Economie

Le projet de reprise du parc hôtel du Maïdo est en marche

Le projet de reprise du parc hôtel du Maïdo va-t-il enfin aboutir ? Le groupe Exsel Authentic hotels a remporté les faveurs de la mairie de Saint-Paul qui met du coup son projet de centre de lecture en stand-by.


Après tant de tergiversations politiques, Yann Le Febvre sait que ce projet sera scruté de près
Après tant de tergiversations politiques, Yann Le Febvre sait que ce projet sera scruté de près
Le conseil municipal de Saint-Paul a entériné sa décision la semaine dernière. Exit le projet de centre d'accueil et de lecture pour enfants prévu par la majorité dès 2008, le site du parc hôtel du Maïdo sera bel et bien reversé dans le secteur marchand. Porteur du projet de reprise, le groupe Exsel Authentic hôtels, déjà bien installé sur le littoral (l'Alamanda, le Blue Beach (Ermitage), le Floralys et le Roseau des Sables à l'Etang-Salé), lorgne désormais sur les hauts pour élargir sa gamme.

Très prudent, son directeur Yann Le Febvre égrène les étapes qui mèneront le projet à terme. "Le conseil municipal a validé notre projet. Il y a un permis de construire à déposer, des financements à boucler. Un projet d'exploitation à finaliser. Ce n'est pas un projet simple…Et il n'y aura rien de spectaculaire et visible avant l'année prochaine", tempère-t-il. "J'aime communiquer sur les projets pour lesquels je suis certain qu'ils aboutissent", ajoute l'intéressé, mais disons que le sort de l'ancien parc, tombé en désuétude, est regardé de près tant il a été politisé.

Le risque est assumé par Yann Le Febvre. Cette offre, il la voit "en complémentarité" de ses hôtels côtiers. "C'est une structure qui n'a pas très bien marché à l'époque. On prend moins de risque en tant que groupe qui peut s'appuyer sur ses autres hôtels contrairement à un professionnel dont ce serait la seule structure".

Le directeur d'Exsel imagine déjà que ce cadre en altitude obligera à une "gestion qui sera un peu différente par rapport à ce qui se fait dans nos autres hôtels", dans les bas. "Nous nous attendons pas forcément à de longs séjours par exemple", envisage-t-il.

Du parc originel subsistera les douze bungalows aux façades créoles. Ils seront réhabilités. 40 autres bungalows, sous forme d'éco-lodges cette fois, seront quant à eux construits. Le tout sur une emprise foncière de 3 hectares. "L'intégration au paysage" sera un préalable évident confie Yann Le Febvre. Des voiturettes pour golf minimiseront également l'empreinte écologique et les nuisances sonores pour naviguer dans le parc où un sentier botanique, un restaurant de 250 couverts et une piscine couverte sont prévus. Le massif des hauts sous le vent, l'un des deux sites les plus visités de l'île avec le volcan, pourra enfin présenter une offre "trois étoilées" après des années de tergiversations.
Mardi 30 Avril 2013 - 16:03
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3042 fois




1.Posté par reveurrrrrrr le 30/04/2013 16:25
ce projet est un projet et restera comme tel
ni La Région, ni le Feder et encore moins Bercy n'y metterons un sous d'argent public

c'est la crise

ce monsieur est un rêveur

2.Posté par citoyen le 01/05/2013 08:56
Ce monsieur ne serait-il pas aussi le patron de l'Alamanda (entre autres) ? Il serait bien qu'il s'occupe des imperfections de ses hôtels actuels avant d'aller en ouvrir d'autres......

3.Posté par et du floralys a etang salé le 01/05/2013 10:26
aussi celui de l'étang salé , qui mérite aussi une reprise professionnel par une équipe pro et non pas de bras cassé

4.Posté par Beau parleur le 01/05/2013 10:26
Ce n'est pas lui qui a dit que du moment que air austral avait fermer une liason il etait OBLIGER de travailler avec la clientele locale et donc il a doubler les tarifs de ses hotels .... Quand je vois l'alamanda et le floralys, je n'imagine pas la catastrophe pour le maido.... Pauvre réunion avec des gens comme lui

5.Posté par Beau parleur le 01/05/2013 10:30
Et toujours zinfos974 qui fait de la pub pour le groupe exceĺ , c'est a croire que vos journaliste sont actionnaire de cette holding car des que ca parle d'hotel vous les mettez en evidence, cet article n.est rien d'autre que de la publicité gratuite pour un hotelier au detriement des autres. A croire qu'il n'y a que ce mec sur l'ile qui vous interesse alors qu'il prend les réunionais pour des cons avec sa grille tarifaire et surtout ses propos HONTEUX

6.Posté par BIZARRE CE MEC!!!. le 01/05/2013 11:57
près du mur de son hôtel a l’étang sale les bains il y des déchets amiantés qui a fait la une des journaux il attend quoi pour reagir..??

7.Posté par Eric le 02/05/2013 15:01 (depuis mobile)
le jour ou zot i travail autant qu un gars comme Yann et qui fait travail un tas do moun com li Ben la ZOT Y PEU KOZER !!!!!!

8.Posté par Beau parleur bis le 02/05/2013 21:01
Je m'adresse à "beau parleur" : est ce que tu crois que tes commentaires sont utiles ? Tu n'as que cela à faire de tes journées ? Tu n'as peut etre pas de boulot pour passer tes journées a surfer ? Si tu n en a pas, tu peut toujours postuler pour l hotel du maido ! Si celui ci ouvre un jour bien entendu, car avec des meks négatifs comme toi, la reunion risque pas de bouger. Tu prend des risques toi ? Je connais un peu les hôtels de ce monsieur, et c est pas si mal que tu dis.
Pauvre reunion avec des gens comme toi surtout. Et continue de ne rien faire et écrire tes commentaires qui sont nuls.

9.Posté par interressant... le 01/07/2015 19:31
pour bien connaître les restaurants de yann Le Febvre, pour y avoir travaillé, je considère cet homme comme un bienfaiteur, effectivement il donne du travail à beaucoup de monde, toutefois faudrait il se tourner vers ses équipes dirigeantes pour chercher les incohérences, les mal façons, et les impositions données à leurs clients et surtout au personnel. en tout cas je souhaite sincèrement que ma modeste intervention puisse aider MONSIEUR YANN pour remettre en fonction ses hôtels

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales