Politique

Le retour de Patrick Lebreton à la CDAC

A 24 heures d'une réunion de la Commission départementale d'aménagement commercial (CDAC) qui s'annonce décisive en vue de l'implantation d'un multiplex cinématographique à Saint-Pierre, le président du Scot, Patrick Lebreton, fait le point. Et pour cause, s'il n'a pas été convié lors de la réunion dédiée à l'implantation d'un hypermarché dans le Sud, l'élu accueille avec satisfaction son retour au sein de la CDAC, non sans interrogations.


Le 4 février dernier, la CDAC se réunissait afin de statuer sur l'implantation d'un hypermarché Carrefour dans la Zac Canabady à Saint-Pierre. Si l'implantation avait été validée, le président du SCOT du Grand Sud, Patrick Lebreton, n'avait pas été invité à participer à cette réunion composée, entre autres, de l'Etat, du Département, de la Civis et des collectivités locales (Voir "Patrick Lebreton court-circuité dans sa représentation à la CDAC ?.

Patrick Lebreton saisit le Tribunal administratif

Une décision difficile à comprendre quand on observe de plus près le décret d'application de la loi de modernisation de l'économie du 24 novembre 2008 qui stipule que si "la commune d'implantation fait partie d'un établissement public compétent en matière de schéma de cohérence territoriale, cet établissement est représenté par son président ou par un membre du conseil communautaire désigné par le président".

Un décret en contradiction avec l'arrêté préfectoral de décembre 2009 portant constitution de la CDAC et qui précise que l'adjoint au maire de la commune d'implantation peut siéger en lieu et place du président du syndicat mixte ou de l'établissement communal chargé du schéma de cohérence territoriale ou son représentant. C'est contre ce dernier point que Patrick Lebreton monte au créneau.

"La CDAC n'est pas une instance qui se réunit au petit bonheur la chance et dans le flou artistique. En février dernier, on a été effacé du casting des premiers rôles" explique le président du Scot qui n'aura pas tardé à réagir en écrivant au préfet de la Réunion, il y a six mois, concernant cette affaire. Le 22 avril dernier, toujours aucune réponse de l'Etat n'a été adressée au président du SCOT du Grand Sud. Résultat, le 21 juin dernier, Patrick Lebreton s'est engagé dans la voie juridique en déposant une requête au Tribunal administratif de Saint-Denis sur ce qu'il considère comme une "irrégularité" et un "non-respect de la loi", par le biais de Me Alain Monod, avocat au Conseil d'Etat et à la Cour de Cassation. Une requête destinée à annuler l'arrêté préfectoral pris en décembre 2009.

Le Scot de Bordeaux absent de la CDAC de la Gironde

Nouveau rebondissement il y a quelques semaines. Le représentant du Schéma de cohérence territoriale reçoit une invitation en bonne et due forme pour une nouvelle réunion de la CDAC qui doit se tenir ce jeudi 26 août, pour délibérer sur l'implantation d'un multiplex à Saint-Pierre. Une démarche que Patrick Lebreton accueille avec satisfaction même s'il évoque un heureux "retournement de situation". Ce qui ne l'empêche pas de continuer à s'interroger sur l'absence d'invitation concernant l'implantation d'un hypermarché Carrefour en février dernier.

Dans l'hexagone, ce genre de situation semble s'être déjà produit à plusieurs reprises. C'est en tous cas, le même type d'affaire qui préoccupe le président du Scot de Bordeaux et maire de Saint-Médard-en-Jalles. Le vendredi 20 août dernier s'est tenue une réunion de la CDAC de Gironde relative à l'implantation d'un centre commercial dédié à l'aménagement d'intérieur sur le territoire de Saint-Médard-en-Jalles. S'il avait été invité en tant que maire de la commune d'implantation, Serge Lamaison n'a pas été convié à siéger en sa qualité de président du Scot de Bordeaux comme le stipule le décret de novembre 2008. Dans ce cas, la représentation du Scot aurait du être assurée par un membre du conseil communautaire désigné par le président. Mais il n'en a rien été. Aucune invitation ni aucun arrêté préfectoral portant constitution de la CDAC ne lui ayant été adressés.

L'exemple de Patrick Lebreton n'est donc pas unique et semble s'exporter au delà de l'île de la Réunion puisqu'un autre cas similaire se serait également déroulé dans le Nord-Pas-de-Calais où là aussi, la justice devrait être saisie.
Mardi 24 Août 2010 - 12:15
Ludovic Robert
Lu 2056 fois




1.Posté par Cambronne le 24/08/2010 15:13
Voilà comment le Jacobinisme œuvre pour le développement de la Réunion sur des projets privés
que ce Député s'occupe des projets et investissement public avant de mettre des freins pour faire fuir les rares investisseurs ...

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/08/2010 16:04
les rares investisseurs..?
allons, la soupe est bonne à la Réunion, pour des groupes comme Hayot!

tiens, y a même Leclerc qui mise sur notre département..c'est tout dire..

3.Posté par zoizo le 24/08/2010 17:23
Ce qui ne l'empêche pas de continuer à s'interroger sur l'absence d'invitation concernant l'implantation d'un hypermarché Carrefour en février dernier. qt[
Une des dernières peaux de banane glissée par le Préfet Maccioni ?

4.Posté par Cambronne le 24/08/2010 17:47
2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/08/2010 16:04
les rares investisseurs..?
allons, la soupe est bonne à la Réunion, pour des groupes comme Hayot!

tiens, y a même Leclerc qui mise sur notre département..c'est tout dire..

bon ok nous avons le monopole des dupont de Nemours et dupond la joie avec ça on a gagné les haricots pour une véritable relance

5.Posté par pacotte le 25/08/2010 08:10
Cambronne t'as tout compris encore une fois, c'est bien continu comme ça la médiocrité te va si bien !!!

6.Posté par Cambronne le 25/08/2010 11:01
5.Posté par pacotte le 25/08/2010 08:10
Cambronne t'as tout compris encore une fois, c'est bien continu comme ça la médiocrité te va si bien !!!
"watten" en dollars cela nous fera combien ? j'ai toujours dit de ne pas laisser Keynes aux émules du libéralisme ! fichtre la médiocrité vous dites , mais mon pauvre crétins cette médiocrité se sont ces humanistes qui en sont les concepteurs ...
Vous m'excuserez mon cher bienfaiteur mais que je sache Cambronne n'est pas responsable des 120 000 chômeurs qui encombrent les couloirs ou alcôves invisibles du pôle emploi ...
Que je sache si les hommes politiques voulaient réellement un véritable relance économique

je sais des libéraux comme moi ont le droit de penser autrement , surtout lorsque l'on sait qu'une relance entraînera nécessairement, à long à court ou moyen terme, une inflation...Lorsque nos élites actuellement font comme Keynes s’attaquant aux rentiers, vous savez cette catégorie de personnes qui n’investissent pas réellement et chaparderont les richesses créées.

Ensuite les bolcheviks viendront faire leur tirade « Oui » à une meilleure répartition des richesses ! vin diou et ils ont trouvé ça tout seul ?
Les vices et les petites vertus marquants de cette société économique dans lequel nous cohabitons surnagent manifestement dans une incapacité à assurer un quelconque plein emploi car en observant rien que le caractère arbitraire et inéquitable sur le choix des projets d’envergure avec une répartition de quelques fortunes et autres revenus nous sommes bien en plein modèle Keynésien avec un zeste de Jacobinisme .
Avoir les préoccupation de nos politiques pour être incapable de résoudre rapidement la situation du chômage endémique permettant nullement une véritable relance de l’économie à peine une simple redistribution vers les ménages les plus pauvres qui ont une plus forte propension à consommer l’argent reçu servira à améliorer le quotidien et sera donc dépensé- et non pas épargné- ce qui est profitable pour l’économie.
Et vous m’accusez moi Cambronne , mais mon pauvre ami lorsque je constate que nos frères Martiniquais sont moins crétins avec le centre d’affaire de la pointe Simon ce superbe projet au cœur de fort de France sur un espace de 15 hectares, un condominium et des immeubles destinés à un usage tertiaire qui semble être évalué en première approche à 260 millions d euros la tour 20 étages avec un hôtel d’affaires de renommée internationale du groupe Marriott structurant de 200 chambres et une résidence grand luxe…
Vous remarquerez toute la différence avec ce qui se passe ici , vous ne trouvez pas ?

Se n'est pas aux politiques de dicter une conduite économique aux entreprises

7.Posté par Cambronne le 25/08/2010 16:28
Tiens donc plus de réponses pourtant les crypto-marxiste et autres anarcho-Jacobinismes sont si préoccupé à prodiguer les bonnes recettes miracles pour le meilleur pour la Réunion pourvu que ça ne soit pas libéral ...et que les politiques puissent y mettre leur grain de sel ...ensuite l'on s'émeut des 120 000 du pôle emploi

en tout cas en scrutant les commentaires sur le forum du Jir l'on remarquera que certains sont dans le vrai

8.Posté par Jean Francois Beauval le 26/08/2010 09:41
Eh Cambronne, "nos frères Martiniquais sont moins crétins avec le centre d’affaire de la pointe Simon ce superbe projet au cœur de fort de France sur un espace de 15 hectares,": c'est le projet "Immeuble de Bureaux et de Commerces" (IBEC)!
ca a la'air d'etre un bon projet! ;)

9.Posté par Cambronne le 26/08/2010 11:22
8.Posté par Jean Francois Beauval le 26/08/2010 09:41

je le veux mon neveu que c'est un remarquable projet reconnu par de nombreux médias de l'architecture , ce n'est pas à la Réunion que nous verrons aussi rapidement un projet de privé de cette importance sortir de terre , avec tous les déboires et contraintes arbitraires d'une administration sclérosé , ou les rares investisseurs n'osent même plus perdre leur temps à se risquer de venir investir à la Réunion dont les politiques se gaussent d'avoir obtenu un label UNESCO pourquoi faire ?
il n'y a pas de quoi être fier de voir le compteur du pôle emploi afficher 120 000 demandeurs , lorsque l'on voit des Lebreton venir donner son dictat dans une commune autre que la sienne ...je sais "Se taire, c’est déjà être complice."ce qui est du plus haut niveau de l'hypocrisie surtout lorsque l' on connaît les précédentes déclarations du Député de Gôcheeeeeuuuuuuuuuu concernant le développement de la Réunion , quand l'actualité ne se prêtait pas aux petits câlins et bisous des bolcheviks progressistes avinés.
Mais je sais il est aisé de tirer sur une telle ambulance cela en devient que trop facile. C’est un politicien ignorant des besoins du secteur privé et du monde de l'entreprise libérale , après tout, et on ne peut rien attendre d’autre de la part d’un type qui a, outre le choix de ces cravates hideuses , a choisi le plus pratiquer le plus vieux métier du monde.
Encore une fois ma mauvaise langue , va trouver de l’hypocrisie et du mensonge, du retournement de veste ou pour faire des gesticulations par l'orchestration d'une propagande festive dans le discours d’un homme politique n’a finalement rien d’étonnant : l’entubage n'est autre que son métier, l’hypocrisie sa méthode de travail, la fourberie et le girouettisme un art de vivre chef les gauchistes .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales