Faits-divers

Le procès en appel de Claude Hoarau s'ouvre aujourd'hui


Photo d'archives : Claude Hoarau et Me Rémi Boniface lors du procès en première instance à St-Pierre
Photo d'archives : Claude Hoarau et Me Rémi Boniface lors du procès en première instance à St-Pierre
L'audience de la cour d'appel est programmée aujourd'hui pour Claude Hoarau à Saint-Denis. Le maire de Saint-Louis a fait appel du jugement de première instance qui le condamnait à deux années d'inéligibilité pour complicité de prise illégale d'intérêt et achat de voix.

L'affaire éclate au lendemain de l'élection de 2008. Sabrina Étangsale milite pour Cyrille Hamilcaro. Elle se voit alors proposer de changer de camp en échange d'une proposition d'embauche. La jeune femme enregistre les conversations et les transmettra à la justice en même temps qu'une plainte qu'elle porte contre Claude Hoarau. Elle expliquera aux enquêteurs comment Joseph Coupaye, un collaborateur de Claude Hoarau, lui a proposé un emploi en échange de l’abandon de son soutien à Cyrille Hamilcaro. Depuis, la jeune mère de famille a annoncé sa candidature à la mairie de Saint-Louis en 2014 et prévenu qu'elle n'assisterait pas au procès en appel de Claude Hoarau.

Dans un autre volet du dossier, celui de l'affaire Badamia, Claude Hoarau avait écopé d'une autre année d'inéligibilité pour discrimination à l'embauche. En 2008, cette affaire avait d'ailleurs entraîné l'annulation des élections par le Conseil d’État et Saint-Louis avait dû revoter. Il est reproché au dirigeant du PCR d'avoir négocié avec Krishna Badamia avant le second tour. En échange de son soutien, Claude Hoarau s'engageait, en cas de victoire, à procéder à des embauches définitives de certains des colistiers de son nouvel allié.

D'abord prévu au mois de juin, l'audience de la cour d'appel avait été renvoyée au mois de novembre en raison de la campagne électorale qui battait son plein et pour laquelle Fabrice Hoarau, le fils du maire de Saint-Louis, était candidat.
Jeudi 8 Novembre 2012 - 06:09
.
Lu 1267 fois




1.Posté par Perpette le 08/11/2012 07:34
Il en a trop fait celui là
Travaux forcés à perpette !

2.Posté par lorema le 08/11/2012 11:34 (depuis mobile)
Largue la sauce la mon gate.

3.Posté par mickael 974 le 08/11/2012 12:49 (depuis mobile)
oui ik troo fait , donner du travail au malheureux, il la main syr le coeur

4.Posté par DON PAKE le 08/11/2012 13:44
Au trou point final ! Et pour toujours lolll

5.Posté par Zbob le 08/11/2012 14:16
à mickael 974

la main sur le ceour , tu parles!
il continue à promettre des contrats aux pauvres ( enfin surtout à ses copains) qui ne seront jamais validés par la préfecture car la commune est ruinée par sa faute. Et ruiné c'est en dessous de la vérité car elle est pillée et continue sans doute de l'être ...
C'est facile de donner ce qu'on n'a pas!
la ville de St Louis est sinistrée après les dernières mandatures.
Les deux C.H. sont à mettre dans le même panier tous les deux , pour eux tous les moyens sont bons pour garder le pouvoir...mentir , promettre , tromper j'en passe et des pires!
Et tout le monde le sait à St Louis ...alors , tous complices ou bien trop de gens terrorisés par les nervis des deux camps?

6.Posté par Constat le 08/11/2012 15:02
@ DON PAKE post 4
Si tu étais dans la situation de certains demandeurs d'emploi, peut-être alors analyserais-tu la situation autrement et, par voie de conséquence, parlerais-tu un autre langage ! en tout cas différent de celui dans lequel tu te complais !

7.Posté par leblack le 08/11/2012 15:37 (depuis mobile)
leblack
en faite c domoun saint louis lé barzo zote y gagne pas vive zote lé moloki zote les mechants et zote laisse lo cloclojouer dans l'argent de la population et apres c domoun et dois paye pour c connerie. prison po li enfermali

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales