Société

Le président national des Mini Miss veut un débat télévisé avec Huguette Bello

Le créateur des élections de "Mini Miss", Michel Le Parmentier, a publié un communiqué hier soir en réponse aux critiques formulées par l'UFR, Union des Femmes Réunionnaises, et sa désapprobation quant à l'organisation du casting "Princesse Réunion 2012". Le voici dans son intégralité.


Le président national des Mini Miss veut un débat télévisé avec Huguette Bello
"Suite aux articles de presse publiés dans la presse réunionnaise qui mentionnent que : L'Union des Femmes Réunionnaises a exprimé ce vendredi sa désapprobation quant à l'organisation du casting "Princesse Réunion 2012". L'UFR dénonce le phénomène d'hypersexualisation qui est en ce moment au coeur des débats. L'UFR considère en effet que ce casting qui emt en scène des filles de 7 à 12 ans "dont on expose le corps sous une nouvelle formule n'est en fait qu'une élection de mini-miss "relookée".

Michel Le Parmentier, président historique des élections de Mini miss, créateur des élections en 1989 et détenteur du titre de la marque déposée "Mini Miss" rappelle une nouvelle fois que le concours "Princesse Réunion 2012" n'a rien à voir avec un concours de Mini Miss, et que le concours de Mini Miss Réunion 2012 aura bien lieu et que la lauréate ira représenter officiellement l'ile de la Réunion lors de la finale nationale à Paris en décembre prochain.

Michel Le Parmentier et le Comité Miss Nationale tiennent à préciser que la charte d'éthique qui concerne les Mini Miss est actuellement en vigueur, à savoir que pour les candidates âgées de 7 à 12 ans :

- Le maquillage est formellement interdit
- Le maillot de bain, body ou autres tenues non-appropriées à l'âge de la candidate sont interdit
- Le port de talons hauts est interdit

que les élections avec le label Mini Miss comportent maintenant 2 défilés :

- un défilé en tenue robe de cérémonie dite "robe de princesse"
- un défilé en tenue uniformisée en jeans, baskets et tee-shirt blanc

Où est l'hypersexualisation dans les concours de Mini Miss qui se déroulent depuis plus de 23 ans en France? Il ne faut pas se tromper de cible et confondre les "enfants-mannequins" qui travaillent dans la pub avec les Mini Miss qui participent à un jeu uniquement ludique et aucunement destiné à provoquer quoi que ce soit.

D'autre part, Michel Le Parmentier demande expréssement aux journaliste et aux médias de ne plus montrer d'images ou de reportages de pseudos concours de beauté pour enfants organisés par les Américains qui ne sont que des émissions de "télé-réalité" mettant en scène des mères et des petites filles cherchant uniquement à provoquer et scandaliser le public pour faire de l'audimat.

Michel Le Parmentier proposer à Madame Huguette Bello, représentante de l'Union des Femmes Réunionnaises d'accepter un débat télévisé sur ce sujet afin que ne soit plus fait cet amalgame volontaire ou non qui entache une manifestation qui enchante parents et enfants.

Et ainsi arrêter définitivement cette diabolisation injustifiée qui stigmatise les concours de Mini Miss. "
Mardi 27 Mars 2012 - 10:26
.
Lu 1729 fois




1.Posté par ASSENJEE.M le 27/03/2012 11:44
Faire de la femme un objet depuis la plus petite enfance est à mon sens scandaleux.Ce Michel Le Parmentier n'en a que faire des valeurs de respect et de moral,ce qui l'intéresse avant tout c'est de se faire parler de lui puisqu'il ne pèse plus rien dans son combat qu'il a entrepris déjà pour l'élection de Miss France dont il revendiquait l'appartenance.
Malheureusement il a perdu son combat contre Madame De Fontenay à l' époque mais également contre Endemol qui est propriétaire de "MISS FRANCE".
Alors il revient en allant chercher ces femmes chez les plus jeunes filles.
C'est honteux de continuer à véhiculer l'image de la femme,objet sexuel de mecs en manque de reconnaissance,dont le cerveau n'est pas plus gros que la taille d'un petit pois.
Ce genre de concours est pour ma part déplacé dans une société réunionnaise ou un certain nombre de femmes sont battues par leur conjoint et décèdent souvent sous leur coup.
Ces enfants ont besoin d'avoir un univers sain ou ils seront protégés par les vrais valeurs d'amour,d'éducation,de respect de l'autre et non pas d’être livrer en pâture à des spectateurs et photographes en manque d'inspiration.

2.Posté par Fabiho le 27/03/2012 12:27
Et les garçons ?
Pourquoi pas un concours de mini-misters ou de petit princes charmants ?

3.Posté par Hunter le 27/03/2012 12:30
Assenjee.M peut tu nous expliquer le lien que tu fais entre ces concours et le cas des femmes battues à la Réunion ... vas-y au bout de ta pensée ! Cela dit je suis entièrement d’accord avec toi.

4.Posté par Ti Pierre la Possession le 27/03/2012 12:39
Monsieur, la différence entre Madame Bello et vous , c'est que Madame Bello défend les intérêts de nos enfants, et vous ,vous défendez votre bizness à n'importe quel prix!
Ce n'est pas la peine de faire un débat, pour vous faire de la PUB gratuitement.

5.Posté par tijean le 27/03/2012 12:43
c'est d'un gout très douteux, à l'heure ou l'on parle de l'égalité homme-femme, de ne voir en ces dernières que des objets visuels de plaisir.
les adultes ont le droit de se présenter aux élections et paraître cruche. Les mini-miss vont déjà enfermer les petites filles dans des schémas totalement archaïques. N'oublions pas que ce sont les hommes/femmes de demain que l'on montre de cette manière.

6.Posté par après tout se sont que des enfants le 27/03/2012 13:07
En fait, il faut utiliser les enfants, c'est un bon moyen de pub pour faire vendre, et je dirai dés le moment que c'est pas notre enfant, oû est le problème, qu'est ce qu'on à foutre. Soyons sérieux, nous adulte, a t-on le droit de mettre de très jeunes adolescents dans de tels rêves... et quand ça dérape, c'est jamais la faute de ces organisateurs... en tant que parent, je suis opposé à ce genre de commerce, ces gens là, n'en a rien à cirer des enfants, ils ont leur ego à valoriser... c'est vrai s'ils organisaient un défilés de chiots, la SPA s'interposerait et là elle réussirait d'interdire un tel défilé... pour des enfants, c'est autre chose.

7.Posté par VIVE HUGUETTE BELLO le 27/03/2012 14:50
Encore une fois nous voyons ce que vaut Madame Huguette BELLO avec son sen d'honnêteté et de respect vis-à-vis des humains, les Réunionnais l'apprécient réellement pour ses valeurs qu'elle défend c'est pourquoi le PCR qui l'accuse faussement, l'humilie, la rabaisse et veut l'éradiquer de la vie politique réunionnaise n'aboutira jamais à ses fins démoniaques.

8.Posté par Bayoune le 27/03/2012 15:08
Mr le Parmentier, nos enfants ne sont pas des pommes de terre pour engraisser oute portefèy. Le fait de le faire depuis 23 zan en France, ne vous permet de transposer une telle caricature de l'enfant gauloise à la Réunion. Monsieur, il faut que vous appreniez à respecter les enfants des autres peuples qui n'ont pas la même coutume du voyeurisme français. Nou lé la Réniyon, pa an France. Mme la député a toute les raisons de dénoncer le spectacle que vous voulez vous offrir au détriment de nos enfants. Mme la député qui défend l'intérêt des enfants de la Réunion n'a pas à débattre ou discutailler avec vous.

9.Posté par Sansblague le 27/03/2012 16:12
Un débat? Que gagnerait la société? Il ose parler de Charte d'éthique....Mais sieur LE PARMENTIER, le premier des principes c'est de respecter les marmailles.....

10.Posté par ASSENJEE.M le 27/03/2012 16:21
@ POST 2,de l'exploitation de la femme depuis la plus tendre enfance jusqu'à devenir l'objet de mâles irrespectueux envers elle,il n'y a qu'un pas Fabiho.

11.Posté par ASSENJEE.M le 27/03/2012 16:41
Mon post 10 s'adressait à POST3 Hunter et non à Fabio,veuillez m'excuser.

12.Posté par Anifa CASSIM le 27/03/2012 17:05
Je milite tous les jours pour l'égalité entre les hommes et les femmes, je suis peut-être folle mais j'y crois et j'ai envie d'y croire. Je pense que si l'on souhaite un changement des mentalités il faudrait laisser à ces futurs adultes la possibilité de réfléchir dans un esprit sain. Arrêtons de polluer nos enfants avec tout ces stéréotypes et assignations de genre... Je pense qu'il est de notre devoirs de les protéger en dénonçant ces pratiques, laissons les grandir à leurs rythmes !!!!!! Je rejoint donc MMe Bello dans ces idées là !


13.Posté par bertel le 27/03/2012 21:02
"Le président national des Mini Miss veut un débat télévisé avec Huguette Bello"

Nous avons en France une législation qui consent aux adolescent(e)s une majorité avant l'âge légal qui est de 18 ans.

La maltraitance peut être consentie parce que les enfants ne savent pas ce qu'ils font à cet âge et que les parents ne réalisent pas combien ils sacrifient l'enfance de leurs chérubins.

Les vrais coupables ne sont ni les parents, ni les enfants mais bien les exploiteurs de rêves sur papier glacé.

Les présidents de ces officines et autres détenteurs de licences exclusives de ces manifestations sordides devront rendre des comptes lorsque la législation interdira et poursuivra l'exploitation des enfants.

Bertel de Vacoa


14.Posté par COMITE MINI-MISS FRANCE le 28/03/2012 12:52
Nous conseillons à ASSENJEE.M de lire le livre d'Antoine de Villejoie "La vérité tirée du chapeau" publié gratuitement sur www.laveritetireeduchapeau.com ainsi que le nouveau livre de la journaliste du journal "Le Parisien" Amel BRAHMI intitulé " La vie secrète de Geneviève" Il y verra plus clair sur Geneviève MULMANN dite de FONTENAY et sur son fils Xavier POIROT.

15.Posté par COMITE MINI-MISS FRANCE le 28/03/2012 13:20
Ce n'est pas un débat politique de nous demandons mais un débat de société sur les loisirs proposés aux enfants et plus particulièrement aux filles de plus de 7 ans. Ne pas oublier que ce sont les enfants qui sont demandeurs, quelle est la petite fille qui n'a jamais rêvé de devenir princesse ?

Il ne faut pas tout mélanger, l'égalité homme-femme (nous sommes bien sûr POUR) le respect des enf
ants est une priorité, trop d'enfants maltraités, battus qui meurent de faim ou par manque de soins. Là est le vrai problème il faut garder son énergie pour ce combat vital au lieu de s'en prendre aux petites filles qui s'amusent à jouer à la princesse ne serait ce qu'une après midi !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales