le caractère stratégique de l'approvisionnement en carburant demande qu'il soit 100% public.

on a l'exemple en californie ou la concurence du marché de l'electricite a incité certaines compagnies a organiser la penurie (en provoquant maintenance de centrales) uniquement pour faire monter les cours.


13.Posté par Pierre-Olivier le 02/12/2008 20:43
le gnan-gnan te remercie de ton commentaire éclairé ;-)

Cela dit, la situation actuelle fait la part belle à la SRPP, puisque c'est le seul acteur sur le marché, et qu'il peut donc faire tout le chantage qu'il veut. On a toujours pas de transparence au niveau de l'établissement des prix. La SRPP peut faire traîner les choses autant qu'elle le veut puisque sans elle, pas de carburant à la Réunion.

On a vu un des responsables annoncer que la dernière baisse des prix annoncée hier par le préfet ferait perdre 16 M d'€, ou plutôt sûrement leur ferait gagner 16M d'€ de moins... mais sur combien, et sur combien de temps. Quel bénéfice a dégagé la SRPP l'an dernier ? Y a t'il moyen de le savoir ? et de savoir également qui est actionnaire de cette compagnie ? Rassurez-moi, c'est pas une SEM, j'espère ...

14.Posté par boyer le 02/12/2008 23:09
a cette adresse vous trouverez l'audit sur l'etude des prix en guyane. C'est technique mais dans les pages de la conclusion on comprend.

[http://www.mdes.org/IMG/pdf/CARAIBEScarbu_guyane_rapport_DEFINITIFpdf.pdf ]http://www.mdes.org/IMG/pdf/CARAIBEScarbu_guyane_rapport_DEFINITIFpdf.pdf

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales