Faits-divers

Le président du MRAP condamné dans l'affaire Paul Girot de Langlade


Le président du MRAP condamné dans l'affaire Paul Girot de Langlade

Mouloud Aounit, le président du MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples), a été condamné mercredi pour atteinte à la présomption d'innocence dans l'affaire de l'ancien préfet Paul Girot de Langlade.

Le 6 août 2009, Zinfos974 révélait qu'une plainte pour propos racistes avaient été déposée contre le préfet Paul Girot de Langlade (lire : Plainte contre le préfet Paul Girot de Langlade pour propos racistes ). Alors qu'il était coordonnateur des États généraux de l'Outre-mer, le préfet avait déclaré à des agents de sécurité d'Orly "On se croirait en Afrique" et "il n'y a que des noirs ici". Mis à la retraite d'office, il a été condamné pour ces faits à 1.500 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Créteil le 2 juillet 2010.

Un euro de dommages et intérêts

L'article de Zinfos974 avait donné suite à une cascade de condamnations de la part des politiques et membres d'association contre le racisme. Mouloud Aounit avait notamment demandé dans Le Monde que "la justice soit exemplaire et que les sanctions soient prises à la hauteur de la provocation. (...) Ce qui vient de se passer était prévisible parce que Paul Girot de Langlade est un multirécidiviste de l'insulte. La République mérite mieux".

Dénonçant une atteinte à la présomption d'innocence, Paul Girot de Langlade avait porté plainte contre le président du MRAP et réclamait 50.000 euros de dommages et intérêts. Finalement, ce dernier n'a été condamné qu'à verser un euro, ainsi que la publication de la condamnation dans un organe de presse. Le tribunal a considéré qu'"en exprimant publiquement des conclusions définitives tenant pour acquise la culpabilité" de Paul Girot de Langlade "pour les faits objets d'une enquête pénale, Mouloud Aounit a porté atteinte à sa présomption d'innocence".
Jeudi 17 Février 2011 - 16:19
Lu 4140 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter