Faits-divers

Le "ras-le-bol" de la famille Kada


Photo d'archive
Photo d'archive
La famille Kada a exprimé ce matin, à l'occasion d'une conférence de presse, son ras-le-bol et son exaspération dans l'affaire de la construction litigieuse du 152 rue Sainte-Marie, qui leur empoisonne la vie depuis plusieurs années. Et est revenue sur l'interpellation de Jamal Kada, le 6 juin dernier.

Ce jour-là, l'affaire a pris un nouveau tournant quand les policiers du GIPN et le service antidéminage sont intervenus au petit matin au domicile de la famille après avoir reçu, la veille, des informations selon lesquelles Jamal Kada serait en possession de produits dangereux. Jamal Kada le confie : "Ils cherchaient du C4 !" (une variété d'explosifs, ndlr). Le produit n'était pas à son domicile.

Les policiers n'ont donc rien trouvé, mis à part de l'essence. Jamal Kada a ensuite été placé en garde à vue, puis relâché. Cette intervention faisait suite à un week-end mouvementé où Jamal Kada affirme avoir reçu plusieurs menaces dans le quartier, dont celle d'une "bande de jeunes".

"A qui profite le crime ?"

Pour les Kada, cette situation délétère est de plus en plus dure à vivre.  "On ne comprend pas comment on en est arrivés là. Cela fait deux ans qu'on essaie de se battre et voilà qu'il suffit d'une dénonciation calomnieuse pour qu'on ait le droit à l'armada policière", souligne Sophie Kada, l'épouse de Jamal.  "On a des problèmes de fondations, de stabilité dans notre maison, d'autorisations par rapport au permis de construire. Et maintenant, on se fait attaquer et persécuter. On en a ras-le-bol", renchérit-elle.

Venu soutenir la famille, Paul Junot, par ailleurs porte-parole de la CFTC, se pose une question, partagée par la famille. "A qui profite le crime ? Au propriétaire avec qui Jamal Kada est en litige ou aux services de la mairie ? Qui gagne à diaboliser Kada en le faisant passer pour un terroriste ?", ajoute Paul Junot, sans avoir de réponses.

"Les Kada vivent dans la peur. Jamel est toujours aussi combatif mais il est secoué", confie-t-il. Paul Junot s'étonne également "qu'une simple dénonciation calomnieuse suffise à déclencher l'artillerie lourde".

Aujourd'hui, Jamal Kada ne demande "qu'une chose", comme hier : "On attend de la mairie qu'elle prenne ses responsabilités. Il n'est jamais trop tard pour réparer ses erreurs". Début juin, il était venu interpeller le maire Gilbert Annette, qui avait promis d'alerter le procureur. Gilbert Annette avait également souligné vouloir attendre les décisions de la justice dans ce dossier de construction litigieuse.
Samedi 15 Juin 2013 - 17:14
Lu 5238 fois




1.Posté par Lulu le 15/06/2013 18:25
"A qui profite le crime ?" QUE FAIT LES AUTORITES

2.Posté par Éveil citoyen 974 le 15/06/2013 18:40 (depuis mobile)
Il faut soutenir la famille Kada ! Je connais très bien leur dossier qui est emblématique d'une mafia dans le domaine de construction sans normes ni permis avec complicité de ceux qui sont censés veiller à l'ordre !

3.Posté par Éveil citoyen 974 le 15/06/2013 18:42 (depuis mobile)
Bravo à M. Junot qui défend toutes les causes justes ! Le voisin de M. Kada est un très gros magouilleur et qui possède un gros réseau immobilier et l'affaire Kada mouille trop de gros ZOZOS et on veut le discréditer afin qu'il cesse de se défendre !

4.Posté par kada le 15/06/2013 19:21
En vidéo, kada raconte le terrorisme administratif.

A qui profite cette mascarade? Nous attendons toujours une solution, de préférence ce n'est pas la peine de nous envoyer les bombardiers et les chars, la prochaine fois! ... Nous demandons nos droits.

Nous attendons tous de savoir qui es derrière cette diffamation inexcusable.

5.Posté par polo974 le 15/06/2013 19:50
Et bien, il faut espérer que la police va remonter à la source de cette crasse (on ne peut pas dire mauvaise blague) et qu'il vont remettre la tête entre les oreilles à l'auteur...

6.Posté par lol le 15/06/2013 20:28
Gilbert Annette avait également souligné vouloir attendre les décisions de la justice dans ce dossier de construction litigieuse.


Quelle décision de justice puisque il n'y a eu aucune mise en examen. Et comment se fait-il qu'il ait une telle assurance quant à la justice? Pourtant les kada sont toujours face aux manquements de la mairie...

7.Posté par FAIVRE Daniel le 15/06/2013 21:34
J'apporte tous mon soutien a la famille Kada, qui se défend des injustices subit par cette mafia tous corrompu et plus encore a ST Denis

8.Posté par MITHRA le 16/06/2013 06:03
A la Possession

Scénario identique :le Maire signe une autorisation d'urbanisme de la construction litigieuse de la SCCV les vergers du soleil (groupeNOVAMONDE, Sadeck DINDAR): 22 logements en créant un accès de circulation sur les propriétés vosines, sans leur accord.
Le tribunal d'instance vient de donner raison aux propriétaires concernés...mais les travaux continuent.
On attend avec patience l'arrêté de recollement suite à ce permis modificatif de complaisance et le certificat de conformité après déclaration d'achèvement des travaux.
Notre constat : c'est un sport communal de haut "niveau" avec la complicité implicite des autorités administatives de l'Etat.
Notre comat continue ! ...COURAGE a toi Kada

9.Posté par FOIS le 16/06/2013 07:04
Cette affaire (et bien d'autres malheureusement) est doublement choquante. D'une part on s'en prend aux victimes qui ne font que réclamer leur droit, d'autre part les autorités légales ( élus et administration de l’État) qui ont été sollicités font le dos rond et laisse pourrir l'affaire.
La décentralisation comme elle a été mise en place, au lieu de créer plus de démocratie et un vrai rapprochement entre citoyens et élus, n'a fait que renforcer le pouvoir des princes locaux et son corollaire le désengagement de l’État. En gros, les élus locaux font ce qui veulent, dans la plus grande opacité et quand les rares condamnations tombent, elles sont insignifiantes.
Résultat, il n'y a plus d’État de droit... D'où la colère et l'exaspération qui montent !

Jean Paul FOIS

10.Posté par pere plexe le 16/06/2013 08:04
pire que a MORISS ya la RENYON
c est devenu un etat de NON DROIT ! FLIQUé DICTATORIAL
il suffit d un "ladilafé" et hop en tôle, comme à moriss ou les allégations sont la principale occupation .

cette famille crie depuis des années et personne ne bouge
ah je serais à Rényon je viendrais les assister

ca sent la MAGOUILLE ma chère ANNETTE, pire que sous la ReineMère

11.Posté par Mwa la pa di le 16/06/2013 18:32
Il y a des moments où l'on est en droit de se poser des questions. Pourquoi cette affaire ne trouve t elle pas de solution ? Quel est le rôle de la Mairie et quels sont les relations avec le propriétaire incriminé ? Je ne connais pas les Kada, mais je ne peux que leur souhaiter bon courage tout en m'interrogeant sur une telle situation et le non rôle de la municipalité...

12.Posté par soutien le 16/06/2013 18:53
Dans le blog, un article à lire

Y a-t-il un pilote à l'Urbanisme de Saint-Denis ?

13.Posté par moi le 16/06/2013 21:19
Faut il ,pour mobiliser l’opinion, être un parti politique, un syndicat ou une communauté religieuse ?Pour cette dernière,ce serait contraire au principe de laïcité et de citoyenneté d’une REPUBLIQUE que d’aucuns souhaitaient irréprochable .La REPUBLIQUE, telle que l’avaient rêvée nos pères qui mirent en place des institutions pour que l’éducation des CITOYENS le permettent, cette REPUBLIQUE est moribonde, avec la complicité de ceux qui devraient la défendre et la faire vivre.En considérant la situation de la famille KADA, leur combat de Pot de Terre contre un apparent mais solide pot de fer, on se demande s’il existe encore une population de CITOYENS LIBRES ET de REPUBLICAINS conscients de leur responsabilité collective,prêts à sortir de la torpeur dans laquelle on les maintient autant qu’ils s’y complaisent. Où sont les systèmes éveilleurs de conscience, de lanceurs d’alerte chargés de mettre au jour les scandales comme Mediapart et Cahuzac, Irene Frachon et le médiator, les journaux et autres médias ,s’ils sont libres des facteurs financiers par lesquels on peut les tenir en laisse? Que ce cri soit cette alerte!!!! Par combien sera t’il entendu comme sera lue et entendue la lettre ouverte des freres MOUSSAJEE à découvrir par le lien ci dessous? Qui lit le courrier des lecteurs? Tout le monde sait que Saint Expedit et les autres êtres transcendants si souvent évoqués ne sont que des moyens qui contribuent au chacun pour soi plutôt qu’à l’oeuvre de salubrité publique. Bon courage à la famille KADA ,aux Freres MOUSSAJEE et à tous ceux qui se battent seuls et qui attendent le soutien de l’opinion dans un combat qu’ils jugent justes puisqu’ils ont été floués. Salut et fraternité à tous.H.HERVET, IDEN honoraire

14.Posté par lf le 17/06/2013 08:25
On se demande ensuite pourquoi certains pètent les plombs et se mette à canarder à tout va... Sauf que ce sont les mauvais personnes qui se font ... plomber :( sic!

15.Posté par MAURICE le 17/06/2013 10:31
Que fait le proc sur cette affaires depuis 2010 ?

16.Posté par ASc@tonlétronfort le 17/06/2013 11:09
"..des informations selon lesquelles Jamal Kada serait en possession de produits dangereux...."
...........................
Monsieur KADA,
Ces informations sont -elles anonymes ou d'une source nommée?

1/ Si elles sont anonymes la police aurait dû faire un minima de vérifications avant de débouler chez vous, compte tenu que la police a l'habitude de recevoir des informations sans fondement...qu'elle jette au parquet de corbeille

2/ Dès lors, l'ordre ne peut venir que dans haut, car il s'agit quand même d'une atteinte à votre liberté (pas fiché, pas connu comme délinquant, etc.). Si on décide de mettre en GAV (qui est une mesure exceptionnelle), toutes les personnes visées par une dénonciation, on sera bientôt pire qu'en Corée du Nord

3/ il faut que votre avocat demande des comptes. Il y a un abus certain....

17.Posté par Citoyen libre le 17/06/2013 12:15
i[Les garants de la probité/Anticor974 veut lutter contre la corruption politique /

b[Anticor une association créée en 2002 par le célébre juge anticoruption Eric Halphen dans le but de " réabiliter l 'honnêteté en politique ! créée le 1 mars 2013 Anticor974 kada à été mis en relation pour étre membre active d 'anticor974 sur st denis.

Anticor 974 C'etait fixé trois mission: mettre au jour des

18.Posté par blog le 18/06/2013 07:12
La vérité en photo depuis 2010u[

19.Posté par Manu le 21/06/2013 11:28
Le livre sortie fevrier 2013

20.Posté par franck le 23/06/2013 21:38
Le nuire parce qu'il demande sont droit sans répit personne a les c.......
pour dire oui on n'a violé les droits de la République au non de la corruption974



Son combat montre a quel point la corruption est prêt à tout à la Réunion qui soutient la gangrène !

A qui profit le crime on veux savoir clairement les raisons

21.Posté par Adhérer le 29/06/2013 12:04

22.Posté par Citoyen St denis le 01/07/2013 22:15
Le dossier l'arbre qui cache la forêt contient toutes les preuves et lui, il est explosif ! A bon entendeur, salut!

23.Posté par la cause ! le 03/07/2013 21:10
la fraude fiscale concerne aussi le financement des partis politiques. Financer les campagnes politiques permet de fermer les yeux du fisc. Il déclare que nos responsables ne peuvent ignorer ces circuits de blanchiment ou d'évasion fiscale, utilisés pour certains au début, à titre personnel, puis aussi, pour le paiement des rançons d'otages ou de commissionnements occultes suite à des marchés obtenus

24.Posté par la loi le 04/07/2013 15:01
L'éradication de la corruption est intimement liée à la sécurité et à la paix dans le pays. redonner l'espoir aux gens honnêtes.

25.Posté par Adhérer Anticorrupt le 09/07/2013 11:44
Les objectifs d’Anticor

L’association est un groupe de pression militant et une force de propositions qui a pour objectif de rendre les citoyens plus vigilants et les hommes politiques plus rigoureux dans leur gestion des affaires publiques.

Il s’agit pour ses membres de fédérer toutes les initiatives éparpillées de citoyens, de journalistes d’investigation, de personnalités issues du monde judiciaire pour agir contre le constat impuissant du « tous pourris », pour donner une voix à ceux qui subissent au niveau local des situations d’injustice, pour mettre en marche des dispositifs démocratiques ou juridiques, et enfin pour médiatiser les affaires relatives à des délinquants politiques.

Elus et citoyens affirment qu’il est possible de faire de la politique autrement, sans pratiquer le clientélisme, sans tricher et en écartant de la scène politique tous ceux qui ont commis des délits dans l’exercice de leur fonction.

Les affaires de corruption ont l’effet désolant de banaliser la délinquance politique et de pousser de nombreux électeurs à s’abstenir ou bien à voter pour des partis non républicains.

Pour éliminer les affaires politico-judiciaires qui défraient la chronique et laissent un sentiment d’impunité, nous encourageons tous les partis à réagir et à se prononcer clairement sur les mesures d’assainissement qu’Anticor préconise pour réhabiliter la politique.

De débats publics en publications, le mouvement se développe dans toute la France et bénéficie aujourd’hui d’un large écho. C’est ce soutien qui nous permet de peser auprès de nos décideurs politiques et d’avoir un impact pédagogique et citoyen sur le débat public.

Anticor soumet ses propositions et sa charte aux candidats à chaque élection, publie leurs réponses et leurs engagements et vérifie qu’ils se tiennent aux promesses qu’ils ont formulées.

Anticor, ce sont aussi des concerts de casseroles et des prix d’éthique, cette remise annuelle de décorations symboliques, d’un côté à ceux qui salissent la vie politique et de l’autre à ceux qui se distinguent par leur mérite.

Anticor est aussi là pour rappeler que ces manquements à la probité peuvent et doivent être condamnés par la justice pour ne pas laisser des coupables « privilégiés » échapper au déshonneur qu’implique une condamnation pénale.

Nous appelons à un sursaut politique et citoyen en faveur de la prime électorale à l’éthique des candidats : une prime à la morale existe, là où les problématiques de la bonne gestion publique, de l’éthique, des nouvelles pratiques sont vigoureusement portées par un candidat en campagne.

26.Posté par Sylvain (Codaf) le 12/07/2013 14:05
Tout le monde connais le propriétaire un des plus grand fraudeurs,spécialiste de travail dissimulé sur St Denis etc grâce à quelque relations maudite qui le couvre , Par pour longtemps ! d’après les sources ....

la corruption est a jours il ne peuvent pas échapper ,

cette affaire est clair la fraudes en bande organisé la fraude corrompt tout en attends les résultats
2010/ 2011 /2012/ 2013/
Le comité opérationnel départemental anti-fraude (Codaf) a présenté hier son bilan pour l'année 2011 et la fraude à la Réunion représente près de 8 millions d'euros. Une fraude qui concerne tous les services : la Sécurité sociale, la CAF, les impôts mais également le travail non déclaré.
8 millions d' euros en 2011

BILAN 2012 ABSENT

Le Comité opérationnel anti-fraude (CODAF), co-présidé par le préfet de la Réunion et le procureur de la République, s'est réuni ce matin afin de présenter le bilan du 1er semestre 2013. le préfet , qui ajoute, "il n'y a pas de chiffre global" sur la fraude à la Réunion "qui permette de retranscrire la réalité. Ce chiffre représenterait des millions d'euros, c'est une évidence".

Le Milliards ?

27.Posté par Citoyen St denis le 16/07/2013 21:25
Fraude fiscale: en défense des lanceurs d'alerte

16 juillet 2013 | Par François Bonnet et Dan Israel

Plusieurs parlementaires, Antoine Peillon et Mediapart organisent mercredi à l'Assemblée nationale une conférence de presse commune. Thème : « En défense des lanceurs d'alerte », alors que le financier Condamin-Gerbier a été incarcéré par les autorités suisses après avoir témoigné devant le Parlement et la justice française sur la fraude à grande échelle de banques suisses.

28.Posté par Collectif Réunion le 19/07/2013 13:44
C'est tout un peuple qui se lève face à un gouvernement qui n'a d'autres réponses que l'obstination, les arrestations arbitraires et le gazage d'innocents.

Face à ce nouveau totalitarisme, un seul mot d'ordre : « On ne lâche rien ». La persévérance et le courage .

29.Posté par Eveil citoyen974 le 11/08/2013 08:46
Il y a deux sortes de justice : vous avez l'avocat qui connaît bien la loi, et l'avocat qui connaît bien le juge !

Coluche

30.Posté par Notre soutien le 18/10/2013 13:45
Bravo kada que la vérité soi , que la Magouille arrête de pourrir la Ville est nourrir certain , nous somme avec toi , puisque cela peux arrivé a nous tous !

31.Posté par La taxe hollande ou est la justice le 14/11/2013 21:40
la fraude fiscale concerne aussi le financement des partis politiques. Financer les campagnes politiques permet de fermer les yeux du fisc. Il déclare que nos responsables ne peuvent ignorer ces circuits de blanchiment ou d'évasion fiscale, utilisés pour certains au début, à titre personnel, puis aussi, pour le paiement des rançons d'otages ou de commissionnements occultes suite à des marchés obtenus

32.Posté par Danio le 26/03/2015 08:48
La politique judiciaire 90% des victimes sont pris au piégés dans le cercle de la justice est même condamné.....

Il faut une justice citoyenne pour dénoncé, alerté l' opinion public tous ensemble pour que la justice travaille du bon côté pour une société vivable

33.Posté par kd le 19/04/2015 00:09

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales