Culture

"Le raccomodeur de poussières", un roman poignant made in Réunion

Passionnée de littérature pour la jeunesse, Maryvette Balcou est un écrivain de la Réunion qui propose aujourd’hui son premier roman, "Le raccommodeur de poussières". Elle sera le 7 février à la librairie Gérard pour une série de dédicaces.


"Le raccomodeur de poussières", un roman poignant made in Réunion
Voilà un roman qui ne sera pas complètement étranger à beaucoup de Réunionnais, tout simplement parce que la trame se déroule non loin de là, sous le soleil de Madagascar. "C’est un voyage entre la Sicile et Madagascar, entre deux états-d’âmes. Azzo, le héros, vient de perdre son amie et part faire son deuil", expose Maryvette Balcou.
Cet ouvrage n’est pas autobiographique mais la romancière s’est fortement inspirée de ses voyages dans la Grande île et des rencontres qu’elle a pu y faire. "Les descriptions que je fais des paysages, des lieux ont sans aucun doute été inspirées de mes observations faites sur place. De même, j’ai rencontré là-bas des personnes venues chercher une nouvelle vie sur cette terre d’adoption mais j’ai eu le sentiment qu’ils n’étaient là qu’en surface, comme si le passé les rattrapait toujours", explique-t-elle.
Dans son roman, Maryvette Balcou ose faire parler la mort. D’une île à l’autre, le "raccommodeur de poussières" entreprend un voyage pour redonner un sens à sa vie.
La rencontre avec des hommes et femmes d’une culture bien éloignée de la sienne, la pauvreté, la maladie, les cyclones, l’adoption ou l’amour sont autant de thèmes abordés à travers une écriture très riche. "Quand je voyage, je visite systématiquement un hôpital et une école. Pour moi, ces lieux donnent une idée très proche de la société dans laquelle nous sommes. Les enfants, l’avenir, et les malades, un rapport à la vie et à la mort qui diffère beaucoup d’un pays à l’autre", raconte Maryvette Balcou.
Sur la couverture du livre, le visage d’une femme. Madagascar est omniprésent dans ce portrait signé René Francès, lui aussi un amoureux de la Grande île. "C’est un artiste local qui réalise des œuvres que j’aime beaucoup. Celle-ci m’a frappé, cette femme représentait pour moi très bien la terre malgache, belle et mystérieuse", explique l’écrivain.
Les mots sont justes, le style naturel. La romancière signe là un roman rempli d’émotions où le lecteur vit l’aventure d’Azzo, tiraillé entre deux mondes: son passé en Sicile à travers la voix de sa dulcinée morte dans les décombres, et le moment présent qu’il vit à Madagascar censé reconstruire sa vie.
Finalement, chacun peut se retrouver dans cette quête humaine, cette volonté de faire le deuil d’un événement passé pour pouvoir à nouveau tisser l’avenir.
Maryvette Balcou a une actualité 2009 déjà bien chargée. Des ouvrages en cours et elle est également fière d’annoncer la publication d'un de ses livres pour enfants "Peut-être trois, cinq, dix…", en malgache.
Il faut dire que dans le champ littéraire, celle-ci produit beaucoup d’ouvrages pour la jeunesse. Elle exerce actuellement en tant qu'enseignant-chercheur à l'Institut de Formation Universitaire des Maîtres (IFUM) de la Réunion.  "Le passage par l’écriture permet de prendre de la distance. C’est donner une autre visibilité des faits sociaux", révèle-t-elle.
Et vous pourrez retrouver Maryvette Balcou le 7 février à la librairie Gérard pour une série de dédicaces...
Mercredi 21 Janvier 2009 - 07:26
Melanie Roddier
Lu 1235 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales