Société

Le récit rocambolesque d'un passager réunionnais d'Air Madagascar

La grève entamée le 15 juin par les salariés d'Air Madagascar continue de paralyser l’activité touristique et économique de Madagascar. Bloqué dans la Grande Ile pendant 10 jours, un passager réunionnais d’Air Madagascar raconte.


Olivier Comte commence son récit ainsi : "D’habitude, je ne prends jamais Air Madagascar ! ", jure-t-il.
 
Cette fois-ci, un déplacement à l’Ile Sainte-Marie l’y contraint puisque la destination n’est desservie que par la compagnie nationale…
 
Olivier Comte, un "zanatany", autrement dit un "enfant de la terre", a quitté Gillot avec sa femme le 10 juin. "On devait y passer 4 jours !" en rigole-t-il encore. Nerveusement. A l’aller, pas de souci sur Air Mad’. La grève n’est pas encore annoncée.
 
Lundi 15. Les nouvelles sont mauvaises pour les possesseurs de billets d’avion Air Mad’. La compagnie doit composer avec une grève qui s’annonce très dure. "Ce lundi là, on doit partir : y’a plus d’avion ! La compagnie nous paye une première nuit dans un bel hôtel de l’île Sainte-Marie. Y’a pire comme cadre mais tout de même, nous sommes bloqués à Madagascar. A l’hôtel, on comprend vite la situation. Même du personnel de l’hôtel nous dit qu’Air Madagascar ne les paye plus. Dès le lendemain, nous décidons de nous rapprocher de la compagnie Air Austral. Déjà très sollicitée par son propre trafic, Air Austral nous confie qu’il n’y a pas de siège jusqu’au 26 !"
 
"Nous sommes donc toujours à Sainte-Marie. On laisse passer le week end du 20 car nous savons que nous n’aurons aucun vol pour quitter l’île. Le 22, Air Mad nous dit, on a un vol vers Tana. Voilà tout juste une semaine que nos Réunionnais sont coincés à l’hôtel.
 
"L’agent d’Air Madagascar nous dit : à l’aéroport d’Ivato à Tananarive, vous allez au comptoir d’Air Austral pour échanger votre billet. Evidemment, rien ne se passe comme convenu….J’arrive au comptoir, y’a 50 personnes devant moi. Certains pour Paris, d’autres pour Marseille, bref, de tout…". La réponse d’Air Austral est nette : il n’y a pas de place. Tout le monde reste sur le carreau.

Le personnel de l'aéroport s'y met aussi

Olivier Comte et sa femme sont alors dirigés vers un hôtel à proximité de l’aéroport. Le bon est délivré par Air Madagascar. L’agent remplit son bon d’hébergement à faire valoir auprès d’un hôtel. Tous sont complets. Les deux seuls qui ont encore des places refusent les bons Air Mad car là aussi, la compagnie ne les paye plus depuis longtemps. "L’idée était de rester dans un hôtel à côté de l’aéroport mais je suis obligé de nous trouver un hôtel dans le centre de la capitale, le Tana Hôtel. Même réponse chez eux, ils ne prennent plus les bons Air Mad’. Pas grave, on peut bien payer de notre poche l’hôtel."
 
Le lendemain, soit le 23, un vol de disponible est annoncé aux passagers en souffrance. "On s’y rend et là, le comble du comble, on se fait contrôler 12 fois ! Ça m’a tellement agacé que j’ai recompté, une fois arrivé à La Réunion, que nous avons bien été contrôlés 12 fois à compter du moment où on a eu le ticket d’embarquement. Le premier contrôle arrive juste après avoir récupéré le coupon. Le deuxième, y’a trois flics dont l’un me dit, votre visa a expiré. Je lui dit que c’est normal puisque nous n’avons pas pu prendre de vol à cause de la grève. Il décide de nous faire ch… en posant notre visa sur le comptoir et en contrôlant tous les autres. Nous comprenons qu’il veut qu’on lui donne un p’tit quelque chose mais nous tenons tête, sans rien dire. Il finit par nous lâcher. Ensuite, on a droit à une fouille corporelle intégrale. Deux mètres plus loin, je dis bien deux mètres, nouveau contrôle comme si nous avions eu le temps de cacher un bazooka entre-temps. S’en suit un nouveau passage pour les contrôles de sacs etc..En tout 12 points de contrôle. Sur le tarmac de l’avion, on croit que tout est fini. En bas de l’avion, il y a un tas de valises. On nous dit, il faut reconnaître vos valises. Refouille des valises ensuite ! Je peux dire que trois contrôles peuvent apparaître comme normaux, le reste c’est du folklore, préfère-t-il en rire. Je connais évidemment Madagascar, j’y suis né dans les années 50, j’y ai grandi, j’y vais régulièrement, je me sens même plus Réunionnais et malgache que métropolitain mais j’étais surtout gêné pour les nombreux touristes sud-africains, européens qui étaient absolument scandalisés", soupire Olivier Comte.
 
Le retour via Air Austral se passera sans encombre, mais ses vacances 2015 ne risquent pas de s’oublier si rapidement.
 
Dimanche 28 Juin 2015 - 19:46
Lu 12398 fois




1.Posté par KLD le 28/06/2015 20:54
fectivement , Mada a encore des progrès à faire ...................

2.Posté par Athena le 29/06/2015 00:43
Pas des progrès mais la révolution !

3.Posté par Jean le 29/06/2015 12:41 (depuis mobile)
Pareil, chaque fois que je prends l''avion à Ivato, on se fait controller et c''est pire qu''un plan vigipirate aux US ! Un vrai n''importe quoi

4.Posté par John le 29/06/2015 13:56 (depuis mobile)
Quelle idée de partir dans le trou du cul du monde aussi

5.Posté par titi974 le 29/06/2015 17:57
Cela ne donne pas du tout envie d 'aller à Mada de plus on comprends pourquoi cette compagnie est sur liste noire si l 'entretien des avions est aussi bien réglé que les factures hôtelières et les salaires des personnels ça craint....

6.Posté par Cékoicémalades? le 29/06/2015 19:52
Selon le Larousse, un récit rocambolesque est un récit plein d'invraisemblances. Je rentre ce jour de Tana par Air Austral, et je tiens à témoigner: il n'y a pas plus courtois que les douaniers malgaches à Ivato, Olivier COMTE et post 3 doivent être paranos...

7.Posté par olivier Montfort le 29/06/2015 20:59
12 contrôles et même pas un petit " toucher rectal" ? C'est un scandale LOL

8.Posté par christian le 29/06/2015 21:03 (depuis mobile)
Je suis née à Madagascar et fière d''être mais malheureusement à ivato je dis bien trop de contrôle parmi aux monde pour quelle raison .ils suffit de faire comme les autres pays .

9.Posté par Lee RAOELINAVALONA le 30/06/2015 13:00
Les histoires de fouilles de ce Monsieur ne relèvent pas du tout de la responsabilité d'Air Madagascar. Peu importe la compagnie, des fouilles sont réalisées pour les raisons expliquées ici ]url:http://https://mcmparis.wordpress.com/2015/02/25/trafic-dor-et-blanchiment-dargent-a-madagascar-dubai-maurice-mayotte-chine-inde/

10.Posté par liliquilit le 01/07/2015 18:41
Je serai la dernière à défendre air mad mais ce récit est très exagéré. Je fais régulièrement la navette entre la réunion et Madagascar, à la période indiquée par ce Monsieur, il y avait des places de disponibles sur air austral, puisque j'ai pris 2 vols réservés à la dernière minute sur leur site ... Donc si le séjour de ce monsieur à mada était si horrible que cela, il avait possibilité de rentrer à la Réunion sans aucun problème. Pour l'histoire des contrôles, c'est faux, il n'y a pas 12 contrôles, les contrôles sont les mêmes que dans n'importe quel aéroport international. La reconnaissance des bagages et la fouille des passagers sur le tarmac sont une bonne mesure et me rassure plus qu'autre chose. Les Réunionnais sont très mal placés pour critiquer car, à la Réunion, on vous emmerde systématiquement quand vous avez un passeport diplomatique, les contrôles sont très insuffisants, il n'est pas possible de changer des dollars, il n'y a aucun contrôle sur Ebola. J'ai des anecdotes à la pelle à raconter sur l'aéroport de Gillot et je ne les publie pas dans la presse pour autant..Juste une en passant, lors d'un contrôle à la douane, un douanier essaye de me "piquer" mes boîtes de foie gras, celui-ci m'explique que le foie gras malgache est interdit à la Réunion parcequ'"il transmet le palu" (sic!!!). Je lui explique que c'est faux et qu'en plus le foie gras malgache est vendu en sous-douane... bref, pour que le mec me lâche, j'ai dû négocier en lui donnant 2 plaquettes de chocolat et j'ai pu repartir avec mes foies gras... Voilà comment ça se passe à la Réunion !!!

11.Posté par Moimême le 13/07/2015 00:55
je pense que ce récit peut être celui d'un passager Américain lors des grèves d'AIR FRANCE!! NON?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales