Société

Le projet de loi sur l'égalité réelle débattu à l'assemblée nationale


Le projet de loi sur l'égalité réelle est discuté par les députés depuis ce mardi, à l'assemblée nationale. Le débat doit durer jusqu'à jeudi soir.

Pour commencer, la ministre Ericka Bareigts a tenu à rappeler le contexte dans lequel intervient cette discussion, à savoir un taux de pauvreté et de chômage deux fois plus important dans les territoires ultramarins qu'en métropole, un niveau d’illettrisme entre trois et sept fois plus élevé ou encore un taux de mortalité infantile qui renvoie à l’hexagone il y a 23 ans.

"Nos 2.750.000 compatriotes résidant Outre-mer vivent, au quotidien, les différences de niveau de vie entre leur territoire et l’hexagone et nous ne pourrions nous résoudre à leur faire croire que la République, souvent évoquée et invoquée, est devenue une illusion, surtout pour eux. L’égalité, elle, ne se dilue pas", déclare-t-elle.

Elle ajoute : "Dans aucun département hexagonal, une telle situation ne serait tolérée. Face  à cette dure réalité, le Gouvernement souhaite récuser l’hypocrisie et faire taire une petite musique lancinante, trop souvent entendue : 'les Outre-mer coûtent mais ne comptent pas' ; 'on ne peut pas comparer avec la métropole'. L’apologie de la résignation ne constitue pas notre programme politique !"
 
L'ancienne secrétaire d'Etat insiste ensuite sur la vision qui a présidé à l'élaboration du projet de loi, rappelant "Ce texte n’est pas un texte des Outre-mer pour les Outre mer. Il s’agit d’un texte de la République, une République qui ne s’arrête pas aux rivages hexagonaux, mais qui affirme ses principes dans tous les océans"

Education, aide au fret, aide à la continuité funéraire

Le texte définit, selon la femme politique, une méthode innovante, avec des plans de convergence, co-construits, territoire par territoire et reconnaît la diversité des Outre-Mer. "J’ai la conviction qu’il n’y a pas de progrès économique sans progrès social. C’est pour cela que j’ai défendu lors d’intenses discussions interministérielles, et grâce au soutien décisif du Président de la République  et du Premier ministre, des avancées très importantes. Elles ont été obtenues : sur le complément familial, sur l’Assurance Vieillesse du Parent au Foyer, sur l’égal accès des travailleurs indépendants aux prestations familiales"

Ericka Bareigts indique en outre que le texte s’attache également à assurer les conditions du développement économique et le renforcement de la connectivité, avec, des mesures en matière d'éducation, d'aide au fret pour lutter contre la vie chère, d'aide à la continuité funéraire. 

Elle évoque aussi plusieurs mesures spécifiques à la mobilité, pour permettre une meilleure intégration des territoires ultra-marins dans leur environnement régional, et précise que le texte prévoit des dispositions spécifiques concernant Mayotte, le plus jeune département français.

--
Voir l'intégralité de son discours en vidéo ci-dessous : 
 

Mercredi 5 Octobre 2016 - 15:23
Lu 545 fois




1.Posté par aie le 05/10/2016 16:05
Ce projet a receuilli à peine 1500 contributions sur 1,4 millions de personnes concernées , c'est du grand n'importe quoi ! un simulacre

2.Posté par elodie le 05/10/2016 16:23
c'est maintenant qu'elle se rend compte que dans les outre mer tout va mal, c'est a ce demander si elle vient bien de la Réunion

3.Posté par Florent le 05/10/2016 16:32
Évidemment à quelques mois des élections les Outre mer comptent .. Nous ne sommes pas dupes !

4.Posté par Henri le 05/10/2016 19:27 (depuis mobile)
Faut en de autre d'abord avec les régions concernées et les forces en présence , La population n'a même pas porte intérêt à ce projet non accessible à tous ! Et on nous parle d'égalité !

5.Posté par aie le 05/10/2016 21:32
Pitié , elle est reunionnaise elle? domienne? des outre mer ? honnêtement j'ai des doutes

6.Posté par mais encore le 05/10/2016 21:33
"Elle évoque aussi plusieurs mesures spécifiques à la mobilité, pour permettre une meilleure intégration des territoires ultra-marins dans leur environnement régional, et précise que le texte prévoit des dispositions spécifiques concernant Mayotte, le plus jeune département français."
Mais encore , dans les actes ca donne quoi à part la desolidarisation de l'Etat sur la continuité ?

7.Posté par Vieux Créole le 05/10/2016 22:22
JE NE CONNAIS PAS ,PERSONNELLEMENT MADAME ERICKA BAREIGTS ... Je l'ai vue et la vois à la tél" ,je ils ses discours et appris avec une certaine "saifsfaction ilienne" sa nomination au Gouvernement ! Depuis , ,je suis son parcours ministériel avec intérêt et sans idée préconçue ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:03 Saint-Leu : L’opération 10.000 arbres lancée

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales