Société

Le programme de recherche sur les baleines débute


Le programme de recherche sur les baleines débute
A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 16 août se déroule une campagne de pose de balises Argos et de prélèvements cutanés sur les baleines à bosse présentes le long des côtes de la Réunion.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de recherche MIROMEN (MIgration ROutes of MEgaptera Novaeangliae), porté par l’association Globice et ses partenaires*.

L'étude MIROMEN vise au déploiement de balises Argos sur 15 individus adultes, afin de suivre leurs différents mouvements migratoires par satellite. Elle a reçu le soutien financier de la Commission Européenne dans le cadre de l’action préparatoire BEST (biodiversité dans les territoires des régions ultrapériphériques de l'Union européenne).

Plus spécifiquement, cette étude scientifique permettra de mettre à jour les routes encore inconnues utilisées par les animaux ne faisant que transiter par la Réunion vers leur site final de reproduction ou de mise bas, quelque part dans l’océan Indien. Il s’agit ainsi d’apporter des informations quant aux échanges entre les différentes régions du sanctuaire de l'océan Indien.

Récolte de données génétiques grâce à des prélèvements cutanés

Il s'agira également de compléter les connaissances sur les secteurs et habitats utilisés à l’échelle de l’île par l'équipement d'individus venus se reproduire ou mettre bas à la Réunion. L’objectif est ici de mieux connaître les déplacements des individus autour de l’île. Enfin, ce programme tentera de découvrir les routes de migration des baleines à bosse vers leur zone de nourrissage dans les mers australes bordant l’Antarctique.

La pose des balises s'accompagnera de prélèvements cutanés afin de récolter des données génétiques en parallèle des données spatiales. Par la comparaison de ces échantillons génétiques à d’autres échantillons prélevés ailleurs dans l’océan Indien, il sera possible de mieux comprendre de quelle manière les différentes populations de baleines à bosse échangent entre elles.

Ces prélèvements se feront sous la conduite de deux agents de la BNOI. Ils seront réalisés à l'aide d'une arbalète d'une puissance adaptée à la taille de l'animal et à partir d'embouts spécifiquement confectionnés pour ne prendre qu'un petit échantillon de peau.

La réception des premières données interviendra début août. Elles seront mises en ligne sur le site de Globice, en attendant leur exploitation scientifique.

------
* L’ONG Wildlife Conservation Society (menant des recherches sur les cétacés à Madagascar depuis 1996), la Brigade Nature de l’Océan Indien, la National Oceanic and Atmospheric Administration (USA), Instituto Aqualie (Brésil) et Webnox (Suède) et Ocean Dreams Croisières (la Réunion).
Lundi 29 Juillet 2013 - 14:20
.
Lu 454 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales