Société

Le prix des oignons flambe


Difficile ces derniers jours de trouver des oignons pour accommoder les rougails et autres caris. Cet ingrédient essentiel à la cuisine réunionnaise se ferait de plus en plus rare sur les étals des marchés et des grandes surfaces. Et lorsque l'on réussit à mettre la main sur le précieux légume, le tarif dépasse souvent les 4 euros.

Suite à la grève des dockers, un bateau transportant des oignons depuis Madagascar aurait été dérouté vers Maurice, pénalisant les consommateurs.
Dimanche 16 Août 2015 - 16:50
Lu 2317 fois




1.Posté par Sin 2ni dabor le 16/08/2015 18:16
Les performances de la France , de l'île de la REUNION sont à la traîne en partie en raison du “ manque de courage politique des élus umps - les Rps “ et du “ pouvoir excessif des syndicats “.

2.Posté par tiorpia le 16/08/2015 18:19
les dockers et le syndicat en greve devraient mettrent la main a la poche pour compenser la hausse de l oignon.merci les dockers!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

3.Posté par Détecteur.....de fumistes..... le 16/08/2015 19:12
"Le prix des oignons flambent "
.........................
Qu'est-ce qui flambe? Le prix ou les oignons ? Ou est-ce une variété d'oignons ces "oignons flambent"?


Sur le marché du Chaudron, les marchands racontaient que c'était dû à une erreur des dockers qui ont donné la priorité au déchargement des voitures avant les containers d'oignons. Vrai? Faux?

4.Posté par Kniar le 16/08/2015 19:32
@3 - La lé dur pour un Kréol de choisir entre son l'auto et son kg zognon.

5.Posté par barbardine le 16/08/2015 20:56
C'est la loi de l'offre et de la demande.

D'une, la production locale des oignons doit être une priorité.
D'autre, il est urgent de faire en sorte de ne plus avoir d'invendus sur la production locale (autres que oignons) déjà! (Voir paradoxe oignons Sénégalais géré depuis 10 ans déjà).
Ensuite, la période hivernale et la pluie sont peu propices à la pousse, pourtant les dernières tête d'échalotes pays sont parties depuis la semaine dernière (aussi nos fraises pays sont bonnes non?).
Enfin, la grève, les légines, les camarons, les thons, les requins...m'entrainent vers un comparatif simple de notre taux d'importation par rapport à notre moyenne de consommation de tête d'oignon par foyer par an, ici.

6.Posté par noe le 16/08/2015 21:18
Je ne vois pas où est le problème ...
On ne met pas d'oignons dans les cari mais du safran ... et du piment bouc !

7.Posté par Jean Luc Hoareau le 16/08/2015 22:36 (depuis mobile)
Ah ah ah du grand Noé. Il moukate les amateurs d'oignons et nous parle de safran alors qu'il veut sans doute parler de curcuma.
Quand on veut se donner des grands airs, on essaie d'être précis...

8.Posté par li le 17/08/2015 07:26 (depuis mobile)
@7
Ca cè kom l histoire du pistache et de la cacahuete! Ou koné la difference?
Viv lo safran...

9.Posté par almuba le 17/08/2015 07:28
Il faut subventionner les oignons, bien meilleurs pour la santé que la canne à sucre et beaucoup plus utilisés que cette dernière dans notre île.

10.Posté par Notre politique agricole débile le 17/08/2015 09:02
Au lieu de faire de la canne sur-subventionnée à perte, faisons des oignons, des maraîchers, des fruits et des légumes !

11.Posté par Le Taliban. le 17/08/2015 13:57
Après avoir refuser les galets Malgache.
Nous avons droit aux oignons,leurs oignons et sans subventions.
Merçi.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales