Société

Le président de la ligue réunionnaise de surf parle de "psychose"

La fréquence des attaques de requins se rapproche dangereusement ces derniers temps, avec déjà quatre accidents répertoriés depuis le début de l’année. Après les surfeurs, un kayakiste a failli se trouver en bien fâcheuse posture vendredi dernier aux Brisants. Le professionnel avait alors choisi de ne pas ébruiter l’affaire, de crainte qu’un nouvel arrêté préfectoral ne vienne interdire la baignade. Professionnels et usagers s’inquiètent de la situation. Robert Boulanger, président de la ligue réunionnaise de surf, témoigne.


Le président de la ligue réunionnaise de surf parle de "psychose"
 
Quel est le climat qui règne actuellement chez les surfeurs?
La psychose se créé chez les surfeurs et il y en a de moins en moins à l’eau. On parle d’un groupuscule de surfeurs concernés mais ça va bien au-delà. Les kayakistes, les maîtres nageurs qui prennent des risques, les plongeurs et même les baigneurs sont exposés. Si l’on ne fait rien, la situation va encore se dégrader.

En ce moment, vous surfez ?
Je souffre actuellement d’un problème aux cervicales qui m’en empêche. Mais certainement, si ça n’était pas le cas, je sortirais ma planche. En revanche, je délaisserais la côte Ouest et me rendrais plutôt dans le Sud…

Qu’attendez-vous de la table ronde prévue le 25 juillet à la mairie de Saint-Paul ?
Beaucoup. J’espère que l’on va mettre le doigt sur l’origine de la recrudescence de requins. Chacun a sa petite idée mais il faut que des études soient faites. Ensuite, il faudra trouver des solutions pour protéger nos côtes, au moins les spots les plus sensibles. L’un des dispositifs envisageables serait peut-être la mise en place de champs magnétiques pour les repousser. Quoiqu’il en soit, il faut rapidement faire quelque chose.

Le kayakiste récemment chargé par un requin a préféré rester discret de crainte que les plages soient à nouveau fermées. Comment percevez-vous ce choix ?
Chacun voit midi à sa porte et les activités de plage comme le surf sont un volet important du tourisme à la Réunion. Mais si l’on dissimule l’information, le risque se déplace d’une personne à l’autre. Demain, les victimes seront peut-être nos marmailles. Il ne sert à rien de se voiler les yeux et les oreilles, on ne peut pas banaliser le risque.
Mardi 19 Juillet 2011 - 13:36
Lu 2744 fois




1.Posté par noe le 19/07/2011 14:12
La Municipalité de St Paul ne peut-elle mettre des produits répulsifs anti requin à la disposition des baigneurs ? au lieu de faire des arrêtés rigolotes et inutiles faisant monter la psychose ?

Qu'elle envoie les maître-nageur sachant nager inspecter à 100 m du rivage , voir si requins il y a ...

2.Posté par VIGILANCE DONC!!!. le 19/07/2011 15:38
pour les retardataire, nous allons répétés pour la n-ième fois les surfeurs qui ne veulent plus se faire croquer doivent sur fer avec leur tête , vu tous les rejets des stations d'épuration dans le milieu halieutique par le biais des émissaires les surfeurs seront de plus en plus accompagnés et bouffés par des squales, sur presque toute la zone littorale !.

3.Posté par ti-franck le 19/07/2011 16:48
Salut poste 2.
Avez vous des sources permettant d'affirmer vos propos concernant les rejets en "milieu halieutique"? N'y aurait-il pas des rejets sauvages via certains poste de refoulement lors des grosses houles, lorsque le lagon respire beaucoup plus fort en raison des grosses vagues?
Je surfe régulièrement, et j'avoue qu'il m'est arrivé plusieurs fois de me retrouver subitement dans une nappe de merde ou substance apparentée! L'eau était clean et d'un coup, avec une série de grosses vagues, le lagon se met à se vider un peu plus et une grosse nappe d'eau douteuse, avec des particules en suspension fortement odorantes, passe. Ça m'est arrivé à Saint-Pierre (la jetée) et à Saint-Leu (le club).
Est-ce que ça serait utile de faire des prélèvements?
Merci.

4.Posté par pumky le 19/07/2011 18:58
Serait-il trop coûteux d'installer des filets de protection comme il y en a en Australie ?

5.Posté par Un bénévole d'un des surfclub de l'ile... le 19/07/2011 19:00
Merci Mr Boulanger de vous positionner (enfin!) au nom de la ligue de surf et à travers elle, au nom de tous les pratiquants que nous sommes...
Un positionnement qui fait du bien car nous sommes beaucoup à être plongé dans un profond désarroi...
Nous comptons sur la ligue pour prendre une part active dans les solutions qui doivent être trouvées et que des actions concrètes soient prises.

Merci!

6.Posté par tete froide le 19/07/2011 20:29
les surfeurs sont apte a parler pour eux meme, mais surement pas pour les baigneurs, les plongeurs. Il existe des appareils de protection individuelle qui ne rendent pas invincible mais apportent une protection certaine puisque les nageurs de combat australiensd en sont equipés. Alors qu'ils commencent a donner l'exemple de la pratique raisonnable avant de vouloir donner des lecon de karcherisation pour tous.

7.Posté par re:VIGILANCE DONC!!!. le 19/07/2011 20:31
@ ti-franck
a l'issu de cette table ronde vous devriez poser de vraies et de bonnes questions étant donné que vous être les premiers concernés par ces attaques de requins , et surtout dorénavant prenez la bonne vague si vous voulez continuer à surfer!. par contre il est urgent pour vous et les autres de comprendre comment fonctionne un requin? surtout quand sont milieu est de plus en plus modifié, cad dans un état "merdique" c'est la cause à effet!.certaine administration comme la DIREN pourrait certainement vous donner des infos sur la qualité de l'eau ou vous pratiquer cette activité !. longue vie à vous .

8.Posté par jean-pierre (Metropole) le 20/07/2011 10:05
mon avis perso, les requins sont là pars qu’ils ont trouvé la , la nourriture qu'il ne trouve plus en milieu
naturel vu les modification du milieu , ( raréfaction) comme tout animal le requin cherche la facilité pour manger

9.Posté par polo974 le 21/07/2011 13:49
"La fréquence des attaques de requins se rapproche dangereusement ces derniers temps..."
La fréquence se rapproche ... de quoi ???

La fréquence augmente ! ! !

La solution, c'est de mettre une ligne et des hameçons sur les surfeurs... En cas d'attaque, le requin ne reviendra plus.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales